[KARLA] Rise against the Empire



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 [KARLA] Rise against the Empire

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Rise against the Empire
Feat. Karla Solaris 


Appelé sur Coruscant pour une mission afin d’aider la Nouvelle République, Ray avait refait équipe avec son amie et sœur d’arme Wynessa pour un duo de choc et fatal ! Bien que retissant à repartir sur le terrain, il n’avait pas réussit à refuser une demande et un ordre émanant de la Princesse Leia en personne. Malgré ses problèmes psychologiques, il était quelqu’un que l’on appelé toujours à l’aide quand on avait besoin de quelqu’un de… Confiance. Étrangement, la folie qui brûlait en lui, qui émergeait de diverses façons n’entachait pas tant que ça sa réputation, bien que lui, il ressentait petit à petit les changements qui émanait de ses problèmes internes. Il ne pouvait plus rester en place, il ne pouvait plus rester silencieux, c’était comme ci le personnage, cet Impérial qu’il était devenu le temps d’une mission était resté. Comme-ci Kath, grâce à toutes ses séances de tortures avait fait de lui une toute autre personne. Elle avait tentée de le retourner contre l’Alliance Rebelle bien qu’elle ne le désirait pas elle non plus, mais elle avait échouée, tout comme les autres. Son cerveau avait intégré sa seconde personnalité qu’il avait créé pour ne faire plus qu’une seule personne, le rendant instable sur bon nombre de point.

Il était toujours le Ray que les plus anciens connaissait, mais à présent, il était plus dans les extrêmes. Alors qu’il arrivait à se contrôler dans le temps, c’était tout le contraire à présent. M’enfin, malgré quelques péripéties causée par Ray bien entendu, ils avaient réussit la mission et l’homme avait laissé profité de ses retrouvailles pour faire un peu la fête avec sa coéquipière. Oh, rien de bien méchant au début, mais ce qu’il comprit au réveil, c’était qu’il devait vraiment faire attention au genre d’alcool qu’il achetait. Car voyez vous, le réveil fut douloureux du fait du mal de crâne qu’il avait, mais encore plus lorsqu’il remarqua sa coéquipière totalement nue à côté de lui. Jusque la, ce n’était pas gênant, le problème était qu’ils ne se souvenaient de rien, ils n’étaient plus dans leur planque et le pire, fut la bague qu’ils arboraient tous les deux au doigt. Signe d’un mariage éclair. Imaginez la suite, enfin non, n’imaginez pas, ce n’est pas beau à voir. Bien entendu, cela ne durera pas et malheureusement, le travail les rappela à la réalité, renvoyant la jeune femme dans les étoiles tandis que lui devait rester encore un jour ou deux, attendant le transport de la Résistance. Oui, il n’avait pas prit son propre vaisseau, arrivant clandestinement afin de préparer le terrain.

Aujourd’hui, il était surtout la en repérage. Depuis que l’Empire, mais également la Nouvelle République tentait de reprendre Coruscant d’une certaine manière, il fallait faire le plus attention possible et par lui même, Ray profitait de cette journée pour aller rencontrer deux trois connaissances du temps de l’Empire qui pourraient l’aider. Direction Western Sea ou il avait rendez vous avec Max’. C’était son petit surnom, un mec pas trop important, mais qui avait des oreilles partout. Il vendait au plus offrant et lorsque ça tournait au vinaigre, avait la faculté impressionnante de prendre ses jambes à son cou et filer à la vitesse de la lumière. Ray et lui se connaissaient depuis pas mal de temps, ils avaient vécus quelques aventures et jusqu’à aujourd’hui, il y avait une relative amitié entre eux, du moment qu’il payait en crédit. Ils avaient rendez-vous dans une des nombreuses îles flottantes. Cette dernière était aménagée afin que les clients puissent profiter de la plage, mais aussi d’un bar tout à fait charmant et agréable. C’était un bien drôle d’endroit pour Ray et Max’ qui sortaient de l’ordinaire. Ils ne parlèrent pas de travail au début, se remémorant de bons vieux souvenirs.

Ils étaient bruyants, même s’ils n’étaient pas alcoolisés. Il fallait dire que Ray était plutôt bon vivant et n’avait pas sa langue dans sa poche. « Si les gars des Vestiges tirent toujours aussi bien, on aura pas à s’en faire mon gars haha ! » Toute la salle pouvait entendre qu’il n’aimait pas l’Empire et pour cause. On ne voyait pas sa peau déchiquetée, détruite par ses agents grâce à sa tenue de civile, simple et noire. Il avait son blaster installé au niveau de sa cuisse droite. Il ne s’en séparait jamais, sait on jamais. Il le laissait bien à la vue des gens, il préférait qu’ils soient au courant. Bien que ce n’était pas bien vu par les gardes de la sécurité, il avait un permit de le portait et n’hésitait pas une seule seconde. Ray se releva et alla chercher deux autres verres, tout en s’arrêtant devant la blonde qu’il avait repéré plus tôt. « Puis-je vous offrir un verre mademoiselle ? » Charmant et souriant, il l’aborda sans la moindre gène avant que son acolyte ne lui hurle de ne pas s’occuper de la blondasse. D’un mouvement de main, il lui intima de se calmer, ce n’était pas très professionnel. « Excusez le, la dernière… blonde qui a croisé son chemin lui a arraché son cœur… et ses crédits. » Malheureusement, Ray ne pu continuer sa petite discussion parce que Max semblait s’agiter et il avait besoin de lui encore un moment avant qu’ils ne fassent plus de bordel.

Il prit son verre, s’excusa et repartit à sa place pour discuter affaire. Contre quelques crédits, il eu ce qu’il désirait et Ray, après quelques éclats de rires bruyants lui expliqua un peu comment il avait joué avec l’Empire dans le vole des plans de l’Etoile Noire. Il en profita également pour offrir un cocktail à la blonde. Un moment plus tard et les deux hommes se saluèrent comme dans le temps. « A l’Impuissance de l’Empereur ! » Ils trinquèrent et Max fila, laissant Ray dans ses pensées pendant un petit instant.


Ce RP ce déroule avant les évènements du District 1313

(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [KARLA] Rise against the Empire   27/2/2016, 23:50


Dernière édition par Karla Solaris le 1/3/2016, 01:37, édité 1 fois

Mon index ne pouvait pas s'empêcher de tapoter frénétiquement la table. L'agacement me montait au nez, un crétin avec un surplus de testostérone se moquait ouvertement de mes collègues de l'Empire. Même si nous étions en pleine guerre de conquête de Coruscant, je ne pouvais pas déclencher une rixe au plein milieu du bar, car il s'agissait d'une zone neutre et les zones neutres servaient justement à décompresser avant de retourner au combat. Je me devais donc de garder mon calme et d'essayer d'ignorer cet imbécile.
Je fermais les yeux quelques instants pour m'évader, mais aussi pour profiter de l'air naturel de la planète. Cet air me changeait de celui que nous avions sur le vaisseau où j'étais stationnée, qui était artificiel. Néanmoins, ce petit moment de plénitude ne dura pas bien longtemps, puisque mes prunelles fixaient l'homme qui méprisait tant les miens. Il voulait m'offrir un verre. Mon visage restait ferme, cet individu avait tout faux avec moi, premièrement il semblait être un ennemi de l'Empire, donc mon ennemi et deuxièmement les hommes ne m'intéressaient pas puisque seule ma carrière professionnelle m'importait. Je ne répondais pas à l'offre du dragueur qui repartait après les gesticulations de son camarade. Néanmoins, l'inconnu ne me laissait pas sans une petite excuse ainsi qu'une anecdote sur son comparse. Retourne donc voir ton ami et laisse-moi tranquille, me disais-je à moi-même. 

Mes mâchoires se serraient en entendant les dires de l'inconnu. Cet homme se vantait ouvertement d'avoir participé au vol des documents de l'Étoile Noire. Mon cœur commençait à battre plus rapidement pendant que mon esprit s'imaginait une sorte de scénario. Si ce que disait ce dragueur de pacotille était vrai, alors ramener ce dernier au QG en leur expliquant qu'il avait joué un rôle dans la disparition des documents sur l'astre de la mort, je gagnerais des points auprès de mes supérieurs et pourquoi ne pas imaginer une promotion à la clef. Cette perspective de gain dans la hiérarchie au sein de la Flotte Impériale, m'enthousiasmait grandement.
Néanmoins, je me devais d’être prudente puisque je me trouvais dans une zone neutre et qu’en plus j’étais seule. Je commençais à me mordre la lèvre, car je ne savais pas comment approcher l’homme sans pour autant éveiller sa vigilance. Même si je ne portais pas mon uniforme de Lieutenant de la Flotte Impériale, ma gestuelle ainsi que ma façon de communiquer pouvaient me trahir.
Un serveur m'amenait un cocktail tout en me signifiant que ce dernier m'était offert par ma « cible ». Maintenant je savais comment j'allais approcher l'inconnu. Cela m'embêtait d'agir ainsi, mais ma carrière était bien plus importante que ma dignité que je pouvais mettre de côté pendant une heure.

Je trempais mes lèvres dans le verre du cocktail après avoir entendu une phrase de mon futur interlocuteur qui sonnait le commencement de mon stratagème. Je me levais de table tout en prenant soin d’emporter mon verre si gentiment offert et je me dirigeais d’un lent tout en ondulant des hanches vers l’inconnu. Mon regard ne quittait pas d’un iota l’homme qui se vantait d’avoir dérobé les plans de l’Étoile Noire et qui était maintenant seule.
Une fois à sa hauteur, je m’asseyais à la place de son « ami ». Je le regardais sans afficher la moindre expression sur mon visage, puis je me décidais de lui faire entendre ma voix.

- « Blue. »

Un simple mot pour garder un maximum de mystère, mais également pour me trahir le moins possible. Je m'étais également interdit de lui révéler ma véritable identité préférant opter pour un pseudonyme, mais cela n'avait pas une très grande importance, après tout nous étions dans un bar et ce genre de lieu pouvait amener à ces petites cachotteries.
Pour la deuxième fois, mes lèvres trempaient dans le breuvage offert par l'homme en face de moi, même en buvant la boisson, je ne le lâchais pas du regard. Mes grands yeux bleus se plongeaient dans ses prunelles sombres et je ne voyais qu'une seule chose : une promotion, voilà ce qu'il était à mes yeux, une montée en grade.
L'inconnu pouvait se donner la peine de voir mon arme dans son étui et ledit étui attaché à ma cuisse gauche. Une femme seule ne devait pas se balader son un minimum de précaution, je jouerais sur ce côté pour mieux berner ce dragueur qui était lui aussi bien équiper de chaque côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Rise against the Empire
Feat. Karla Solaris 


Souriant, il repensait aux informations croustillantes que lui avait offert Max. Offerte était un bien grand mot, car il n'avait plus beaucoup de crédits sur lui à présent, mais ça n'en restait pas moins de bonnes nouvelles pour Ray et la Résistance. Des nouvelles qu'ils pourraient utiliser contre leur lute face aux Vestiges de l'Empire. Ce n'était pas grand chose, mais l'ancien Espion avait apprit qu'à force d'avoir de petits indices, de les mixer, de trouver des similitudes, ils pouvaient trouver ce petit quelque chose qui ferait pencher la balancer de leur côté. Certes, ce n'était rien d'aussi comparable aux plans de l’Étoile Noire, mais en ces temps incertains, il fallait jouer toutes les cartes possibles face à un ennemie certes affaiblis, mais qui en avait toujours dans le ventre. Remettant toutes les informations en place dans son esprit plus aussi compétent que dans le temps, il ne remarqua pas l'arrivée de la jeune femme blonde à qui il avait fait un petit numéro de charme. Rien de bien méchant, de simples petites politesses dont il avait le secret et qui marchaient rarement dans le sens qu'il l'espérait.

Son regard la suivit lorsqu'elle s'installa. La détaillant de ses yeux experts, remarquant l'arme standard qu'elle portait à la cuisse droite tout comme lui, sa tenue, son corps attrayant, son visage agréable. Elle resta un petit moment interdite avant de lui offrir son prénom. Un sourcil s’arqua sur le visage stupéfait de Ray. Blue ? Manque de chance, elle venait d'éveiller l’intérêt du Résistant. « Vous parlez bien de votre prénom la ? » S'installant un peu mieux face à elle, il but une gorgée de sa bière. « Ou est-ce que vous faites référence à l'Escadron Blue de la Résistance ? Celui-la même qui met des déculottés aux Vestiges tous les matins ? » Faisant partir de cet escadron tout en portant le titre Blue Two, ou plus souvent Bluetooth, ça allait plus vite ou il n'en savait rien. On se donnait souvent des surnoms dans l'escadron, lui en avait pas mal à vrai dire, plus que les autres du fait qu'il était un ancien, qu'il était chiant, qu'il parlait tout le temps et il emmerdait tout le monde, que ce soit en mission, qu'au repos. On coupait souvent les communications lorsqu'il n'y avait rien de grave pour ne pas l'entendre discuter ou bien même chanter quand l'inspiration lui venait.

Il poursuivit. Ne s'arrêtant jamais. « Ou vous faites sûrement référence à vos magnifiques et envoûtant yeux bleus ? Je dois avouer qu'il y a de quoi en être fier, cela donne une petite touche rayonnante à votre visage déjà resplendissant. » Oui, il n'avait pas la langue dans sa poche, il n'hésitait pas à lui faire des compliments, des compliments et encore des compliments. Mais même s'il le pensait, il revint aux choses sérieuses, pas le moins du monde conscient qu'il allait pouvoir faire une petite bêtise. « Mais si vous venez de vous présenter alors laissez moi me présenter également. Ray Noxis. Charmé ! » Sa tête était mise à prix depuis qu'il avait été exfiltré de sa prison de l'Empire. La prime n'était pas aussi haute que celle de Han Solo ou bien la Princesse Leia, mais de par son passé, il avait fait de belles choses contre l'Empire et ils lui en voulaient. Les plus vieux se souvenaient de lui, les moins jeunes peu être pas. Ou peu être avaient ils ajouté son nom à leur bouquin de l'académie impériale pour dire qu'il faut toujours se méfier des autres... Surtout des gentils camarades qui vous font un peu trop parler !

(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Mon cerveau ne m'avait pas été d'une grande aide sur ce coup-là. Je prenais une grande inspiration suite à la moquerie de l'homme. Apparemment tout était bon pour ridiculiser l'Empire. Je me répétais plusieurs fois dans la tête « promotion », pour tenir et de ne pas sauter comme une sauvageonne sur mon interlocuteur.
Je faisais preuve d'une grande maitrise de moi, cette situation était une véritable épreuve entre ce petit numéro de charme et les injures à ma faction. J'étais tellement concentrée à rester de marbre que je n'écoutais pas vraiment les « belles paroles » du trentenaire même si je voyais à son attitude qu'il me draguait et vu son âge, il devait être du style « lourd ».

Je restais imperturbable, jusqu'à ce qu'il me dise son nom. Maintenant, je pouvais mettre une identité sur cette « promotion ». L'homme avait l'air plutôt honnête dans la révélation de son nom et prénom, il l'était davantage que moi qui avais usé d'un pseudonyme d'un classicisme frisant la ringardise la plus totale. Le cher monsieur Noxis était en plus charmé par ma personne, ce qui me faisait un bon point, néanmoins je ne devais pas me précipiter en allant trop vite en besogne. Je devais davantage le « charmé » pour reprendre son mot, afin qu'il ait une confiance aveugle en moi pour l'amener dans un coin plus isolé pour faire ce que j'avais en tête.
Un petit sourire se dessinait sur mon visage, car ma vision de l'emmener dans un endroit plus calme et isolé devait être à des années lumières de la sienne. Étant donné que j'avais souri quelques instants après qu'il m'ait révélé son identité, je devais feindre qu'il s'agissait de la raison de cette amabilité sur mon visage et non ce que je mijotais dans le fond.

« Enchanté Noxis … Ray. » Je faisais rouler le « r » de son prénom pour je ne sais quelle raison, cela s’était fait naturellement à mon grand étonnement.

En commençant à me montrer suave avec cet individu qui m'horripilait, je devais faire celle qui était intéressée. Je dégageais quelques mèches blondes de ma nuque pour qu'il puisse mieux voir le dessin gracieux de mon cou. Certes avoir une relation amoureuse n'était clairement pas ma priorité pour le moment, je n'en demeurais pas aveugle sur mon physique qui était très agréable à regarder pour les mâles en rut. Oui, l'un de mes grands défauts était le narcissisme, ma très chère mère « paix à son âme » me reprochait très souvent ce trait de caractère chez moi et que je devais le gommer au plus vite si je ne voulais pas tomber de mon piédestal trop violemment. Évidemment, je ne l'avais pas écouté, c'était même le contraire puisque mon narcissisme s'étant aggravé au fil des années.

« Dites-moi Ray Noxis, votre passion est-elle d’humilier l’Empire ou bien d’offrir des verres à des femmes seules ? »

Je me trouvais mauvaise sur le moment même si cela ne paraissait pas sur mon visage. Cet exercice m'était vraiment déstabilisant au plus haut point. Maintenant, je voyais la dure réalité des missions d'infiltration des agents de terrain, ce qu'ils faisaient était plus que remarquable. Mentir et cacher ma véritable nature tout en ayant un plan derrière la tête, c'était peut-être trop pour moi. Après tout, je n'étais qu'une Lieutenant dans la Marine Impériale.
Je remettais mes cheveux pour masquer le bout du cou que j'avais montré quelques secondes plus tôt. Je commençais à ressentir les effets du stress en moi, mon aisance venait de s'envoler en un instant à cause d'une phrase que j'avais prononcée et qui me semblait minable à première vue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Rise against the Empire
Feat. Karla Solaris 


Ray appréciait ce genre de rencontre. Non pas que ça lui arrivait souvent, mais rencontrer de nouvelles personnes, apprendre à les connaître, les détailler, comprendre leur langage corporel, tout un tas de choses qu'il avait apprit durant sa petite vie de Soldat et d'Espion pour l'Alliance Rebelle. Pour survivre, on apprendre rapidement ou pas assez et la, on meurt dans d’atroces souffrances entre les mains de l'ennemie. Le Résistant voyait en la jeune femme pleins de contradictions entre ce que son corps disait et ses paroles, c'était un véritable amusement pour lui qui pensait avoir comprit le petit jeu. Il connaissait bien les Impériaux. Il avait vécu avec eux et avait apprit à penser comme eux, à se déplacer comme eux, la démarche, la posture bien droite comme celle qu'arborait la blonde en face de lui, mais ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Il en avait vu des choses, il en avait vécu des horreurs et pour tout vous avouer, il adorait jouer avec le feu. Il n'avait plus cette petite voix dans la tête qui lui disait que c'était dangereux. Bon oui, il l'entendait quand c'était vraiment imminent, mais pour le moment, il ne ressentait pas de tensions ou autre. Il voyait juste une jeune femme qui répondait à ses avances bien difficilement et qui n'avait pas l'habitude dans ce genre de domaine... pratique. S'en était presque mignon de voir avec quelle aisance elle lui offrait la vue de sa nuque pour la lui retirer quelques instants plus tard, mal à l'aise. Ses mouvements n'étaient pas si assurés que ça.

La demoiselle lui demanda si c'était une passion pour lui d'humilier l'Empire ou bien d'offrir des verres aux jolies jeunes femmes seules. Elle déroba un léger rire à Ray qui ne pu s'en empêcher. « Oh, humilier les Vestiges serait plutôt mon travail mademoiselle. Ça va faire déjà pas mal d'années que j’œuvre dans ce domaine et je pense être doué dans ce que je fais. »  La destruction des deux Étoiles de l'Empire, la reprise de pas mal de monde... C'était du plutôt bon boulot qu'il n'avait malheureusement pas eu le temps d'achever après la création de la Nouvelle République qui avait laissée une chance aux Impérieux de reprendre des forces. Qu'est-ce qu'il pouvait maudire ces faibles qui n'avaient pas poursuivit la lutte. Aujourd'hui ils étaient de retour, en force et la bataille reprenait. Toujours inégalement, car la résistance n'était pas ce qu'avait pu être l'Alliance Rebelle. « Offrir un verre à une charmante demoiselle est plutôt une marque de respect. Une façon de lui montrer qu'elle est ravissante et que si elle le désir, nous pouvons apprendre à nous connaître. Le temps qui nous est offert est souvent bien trop court, alors autant profiter des délices de la vie pendant qu'il en est encore temps. »  Il hésitait à aller un peu plus loin dans sa démarche et finalement se ravisa. Il n'y avait pas de danger à proximité, du moins, il le pensait.

Buvant dans son verre, il regardait la jeune femme. Il posa sa boisson sur la table et appuyant ses avant bras sur cette dernière, se penchant un peu en avant pour mieux détailler son invitée. « Alors Blue, vous faites quoi dans le coin ? Vous venez prendre un bain de soleil ? Parfaire votre bronzage ? Profiter du climat calme qui règne sur Corsucant ? Dites moi tout, mais pas trop non plus... Gardons quelques secrets. »  Il se faisait charmeur et tenter de voir jusqu’où elle pouvait aller. Il n'était pas certain de son affiliation, mais sa manière de se tenir, son regard, sa façon d'être et surtout son blaster tendait à dire qu'elle n'était pas du même bord que lui. Après, il pouvait se tromper, mais quand même, ses années d'expériences le titillait, tout comme elle après tout. Coruscant n'était plus une planète neutre ou tout du moins, la Nouvelle République & les Vestiges avaient envoyés pas mal de monde dans le coin et ça ne l'étonnait pas plus que ça. Après tout, c'était un Résistant qui était allé dans les deux bords, il pouvait comparer et comprendre ce qui ce tramait ici. Ce qui était drôle, c'est que son rôle d'espion lui allait tellement qu'aujourd'hui, il n'était plus que l'ombre de celui qu'il était dans le temps. Un mix étrange entre le véritable et la création.



(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Humilier les Vestiges de l'Empire ne se trouvait pas être sa passion, mais son travail pour reprendre ses dires. Plus aucun doute sur la faction à laquelle appartenait l'homme après cette dernière réplique pleine d'honnêteté, la mission que je m'imposais n'en demeurera que plus difficile.
Je regardais Ray, sans trop dire quoique ce soit, ce dernier adoptait une attitude de charmeur ainsi que de « beaux parleurs », n'hésitant pas à me complimenter sans le faire directement, mais en le sous-entendant. Cela me déstressait un petit peu étant donné qu'il semblait plus dans la séduction que dans la méfiance à moins que mon interlocuteur puisse associer les deux à la fois. ".

Cette fois-ci, ce fut ma « cible » qui posait les questions, puisqu’il voulait savoir les raisons qui m’avaient poussé à venir dans ce lieu ravissant, mais tout en gardant une part de mystère. Je n’allais pas le décevoir sur cela, puisque du secret, j’allais en garder le maximum et user davantage du mensonge pour me jouer de lui.

« Si le soleil était ma principale raison ici, je ne serais pas là en train de boire un verre avec un illustre inconnu. Quoique, plus si inconnu que cela, Ray. »

Mes grands yeux bleus fixaient ses mirettes sombres, mais je détournais le regard quelques secondes plus tard, car ce duel ou jeu de regard me déstabilisait. Les doigts de ma main droite s’agitaient à leur tour sans que je le désire. Moi qui pensais m’être déstressée, mon corps me disait l’inverse.

« On ne le croirait pas aux premiers abords, mais je suis une femme timide et très peu habituée à discuter avec des hommes en tête-à-tête. »

Cela pouvait paraitre plausible. Les signes de stress que je montrais pouvait faire croire à Ray Noxis que j’étais mal-à-l’aise de la situation par manque de confiance en moi avec la gente masculine, alors que ce n’était pas du tout le cas.
Je venais sans doute de faire une bonne pioche en disant cela. Le plus drôle était que ce mensonge était venu comme ça, je n’avais même pas eu le temps de prémédité mes paroles, elles étaient sorties avec une spontanéité étonnante.  

J’étais un peu plus soulagée, puisqu'au fond de moi cela me donnait une excuse par rapport aux réactions non-contrôlé de mon corps. Évidemment, il fallait que l’homme me croit sur ce que je venais de dire. Il pouvait douter de mes paroles, mais la petite voix dans ma tête me disait qu’il goberait cette timidité avec les hommes plutôt que d’imaginer le coup monté d’une Lieutenant de l’Empire.
Mon visage affichait un petit sourire pour essayer de me donner un côté attendrissant.

« Petite j'aimais regarder les étoiles et je me disais chaque soir qu'un jour mon père descendrait du ciel pour faire ma connaissance … »

Je m'arrêtais soudainement. Pourquoi est-ce que je lui parlais de mon paternel que je n'aie jamais connu et dont je ne savais même pas le nom ? Je fronçais les sourcils, car parler de ce dernier me gênait énormément, il était l'un de mes talons d'Achille et je venais de l'offrir sur un plateau à ce fourbant qui se délectait tant d'écraser mes comparses des Vestiges de l'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Rise against the Empire
Feat. Karla Solaris 


La phrase de la jeune femme était comme qui dirait assez logique. Oui, si elle voulait prendre un bain de soleil, ce n'était certainement pas dans le bar ou elle se trouvait qu'elle allait prendre des couleurs, mais déjà, dans l'esprit du Résistant, il y avait pas mal de suppositions qui émergeaient dans sa petite tête. « Ou alors vous êtes venus ici dans un premier temps pour vous désaltérer, mange un petit quelque chose avant de vous mettre en tenue et pourquoi pas trouver quelqu'un qui voudra bien étaler la crème solaire dans votre dos qui sait ? » Oui, c'était plus un fantasme d'homme au bord de l'eau tout ça, mais quand on y pense, une jeune femme aussi charmante pouvait très bien faire ça dans l'esprit du pilote. Mais se balader avec un blaster n'était jamais bon signe de toute manière. Qui allait se dorer la pilule sur la plage avec un blaster ? Sûrement quelqu'un qui voulait pas qu'on vienne lui proposer de lui étaler, de lui faire pénétrer la crème lorsqu'elle est sur le dos. Du coup elle ne devait être ici que pour se détendre et boire un verre... Ou bien même attendre quelqu'un, mais ça, il s'en fichait. Il était un expert dans l'art de mettre le feu aux poudres alors qu'il n'y en avait pas besoin.

La blonde avait bien du mal à soutenir le regard du Résistant, c'était... charmant. Elle lui avoua qu'elle n'avait pas l'habitude d'avoir des tête à tête avec des hommes, car elle était timide. C'était tellement mignon ! Il avait remarqué son malaise depuis le début, c'était bien visible, mais il ne savait pas encore trop à quoi s'attendre. Difficile de faire confiance à une personne qui porte un Blaster... Et c'était également de mise pour lui bien entendu. « J'ai du mal à croire que d'autres hommes n'ont pas tentés leur chance avant moi Blue. Au moins, vous ne m'avez pas encore rejeté... Ou êtes vous trop timide pour me dire que je suis intrusif ? Je comprendrais ! » Il tentait le coup après tout, c'était tout aussi possible qu'elle n'apprécie pas sa présence et que le fait qu'elle soit timide l'empêche de lui dire la vérité. Il ne le prendrait vraiment pas mal. Il se connaissait. Il connaissait la réaction de pas mal de femmes mariées qui n'appréciait pas trop qu'un homme vienne voler autour d'elles... Même si Blue n'était pas mariée, du moins, il ne voyait rien de tel pour qu'il puisse y penser.

Elle se confessa à lui, ouvrant un peu son cœur. C'était bien rapide que de parler de ce genre de problèmes, mais pourquoi pas, la petite Blue semblait passer à la vitesse supérieur dans les confidences. Elle lui parla des étoiles, de son père. Apparemment, elle n'avait pas connu ce dernier. Encore un type qui était allé chercher une bouteille d'alcool à l'épicier du coin et qui n'était jamais revenu sûrement. « Je sais que j'ai l'air assez vieux et que vous êtes jeune, mais je ne pense pas être votre père haha... » Ce n'était sûrement pas la meilleure chose à répondre, mais il allait se rattraper. Il se rattrapait toujours aux branches le pauvre bonhomme. « Moi aussi j'aurais aimé rencontrer mon père. Ce n'est pas un sentiment agréable de ne pas avoir de figures... Paternelle. On avance dans la vie, on ne s'en rend pas compte et même si notre mère a fait de son mieux pour nous éduquer, il manque toujours un petit quelque chose, un truc qui aurait changé les choses. » Il semblait bien sérieux tout d'un coup le Résistant qui ne tarda pas à lever son verre en direction de la jeune femme. « Aux pères. » lâcha t'il. Il se surprenait à jouer à un nouveau jeu !




(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Ma prise de parole sur mon paternel avait donné lieu à une scène étrange et surprenante. Apparemment, mon interlocuteur se trouvait dans la même situation que moi, lui aussi n'avait pas connu son géniteur et avait comme désir de le rencontrer par le passé. J'esquivais son regard à cause du malaise de sa réponse étant donné qu'il avait vécu ce que j'avais vécu. J'aurais préféré qu'il ne m'en dise pas plus, parce que maintenant j'avais dû remord pour ce que je lui préparais à son insu.
Ray leva son verre pour trinquer aux noms des « pères », je relevais la tête à ce moment-là. La mine abattue, j'imitais le Résistant, néanmoins aucun son ne sortait de ma bouche.

Je commençais vraiment à me sentir mal-à-l'aise maintenant, cela avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder mon vase dans ce rôle de menteuse et piégeuse. Évoquer mon père avait toujours un effet négatif sur ma personne, alors savoir que l'individu que je désirais livrer aux miens à cause de son appartenance pour la Résistance partageait la même peine que moi, cela me décomposait. Pourquoi n'avait-on pas inventé le téléporteur instantané ? J'en avais besoin là maintenant.

« Blue n’existe pas. » Je restais évasive. « Karla. Je m’appelle Karla. » Je venais de lui révéler mon véritable prénom.

Cette confession bien que futile aux premiers abords puisqu'il s'agissait juste d'un prénom et non d'une information d'une importance capitale, signait ma descente dans cette supercherie. Je n'arrivais plus à jouer la comédie et je sentais au fond de moi, l'envie de lui révéler les autres informations me concernant. Ce n'était plus qu'une question de temps avant que Ray n'entende de ma propre bouche : je me nomme Karla Solaris et je suis Lieutenant de la Flotte Impériale. Quelque chose en moi me poussait à le dire, alors que je savais que cela était une très, mais alors très mauvaise idée. Je risquais beaucoup, car cet homme se vantait ouvertement de battre mes comparses Vestiges et il n'y avait aucune raison qu'il me laisse filer tranquillement comme si de rien n'était.

Mais je devais assumer mes erreurs ainsi que mon manque d'expérience et surtout ma faiblesse mentale. La pression avait eu raison de moi. J'avais beau jouer les femmes fortes à bord du bâtiment spatiale où j'étais affectée, sur le terrain je n'étais encore qu'une enfant, une pathétique petite fille.
Si mon mental n'était pas rapidement endurcie, jamais je ne pourrais devenir Amirale de la Flotte Impériale et ce ne serait pas avec deux ou trois coups de filets qui me permettront de sortir du lot par rapport à mes rivaux plus forts et brillants que moi.

« Je … Je euh … »

Mon visage se décomposait, puisque je savais ce que je voulais dire, mais les mots avaient dû mal à sortir. Dans mon esprit ces derniers étaient clairs et limpides, mais les prononcer étaient une tout autre affaire. Je respirais à un grand coup à plein poumon avait de me reprendre.

« Je suis le Lieutenant Karla Solaris de la Flotte Impériale. Les Vestiges de l'Empire. Nous sommes ennemis, Ray ... »

Plusieurs sentiments avaient été laissés transparaître et il faisait clairement comprendre à mon interlocuteur, que j'aurais préféré finalement que nos chemins ne se croisent pas. En l'espace d'une quinzaine de minutes, mon comportement ainsi que ma détermination avaient changé. Je ne savais plus si au fond de moi-même je désirais attraper l'homme en face de ma personne ou si je souhaitais disparaître et oublier toute cette après-midi aux Iles Flottantes du District Western Sea.
Ma main droite tenait mon verre, je serrais les mâchoires ainsi que le poing avec ma main gauche, mais cette dernière était loin de mon blaster attaché à ma cuise. Preuve que je ne montrais pas encore de signe belliqueux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Rise against the Empire
Feat. Karla Solaris 


Jouer la comédie était donc payante. Ray avait apprit à jouer un autre rôle lorsqu'il était chez les Impériaux. Devenir une toute autre personne, un autre passé, une nouvelle personnalité, tant de choses à changer pour ne plus être ce qu'il était. Il avait prit l'habitude d'être de nouveau être revenu à une vie normale. Bien que son esprit n'était plus aussi calme et posé que dans le temps, il n'en restait pas moins quelqu'un qui était bavard. Mais aujourd'hui, il l'avait été un peu trop et la jeune femme qui semblait tellement mal à l'aise venait de lui avouer sans le savoir pourquoi ! Elle ne s'appelait pas Blue, mais bien Karla. Il avait bien entendu noté sa gène, sa façon de se tenir n'était pas très normale, plutôt mécanique, quelque chose qui n'était pas naturel pour elle et qui la forçait à faire quelque chose de différent. Elle se tenait bien trop droite, fuyait le regard de Ray et avait du mal à lui mentir hormis sur son paternel. Dommage, il aurait bien aimé découvrir la vérité par lui même, mais il ne dit rien, la laissant vider son sac.

Elle était bien... mal à l'aise, cherchant ses mots avant de lui avouer qu'elle était une membre des Vestiges de l'Empire. Grade ? Lieutenant de la Flotte ! Ce n'était pas rare d'en voir en ce moment à Coruscant avant que ce qui s'y passait. Interdit, Ray la regardait dans les yeux. Se demandant si elle jouait encore la comédie au non, mais très clairement, ça n'en avait pas l'air. Il avait bien remarqué que sa main était loin de son blaster, qu'elle n'avait pas de mauvaises intentions... pour le moment. « Enchanté Karla Solaris. » se contenta t'il de dire tout en souriant. Ça devenait presque plus intéressant ! « Vous jouez très mal la comédie vous savez ? Vous auriez besoin de quelques cours pour tenter ne serait-ce qu'amadouer un homme ! » Il n'était pas le moins du monde agressif. Il n'avait même pas changé malgré l’aveu. Confiant en lui, en ce qui l'entourait, il n'avait donc pas à prendre peur ou bien agresser la personne en face de lui.

Elle faisait certes partie des Vestiges, mais il avait apprit que tout n'était pas blanc, tout n'était pas noir dans cette Galaxie. Kathleen était bien devenue une Rebelle non ? « Nous sommes dans une zone neutre... et malgré ma haine pour les Vestiges, je ne serais pas le moins du monde violent et vous nous plus apparemment, sinon j'aurais déjà votre Blaster pointé vers moi. Je pense donc qu'il n'y a aucuns soucis à ce que nous discutions encore un peu non ? » Apprendre à connaître son ennemi. Même si ce n'était pas le cas actuellement, il voulait surtout en apprendre un peu plus sur elle. Pourquoi avoir jouer la comédie depuis le début ? Pour le capturer ? « Laissez moi donc me présenter convenablement. Ray Noxis. Pilote pour la Résistance. Vous étiez ici pour ma prime ? Pour me charmer et passer une agréable nuit ? Ou ce n'est qu'un heureux hasard ? » Il voulait en avoir le cœur net et il se rendrait bien compte s'il y avait un soucis. Ils étaient après tout en zone neutre et ils devaient tous les deux éviter de faire plus de bordel qu'il n'y en avait déjà.



(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[KARLA] Rise against the Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [CR] Empire of the Sun
» [L5A] Glory of the Empire
» Pour les bretonniens ou l'empire
» [WhB] [2500] [AR] Empire VS Bretonnie
» Adolphe Tiers Histoire du Consulat et de l'Empire (Atlas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Iles flottantes-