I Wish My Baby Was Born - PV KILIAN&ADENN



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 I Wish My Baby Was Born - PV KILIAN&ADENN

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité



Adenn était ce genre de type à entrer dans une cantina pour une bonne raison. La raison pouvait être futile comme boire un verre avec de la compagnie comme pour débusquer une prime. Ce n'était pas vraiment une entrée qu'il faisait, c'était plutôt un débarquement. En effet, un Rodien recherché par le gouvernement Corellien était en train de lui filer entre les doigts, il courait tellement vite. Le mandalorien avec son armure peinait à lui faire la course. Il avait décidé d'en remettre une à la fin de la guerre pour revenir aux sources. C'était comme un vieux souvenir quelque chose d'enfouis au plus profond de lui. Il observa le Rodien au loin, il venait d'entrer dans une cantina. Il s'arrêta tranquillement, il la connaissait bien cette cantina, il n'y avait qu'une seule issue. Il tira son blaster avant d'entrer lentement. Il traversa les clients, les dévisageant avec un air inquisiteur, il bouscula ceux qui ne voulaient pas se pousser avant d'arriver au centre de la cantina. Il pivota sur lui-même, le monde qui l'entourait et le serrait empêchait quiconque de voir qu'il avait son blaster à la main. Il tourna sur lui-même quand le Rodien en question dégaina son arme et tira vers lui. Il esquiva d'un rapide mouvement du torse sur la gauche avant de tirer à son tour sur le Rodien. Le laser lui transperça le corps de part en part lui faisant exploser les boyaux au passage. Adenn tira son casque rapidement avant de faire tourner son blaster entre ses doigts. Il fixa un instant le corps du Rodien au sol et son sang qui commençait à perler sur le sol, il s'en approcha, rangeant son Blaster.

-Sacré Personnage – s'exclama-t-il

Il se retourna rapidement cerner par les videurs et le patron qui l'observaient d'un air agressif. Il désigna le Rodien d'un air nonchalant avant de reprendre.

-Je pense que vous avez de quoi réparer les dégâts... Ce type vaut au moins 3 000 crédits. Il trafiquait des produits chimique d'un groupe pharmaceutique Corellien. Je vous demande en échange qu'un verre.

Il s'approcha du Rodien, tirant son couteau, il découpa l'une de ses antennes en signe de trophée. Il le fourra dans l'une de ses sacoches à sa ceinture avant de balayer les personnes autours du regard. Il y avait un type qui n'avait pas bougé de sa place et qui sirotait un verre. Il plongea la main dans les poches du Rodien pour prendre ce qu'il avait sur lui et les mettre dans ses sacoches. Il se releva ensuite, tirant son casque sur le côté, il plongea ses yeux dans l'obscurité quand soudain, il discerna clairement la personne qui se trouvait dans l'ombre. Il s'approcha lentement, tirant ses gants avant de les mettre à sa ceinture. Il posa le pied sur le tabouret qui se trouvait devant la table. La musique reprenait rapidement son aplomb tandis que les gens recommençaient à danser. Cela semblait arriver souvent dans cette cantina du statioport. Il s'exclama alors à l'attention du type qui était assis en face de lui.

-Mais qu'est-ce que fais un vieux tas de bantha comme toi dans ce secteur de la Galaxie ? - Souriant d'un air léger et amicale à l'adresse de Kilian.

Il tendit rapidement la main à son vieil ami pour la lui serrer à l'ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


La cantina. Meilleure alliée du contrebandier. On y trouvait de quoi boire, se réconforter et en de nombreuses occasions des clients et des contrats. Kilian aimait beaucoup l’ambiance de ces lieux. Chacun y vaquait à ses occupations, et tout le monde était libre d’agir comme il le souhaitait. Cela l’amusait toujours de voir l’impassibilité des gens face aux bagarres ou coups de blaster qui pouvaient raisonner dans l’établissement. Un coup d’œil curieux à la situation avant de retourner à ses propres préoccupations. Les premières fois le contrebandier avait dû se faire violence pour ne pas intervenir. Son mentor lui répondait généralement que ce n’était pas ses affaires, et que son comportement devait être conditionné lors de sa précédente vie. Il parlait souvent de mémoire du corps ou des muscles pour définir les actions bizarres de sa jeune recrue. Aujourd’hui encore ces souvenirs l’étreignaient lorsqu’il pénétrait dans ce type d’endroit. Il avait parfois l’impression de voir cet homme bourru installé à une table avec le reste de l’équipage. Malheureusement ce n’était que des images de son esprit. Ils avaient tous été arrêtés. Un fait qui aurait pu être évité si ils avaient accepté de l’écouter ce jour-là. Il était trop jeune et trop inexpérimenté, et surtout à cette époque il ne connaissait pas encore l’étendue de ses capacités. Cette fois le pilote était présent sur Corellia en quête d’un équipage et d’un contrat. Son dernier s’étant terminé, et n’ayant pas noué d’affinité particulière avec l’équipage, il avait préféré reprendre sa route tout simplement.

Une silhouette familière sortie du passé fit son entrée dans la cantina, et c’est avec un sourire aux lèvres que le contrebandier l’observa. Son attitude montrait clairement son activité du moment. Kilian était amusé de le voir dans cette tenue, lui qui se remémorait le passé quelques secondes auparavant. A croire que le destin lui jouait des tours. Accoudé à sa table, le pilote observa cet ami tandis qu’il était en quête de sa cible. Il préféra ne pas intervenir, pour éviter le drame de se voir reprocher la fuite de sa proie. Les chasseurs de prime considéraient généralement leur cible comme sacré. Les tirs de blaster attirèrent l’attention l’espace de quelques secondes. Des curieux prolongèrent cette observation plus que de raisons. Malheureusement dans cet endroit, le patron n’aimait guère les effusions de sang. Adenn fut vite entouré. Kilian aurait pu intervenir connaissant bien le propriétaire et quelques videurs des lieux, mais il avait envie de voir comment le chasseur de prime allait s’en sortir. Joli tour de passe-passe de sa part. Le pilote était l’un des rares à n’avoir pas bougé de sa place, pour observer simplement la scène en profitant de son verre. La vie reprenait dans la cantina. Un sourire accueillit les paroles d’Adenn ainsi que son approche. Le contrebandier lui serra la main et répondit.


_ « Je suis venu offrir un peu de repos à ma vieille carcasse, et voir si ces vieux os pourraient intéresser des gens par ici. » Il désigna le rodien un peu plus loin. « Tu viens de passer à côté d’une sacré prime. »

Kilian invita l’homme à le rejoindre à sa table. Il fit signe à une serveuse pour qu’il passe commande. Le patron qui venait de réprimander Adenn s’approcha de la table. Il salua Kilian et observa Adenn. Il demanda au pilote si c’était un ami. Un hochement de tête accueillit cette réponse. Le propriétaire disparut quelques secondes, et revint avec une partie des crédits qu’il obtiendrait avec la prime du rodien. Il n’avait retenu que les frais des dégâts et du nettoyage de son bar, ainsi qu’une commission qu’il jugeait raisonnable. Les deux hommes se retrouvèrent seul à leur table. Kilian sourit à nouveau et reprit.

_ « Et toi alors avec ta dégaine de Tusken ? Qu’est-ce que tu fous par ici ? Je te croyais en cheville avec nos joyeux victorieux… Pour la paix et la tranquillité. »

Kilian souriait et leva le poing en signe de boutade et pour se moquer légèrement des rebelles. Il n’avait rien contre eux, mais leur victoire les rendait très enfantin pour certains. Le pilote se demandait quelles raisons poussaient Adenn à se retrouver dans cette tenue. Au pire il s’était imaginé le voir de retour sur le Grayson une fois la guerre finie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La résistance, quel combat. Il était membre de cette armée rebelle pendant un temps. L'idée de combattre un ennemi en surnombre et bien mieux équipé le ramenait dans sa jeunesse. Les Histoires du temps passé et celles que lui contait son père sur Mandalore Ultime et ses guerres l'avaient convaincu. Il était un fils de la guerre et la guerre était dans son sang depuis la naissance. Loin de partir seulement pour les beaux yeux d'Ashleig, il savait aussi que la gloire attendrait tout ceux qui prendraient part à cette guerre. Il avait vu plus loin qu'aucun contrebandier ne rêva jamais, il avait vu à travers les flammes de la guerre et le chaos des ténèbres sa propre fin, une fin glorieuse. Il se voyait entouré par une masse blanche, des centaines et des centaines de Trooper en arme et lui avec son seul blaster et son vibro-lame. Il se voyait en pourfendre une centaine pendant qu'une autre centaine arrivait sur lui pour le tailler en pièces. Il se voyait alors transpercé de part en part sur un tas de cadavres digne de sa renommée. Douce chimère, il n'était rien et n'était pas mort pendant cette guerre. De quelle guerre pouvions-nous parler ? Les choses avec un jedi était devenu si simple. Luke avait pour ainsi dire presque balayer l'empire. Le mandalorien était resté loyal à la résistance, l'honneur était de mise chez son peuple. Il avait vu tant de bataille, de soldats, de mondes différents. Cette expérience l'avait forgé, il était devenu plus fort, plus rapide, meilleur au tir... Si le Grayson l'avait endormi la guerre l'avait réveillé. Il se sentait de nouveau plus jeune.

-Oh, tu sais, le plaisir de faire rôtir les boyaux d'un Rodien, je ne connais pas de meilleures primes. L'odeur qui s'en élève est toujours comme un parfum de fruits exotiques à mes narines. Il y en aura d'autres. - Il sourit posant son casque sur la table pour prendre place en face du Pilote.

Le pilote était l'un de ses amis du temps où il était sur le Grayson avec Ash'. C'était la bonne vieille époque où il n'avait qu'à sortir, montrer ses gros bras et généralement les cafards qui faisaient du tort à l'équipage passaient leur chemin rapidement. Il était né pour faire ce boulot. Quand certain se montrait plus coriace, il pouvait s'amuser avec son blaster et il pouvait ainsi en pourfendre quelques-uns. Il adorait jouer de son blaster mandalorien. C'était comme une deuxième nature pour lui. Ce blaster c'était aussi un souvenir de ses premières batailles. Son père lui avait confié ce blaster et sa première victime avait été un Gamoréen. Il avait entendu ses grognements de cochons et ses boyaux prendre feu avec un simple tire. Cette symphonie raisonnait dans sa tête comme la plus joyeuse des mélodies. Il n'aimait pas tuer pour tuer, il aimait tuer pour l'honneur. C'était totalement différent. Les femmes, les enfants, les faibles ne représentaient pas une cible intéressante et cela aurait été contraire au code d'honneur du Mandalorien. Il se mesurait à plus fort que lui et il se mesurait à ce qui était mesurable. Un Rodien armé d'un Blaster c'était déjà de la proie de seconde zone. La guerre avait amené beaucoup trop de nobles combats, il se sentait dépérir à poursuivre des raclures au gré de ses péripéties dans des statioports miteux. Ce passe-temps avait ses hauts et ses bas, mais surtout ses bas. Le Mandalorien avait perdu l'envie de combattre contre eux, il voulait une aventure, quelque chose de grandiose dont il peut se souvenir. Et puis, prendre les cargos, ca avait aussi ses limites, il en avait assez de partager un vaisseau avec autant de gens.

Ahah... J'y étais oui.- Il leva le poing en ricanant – La résistance pfeuh c'est du passé, même si ça m'a apporté quelques bons souvenirs, c'est fini. Et puis tu sais, ils sont un peu trop idéalistes à mon goût et ca risque de mal tourner leur affaire. - Il porta son vers de jus de juma à ses lèvres- Et puis, avec ce Luke je me sentais plus trop à ma place, tu sais que chez moi on a l'habitude de tordre le cou des Jedi.

Il commença à faire des piles avec les crédits et les rangea progressivement dans ses sacoches avant de mettre le reste dans son casque en le renversant tel un petit panier.

- Je suppose que personne ne veut d'une raclure de Gamoréen comme toi ? Où sont passés tes anciens compagnons ? Ils sont en cabane ? Ou pire ? – Laissant pendre sa langue sur le côté pour mimer la mort
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Revoir Adenn lui rappelait de nombreux souvenirs, ainsi que certaines réflexions. Ils s’étaient un peu perdus de vue ces dernières années. Il avait rejoint la rébellion, tandis que Kilian avait continué dans sa voie de prédilection. Oh certes certains de ses travaux profitaient aux rebelles, mais il ne s’impliquait jamais réellement dans leur combat. Ses contributions se limitaient à un rabais de tarifs ainsi que certaines faveurs. Le contrebandier n’était pas prêt à s’impliquer comme l’avait fait son interlocuteur. La méconnaissance de son passé le bloquait souvent dans ces situations, préférant ne pas jouer avec le feu. C’était quand même des impacts de blaster qu’il avait eu sur la peau à son réveil, d’ailleurs les cicatrices étaient encore bien visibles aujourd’hui. La victoire de la rébellion sonnait un jour nouveau pour la galaxie, en tout cas l’espoir d’un avenir meilleur. Cela ne pouvait pas faire de mal. Mais le pilote n’y croyait qu’à moitié. En général les idéaux disparaissaient dès qu’on y incorporait la politique et le pouvoir. Les scrupules étaient un luxe pour certains, et il s’en passait avec une facilité déconcertante aussi noble que soient leurs convictions de départ. Assis à sa table, sirotant sa boisson, il observait Adenn se demandant ce qui avait pu le pousser à soutenir aussi ouvertement la rébellion. Il avait bien une idée sur la question, et il doutait fortement que ce soit pour le charme d’Ashleigh. Bien qu’elle n’en manquait certainement pas.

Un sourire accueillit la réponse de son interlocuteur. Dire que certains trouvaient Kilian un peu rustre. Il devrait leur présenter Adenn pour leur montrer la différence. Son amusement dura quelques secondes avant d’être interrompu par le propriétaire des lieux, qui rendit une partie de la somme laissée par le chasseur de prime. Le contrebandier avait ses habitudes dans cet endroit, et Adenn étant un ami, il bénéficiait d’un léger traitement de faveur. Le sujet dévia naturellement vers l’évènement de l’année… ou des années à venir. Tous les deux firent le même geste teinté d’une légère moquerie à l’égard des fanatiques de la rébellion. Il pouvait comprendre l’engouement d’être libéré de l’Empereur et de son âme damnée, mais de là à se plonger dans l’allégresse, il trouvait cela un peu exagéré. Deviendrait-il cynique avec les années. Cette pensée l’amusa fortement, et il sourit presque pour lui-même pendant quelques secondes. Un hochement de tête précéda la réponse de Kilian.


_ « Je n’ai aucun mal à l’imaginer le côté trop idéaliste pour toi… Hum… Espérons que cela ne tournera pas aussi mal qu’on pourrait le croire. Mais j’avoue que je reste totalement sceptique. Et puis le jeu des lèches-bottes et des victimes va commencer. Cela m’énerve par avance… » Il marqua une pause et ajouta. « Ah Mr le Mandalorien ne peut supporter de devoir la victoire au nouveau Jedi. Parait qu’il a l’intention de remonter un ordre ou une connerie de ce genre. »

C’était une légère taquinerie à l’attention d’Adenn. L’histoire de son peuple était parsemée de combat contre les Jedi. Les mandaloriens représentaient de valeureux ennemis pour cette caste, au même titre que les Sith. A part que les premiers étaient moins retors et plus direct dans leur approche. D’ailleurs chaque fois qu’il entendait ce nom de Mandalorien, Kilian ne pouvait s’empêcher de voir le visage du père de son interlocuteur. Cet homme possédait une assurance et une confiance en lui impressionnante, dérangeante même. Des sensations dont il se souvenait encore aujourd’hui. Un nouvel éclat de rire précéda la réponse du pilote.

_ «  Je les ai largué chez les Hutts. Des abrutis de première… et des idéalistes comme tu le disais. » Il secoua la tête de dépit et reprit. « Je te jure les contrebandiers ce n’est plus ce que c’était. Ils ressemblent presque plus à des mercenaires maintenant. En soit ça ne me dérange pas, sauf qu’ils semblent développer une loyauté déplacée de mon point de vue pour certains. On ne refera plus le monde. Du coup me voilà à me cherche un nouveau job. » Il fit un signe de tête et conclut. « Comme d’habitude je sais. »

Adenn et Ashleigh étaient habitués à voir le pilote changer régulièrement d’équipage. Ses habitudes ne lui permettaient pas de s’intégrer définitivement parmi un équipage, et puis il avait la bougeotte. Probablement une légère paranoïa vis-à-vis des secrets de son passé aussi. Son attitude débonnaire cachait simplement de nombreux doutes, et tout autant de questions. Il observa Adenn tout en terminant son verre. Le contrebandier s’installa plus confortablement dans son siège, et observa la vie de la cantina.

_ « Ah ce que je peux aimer ces endroits… Tu refroidis un mec, et quelques minutes après tout se déroule comme si rien n’était arrivé. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

I Wish My Baby Was Born - PV KILIAN&ADENN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Proposition test règles "Baby Face and me" 22/07/2011
» Baby-blabla
» le sauvetage de mon baigneur "Baby" de Convert
» there is thunder in our hearts, baby ¤ [dalia.kuerten]
» Règles "baby face and me" contre du zombie. 29/06/2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Corellia [Nouvelle République]-