Life is strange, blue is here ! ( Pv avec Tris )



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Life is strange, blue is here ! ( Pv avec Tris )

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Contrebandier

http://img15.hostingpics.net/pics/597971main2.png http://img15.hostingpics.net/pics/260715blaster2.png http://img15.hostingpics.net/pics/207541pilotage3.png http://img15.hostingpics.net/pics/969984savoir1.png Age : 27 ans
Messages : 27
Occupation : Pilote
Localisation : Une cantina de Coruscant
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

LIFE IS STRANGE, BLUE IS HERE !
"  Bordel de Kriff ! Ce cochon de Gamorréen pilote son pod comme un Gros lard. Même un Wookie serait moins empoté que ce fils de chien Kath ! Même un foutu académicien manchot s'en serait mieux sortis que ce résidu d'excrément bantha ! "

Je gueule, pour ne pas changer, sur un crétin de Dugs qui vient de s'exploser dans le virage trois du circuit de Malastare. Avec ce crash repassant en boucle sur les écrans du Barbare, c'est la moitié de ma dernière paye qui s'envole. Cette vermine d'alien  était pourtant donné favori de la course avec une côte de trois contre un, de plus son éphémère durée de vie élevée dans le milieu me rendait optimiste à une augmentation non négligeable de mon capital. Hé non, je vais encore être à la dèche jusqu'à ce qu'un type assez dingue ne m'engage. Noooon pas de défaitisme avant la fin de la course ! Je n'ai perdue que la moitié de ma paie sur ce pari, il me reste toujours la seconde moitié pariée sur le nombre de morts lors de la course ce soir ! Vingt partants, il ne va plus en rester que neuf en vie ! Ce n'est pas la force qui me guide ce choix, c'est juste que onze morts cela sonne bien. Youhouuuuuuu ! Je gueule comme une dératée en voyant un cinquième concurrent rejoindre le paradis des pilotes.

Et je me jette un nouveau verre en l'honneur de ce gars qui vient de périr pour sa passion, la mienne aussi. Piloter. Bon, ma passion pour les courses de Podracers est récente. Je l'ai découverte ici, dans les cantinas en émergeant d'une cuite à l'autre. Quand je servais encore l'Empire, il n'y avais que peu de place pour les distractions et les paris illicites. Cette époque se résumait plutôt à des "oui capitaine", "bien mon lieutenant", " à vos ordres colonel". L'ordre et la discipline avaient leurs charmes mais au final, seul comptait l'adrénaline des combats spatiaux. Ce que je retrouve dans une certaine mesure dans les courses, adrénaline, tension et suspense. Le gagnant est parfois le plus talentueux, souvent le plus chanceux. Un jour, peut-être, j'aimerais avoir l'occasion de piloter un Pod et de concourir pour la gloire et l'argent. La foule en folie, des épaves alcooliques à des systèmes de là, pariant sur ma mort. Je sais bien qu'hormis quelques exceptions, ce genre de courses n'est humainement pas possible face à des espèces bien plus apte au pilotage. Mais avouez que cela ferait une belle mort, acclamée par des millions de voyeurs à travers la galaxie durant cinq secondes avant de sombrer définitivement dans l'oublie.

Hééééééééé six et septième victimes du circuit de Malastare ! Un mémorable accrochage qui se fini dans le mur. Bon, je soupçonne l'un des deux d'avoir employé un lance-flamme mais pour ce que cela lui ai servit ! C'est ce que je dit, contrairement à eux, si je servais encore l'Empire et qu'un X-wing me dérouille sec, qui s'en souciera ? Un numéro de moins dans les effectifs, un chasseur de plus à remplacer et c'est tout. Je suis bien contente d'être officiellement morte lors de cette bataille de Jakku. Enfin, cette crise de nostalgie, ou bien les deux verres pour les pilotes qui se sont crashé, me donne un peu des vertiges, je vais lever mes fesses de mon siège et aller me vider de... Ho bordel, je vais pas vous raconter les détails non plus, je disparais juste me soulager d'un fardeau incertain aux toilettes.

Libérée, délivrée ! Je me sens bien plus légère, et remercie le patron du Barbare d'installer même des écrans dans certains lieux clos histoire de ne rien manquer des courses. Pas de mort mais cela ne m'a pas empêché d'aller me resservir un verre pour la route. Seulement ma bonne humeur disparaît aussi vite en constatant que quelqu'un m'a piqué mon siège. Cela ne se fait pas que l'on soit de cette galaxie ou d'ailleurs ! Rhaaaaa ça y est, j'ai les répliques des commentateurs en tête en plus. Bon, je vais l’alpaguer du haut de ma petite taille... Enfin je vais taper sur son épaule pour qu'elle se retourne déjà.

" Héla ! Je suis sûre que c'est une maladresse de ta part mais c'est ma place. Alors si tu voulais bien dégager vite fait même si tu es... bleue ? "

Olalalalala la merde. Je ne connais pas beaucoup d'aliens à la peau bleue de ce genre là mais je suis quasiment sûre de l'avoir déjà vue quelque part... J'en plisse les yeux un instant et comme une claque en pleine figure cela me revient. Ho Kriff !

" Re ho Kriff ! Mon verre !  "

Autant pour moi, je l'ai renversé devant moi... Désolée mais cela e va pas être mon seul soucis je le sens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 29 ans
Messages : 1068
Occupation : Capitaine de la Flotte Impériale - Le Percutant - Ligne de surveillance du Vigilant
Localisation : Flotte Impériale - Bastion - Coruscant
Race : Chiss

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire


Life is strange, blue is here !
Life is strange, blue is here !

L'endroit était bruyant, sale et un peu trop peuplé à son gout. Triss balaya le bar du regard, résignée. Elle ne trouverait rien de mieux dans ce bloc-ci et elle avait besoin d'une pause. Elle le savait qu'elle devait encore se ménager sur certaines activités, la course par exemple. Après un impact de blaster, il fallait du temps pour se rétablir à 100%, ce qui ne l'avait pourtant pas empêchée d'être prise d'une violente bougeotte à la caserne du Distric Glitanai et de quitter les lieux malgré la nuit tombée pour aller parcourir les rues de Coruscant. Les premiers blocs, elle avait su se montrer raisonnable et avait couru à une allure modérée, puis d'un endroit à l'autre, attirée par un endroit en particulier, suivant sa route, les sons, des musiques, le flux des gens, elle s'était retrouvée bien loin de son point de départ et à une allure peu recommandée pour quelqu'un s'était récemment fait tirer dans le pied. La douleur avait fini par la rattraper et quand chaque foulée lui donna l'impression de transpercer ses os, elle se résigna à s'arrêter, faire une pause et appeler un speeder-taxi quand son pied accepterait de revenir au sol sans lui donner un violent désir de l'arracher de sa jambe et le balancer dans les abysses de Coruscant.

Elle s'assit sur un siège inoccupé, son soulagement parfaitement invisible aux yeux des autres. Pourtant, que c'était agréable de s'arrêter un peu, même l'air vicié du bar était bienvenu. Elle se commanda une bière corellienne dont elle appréciait en général la légèreté, le parfum plutôt subtil et surtout la fraicheur. Elle devrait encore se décider à actionner son comlink, avouer à un de ses collègues qu'elle avait été trop loin et ne pouvait rentrer seule. Tout ceci risquait fort d'arriver jusqu'aux oreilles du docteur et capitaine ou pas, elle allait probablement en prendre pour son grade. Elle eut un léger rictus en portant le verre à sa bouche : dix ans que ce doc la suivait et il continuait de lui remonter les bretelles comme à la gamine qu'elle était à son arrivée dans l'Empire, quand elle se mettait en danger quinze fois par jour pour prouver sa valeur aux yeux des formateurs impériaux. Souvenirs… Triss grimaça soudain, mais cette bière était infecte ! Elle garda le nez froncé en reposant son verre et fusilla le barman du regard, quand son regard se posa sur une main s'approchant d'elle, lui faisant faire un mouvement instinctif de recul pour éviter ce contact physique. Elle fronça les sourcils en entendant ce que la propriétaire de cette main avait à lui dire.

- Excusez-moi ? Répliqua Triss d'un ton polaire en se tournant lentement. Le qualificatif de bleu l'avait fait tiquer. Par le sang des sith, même à Coruscant elle ne pouvait pas passer une soirée sans que l'on ne lui fasse remarquer sa pigmentation ! Comme si chaque humain qu'elle croisait elle l'appelait "le rose"… La chiss se sentait à présent de bien mauvaise humeur et c'était cette humaine xénophobe à la noix qui allait en faire les frais. Elle acheva sa rotation pour planter son regard d'un rouge étincelant sur la responsable. Elles se dévisagèrent ainsi quelques instants, Triss en oubliant dans cette fraction de seconde pourquoi elle était furieuse. Sa mémoire lui revint alors que le verre de l'humaine penchait dangereusement dans sa direction. Implacable, la gravité fit son œuvre et la seule chose qui se trouva entre le liquide alcoolisé et le sol, ce fut Triss, plus précisément son débardeur.

- Ktah ! Pesta-t-elle en se reculant. Abbott… Trance Abbott… Toujours bonne viseuse, à ce que je vois. Siffla Triss.

Elle se leva et épongea ses vêtements avec une serviette, le tout dans des gestes d'un calme menaçant, avant de relever le regard vers elle… Oui, c'était bien elle. Le nom lui était revenu instantanément, c'est qu'elle avait une bonne mémoire. Surtout pour retenir les noms de ceux qu'elle avait vu disparaitre. Pourtant, elle était là, devant elle, sérieusement éméchée et dans un état de délabrement avancé, mais c'était bien la jeune pilote dont le nom était apparu dans la liste des disparu, après la bataille de – Triss plissa les yeux un instant. - Jakku… Oui, la bataille de Jakku.

Sans avertissement, la main de Triss vint saisir le col de Trance et l'empoigna fermement en approchant l'humaine du visage de la chiss qui la toisait de son air impénétrable mais scrutateur.

- Ma vielle, tu as environs 20 secondes pour dégriser et m'expliquer comment tu es passée de pilote d'exception - portée disparue - à épave alcoolisée insultant les gens dans un bouge minable de Coruscant. Elle tourna légèrement la tête vers le barman qui s'était approché et affichait un air scandalisé. Oui, c'est un bouge. A 8 crédits la pinte de mauvaise bière éventée coupée à l'eau, je vous déconseille tout commentaire. Avant de reporter son attention à la jeune femme au bout de son poing. 15 secondes.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contrebandier

http://img15.hostingpics.net/pics/597971main2.png http://img15.hostingpics.net/pics/260715blaster2.png http://img15.hostingpics.net/pics/207541pilotage3.png http://img15.hostingpics.net/pics/969984savoir1.png Age : 27 ans
Messages : 27
Occupation : Pilote
Localisation : Une cantina de Coruscant
Race : Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

LIFE IS STRANGE, BLUE IS HERE !
C'est la merde, déjà que j'ai perdu la moitié de mon verre renversé sur la Chiss. Le reste vola violemment au sol au moment où l'impérial m'empoigna sans aucun ménagement pour me retrouver nez-à-nez avec elle, son regard de braise transperçant mes yeux alors que je me retrouve pratiquement sur la pointe des pieds ainsi tenue. Prendre mon blaster et me défendre ? Ce serait une bien mauvaise idée dans l'immédiat, bien plus vive et alerte que je ne le suis actuellement, je ne réussirais qu'à me faire flinguer dans ce pub miteux de Coruscant. Fin de l'histoire, fini de fuir la réalité avec un brutal retour sur terre et l'oppressante laisse de l'Empire qui se resserre de nouveau à mon cou ?

Pfffff je ne peut qu'en soupirer nonchalamment alors que le barman me gâche cinq précieuses secondes sur le délai de vingt que m'a laissé Triss. Je ne me fais pas d'illusions, j'étais de la maison, du coup c'est en connaissance de cause que je me remémore les conséquences d'une désertion et le traitement que l'on réserve à ceux qui se font reprendre. Je ne sais pas si c'est une opération officielle ou le hasard voir cette foutue "Force" mais je connais assez bien la réputation de l'officier en face de moi que pour savoir qu'elle est aussi intransigeante que droite. Le protocole c'est son mot d'ordre. Du moins quand je servais encore au sein des forces impériales, bien des choses ont pu changer depuis mon départ. Du moins la seule chose qui m'indique que ce n'est peut-être pas si officiel, c'est l'absence de Stormtroopers. Même pas un ou deux, cela me vexe un peu mais honnêtement, même seule , la Chiss est capable de me maîtriser les doigts dans le nez.

Je perds encore cinq secondes en repensant à la description que Triss fait de moi. Oui je suis une pilote d’exception c'est vrai. Oui je suis aussi une épave alcoolisée, je ne peux pas dire le contraire dans mon état actuel. Et j'avais des doutes mais maintenant qu'elle en parle, c'est clair que cette bière est coupée à l'eau, elle est forte ! Bon je suis un peu moins sûre quant à mes talents de viseuse, j'en ai perdu la moitié sur son débardeur et je fini par un petit rictus en remarquant par delà son épaule qu'un nouveau concurrent c'est crashé durant la course retransmise sur les écrans. Une dernière pensée me vient de Jakku, l'image du Destroyer s'écrasant dans un désert sans fin, une jolie métaphore de l'état dans lequel était l'Empire à cette époque. Ce moment là m'ouvrit les yeux et je coupais tout signal pour disparaître et laisser cette vie de folie et de violence derrière moi. Mais visiblement cela n'a pas suffit pour qu'ils concluent à ma mort et me foutent la paix !

Bon, il me reste quoi ? Dix secondes pour dégriser et m'expliquer ? Sérieux ? J'en prends de larges respirations tout en maintenant le silence et laissant écouler seconde après seconde, le peu de crédit que l'impériale ne m'accorde. Si je ne dis rien, il se passera quoi ? Elle me cogne avant de m'arrêter, direction la cour martiale et le peloton d'exécution histoire de faire un exemple et de dissuader ceux dont la foi envers notre grand Empire en ruine vacille ? Non, je ne pense pas être si importante, un simple passage à tabac et une exécution sommaire dans une ruelle adjacente suffirai. Mais remettons ce destin funèbre à plus tard, mon délais est passé et à quoi cela sert-il de me taire au final ? Je n'ai rien à cacher et je n'ai absolument pas eu le temps de dégriser. Triss aura sa réponse pile au moment où elle allait reprendre la parole.

" Des explications ? Tu veux des explications ? Autant me cogner tout de suite tant que tu m'as sous la main officier. Et je n'ai pas peur de lui tendre une joue comme pour l'inciter à m'en coller une. De toute façon, l'alcool atténuera la douleur. Et j'ai beau lui faire face fièrement avec une lueur de défi dans le regard. Je ne tiens pas plus de cinq seconde avant de baisser les yeux et de soupirer avant de me parler à moi-même de façon presque inaudible.

" De toute façon, c'est l'Empire qui crée les épaves. Briser une âme c'est facile, je regrette juste de ne pas avoir eu le courage de me crasher moi-même sur Jakku au lieu de fuir. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Life is strange, blue is here ! ( Pv avec Tris )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FND] Life is Strange Chloe
» Life is strange en version boite et limitée
» [MULTI] Life is Strange
» Life is Strange
» Life is strange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Le Barbare-