Danser avec la mort | Zhane



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Danser avec la mort | Zhane

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »


Une goutte de sueur s’évada entre les filaments de mes cheveux collés a mes tempes par l’effort. Prise dans l’étau d’un très léger haut a bretelles de cuir, ma poitrine pulsait au rythme de mon souffle court. Pieds nus, les jambes gainées d’un tissu léger épousant les formes de mes cuisses, je posai mes mains sur mes hanches, renversant la tête en arrière, les yeux rivés au plafond haut de la salle, je m’accordais une pause de quelques minutes avant de lancer un autre programme avancé d’entrainement. Il était très tôt apparut que je ne serais jamais une force de la nature, ni très puissante physiquement, je ne pouvais lutter contre la génétique qui avait fait de moi une femme évidemment. Néanmoins, je compensais très facilement par une souplesse maitrisée et une vélocité particulièrement habile.

Du revers de la main, j’essuyais mon front, les petites heures de la nuit me permettait toujours de retrouver une solitude recherchée pour mes entrainements en solitaire. Il régnait un calme un peu trop étrange dans le complexe, si je tendais l’oreille, je ne pourrais percevoir que les sifflements et tintements électroniques des droïds patrouilleurs de l’Académie. De plus cette salle était éloignée du centre névralgique de l’Académie et j’appréciais sa tranquillité relative. Son équipement un peu vétuste fonctionnait parfois comme cela lui chantait mais cela me plaisait, me forçant à anticiper avec plus de force les prochains tirs des tourelles lasers qui tapissaient les murs. Enfoncées dans celui-ci, elles ne sortaient qu’a intervalle aléatoire, visant la première forme de vie qui pénétrait leur scanner. En l’occurrence, elles étaient programmées pour me tuer moi cette nuit. L’Ataru que je pratiquais me poussait à cette extrémité et cela me convenait ainsi. Repousser les limites de mon corps évitait à mes pensées d’errer sans cesse. Inspirant plus lentement, je me dirigeais vers un banc posé contre un mur, hormis ce meuble, la pièce était totalement nue, et m’emparai du linge posé dessus.

Après m’être épongé légèrement le torse, je me rendis vers le panneau de contrôle fiché dans un des murs pour relancer une autre séance d’entrainement. Un compte à rebours apparut, ne me laissant que quelque secondes pour rejoindre le centre de la salle avant le début des hostilités…Il ne restait que 5 secondes d’ailleurs lorsque j’entendis la porte s’ouvrir, glissant sur le sol dans un soupir tenu, dévoilant l’énergie latente de Zhane. Je retins une grimace agacée.

« Zhane, tu as trois secondes pour te décider. »

Lançais je en lui jetant un coup d’œil amusé par-dessus mon épaule, priant presque pour qu’il se fasse dégommer sans avoir eu le temps de dire ouf. Je ne savais pas ce qu’il venait faire ici, à ma connaissance, il n’y avait que moi qui l’utilisait cette salle, trop ancienne pour entrainer les nouveaux sans doute

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   24/2/2016, 15:10


Dernière édition par Zhane Thelcar le 24/2/2016, 17:32, édité 1 fois

danser avec la mort
attract and fight
Mon réveil en sortant de la cuve de kolto fut assez gênant, j'ai toujours eu horreur de la sensation que procurait ce liquide bleuté, censé soigner toutes blessures non mortelles. Je suis rentré de Tatooine hier dans la soirée, blessé à cause de mon combat face au Chevalier Jedi perturbé par ses émotions et son amie. Si j'avais apprit une leçon de ce combat, c'est que ma maître des sabres n'est pas encore assez parfaite. Je n'ai pas perdu le combat, car si c'était le cas, je serais mort, mais j'étais tout de même insatisfait du fruit de mon entraînement. Celui-ci n'était sans doute pas assez rigoureux : J'allais donc augmenter la difficulté. A chaque échec, je me fais violence, tels sont les restes de l'enseignement du Seigneur Sith, Darth Moryll : La puissance par la souffrance. Je n'avais pas apprécié m'ouvrir l'arcade lors de mon combat avec, puis contre la jeune apprentie Sith portant le nom de Rhivallon Saân, tout comme je n'ai pas apprécié avoir du mal à vaincre le Chevalier Jedi de Tatooine. Après avoir essuyé tout le kolto ruisselant encore par perlée sur mon torse, j'enfile ma bure, sans avoir mit le haut de ma tunique, déchirée par les assauts répétés que j'ai subit sur la planète de sable. "Maître Thelcar, je vous conseille une journée de repos pour entièrement récupérer de cette nuit passée dans le kolto." Je regarde le droïde, mélangeant du mépris avec une lueur d'insouciance. Depuis Coruscant, je hais encore plus les droïdes.

"La ferme. Quel est le statut de la salle d'entraînement ?" Le droïde se dirige vers la cuve de kolto, pianotant sur le clavier accroché à celle-ci. "La salle d'entraînement de l'académie a comme statut : Occupé. Cependant, les données sont incomplètes et je suis dans l'incapacité de vous fournir plus d'informations, comme l'identité de son occupant, ou le programme lancé actuellement. Cependant, au vu de votre état actuel, je vous con..." Ma main attrape la gorge métallique du droïde, ce geste dégagea une partie de ma bure, révélant le flan droit de mon corps, recouvert de cicatrices en tout genre : L'une des expérience que Darth Moryll a fait sur moi a rendu mon corps inapte à la cicatrisation par le kolto, ce qui veut dire que chacune des blessures que je subis, apparaîtra sur mon corps jusqu'à que celui-ci ne pourrisse dans un tombe. "J'en ai rien à foutre de tes indications, tas de ferrailles." Je me retiens de broyer cette machine, mais je me suis fait remonter les bretelles par un Guerrier Sith qui en a marre de devoir racheter les droïdes que je détruis à longueur de journées. Mon second sabre, celui que j'ai récupéré de Darth Moryll, est dans ma chambre, et je n'ai pas envie d'aller le chercher, je me contente d'accrocher à ma ceinture, qui recouvre ma bure cette fois-ci, le sabre laser que j'ai moi même construit il y a de ça quelques années. Enfilant mes bottes, je me dirige donc vers l'annexe de l'académie qui sert de salle d'entraînement, seulement vêtu d'un pantalon ainsi que de ma bure sombre habituelle.

Alors que je pousse la porte de la salle, une voix qui m'est bien connu retient mon attention : C'est celle de Lucrèce, qui a déjà lancé la séance. Il me reste trois secondes pour me décider si oui, ou non, j'allais m'entraîner avec cette femme. Ça ne peut pas me faire de mal au final, Je retire ma bure, dévoilant mon torse recouvert de cicatrices et de brûlures de toutes sortes, contant chacune d'elles une histoire. Lucrèce était habillée de cuir, une tenue qui devait sans doute souvent lui servir pour s'entraîner, mais elle n'en restait pas moins très... Attractive. J'attrape mon sabre, soupirant longuement : "Je ne suis  pas venu pour te regarder faire, de toute façon."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »



« Vraiment ? Alors cela risque d'être amusant. »

Un coup d'oeil m'avait suffit pour englober sa tenue. J'avais noté ses cicatrices et je l'avouais, je n'aimais pas cela. Si Zhane était un enfant agaçant jusqu'à présent, la présence de ses marques indiquait que l'enfant visualisé n'en était pas vraiment un. Je n'avais jamais sous estimé ce dont il était capable, mais je n'avais sans doute jamais réalisé jusqu'à quel point il pouvait avoir repoussé certaines limites. Il me faudrait sans doute me méfier de lui avec plus d'ardeur. Cette idée amena un sourire amusé a mes lèvres. Les trois secondes étaient écoulées et rien n'avait encore bougé. Je savais que ce n'était que temporaire. Je jetais un coup d'oeil moqueur a son sabre, écartant légèrement les mains de ma taille. Je n'en avais aucun et je n'en avais pas besoin, lui si apparemment. Mais nous n'avions pas les même bases de combat et même si je n'en avais qu'une, j'en poussais les limites chaque fois un peu plus.

« Elles sont calibrées sur ma rapidité...J'espère que tu sais danser... »

soufflais je avec une moquerie palpable à l'instant même où un trait lumineux se précipitait vers moi. En riant, je l'évitais, concentrant la Force dans le bas de mon corps, ajoutant à la grâce et la souplesse, une puissance certaine. Cette fois ci, je n'étais pas la seule cible et même si je pouvais espérer qu'un trait puissant m'évite la tache future de me débarrasser de Zhane, je devais avouer qu'il y avait aussi une certaine curiosité en moi lorsque je le regardais. Nous ne nous étions jamais réellement mesuré l'un a l'autre et même si je m'interdisais d'ignorer ce dont il était capable, je n'avais jamais eu de réelle mesure de sa puissance, c'était l'occasion. Le premier jet n'était qu'un avant goût, qu'un grain de sel avant la tempête et le chaos. Qu'un seul coup de semonce avant le déchaînement du programme qui jeta sur nous une multitude d'éclair aveuglant cherchant notre mort. Alors je me mis a danser. Du moins, cela y ressemblait, une danse horrifique avec une mort annoncée sans cesse dans le sifflement d'un canon indomptable. Le sol se marquait de brûlures. L'air se chargea d'une odeur entêtante. Mais je dansais toujours. Repoussant parfois d'un bouclier un éclair impossible a éviter et ce faisant je touchais le panneau de contrôle...

« Oups...Je crois que ça va se corser. »

Là, c'était mal partit, j'avais déjà deux heures d’entraînement derrière moi et a coup sûr j'avais détruit le chronomètre de la séance. Je me propulsais dans l'air, ma taille ployant avec agilité par dessus un rai de lumière mortelle. Me réceptionnant en souplesse, je levais un regard amusé sur le sith qui s'était invité.

« Il me déplairait de les laisser te tuer, je crois qu'il va falloir faire de nouveaux frais... »

Sous entendu, on allait devoir détruire une à une les tourelles, parce qu'il ne fallait pas se leurrer, lui comme moi ne pourrions jamais y résister longtemps.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


danser avec la mort
attract and fight
Mon visage était bien plus refermé que lors de notre dernière rencontre, celle-ci se résumant à une séries de vannes envoyées les unes à la gueule de l'autre. Je ne parlerais pas d'un gain en maturité entre temps, mais certains événements avaient impactés mon point de vue, ainsi que celui que je portais sur Lucrèce. Elle et moi ne sommes pas si différent, à quelques divergences prêt évidemment. Un autre chose me gênait, en dévoilant mon corps à Lucrèce, je lui dévoilais aussi mon histoire, et se dévoiler n'est pas forcément une bonne chose, même s'il ne faisait aucun doute que la façon qu'elle a de me percevoir, allait être impactée par les idées qu'elle allait se faire sur l'obtention de ces dizaines et dizaines de cicatrices, réparties sur mon torse, mon dos et mes bras. "Tu sais bien que j'apprécie de danser avec la mort." La lueur rouge de mon sabre se révéla, pure et brillante. Le Cristal Upari rouge présent dans mon sabre est très rare, et ne se trouve que sur les planètes forestières. Le bruit que dégageait mon sabre était vibrant, mais presque doux à mes oreilles, un son que j'apprécie d'entendre par contre instabilité et son côté non naturel. J'inspirais un grand coup, basant l'essentiel de ma défense sur l'anticipation des coups adverses.

Lorsque je me bats à un sabre, je suis quelqu'un de très rigide, et pour cause : la forme que j'utilise est le IX, celle dérivée du Djem So : le Shien So. Les premiers lasers se heurtent sur mon sabre, que je repousse en effectuant de rapides moulinets à l'avant et à l'arrière de mon corps. Ceux-ci vont directement s'écraser contre le mur. Lucrèce, quand a elle, se déplace avec une très grande agilité, et je dois lui accorder une certaine grâce dans ces mouvements malgré tout meurtrier. L'exercice se compliqua, et devint plus intéressant par la suite. Remplaçons les lasers par des éclairs, puissants et rapides, qui vinrent s'écraser au sol. A nouveau, j'évitais les coups tout en gardant une posture rigide, absorbant les éclairs que je ne pouvais esquiver avec mon sabre. Je sentais les picotement de l'électricité ambiante sur ma peau nue, qui rougissait à chacun des passages de ces attaques près de ma chair. Mais malheureusement, Lucrèce eut la très bonne idée d'endommager le panneau de contrôle des tourelles, ce qui nous mettait désormais dans une position peu délicate. "Te voir crever ici me serait douloureusement acceptable, vu le niveau qu'il y a entre ces murs ces temps-ci." Je faisais évidemment référence à cette femme de Coruscant, quand Lucrèce, je n'aurais personne pour nourrir une rivalité certaine, et ça, je ne pouvais l'accepter. "Mais voyons ça du bon côté, c'est un défi un peu plus intéressant qui s'offre à nous." Je fais tourner mon sabre autour de mon poignet droit, tout en gardant la même position qu'au début, On allait devoir combattre des tourelles d'entraînement, dont les réglages nous étaient inconnus. Mon corps sentait encore le kolto, et l'odeur avait tendance à me mettre de mauvaise humeur, me rappelant de trop longues nuits, douloureuses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith
MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   25/2/2016, 18:25


Dernière édition par Lucrèce Navilia le 25/2/2016, 18:36, édité 2 fois



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »


La rondade aérienne que j’effectuai s'accompagna d'un rire volatile :

« Oh serait ce un compliment Zhane ? »

Nous n'avions pas le choix et ce par ma faute. Mais je l'avouais cette difficulté en plus, c'était autant d'obstacle a abattre. Zhane se déplaçait avec quelque chose de terriblement statique. Je connaissais ce style de combat, pour autant, je ne le pratiquais pas. Non, j'avais besoin de bouger, d'avoir une vue d'ensemble, toujours. J'avais réellement besoin de sentir l'air se tordre sous mes mouvements, la Force enlacer mes membres pour leur conférer une puissance physique que la génétique ne pouvait m'offrir. Il y avait quelque chose d'impressionnant dans sa façon de faire et cela m'agaçait de devoir le reconnaître. Je n'étais soudainement même plus sûre d'avoir le dessus sur lui en cas de réel affrontement. Je maîtrisais un peu mieux la projection que lui mais il compensait par une bonne perception. Seule ma vitesse pourrait me permettre de faire la différence et, loin de me faire peur, cette pensée me galvanisa. On nous enseignait l'esprit de combat, l'esprit d'un guerrier qui use de tous les moyens a sa porter pour s'assurer la victoire. Je n'étais pas quelqu'un d'attentionné, pas assez pour ne pas écraser l'égo d'un autre, même si je pouvais apprécier cet autre.

« Je ne te savais pas d'un naturel optimiste. »

me moquais je légèrement en effectuant une volte maîtrisée, esquivant un énième éclair qui laissa une trace noirâtre sur le sol.

« Sais tu seulement combien il y a de sentinelles ici ? Certaines sont apparemment dotée de bouclier. Ce ne sera pas une partie de plaisir. »

Mes reins se creusèrent subitement, mais je sentis tout de même la morsure délicate de l'électricité sur ma peau.

« Tu as un style trop statique, Zhane, c'est bizarre je te voyais plus du genre sournois et lâche. »

Mes lèvres se plissèrent d'un amusement narquois :

« Pardonne ce jugement hâtif tu veux ? »

Je lui adressais une moue exagérément charmeuse comme une enfant qui s'amuse d'un petit frère et cherche a l'apaiser.

« Cela dit, tu ne pourras pas atteindre celle du haut. Moi si. Alors que dis tu de séparer les choses en deux ? »

Je levais subitement une main que je chargeais d'électricité avant d'envoyer la décharge vers l'une des sentinelles qui venait de pointer son nez.

« Amusons nous, mon petit Sith, que dirais tu de pimenter tout ça par un pari ? »

Cette fois mon sourire afficha un air arrogant des plus mesquin. Je ne savais pas si il allait oser. Nous avions bien plus souvent envie de nous étriper que de jouer ensemble, mais d'un autre coté, lui comme moi avions ce point en commun...Celui de ne pas savoir résister a un défi. C'était là l'essence même de ce que nous étions, de nos enseignements, la compétition sans cesse entretenue entre nous, parce que l'obscurité ne se satisfait que des plus forts.

Les vils dés a écrit:
Petit succès : La sentinelle se paralyse durant un certain temps
Succès :  La sentinelle voit son canon dévié et ne tirera qu'a un seul et même endroit
Grand Succès : La sentinelle est détruite.

Echec : Un bouclier protège la sentinelle et c'est à peine si Lucrèce la chatouille. Un coup pour rien.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Lucrèce Navilia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé normal' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   25/2/2016, 18:59


Dernière édition par Zhane Thelcar le 25/2/2016, 19:12, édité 3 fois

danser avec la mort
attract and fight
"Compliment est un si grand mot." Les tourelles devenaient bien plus sournoises et réactives, la précision de leurs capteurs de mouvements était décuplée, et la vitesse de leur tirs devenait tout aussi rapide. Certaines arboraient même des boucliers, ce qui ne nous faciliterait pas la tâche, néanmoins j'avais plus d'un tour dans mon sac, ajoutons à cela mon humeur massacrante pour donner un magnifique mélange qui allait engendrer une certaine destruction. La Sith se cambra légèrement lorsqu'un éclair effleura sa peau, et à ce moment là je fus plus concentré sur son corps que sur les tourelles, et un tir vint érafler à son tour ma peau peau encore abîmée de mon dernier combat, laissant le flan droit de mon corps rougeâtre, une mince odeur de brûlée parvint à mon nez. "Je sais me montrer tout aussi énergique, mais dans ces conditions, ce n'est pas ce que je favorise." Je contrais quelques tirs de blaster, les renvoyant directement sur les tourelles, mais par manque de chance, les deux tourelles étaient équipées de boucliers. J'étais incapable de répondre à sa question vis à vis le nombre de sentinelles, que j'évite donc sans donner de réponse bien précises. "Je ne dirais pas que je suis optimiste, disons que ces tourelles ont la qualité de savoir piquer mon énervement au vif, et ce n'est clairement pas la journée pour faire ça." Lorsqu'elle s’attelle à attaquer celle du haut, pensant que je ne pouvais pas l'atteindre, j'esquisse un léger sourire.

Lorsque je ne combat qu'avec un seul sabre, j'équilibre mon manque de mobilité par ma capacité à utiliser mon environnement grâce à la force. J'ai un certain talent à percevoir chaque être vivant, et à pouvoir m’insérer dans leurs esprits, mais ma perception ne s'arrête pas là, je peux aussi moduler les droïdes suivant ma volonté, voir même les briser, comme je peux briser un esprit. J'inspire un grand coup, tendant mes bras d'un côté et de l'autre de la salle, vers deux tourelles opposées, tout en rangeant mon sabre. "Je n'ai pas vraiment envie de m'amuser, ma belle, même pas du tout." Je me concentre sur ces deux systèmes, laissant ma colère resurgir. D'un coup net, je sers mon poing gauche, et resserre ma main droite sur mon sabre.

[Grand Succès] : Les deux tourelles crament, mais seuls les systèmes de visée sont atteints, et jugent désormais Lucrèce et Zhane comme des cibles à protéger
[Succès] : Les deux tourelles crament, et sont désactivées.
[Petit Succès] : Les deux tourelles crament, et voient leur système de visée désactivés, tirant en ligne droite.
[Petit Echec] : Les tourelles fument, mais ne sont pas désactivées
[Echec] : Les deux tourelles fument, et tirent en direction de Zhane qui se voit frôlé, mais touché légèrement, par deux tirent.
[Grand Echec] : Les deux tourelles sont intactes, et Zhane se prend un tir dans le bras gauche.

Les deux tourelles que je visais de mes mains dégagent une fumée sombre, et deviennent inactives. D'instinct, je réactive mon sabre laser et dévie le dernier coup qu'une d'elle m'a tirer dessus, le laissant s'écraser au sol, engendrant une marque fumante et noire. Je regarde à nouveau Lucrèce, un léger sourire aux lèvres, penchant mon cou de chaque coté, laissant mes cervicales craquer. "On continue ?" Je me remet en position, esquivant de peu un éclair lancé par une des sentinelles, une de celles qui possède un bouclier, avec un peu de malchance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Zhane Thelcar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé facile' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith
MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   26/2/2016, 07:16


Dernière édition par Lucrèce Navilia le 26/2/2016, 12:31, édité 2 fois



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »



Je n'imaginais pas Zhane aussi mobile que moi malgré sa négation, mais je notais l'information dans un coin de ma mémoire. J'avais une chance de découvrir les secrets qu'il cachait aux autres sous une bure rigide et des dogmes encore plus rigides. Pour tous, j'étais une Apprentie. D'un des meilleurs Seigneur Noir de cette renaissance. Je me cachais derrière cette idée avec un art consommé, seul Darral savait jusqu'à quel point je m'étais noircie. Peut être dissimulait il aussi de noir secret. En vérité, avais je réellement regardé Zhane pour ce qu'il était ? Un pli ironique pinça mes lèvres. Je n'aimais pas me tromper. Je détestais ça et il est vrai que j'avais considérer Zhane comme un furoncle sans intérêt. Dorénavant, la donne avait quelque peu changé, je devais bien l'avouer.

« On a le réveil difficile, mon chou ?Tu me vois ravie d'améliorer ton humeur par une petite séance contre la mort. Parce qu'honnêtement, je crains que ce soit ce qui nous attends si nous ne sommes pas capables de les détruire toute. »

J'avais un ton badin, la mort ne me faisait pas peur. Elle ne m'avait jamais terrifiée, parce que je l'enlacerais comme une délivrance sans nom. Je soupire lourdement, exagérément lorsqu'il refuse d'entrer dans mon jeu. Soit, songeais je en évitant un tir laser d'une pirouette aérienne.

« Oh je te croyais plus joueur que ça, je suis déçue. »

Fis je avec un ton moqueur teinté d'une légère surprise. Mais soit, je n'allais pas le forcer a répondre a mon défi. Monsieur n'était pas d'humeur, fort bien ! Cela étant il eu une manière très personnelle de montrer son mécontentement.

« Au temps pour moi... »

J'étais tout de même bonne joueuse avec lui. Si je n'avais interrompu qu'une seule sentinelle, lui en avait démonté le double. Comme quoi, il serait peut être temps que je travaille ma perception. Je déviais d'un coup de pied protégé par un bouclier de Force la tentative d'une sentinelle de me tuer.

« Evidemment, le choix n’est pas offert. »

Tout en esquivant une salve meurtrière, je concentrais une partie de ma Force autour de mes pieds, délaissant la protection qu’elle offrait à mes membres supérieurs. Prenant de l’élan, je m’élançais en direction du mur Nord, courant en zig-zag  pour éviter les tirs me visant, aidée de ma vitesse et de la Force entourant mes jambes, je m’élevais d’un bon puissant, visant deux tours jumelles. Je pouvais frapper très fort en concentrant la Force là où je le désirais, mais cela voulait dire que j’ouvrais une brèche dans ma défense. Tant pis.


Arrivée a la bonne hauteur, j’armais ma jambe droite, concentrant toute la Force que je pouvais sur ce membre et décochai un coup de pied d’une rare violence sur les tours jumelles, avec de la chance, je toucherais les deux. Une légère grimace de douleur me traversa au moment de l’impact mais ce n’était rien dont j’aurais à m’inquiéter. L’élan que j’avais mis dans mon mouvement me permis de détruire les canons, plus fragile que les corps, aussi le prochain tir provoqua immanquablement une implosion fort heureusement, j’étais déjà en train de chuter vers le sol lorsque cela se produisit.

« J’avais toujours rêvé de faire ça. »

Fis je avec amusement palpable, une fois au sol.


les vilains dés a écrit:
Grand Succès :  Lucrèce arrive à dégommer une tourelle située en hauteur ainsi que sa voisine.
Succès : Lucrèce parvient à courcircuiter  une sentinelle en hauteur en détruisant son canon
Petit Succès : La tourelle est déviée mais continu à tirer.
Petit échec : Le bouclier de la tourelle renvoi Lucrèce sur le mur opposé et n’a aucun mal.
Echec : Le bouclier renvoi Lucrèce en direction d’une autre sentinelle sur le point de tirer. Elle n’esquivera pas le tir qui la cueillera à la cuisse.
Echec critique : La sentinelle tire à l’ instant même où Lucrèce la frappe, la touchant au flanc tout en la renvoyant violemment au sol.


- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Lucrèce Navilia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé facile' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   26/2/2016, 14:58


Dernière édition par Zhane Thelcar le 26/2/2016, 15:04, édité 3 fois

danser avec la mort
attract and fight
"Le kolto n'a jamais été mon truc." C'était vrai que si nous n'arrivions pas à détruire chacune de ces défenses, ce qui nous attendait ne serait pas de très bonne augure nos fesses. Tandis qu'elle me parle d'être joueur, j'esquivais deux trois tirs des tourelles restante, bien plus concentré sur ma survie que sur ses paroles, je dois l'admettre. Je parais deux coups de blasters de plus, effectuant un moulinet devant, tout en glissant ma lame derrière mon dos une fois que celui-ci fut terminée, pour finir par pivoter sur mon pieds droit afin de retrouver mon sabre en face de moi. Cet entraînement était censé être quelque chose des plus anodins, et nous voici à nous battre pour notre vie, cette matinée aurait pu se montrer très intéressante, si je n'avais pas été d'humeur aussi massacrante. Je jetais un œil vers Lucrèce, qui est aujourd'hui ma partenaire, mais la plupart du temps, ma rivale. "Ce style très énergique te va à merveille." Je restais toujours aussi statique et raide, basant chacune de mes parades sur l'anticipation. Mais bien que le Shien So soit un style demandant une mobilité réduite, la grâce de celui-ci n'en reste pas moindre. Le vent s'écrasant sur ma lame vibrante vibrait sonnait mes oreilles comme un orchestre de coruscant, j'aimais la mélodie qui se dégageait de chacun de mes mouvements, et je regrettais de plus en plus de ne pas avoir prit mon second sabre.

"J'ai combattu un Jedi, sur Tatooine. C'était d'un rare divertissement, tu aurais dû être là pour t'occuper de la femme l'accompagnant." Je m'élançais à la suite de ces mots, je concentrais la force dans ma paume de ma main afin d'arracher l'une des tourelles de son emplacement, et pouvoir la jeter sur une autre. Mais un éclairs vint me déconcerter, et je dû porter mon attention sur ce qui m'avait attaqué. "Mais, cette histoire de pari m'intéresse, dis-m'en plus." je tendais mes deux mains vers la tourelles, forçant vers le bas pour l'arracher.

Spoiler:
 

D'un geste net, j'arrache la tourelle de son réceptacle, celle-ci ne laissant comme seul héritage qu'un petit nuage de fumée noir à l'endroit où elle était positionnée précédemment. D'un geste net, je l'envoie en direction de la tourelle que je visais avant que cette première ne me prenne pour cible. Violemment, le projectile touche le canon de ma cible, bloquant celui-ci sur un axe vertical, mais toujours opérationnel. "Plus que cinq ou six tourelles, ça devrait le faire." J'étais légèrement essoufflé, et alors que je parlais, un laser vint me percuter l'épaule gauche, laissant une odeur cramoisie s'échapper de ma peau brûlée à vif. Je pouvais toujours bouger mon bras, et cet événement ne venait pas d'améliorer mon humeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Zhane Thelcar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé facile' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith
MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   28/2/2016, 13:01


Dernière édition par Lucrèce Navilia le 28/2/2016, 15:53, édité 2 fois



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »


Le kolto. Je plissais légèrement les paupières.

« Tu as fais de mauvaises rencontres dernièrement ? »

Le Kolto n'était qu'un moyen pour nous de guérir rapidement. Je n'en usais pas tant que cela, peut être était ce de la chance mais je me souvenait de nombreux entraînements avec Darral qui m'avait vu finir dans une cuve. Il ne m'avait jamais épargnée et si je n'avais pas la force de lui résister alors autant mourir. C'était plutôt cruel comme raisonnement mais c'était. Mes cheveux, réunis en catogan fouettèrent l'air  lorsque je sautais brusquement en arrière évitant ainsi une salve de laser. Ma peau luisait de sueur et je me pris a rêver d'une douche, squatter durant une heure au minimum la salle d'eau de Darral, voilà, ce serait ma récompense si je sortais de là vivante. Un rire accueillit le compliment de Zhane :

« Il est plus difficile d'attraper un moustique qu'un Jarell qui charge. Merci pour le compliment Zhane, j'en viens a me demander si il n'y avait pas un peu d'épice dans ton sarcophage de Kolto là. »

Moqueuse ? Si peu, en vérité, nous n'avions jamais vraiment échangé de paroles, même durant la mission qui m'avait vu sortir victorieuse.

« Il fallait m'envoyer un carton d'invitation voyons !  Je serais venue avec plaisir.»

Bien que je n'avais rien contre les jedis, ils me faisaient trop pitié a croire que l'univers pouvait vivre en paix. C'était une utopie aussi difficile a atteindre que celle de mon Maitre. Rien ne serait noir ou blanc, c'était impossible les lois de l'univers ne le permettrait jamais. Une autre tourelle rendit l'âme et j'évitais le vol de celle ci d'une pirouette parfaitement maîtrisée, cambrant mon corps en arrière tandis qu'elle me filait sous le nez a pleine vitesse :

« Fais attention où tu balance tes déchets veux tu ? Quant au pari, tu connais tout de même le principe non ? Reste juste a savoir ce que tu veux mettre en jeu et ce que voudrais que je mette dans la balance.»

Et si je profitais de cet entraînement pour tester une technique que Darral m'avait enseignée ? Celle ci était difficile et j'avais beaucoup de mal à la maîtriser a son grand dam d'ailleurs.

Spoiler:
 

Si je réussis a canaliser la Force en un rayon énergétique, je n'avais pas prévu le bouclier que m'opposa la sentinelle. Impossible d'esquiver le renvoi à l'envoyeur et je n'eus qu'a peine le temps de me protéger d'un bouclier de force que je me sentis projetée dans les airs sous la force de l'impact. Mon dos s'écrasa violemment contre le mur opposé et durant quelques secondes, l'air s'échappa de mes poumons. Sonnée, je pliais un genoux à terre, cherchant mon souffle.

« Merde, pour une fois que je la réussissais ! »

Fis je dans un filet, ouvrant la bouche pour tenter de reprendre mon souffle. Je ne pouvais pas rester statique merde ! J'esquivais un laser en roulant sur moi même mais le laser eu tout de même le temps de découper une partie de mon haut, le cuir n'y résistant pas.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Lucrèce Navilia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé difficile' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   28/2/2016, 18:26


Dernière édition par Zhane Thelcar le 28/2/2016, 18:31, édité 1 fois

danser avec la mort
attract and fight
Je passe la paume de ma main sur ma nouvelle blessure, ce qui accentue la désagréable sensation de brûlé sur ma peau. "Tu préfères quand je t'insulte ? Si ça ne tient qu'à ça, on peut s'arranger Lucrèce." Je parais quelques lasers qui se dirigeaient de nouveau vers moi, réfléchissant pour effectuer une nouvelle action qui aurait le don de nous débarrasser d'un maximum de tourelles. Deux d'entre elles partagent un axe horizontal, mais leur proximité rend mon idée assez dangereuse. Je patiente, analysant leurs fréquences de tirs, pour tirer le plus grand avantage de leur possible différence. "Je te juge assez rapide pour éviter un morceau de métal volant." J'esquive les deux tirs, séparés l'un et l'autre d'une demain seconde, ce qui est au final une certaine chance pour moi. "Tout dépend ce que tu as à me proposer. Mais je te parie que d'ici trois minutes, on aura détruit la totalité des tourelles restantes." Je pare de nouveaux les coups, me concentrant sur le reste des tirs de tourelles, évitant de peu certains éclairs puissants et rapides. Pour me préparer à agir en moins d'une seconde, j'allais devoir être très concentré, et ces multiples attaques n'aidaient en rien. Je détourne le regard vers Lucrèce, celle-ci bondit dans les airs, réalisant une attaque qui m'était tout bonnement impossible à faire. Malheureusement, le bouclier a repousser l'attaque de la Sith contre elle, l'envoyant valser à plusieurs mètres, jusqu'à s'écraser contre le mur. Je vois deux lasers se diriger rapidement vers elle, elle en esquive un, et d'un coup net je tend la main vers le second. "Attention !" Le laser se fixe dans les airs, ayant créé une stase autour de celui-ci.

Une partie du haut de Lucrèce s'est déchiré, et je ne peux m'empêcher de dégager un léger sourire avant de détourner mon regard vers les deux tourelles que je cherche à atteindre. Mon épaule était de plus en plus douloureuse, la brûlure étant entrain de se refroidir, j'esquisse une grimace pour afficher à quel point cet incident me dérange, et commence à courir entre les deux tourelles, bondissant pile entre elles.

Spoiler:
 

Mon calcul était exact, et les deux tourelles ne tirent pas en même temps, celle à ma gauche ayant une cadence d'une demi seconde supérieure à l'autre. Je stase le premier laser, et me concentre immédiatement sur le second qui s'arrête aussi en pleine course. Une fois à quelques centimètres du sol, je relâche les lasers qui pénètrent tout deux dans un angle mort du bouclier, faisant exploser les deux armements en même temps. Je pose mes deux pieds au sol, fléchant le genoux gauche avant de le poser au sol : Laisser en stase trois tirs à haute vitesse utilise beaucoup d'énergie. "Plus que trois." Je porte une nouvelle fois ma mains à mon épaule, arrachant un morceaux de peau morte et calcinée, ce qui génère un méchant saignement qui s'écoule le long de mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Zhane Thelcar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé normal' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith
MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   28/2/2016, 19:04


Dernière édition par Lucrèce Navilia le 28/2/2016, 19:07, édité 1 fois



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »


J'eus un sourire presque sournois :

« Surtout pas, voilà une facette de ta personne dont j'ignorais l'existence, c'est très intéressant. »

Et le pire étant que je ne mentais pas, loin de là. Il m'obligeait a reconsidérer ce que je pensais de lui ou ce que je croyais savoir de lui. Ce n'était pas un mal en soi d'ailleurs, qui sait, si je l'avais attaquer de front j'aurais sans doute eu une très mauvaise surprise. Je l'avais déjà battu une fois, par traîtrise et vice, ça je n'allais pas m'en cacher. Je savais me servir des travers Sith lorsque cela m'arrangeait. Je n'étais pas mauvaise, mais pas bonne non  plus. Toujours entre les deux. Toujours.

« Jugement plutôt précis. »

fis je après avoir éviter son lancé de tourelle. Je réfléchis un instant au reste. Que pourrais je réellement vouloir de Zhane et que pourrait il réellement vouloir de moi ? C'était une question importante d'une certaine façon, songeais je en effectuant trois rondades d'affilé pour éviter une nouvelle salve. Discuter avec Zhane me permettait d'oublier un peu la fatigue qui tirait mes muscles.

« Si je détruis la dernière tourelle...Tu me raconteras l'origine de tes cicatrices les plus anciennes. A ton tour, je t'écoute.»

Cela pouvait paraître très futile comme enjeu mais croyez le, ce ne l'était pas tant que cela. S'en était même bien loin. Je savais avoir la patience nécessaire et même oserais je dire la sagesse de vouloir tout savoir de ceux qui m'entourait. D'un ennemi comme d'un ami. La vie m'avait apprit beaucoup et peut être avait elle effilée ma façon d'aborder le monde, faisant de moi plus une stratège qu'un guerrier brut. Je n'en savais rien. Mais je savais une chose, plus j'en saurais sur Zhane plus je serais à même de le cerner convenablement. Ma première impression étant apparemment fausse. Et apparemment j'étais plutôt mal partie pour gagner lorsque mon attaque se retourna contre moi avec toute la violence que j'y avais mise.

Sonnée,  je n'eus presque d'autre choix que de regarder un rayon se diriger vers moi sans que je n'ai réellement la possibilité de l'éviter. Merde, ça allait faire mal ! Sauf que...Je haussais un sourcil :

« Zhane, j'ai horreur d'avoir des dettes, tu sais ça ? »

Au demeurant, c'était plutôt étonnant de sa part, sauf si il était sincère lorsqu'il disait que me perdre serait comme perdre une rivale digne de lui. Je ne savais pas réellement si c'était le cas mais je n'allais pas m'en plaindre.  Enfin ça c'était avant qu'il ne détruise deux tourelles d'un seul coup..Bordel, il n'en restait qu'une et celle là, on allait se la disputer. Mais avant ça...Je me relevais, encore un peu dans les vapes mais pas assez pour réussir ce que j'allais faire. M'assurant sur mes pieds nu, je m'élançais soudainement droit sur Zhane, mon haut a moitié découpait cachait encore le reste de ma plastique mais en tout état de cause, je n'étais pas quelqu'un de particulièrement pudique. Sans ralentir, je levais la main, la posant soudainement sur son épaule blessée. Propulsant le bas de mon corps dans les airs, j'effectuais une roue avec lui pour appui. Sauf que là où ma paume était en contact avec sa peau, la Force jaillit. Mais elle n'avait pas la saveur de l'Obscur, loin de là. Au lieu de détruire, elle se mit a réparer. Ce fut furtif et peut être que je fis une erreur mais cela n'avait pas d'importance. Atterrissant derrière lui, je souris par dessus mon épaule.

« Vraiment pas. »

Je considérais donc ma dette remboursée. Avant de me tourner vers les trois tourelles restantes. Il était difficile de savoir lesquelles avait un bouclier donc je n'allais pas refaire la même erreur, autant y aller directement à la force brute, Zhane m'avait bien aimablement montré le point faible des boucliers. J'étais épuisée, je ne le nierais pas, mais j'aimais plus que tout repousser les limites de mon corps. Je le payerais peut être plus tard mais en attendant... Je bondis d'un saut puissant en direction d'une sentinelle. Armant son bras, elle concentra sa Force autour de son poing et l'abattit sur la base de la tourelle, une gerbe d'étincelle et un sifflement lui appris la mort de la dite arme...Ce qu'elle n'avait pas prévu était sans doute que sa voisine en fit de même.

Spoiler:
 

« Plus qu'une... »

fit elle en regardant Zhane, une lueur compétitive au creux de ses iris. Ils allaient rivaliser de vitesse pour avoir la dernière...Oui, ce jour était finalement très intéressant.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Lucrèce Navilia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé facile' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Danser avec la mort | Zhane   28/2/2016, 19:28


Dernière édition par Zhane Thelcar le 28/2/2016, 19:35, édité 1 fois

danser avec la mort
attract and fight
"Lucrèce, tu ignores tout de moi." Dis-je sur un ton froid, mais tout aussi sincère. Mais lorsqu'elle cite la présence de mes cicatrices, mon visage de referme net en l'espace d'une petite seconde. Ces marques recouvrant la quasi-totalité de mon corps, provenant pour la plus grande partie des tortures orchestrées par Darth Moryll à chacun de ses mécontentements. Était-elle sûre de vouloir entendre que la cicatrice de la greffe de peau de mon dos, juste en dessous de mon omoplate droite, était-là par sa faute ? Que c'est le jour où elle m'utilisa pour récupérer un artefact que le Seigneur Sith m'enfonça minutieusement une vibrolame dans le corps, après m'avoir totalement paralysé ? Qu'il ne cherchait pas à ma tuer, non, juste à me rendre plus fort par la souffrance, mais que cela devait inclure le fait que plus jamais je ne pourrais regarder mon corps dans un miroir sans repenser à chaque séance de torture ? Et que cela, ce n'est l'histoire que d'une seule de ces marques, que chacune raconte une événement, une journée, un soir ? Je soupire un léger coup, lui répondant. "Comme tu veux. Pour ma part, je sais pas quoi te demander, tu n'auras qu'à m'offrir ce que tu veux." J'avais prit la peine de lui répondre, ne voulant pas rester dans un silence meurtrier. Après que je lui ai sauvé la mise en arrêtant le tir qui se dirigeait vers elle, elle effectua une mouvement qui m'intrigue au plus au point.  Sa main se posa sur ma blessure, qu'elle soigna tout en réalisant une acrobatie au dessus de moi, mais ça, c'est quelque chose que seul le côté lumineux peut enseigner. "La soin par la force ? Tu as des capacités bien étonnantes, mais qui peuvent te mettre en danger, Lucrèce." Tandis qu'elle détruit deux autres tourelles, je commence à me préparer à désactiver la dernière. "Plus qu'une..." ajouta t-elle après en avoir pulvérisé une et désactivé une autre par je ne sais quel moyen. Je tend la main vers la dernière, arborant un sourire mesquin. "Je suis désolé, mais je n'aime pas perdre mes paris, ma belle." Je sers le poing rapidement, tout en pénétrant dans les systèmes de l'engin grâce à la force, comme je l'ai déjà fait précédemment.

Spoiler:
 

Une fumée épaisse s'échappe de la tourelle, la pression de son canon se relâche et celui-ci se met à pencher vers le bas. Nous avions réussi à détruire chacun de ces engins de morts, mais autant dire que nous avions eu beaucoup, je dirais même trop de mal. J'effleure ma blessure de mes doigts, qui semble en partie guérie grâce à l'action de Lucrèce. Je la regarde dans les yeux, inclinant la tête. "Merci, je n'aurais pas supporté une heure de plus dans cette foutue cuve." Je marche vers le mur, posant mon épaule contre celui-ci, fixant la jeune femme. "Mais ce fut un entraînement bien sympathique, en tout cas." Par réflexe, je passe mes doigts désormais sur mes pectoraux, les glissant sur chacune des bosses représentant pour la plupart des cicatrices d'incisions. Chacune de ces marques a son histoire, et j'essayais de me souvenir de laquelle est la plus ancienne, au cas où Lucrèce insiste quand à la présence de ces cicatrices. J'étais incapable de me souvenir, tous ces souvenirs immondes se mélangeaient, et je soupirais lentement avant de reprendre. "Tu me dois quelque chose, je crois."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 622
Voir le profil de l'utilisateur

Le membre 'Zhane Thelcar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé normal' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »


Mon espoir d'en savoir plus mourut avec la dernière tourelle. Et merde. Bon au demeurant Zhane n'avait rien exigé de vraiment dangereux pour moi. Il aurait pu sans aucun doute. Sa réflexion sur ma capacité a user de certain don de la lumière m'avait fait sourire. Darral savait pertinemment que j'avais été une Novice Jedi, il ne pourrait donc pas s'en servir contre moi. De plus les Jedis qui tournaient leur veste était légion. Bien plus qu'on ne pouvait le croire.

« Je vois ça... »

Alors qu'il m'affirmait avec fierté qu'il n'aimait pas perdre. Moi non plus d'ailleurs, mais je pouvais m'estimer heureuse, il n'avait pas songé a poser des questions qui aurait pu se révéler dérangeantes pour moi. Tout comme je ne pouvais plus connaître l'origine de ses cicatrices, sauf en insistant, mais je n'aurais pas de réponse, l'air fermé qui avait soudainement recouvert les traits de Zhane était assez flagrant. Si j'avais gagné, m'aurait il seulement répondu ? Je n'en savais rien. J'esquissais un sourire amusé a son remerciement :

« C'est l'une des rares choses que j'ai retenu de mon enfance chez les jedis, j'avais une grande tendance a me blesser durant les entraînements, c'était pratique et apparemment ça l'est toujours. »

Mais je cachais le fait que celui qui m'avait le plus blessée et qui continuait à le faire maintenant était une seule et même personne. L'ancienne appartenance de Darral a l'ordre...Je ne savais pas si les Siths le savaient mais dans le doute, je taisais cette information. Je délassais mes épaules en effectuant de petits moulinets avant d'enfermer un bras devant moi avec l'autre, étirant ainsi mes muscles. J'épinglais le chemin de ses doigts sur sa poitrine couturée et la curiosité me reprit. Honnêtement, j'aurais sans doute aimer savoir mais il ne valait sans doute mieux pas que je pousse mon avantage. J'eus un sourire moqueur :

« T'en fais pas, j'ai perdu, je poserais pas de questions. »

Je savais être correcte parfois. Pas toujours cela dit, mais on ne pouvait pas me taxer de ne pas être réglo. Lorsqu'on l'était avec moi évidemment. Il aurait été très beau sans ces cicatrices, maintenant, ça révélait bien plus de virilité qu'il n'en laissait paraître. Une étincelle sournoise s'alluma dans mes iris lorsqu'il demanda son prix. Et il n'exigeait rien de précis me laissant donc toute latitude pour payer mon dût a moindre frais.

« Effectivement. Je pourrais faire ma pute et te planter là, mais je pense que tu mérite tout de même un peu de respect de ma part. Soit, je payerais avec une certaine curiosité je l'avoue. »

Je m'approchais donc de lui, presque nonchalamment. Ma paume se posa sur une cicatrice qui barrait son torse. Je ne saurais pas ce qu'elle voulait dire et c'était dommage. Elle était sans doute un morceau de son histoire. Il était légèrement plus grand que moi, me forçant donc a lever la tête. Il y avait un sourire mesquin sur mes lèvres...Avant que je ne les écrase sur les siennes, forçant le passage de ma langue. Glissant ma main sur sa nuque, je lui empêchais toute retraite...non je n'avais pas oublié sa comparaison et je lui démontrais a quel point je n'étais pas une limace galactique, versant dans mon baiser ce qu'il fallait de sensualité et de fougue pour éveiller ses sens à ma présence. C'était mesquin je le reconnaissais, plaisant aussi, je n'allais pas me le cacher non plus. Mais je savais aussi que c'était jouer un jeu dangereux.

« Ca te va ? »

Fis je dans un murmure en lui mordillant la lèvre, une étincelle trouble dans les iris qui ne laissait rien entrevoir de ce que je pouvais penser.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


danser avec la mort
attract and fight
"Ton enfance chez les Jedi ? J'ai grandi à l'écart des gens, sur Ylésia, avec comme seule compagnie mes parents et leurs apprentis." Je laisse ma tête pencher en arrière, posant mon crâne contre le mur, reprenant mon souffle vis à vis de l'épuisante séance d'entraînement que nous avons subit. J'avais rengainé mon sabre une ou deux secondes après avoir détruit la dernière tourelle, rattachant celui-ci à ma ceinture. Je redresse la tête, fixant la femme, le visage fermé. "J'ai pas eu d'enfance. Une autre chose que tu sais sur moi désormais." Mes paupières se ferment sur mes yeux, l'espace d'une ou deux secondes. Pendant ce laps de temps, je revois la végétation de cette planète, notre maison, la faune locale. Mais dans la foulée, je revois les semaines que j'ai passé seul, à me nourrir avec ce que mes parents m'avaient laissé, enfermé dans un pièce. Je revois les nuits à cacher mon visage dans mes draps, apeuré, espérant que les pas dans le couloirs n'étaient pas ceux de mon paternel qui venait me chercher pour un nouvel entraînement, une nouvelle démonstration, ou une nouvelle punition. "Mais je dois avouer que des soins sont toujours utiles, peu importe le fierté que l'on a." J'esquissais un demi-sourire, bien que j'étais de mauvais humeur, je me sentais vivant, jusqu'à ce que Lucrèce mentionne la présence de mes cicatrices. Je retire ma main de mon torse, regardant par la suite mes doigts, gardant cette sensation de peau abîmée se répandre le long de ma main. Cette sensation de vagues inégales par moment, de textures rappeuses par d'autres. Je lui répond sans même prendre la peine de la regarder, perdu dans mes pensées les plus sombres. "Je ne suis pas sûr que tu aies envie d'entendre les réponses, ça changerait la vision que tu as de moi, ce serait dommage."

Après ces quelques paroles, je relevais le regard vers le femme, qui avait piqué au vif ma curiosité avec ce qu'elle comptait m'offrir pour ma victoire lors de notre pari. Je n'avais tout simplement pas comprit ce qu'elle avait prévu, ce qui me laissait dubitatif alors que je commence la voir s'approcher de moi, d'un pas décidé. Elle pose la paume de sa main sur mon torse nu, laissant un frisson parcourir la totalité de mon corps. Jamais une autre personne que moi n'avait touché ces marques sur mon corps, jamais une main n'avait effleurée ma peau mis à part mes propres doigts. Elle lève sa tête vers la mienne, puis vint heurter ses lèvres sur les miennes, glissant sa seconde main le long de ma nuque. J'aurais très bien pu vouloir me dégager, mais non, la première seconde je fus étonné, mais après, l'étonnement disparu. Je glisse ma main sur sa hanches, serrant le bas de son dos contre mon corps, tout comme elle serrait mes lèvres contre les siennes. La sensualité de son baiser me donna un nouveau frisson, parcourant encore une fois tout mon corps. Les vannes miteuses que j'avais pu lui lancer lors de notre dernière rencontre, je les regrettais amèrement aujourd'hui. Et alors qu'elle décollait ses lèvres des miennes, sa voix se glissa jusqu'à moi "Ça te va ?".

Je prend sa main encore collée à mon torse, la faisant glisser le long de différentes cicatrices, chacun à la forme différente, chacune possédant sa propre histoire, et chacune réveillant un nouveau frisson en moi. Ma main avait relâché le bas de son dos, mais d'un geste rapide, je la replace, faisant pivoter la Sith autour de moi pour que celle-ci prenne me place, toujours sa main coller à ces traces rugueuses. "C'est loin d'être désagréable." Je rapproche à mon tour ma tête de la sienne, attrapant sa lèvre inférieur entre mes dents, mordillant celle-ci l'espace d'une seconde, laissant apparaître dans mon regard une lueur ni froide, ni sadique, mais toute aussi profonde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »


Je savais manipuler le désir, je le faisais souvent. Même contre moi. En vérité, je ne pensais pas que Zhane y répondrait, a croire qu'il pouvait encore me surprendre, songeais je en le laissant manipuler ma paume sur son corps couturé. Il y avait de la curiosité en moi, certainement même, mais pas que. Je ne pouvais réellement savoir ce que j'attendais de lui, il bouleversait la donne que j'avais cru penser inaltérable. Et même lorsque je me retrouvais dos au mur, surplombée par son corps, je ne savais toujours pas où nous allions. Je le laissais pourtant me toucher, effleurer mes hanches, les plaquer contre les siennes. Je le laissais jouer avec ma lèvre, oui c'était dangereux d'une certaine façon et je le savais. Mais en même temps, j'avais envie de voir jusqu'où il pouvait aller comme ça. Il n'existait que la passion...C'était un dogme que me martelait sans cesse Darral. La passion de la colère, de la haine, du désir...Cette passion dont il se servait si bien contre moi.

Ma cuisse entoura suavement la sienne, comme un serpent insidieux :

« Vraiment ? N'était ce pas plutôt comme discuter avec une limace ? »

Parce que non, ma fierté n'avait pas vraiment avaler l'insulte, mais je me demandais tout de même si c'était là la bonne méthode, étais je réellement sûre de pouvoir mener la danse ? Autrefois j'aurais sans doute dis oui, maintenant..Ce n'était plus pareil, je le craignais.

« Jusqu'où seras tu capable d'aller pour le découvrir Zhane ? »

Parce que me toucher, c'était toujours délicat. Darral pouvait tout aussi bien l'ignorer que nous punir. Je ne savais jamais réellement ces réactions. J'attrapais l'une de ses mains, effleurant toujours ces cicatrices du bout des doigts, la guidant sans honte aucune sur mon sein encore couvert. Le bout de ma langue rosée vint titiller sa bouche, comme autant de piqûres brûlantes.

« Me toucher n'est jamais sans conséquences. »

Et celle ci était multiple, je pouvais parfaitement ignorer mon désir et en rester là, ce serait même le plus prudent, mais d'un autre coté, je voulais le faire plier. C'était idiot et immature. En fait la véritable question était plutôt jusqu'où j'étais capable d'aller. Il y aurait toujours une rivalité certaine entre nous, mais je venais d'y ajouter une composante versatile. J'imprimais a mon corps une ondulation douce contre le sien, comme un appel silencieux, quelque chose que je pensais maîtriser et qui l'était d'une certaine façon.

« Mais es tu seulement capable de prendre ce risque ? »

Là, je le provoquais et je le savais. Ce n'était pas spécialement quelque chose d'intelligent en soi. Mais après tout, je m'en fichais, j'étais habituée a jouer avec mes propres limites, ce moment avec Zhane, je ne pouvais qu'en faire quelque chose dans ce but. Je pouvais le désirer, oui, certainement même, mais ce n'était pas le plus dérangeant, non ce qui me titillait était le fait que j'envisageais d'y céder. Sans contrepartie aucune. Parce que coucher avec lui ne m'apporterait rien et pourtant j'en avais envie d'une certaine façon.

« As tu envie de moi Zhane ? »
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


danser avec la mort
attract and fight
Les choses avaient prit une tournure que je n'aurais jamais pu imaginer, ici, avec elle ? Lucrèce est ce que j’appellerai ma rivale, on s'oppose l'un à l'autre, nous poussant constamment à se dépasser pour surpasser l'autre, mais jamais nous n'avions eu l'occasion de travailler ensemble. Aujourd'hui, nous avons combattu des tourelles déréglées ensemble, discutés, découvert un peu plus qui était l'autre, mais surtout quel était son passé. "Je crois que je n'ai pas d'autre choix que d'admettre que j'ai dit une connerie plus grosse quoi moi, ce jour là." Sa jambe s'enveloppe autour de la mienne, comme si je n'étais qu'une proie, et elle une prédatrice. Mais je le sens, une question accompagne la tension présente entre nous à l'instant actuel : Qui mène la danse ? Dans nos mouvements, il y avait une certaine passion malsaine que je ne saurais décrire plus en détails, quelque chose me disait que ni elle, ni moi nous attendions à cette conclusion pour cet entraînement, alors que tout deux aimons prévoir les choses, nous plongions dans un imprévu qui m'aurait été que peu appréciable avant, mais ici, il y avait quelque chose de différent, une attraction toute aussi malsaine que la passion. Elle guida ma main sur le cuir recouvrant encore sa poitrine, tandis que sa langue vint glisser une nouvelles fois contre mes lèvres, laissant l'emprunte d'un désir parcourant mon cou, mon torse, mon corps. Je resserrais la prise de ma main qu'elle avait emmené sur elle, serrant un peu plus sa tenue d'entraînement remplie par son sein. "Jusqu'où es-tu capable de me laisser aller, Lucrèce ?" J'affichais un sourire mesquin, avant de reprendre. "Les conséquences ? Je risque quoi ? La mort ?" j’emmenais mes lèvres effleurais son cou, laissant un soupir chaud à lui suite du passage de ma bouche contre sa peau. "Je suis déjà mort." J'appuyais mon bassin contre le sien, mon regard la surplombant de quelques centimètres. Je n'avais pas peur de la mort, car ma volonté de vivre m'a été enlevé il y a bien longtemps, sans qu'on ne me laisse le choix. Alors ce que je risque pour ce que je fais actuellement ne m'effraie pas, je m'en contre fous.

Ma main, précédemment sur le bas de son dos, descendit plus bas encore. Je saisi sa fesse gauche de plein main, tout en prenant le temps de lui offrir un nouveau sourire mesquin. "Alors oui, je suis capable de prendre ce risque. Mais toi, tu es prête à le prendre ? Ou les conséquences induisent une sévérité qui te déplaît au point de refuser d'agir par toi même ?" Nous nous lançons chacun notre tour des provocations. Je n'ai jamais partagé mon corps, que ce soit avec une femme, ou avec quiconque d'autre d'ailleurs, mais je ne pense même pas à ça en l'état actuel des choses, non, c'est une nouvelle variable qui s'est induit dans notre rivalité, une véritable qui rend le tout encore plus intéressant. Et au moment où elle me demande si j'ai envie d'elle, je colle une nouvelle fois ses lèvres contre les miennes, jouant de ma langue comme elle joue de la sienne, tout en gardant les deux parties de son corps dans chacune de mes mains. "Ça répond à ta question ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Danser avec la mort


« Danser avec la Mort devient une force insoupçonnée »


Jouer avec le feu. C'est quelque chose que je connais bien. Je le faisais souvent, jusqu'à en perdre la raison parfois. Mes lèvres s'incurvent avec quelque chose de malsain mais pas que, et ma main grimpe le long d'une cicatrice boursoufflée avant qu'un index malicieux n'effleure sa lèvre inférieure :

« Ca, c'est très gentil de le reconnaître. »

L'ironie suintait dans mes mots, mais quelque part, mon égo en fut apaisé. C'était vraiment dérisoire pourtant cette attaque, puérile même, mais sith ou non, une femme restait une femme et je n'échappais pas a cette règle. Une petite pensée superficielle qui me fit du bien, ne serait ce que parce que, pour une rare fois, elle n'était pas assombrie d'une haine empoisonnée. Je ris en silence lorsqu'il me renvoi ma question et que je sens la chaleur de sa paume sur ma chair, au travers du cuir. Mourir serait une punition si facile, si..tendre que je ne l'envisageais pas. Non, il existait tellement pire que cela, bien pire en vérité. Les cicatrices pouvaient être aussi visibles qu'invisibles et les miennes, je les portais à l'intérieur de mon âme.

« Il y a bien pire que la mort et tu le sais parfaitement. »

Fis je en laissant traîner une main presque indolente sur son dos, les aspérités de la peau m'apprenaient encore des tas de choses, mais elles ne me dégoûtaient pas. Un frémissement me parcouru alors qu'il se pressait contre moi, comme un appel, avec une sensualité malsaine. J'émis un léger soupir lorsqu'il s'enhardit, entre un rire étouffé et la naissance d'un gémissement. Mon regard s'évade par dessus son épaule, je ne peux empêcher mon corps de réagir au sien et je ne le cherche pas vraiment en vérité, combien pouvait il émettre une vérité plutôt dérangeante. Malheureusement, je ne pouvais prévoir les réactions de Darral et peut être même n'en aurait il aucune. Comment le savoir ? Oh il existait bien sûr un moyen radical de le savoir...Cette pensée amena un sourire sur mes lèvres, relent d'amusement et de moquerie.

« Je n'aime pas agir inconsciemment. »

Et encore moins avec lui en vérité. Je n'avais certes pas prévu d'aimer le toucher, loin de là et a vrai dire, cette idée ne m'aurait sans doute jamais traversé l'esprit sans ce pari, sans sa provocation enfantine. Et lorsque je lui demande si il me veut, sa réponse est sans ambages, logée au creux de mon aine, sur la surface de mes lèvres. Frondeuse et tentante, je dois bien l'avouer. La perle nacrée de mes dents se planta, joueuse, dans la chair de sa bouche et ma main glissa entre nous, effleurant son ventre, l'effleurant lui sans pudeur.

« Finalement, je préférais te mépriser, c'était bien moins tentant pour moi. »

Et plus facile très certainement. En vérité, je ne savais pas jusqu'où j'étais capable d'aller, il n'y aurait sans doute aucune conséquence mais je ne pouvais en être totalement sûre. Pourtant ce n'était que du désir, quelque chose qui n'était sans doute pas prévu entre nous, qui nous surprenait autant l'un que l'autre, ça j'en jurerais. Un désir malsain et aussi vicieux que nous pouvions l'être nous même. Une composante qu'il me serait un peu plus difficile à gérer peut être, je n'en savais rien mais en même temps, nous ne nous engagions à rien, même si nous succombons...Làs, j'étais quelqu'un de terriblement joueur aussi, ça il n'allait sans doute pas tarder a le savoir lorsque j'entendis dans une légère brume le souffle caractéristique de la porte coulissante et les bips hiératiques de droïdes de nettoyage. Mon sourire prit des teintes presque cruelles alors que j'échappais souplement à son étreinte. Me penchant j’attrapais mon linge et le jetais sur mon épaule :

« Ce fut...Très instructif, Zhane. Il faudra remettre ça a l'occasion. »

Entraînement ou étreinte ? Je le laissais libre de choisir ce qu'il préférait. En attendant, j'étais bonne pour une douche froide quand même. Oui, c'était très intéressant, beaucoup moins prévisible et c'était sans doute ce qui me plaisait autant...Je lui jetais un dernier coup d'oeil, il y avait de l'amusement dans mes iris, mais aussi une brume assombrie qui tournoyait sans cesse.

« A bientôt. »
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Danser avec la mort | Zhane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» J'ai rendez-vous avec la mort...
» mariage de Brise et Hegdes
» Nos aventures la Morh'Kitu ! (Ne pas confondre avec le coin pommés des Koalaks ou les monstres roxx pas)
» mon ordi bug a mort!!!!
» Quelle est le panda le mieux approprié avec un feca?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Korriban [Ordre Sith]-