Trance Abbott /// Voler pour l'éternité !



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Trance Abbott /// Voler pour l'éternité !

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Contrebandier

https://redcdn.net/hpimg15/pics/597971main2.png https://redcdn.net/hpimg15/pics/260715blaster2.png https://redcdn.net/hpimg15/pics/207541pilotage3.png https://redcdn.net/hpimg15/pics/969984savoir1.png Age : 27 ans
Messages : 27
Occupation : Pilote
Localisation : Une cantina de Coruscant
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier
MessageSujet: Trance Abbott /// Voler pour l'éternité !   11/8/2016, 17:14


Dernière édition par Trance Abbott le 12/8/2016, 14:15, édité 6 fois

TRANCE ABBOTT
Idéaliste ◊ Naïve ◊ Rêveuse ◊ Coincée ◊ Inconstante ◊ Auto-destructrice ◊ Talentueuse
Nom : Abbott, si à l'époque de l'Empire, ce nom résonnait comme une fierté, maintenant il reflété surtout la honte et l'indignation que d'y être lié ◊ Prénom : Trance, je n'ai pas à me plaindre et il se suffit à lui-même, personne n'a pensé à me trouver un surnom débile pour le compléter ◊ Age : Je suis née en l'an -18, du haut de mes 27 ans, je commence seulement à vivre ma vie ◊ Origines : Je suis originaire et j'ai grandi sur Coruscant, que cela soit dans les quartiers aisés où à l'académie militaire de l'Empire ◊ Localisation : Dans l'espace, pilotant une navette pour le compte d'un employeur quelquonque ou perdue dans une cantina de Coruscant où je loue une chambre en attente d'un autre job. ◊ Occupation : Contrebandière, il y a toujours de l'emploi pour les pilotes doués sans vouloir s'affilier à un camp ou à un autre ◊ Orientation : Indécise, cette question ne lui a jamais effleuré l'esprit ◊ Situation familiale : Je suis seule, sans aucune attache et cela me convient parfaitement car l'héritage de mon père est déjà bien assez lourd sur mes épaules.
Que pensez-vous de la Nouvelle République ?
J'ai passé une partie de ma jeune vie à haïr les Rebelles et les Républicains. J'en ai également descendu plusieurs quand je servais à bord d'un chasseur TIE et même si mon service au sein de l'Empire n'était que mensonge et terreur, je ne peux me résoudre à apprécier ceux que j'ai combattus durant des années. Ils ont tué un grand nombre de mes compagnons d'armes et autres camarades de l'académie pour que je devienne soudainement une partisane de leur cause. De plus je suis la fille du Colonel Abbott, un criminel de guerre et boucher sadique reconnu par la Nouvelle République et même s'il est mort depuis la chute de l'Etoile de la Mort, je reste sa fille... Pas une référence pour attiser la sympathie des anciens rebelles.
Que pensez-vous des Vestiges de l'Empire ?
Que dire ? Si au début je croyais en l'idéal de l'Empire et de la force de ses convictions, sa chute et la mort de mon Colonel de père m'ont rapidement fait déchanter au sujet de l'Empire, du moins de ce qu'il en reste. Des vestiges, le mot est juste. De l'académie militaire où j'ai étudié en vue de devenir officier à ma promotion comme pilote de chasse au sein d'un escadron TIE, j'ai toujours été fière de représenter la puissance de l'Empire et je comprenais notre mission de pacifier et de stabiliser notre territoire et nos frontières mais la guerre a bouleversé ma façon de voir les choses. Quand le père que je vénérais s'est avéré être aussi cruel que sadique, quand les rebelles ont commencé à gagner des victoires et quand j'ai commencé à me poser des questions sur ma participation à tout cela, j'ai douté de l'Empire. La mort de Palpatine, de Vador et de bien des gradés lors de la destruction de l'Etoile de la mort n'a fait que confirmer cela. Le chaos qui régnait dans nos rangs entre les guerres intestines de pouvoir et la propagande rebelle prenant le pas sur celle de l'Empire, je me suis rendue compte que je n'étais pas à ma place. J'ai déserté, je n'en suis pas fière mais je ne pouvais plus servir une cause pareille. Je ne crois plus en l'Empire et je ne veux plus rien à voir à faire avec eux dans la mesure du possible et j'espère que le passé ne me rattrapera pas.
Que symbolise Coruscant pour vous ?
C'est chez moi. Ma planète natale que je n'ai quitté qu'une fois mobilisée pour la guerre conte la Rébellion. Sur Coruscant j'ai tout appris : à voler dans son trafic épouvantable, la discipline et l'histoire dans son académie militaire et aussi la diversité de ces cantinas et des recoins sombres de la basse-ville depuis que j'ai déserté mon poste.  Enfin quoiqu'on dise sur sa grandeur ou sa déchéance, Coruscant reste ma planète natale et j'y reviens toujours même si je n'ai aucune attache en particulier à honorer. C'est chez moi et je connais le terrain, un avantage certain quand on se dit contrebandier !
Quelle est votre place dans la Galaxie ?
Dans le vide spatial, aux commandes d'un vaisseau. Ce n'est peut-être pas la réponse la plus originale que je peux apporter mais cela me conviendrait totalement car il n'y a qu'en volant que je me sens libre. Depuis petite on m'a programmé pour servir une cause, éduquer pour commander et évaluer pour faire de moi un parfait serviteur de l'Empire. Attisant parfois la jalousie au sein de ma promotion, attisant la crainte de mes adversaires sur un champ de bataille. Mais tout cela n'était qu'illusions ! Maintenant je vis au jour le jour, m'embarquant au sein d'équipages de contrebandiers en fonction des offres d'emploi sans attirer l'attention sur moi de peur que d'anciennes rancunes Rebelle dues au soutien que j'avais pour mon père et à ma participation à ses crimes, mais aussi des sanctions de ce qu'il reste de l'Empire pour ma désertion ne me rattrapent.
27 ANS - 9 POINTS
Soldat : Combat à main nue, blaster, pilotage.

PHYSIQUE
Combat ●○○
Blaster ●○○
Vitesse ●○○
COMPETENCE
Pilotage ●●●
Commerce ○○○
Pistage ○○○
INTELLIGENCE
Diplomatie ○○○
Négociation ○○○
Connaissances ●○○
FORCE
Sabre ○○○
Projection ○○○
Perception ○○○
Arme : Un Blaster (lvl1) Standard de l'armée impériale que je possédais au moment de déserter. Je m'en sers rarement mais je suis capable de faire mouche.

Vaisseau : Un vieux Chasseur TIE (lvl 1) endommagé que je pilote depuis le début de mon affectation comme pilote au service de l'Empire, lui aussi m'a aidé à déserter. Il est actuellement sous une bâche dans un entrepôt louche où le propriétaire n'est pas fort regardant sur Coruscant. J'aurais surement pu m'en débarrasser et m'acheter une navette commerciale mais je ne suis pas à l'aise de me lancer seule dans une entreprise de contrebande, préférant louer mes services de pilotage au sein d'un équipage. C'est risqué de la garder, je le sais, mais après tout, c'est peut-être mon seul ami durant ma dépression et à l'occasion, un peu de puissance de feu peut se relever être un atout non négligeable.

Habitation : Un petit squat miteux (lvl1) que je loue au-dessus d'une cantina dans la basse-ville de Coruscant. Pas vraiment le luxe mais discret et entre-nous, je passe plus de temps dans un vaisseau que sur la terre ferme.
LOADING PROFILE - TRANCE
S'engager corps et âme pour l'Empire, rendre fier mon père et avoir l'opportunité de voler avec les vaisseaux les plus performants de la galaxie. Quelle bonne blague, et dire que dans ma jeunesse je croyais en ces belles paroles. De la propagande pour l'engagement, une décevante révélation pour ma famille et... Non honnêtement j'ai eu l'occasion de voler avec ce qui se fait de mieux, aussi bien en simulateur qu'en manœuvres réelles et si je dois retirer une seule chose positive de ma carrière au sein de notre glorieux Empire c'est cela. Le reste fut une suite d'erreurs qui font de moi une personne qui me dégoûte. J'ai du sang sur les mains, malgré leur jeunesse, et je suis une personne assez morale pour ne pas me cacher sous l'excuse que je suivais des ordres.  L'Empire, la Rébellion, tout ça ce sont des conneries !

Et quoi ? A peine 27 ans et déjà blasée de la vie, écroulée à demi-consciente contre le comptoir d'une Cantina de la basse-ville de Coruscant consommant bien plus d'alcool venant de toute la galaxie que mon frêle physique ne devrait le permettre ? C'est bon, malgré le fait que ma croissance semble s'être arrêtée à l’adolescence, je suis assez grande pour me saouler la gueule et raconter ma vie au premier quidam qui souhaite l'entendre. Et cette fois c'est à toi que je la conte ! T'inquiète, je suis une foutue dure à cuire, un putain de pilote et... Woaaaa la rotation de Coruscant s'emballe toujours trop quand je bois et cette fichue gravité me retourne l'estomac... Bwaaaaaaarrgggggghhhh... Ho mince je ne me souvenais plus avoir déjeuné toutes ses merdes et je suis désolée pour tes bottes. Enfin, cela va mieux, je peux reprendre.

Donc je parlais de l'Empire. Je suis née dedans au sens propre comme au figuré. Mon père en effet, était colonel au sein de l'armée. Et comme toutes les petites filles naïves  , mon père était un héros à mes yeux. Souvent absent de longs mois en raison de ses affectations, il n'en revenait pas pour autant avec des récits passionnants à la maison à chaque fois qu'une permission lui était donnée. Ma mère ? C'était une femme douce et attentionnée dans mes souvenirs mais son visage commence à s’effacer dans ma mémoire, je l'ai si peu connue avant sa disparition. Mon père m'a raconté qu'elle est morte lors d'un attentat séparatiste non loin du sénat galactique mais à présent je doute même  de cette vérité ou si déjà après un tel drame, il voulait me modeler à son image et faire de moi un monstre. Enfin j'étais trop petite pour me poser de telles questions et vue le rang de mon géniteur, je suis devenue pupille de l'état et dès mes quinze ans, je suis rentrée à l'académie militaire de Coruscant, la plus prestigieuse de toute. Fierté paternelle, impression d'appartenir à quelque chose de plus grand que moi, oui j'ai embrassé la cause de l'Empire avec envie et conviction. C'est beau les erreurs de jeunesse.

Etre la fille d'un colonel n'est pourtant pas une tâche aisée au sein de l'académie. Toujours devoir faire mes preuves pour être à la hauteur de la réputation de mon père aux yeux des instructeurs était une chose. Attiser la jalousie de mes camarades qui prenaient mes bons résultats pour du favoritisme en est une autre. Et sur la frontière entre ses deux limites, j'en ai chié pour atteindre l'excellence tout en gardant un comportement exemplaire. D'accord, j'embellis un peu les choses, j'étais d'un niveau quelconque en combat et en commandement mais, mes talents de pilote étaient exceptionnels, les meilleurs de ma promotion ! Il faut dire qu'aux commandes d'un simulateur ou d'un vaisseau, je n'avais plus ni les instructeurs ni mes camarades sur le dos. J'étais seule  et libre comme l'air. La plupart de mes heures de permission, je les passais en Speeder à parfaire mon pilotage sur l'une des planètes les plus chaotiques en la matière : Coruscant.  Même si je me sentais un peu isolée au sein de l'académie, ces années furent les plus belles car bien vite la guerre allait me rattraper.

Et tout le monde sait comment elle a commencé. Un groupe de rebelles insignifiant et prorépublicain défia l'Empire avec ce foutu Traité Corellien et la naissance d'une Alliance Rebelle. Imbécile de Corellien, ils ne pouvaient donc pas se limiter à brasser de la bière ? C'est pour ça que l'Etoile Noire fut créée, dissuader les séparatistes et maintenir la paix. Alderaan en paya le prix pour son allégeance aux rebelles. Je ne cautionne évidemment pas la destruction d'une planète entière mais cela devait éviter qu'on ne s'enlise dans une guerre interminable par une démonstration dissuasive de force. A la place, j'ai sauté dedans les pieds joints quand une poignée d'X-wing réussit l'impossible exploit de détruire l'Etoile Noire. Les pertes pour notre armée furent immenses, si bien que les cadets en dernière année dont je faisais partie, furent  appelés à servir plus vite que prévu pour combler les postes vacants des dizaines de millier de soldats en poste sur l'étoile. C'est ainsi que je fus promue pilote de TIE à ma plus grande joie et mutée sur le Raptor, le destroyer sous le commandement de mon père, le colonel Abbott. Sans le savoir, j'étais devenue une pilote et un monstre le même jour.

Comment ? En obéissant aveuglément aux ordres d'un fou furieux sanguinaire ! En même temps j'avais toute confiance en mon père et j'ai été formée toute mon adolescence à servir l'Empire que cela soit en temps de paix ou à la guerre. Et si mes premiers mois furent on ne peut plus simples, m'occupant surtout de mission de patrouille et de reconnaissance sans vraiment de risques. Ma conduite irréprochable me fit vite gravir les échelons de cadet fraîchement promu à pilote aguerri malgré mon jeune âge. Mon premier combat intervient lors d'une banale patrouille ou l'on surprit des X-Wing espions. L’adrénaline et l'excitation s'emparèrent rapidement de moi, laissant la peur et l'appréhension de côté. Se battre en vrai ne fut pas si différent qu'en simulateur, le pauvre Rebelle n'avait pas une chance face à moi et je poussais un cri de joie quand une explosion fit disparaître la menace alors que mes autres équipiers s'occuper des autres appareils. Pour l'Empire, pour la fierté de mon père et pour la mémoire de ma mère que des traîtres dans son genre ont tué, putain que ça fait du bien !

Jamais je n'ai pris conscience de la gravité de mon geste. C'est la guerre, c'était lui ou moi et devant mon habilité au pilotage, les missions de plus en plus périlleuses se sont multipliées sous les ordres de mon père. Enfin de mon colonel car le protocole interdisait toute familiarité. J’enchaînais les missions et de mon temps libre je m’entraînais à bord de nos simulateurs à piloter tout type de vaisseau. Je m'appliquais encore à être la meilleure possible et cela payait sur le terrain où mon tableau de chasse n'avait rien à envier face aux pilotes les plus expérimentés de la flotte du Raptor. Escarmouche, protection de convois stellaires, soutien aérien pour les troupes au sol et destruction de cibles furent mon quotidien sans que je n'y voie de problèmes. On me donne une cible, je l'explose. Ces sales rebelles n'avaient pas une chance.

Toutes les cartes étaient dans nos mains, le coup de grâce était sur le point d'être portée à la Rébellion grâce à la nouvelle Etoile de la Mort et un piège qui allait resserrer toute notre armada sur les dernières forces rebelle pour les anéantir. L'empereur lui-même s'est déplacé pour voir de ses yeux notre victoire éclatante et moi, je participais à ce moment historique à bord de mon chasseur TIE en plein cœur de la bataille !  Et ce qui devait être l'apothéose de ma carrière, imaginez me frotter au légendaire Faucon Millénium sous les yeux de l'Empereur et du Seigneur Vador c'est un rêve que tout jeune cadet fait en s'engageant. Tout ça, c'est transformé en enfer avec une nouvelle victoire chanceuse des rebelles. Chanceuse et décisive, l'Etoile de la mort suivit le destin de sa grande sœur, l'empereur et Vador périrent et la flotte impériale fut en déroute. Le Raptor de mon père ? Pas mieux ! Trop endommagé pour fuir aux coordonnées de replis comme bien des vaisseaux. Moi ? j'ai réussi à m'en tirer chanceusement en regagnant un autre destroyer en urgence. Son passage en Hyperspace une fraction de seconde avant que le souffle de l'explosion ne nous désintègre fait que je suis encore ici pour en parler. On a perdu.

Postée sur un nouveau destroyer, le chaos régnait dans ce qui restait de l'Empire. Les factions se divisant, aucune chaîne de commandement clair ne semblait prendre le dessus et les réseaux officiels ne parlaient plus que de la propagande rebelle. Les mois furent longs,  si je continuais à piloter, l'Empire n'allait plus que de revers en revers. Quand un jour, les holos de propagande me tirèrent de mon aveuglement sans failles envers mon devoir impériale. Mon père. Le colonel Abbott jugé en direct par la Nouvelle République, ils le traitent de Criminel de guerre. De boucher sanguinaire. De cruel chien de l'empereur. Ces chiens de rebelle ne reculent devant rien pour calomnier un grand homme jusqu'à ce qu'ils apportent des preuves vidéos  pour étayer leurs accusations. Des holoscans de sécurité montrant des villages bombardés, des innocents brûler sous les flammes et absolument aucune cible militaire ne justifie une telle violence. Tout est faux évidemment jusqu'à ce que je reconnaisse le village, la manière de manœuvrer du pilote, le manque de résistance de la cible. C'était moi. Il me fallut un long moment pour réaliser que toutes ces cibles militaires sur mon moniteur de visée n'étaient que des innocents ayant osé s'élever contre l'Empire. Le colonel Abbott engageait les représailles sur les peuples insoumis. Et le fait qu'il ne nia aucun de ses crimes lors de son procès a révélé le monstre qu'il était. Et moi j'étais son propre monstre, le bras armé de sa folie. Toute cette fierté que je prenais à remplir mon devoir n'était qu'une vaste farce. Toute cette propagande contre la cruauté et les abominations de l'Empire trouva soudain un écho en moi, je n'étais guère mieux voir pire que tous ces monstres car je prenais du plaisir dans ce que je faisais. Faire exploser des innocents avec le sourire... Je suis entrée dans une dépression, effectuant machinalement mes tâches sans la moindre émotion alors que je ruminais ma honte lors de mes temps libres. Plusieurs fois j'ai pensé en mette fin avec tout ça. Me tirer un coup de blaster, foncer vers une étoile à bord de mon TIE mais je n'ai jamais eu le courage de le faire. Je ne suis qu'une gamine qui s'est prise pour une grande. Insignifiante, mes convictions envers un Empire fort et puissant brisés et une cause en laquelle je ne crois plus.

Un an après la chute de l'Empire, sur Jakku, une énième tentative pour ce quil reste de l'Empire de reprendre pieds dans cette guerre face à la Nouvelle République. Et une énième déroute ordonnée par je ne sais même plus quel Amiral ambitieux se prenant pour le prochain empereur en puissance. Léthargique, j'observais de loin mon Destroyer s'écraser sur la surface désertique de la planète, je n'éprouvais même plus de haine envers mes adversaires, ni d'attaches envers mon clan. Je me retrouvais perdue dans ce conflit, totalement indifférente envers les morts qui m'entourait et sans réfléchir j'entrais machinalement de nouvelles coordonnées sur mon tableau de bord. Je quittais la scène et l'Empire au même moment. Qu'ils allaient tous se faire foutre eux et les républicains. Qu'ils aillent tous se faire foutre...

Je ne sais pas si ma désertion est passée inaperçue auprès de ce qui reste de l'Empire, ni même s'ils ont du temps pour cela. Me rendre à la Nouvelle République et leur résistance non plus ne m'enchantait guère, la fille du colonel Abbott, elle-même qui fait si bien brûler des enfants sans défenses. J'ai déjà assez de mal à l'accepter pour en plus devoir être jugée par des gens que j'ai combattus durant toute ma vie. Il ne me restait qu'une chose, le pilotage. Seul le fait de voler me procurait encore un sentiment de liberté et d'innocence. C'est sur Jakku que j'ai commencé à me fondre dans la masse. Cachant mon TIE à l'ombre de rochers dans le désert et commençant ma vie d'hors-la-loi en me bourrant la gueule pour la première fois de ma vie. La bataille achevée, les vautours se pressèrent rapidement pour récupérer tout ce qu'il pouvait de l'affrontement. J'emmergeais à peine quand j'ai entendu un capitaine chercher un pilote à la cantina. Le sien s'était cassé la main en se battant avec une Twil'ek ivre la veille. Sans m'en rendre compte j'ai levé le coude puis dégobillé sur ses bottes. Voilà mon premier contact avec le monde de la contrebande. Le boulot était facile, piloter jusqu'aux épaves et récupérer les pièces de valeurs. Mon expérience impériale permis à l'équipage de faire un jolie profit sur des pièces qu'ils ne penseraient même pas embarquer. Pour me remercier, outre une jolie part des bénéfices, ils m'ont proposé de me sortir de ce trou à rat. Leur pilote est rétablie et peu de place pour un deuxième mais il m'ont offert de me déposer sur Coruscant, mon vieux TIE bien en cale. Un nouvel Eldorado pour les contrebandier ils disaient ! C'est vrai ! Ma planète natale a bien changé depuis mon départ, et je n'ai aucun mal a louer mes services à qui les veut. Embarquant dans des équipages aussi hétéroclites que louches. Mes habitudes impériales en prennent un coup durs mais rien ne vaut la sensation de voler.

Donc voilà, je suis ivre et je viens de te raconter tout mon parcours jusqu'ici. C'est pitoyable je sais et tu comprends pourquoi je préfère ne pas trop me mêler aux Impériaux et Républicains, ils ont bousillé mes convictions et mon esprit, je ne crois plus en rien de leur faute à eux et cette foutue guerre. Appelle-moi juste Trance, je ne préfère plus utiliser mon nom qui me rappelle sans cesse le monstre que je suis. Je n'en dors plus sans en faire de cauchemar... Sauf quand je bois c'est utile. Mais ne t'arrête pas sur mon apparence d'épave, je suis une des pilotes les plus douées de ma génération et.. et...  Si tu as un bon jobs pour moi je suis ta femme ! Je suis... Je suis... Je... ZZZ...ZZZ...ZZZ...
Pseudo : Niko ◊ Age : 29 ans ◊ Disponibilité : En semaine, début de soirée ◊ Groupe : Les rusés contrebandiers ◊ Avatar : Ellen Page ◊ Avis : J'aime l'idée, puis cela à l'air sérieux et joli et avatar réel c'est bien plus réaliste ! ◊ Crédits : Squirrel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chasseur de prime

Age : 36 ans
Messages : 422
Occupation : Chasseur de primes
Localisation : Coruscant, District "The Works"
Race : Humain
DC : //

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de prime

Bienvenue chère contrebandière ! On va faire de grandes choses ensembles (si je viens pas collecter une quelconque prime sur ta tête ~) :cool:

Bonne chance pour la suite de ta fiche ! :rainbow:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 33 yo
Messages : 743
Occupation : Seigneur noir des Sith
Localisation : Loin dans la Galaxie
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

Bienvenue à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 29 ans
Messages : 1068
Occupation : Capitaine de la Flotte Impériale - Le Percutant - Ligne de surveillance du Vigilant
Localisation : Flotte Impériale - Bastion - Coruscant
Race : Chiss

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire

Officiellement bienvenue ! N'hésite pas à passer sur mon vaisseau pour prendre le thé face
Bon courage pour poursuivre ta fiche ! Si tu as des questions, tu connais la route :slt: