Ne fuis jamais devant moi|Deenah



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Ne fuis jamais devant moi|Deenah

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Ne fuis jamais devant moi


« Parce qu'alors je n'aurais de cesse de te poursuivre»

Doucement, ma main caressa les contours de l'objet. Il était doux. Mais tellement froid. Il vibrait. Comme un ronronnement obscur au creux de ma paume. Accroupie dans le sous-sol d'un vestige oublié dans le temps, je levai l'objet a mes yeux.  Un bien étrange triangle et seule Livia saurait sans aucun doute a quoi il pouvait servir. Il était d'une étrange beauté, je ne pouvais le nier, fascinant même. Un soupir me traversa, ma main était encore bandée mais bientôt, il n'y aurait plus aucune trace de ma rencontre avec un homme par trop innocent pour ce qui nous attendait tous. Darral c'était assuré de notre soutiens. Il avait le mien, c'était vrai, mais j’œuvrais pour quelque chose d'autre et je savais qu'il en était conscient d'une certaine façon. Je l'aiderais a vivre son rêve et j'en mourrais certainement. C'était quelque chose logée au plus profond de moi. Une certitude trop intense pour être ignorée. Mais si je réussissais, si je n'oubliais pas, alors peut être avais je une chance infime de le sauver. Je me redressai avec souplesse, rangeant précautionneusement l'artefact dans la bourse qui pendait à ma ceinture. Cela n'avait pas été trop difficile a trouver, alors je doutais un peu de sa valeur mais qu'importe, Livia aimerait sans aucun doute. Or j'avais besoin qu'elle aime.  D'un geste sûr je rebattis ma capuche sur mes yeux,  il était temps de rentrer sur Korriban...Mais à peine avais je fait un pas qu'une formidable explosion fit trembler les murs de la crypte, me faisant vaciller. Une pluie de poussière se déposa sur moi et je serrai les dents. Je n'avais pas le choix si je ne voulais pas finir en ensevelie sous les décombres. Je m'élançais vers la sortie, m'aidant d ela Force pour éviter souplement les gravats qui chutaient irrémédiablement. Je franchis d'un bond puissant l'escalier de marbre noir, poussiéreux, autour de moi, cela grondait et vibrait. Ce n'était franchement pas bon signe !

Je me jetais au travers de la sortie dans un acte presque désespéré, roulant sur le sol propulsée par l’effondrement du monument Sith. Une douleur cuisante me traversa le flanc. Bordel ! Allongée sur le dos, je levais les yeux sur le ciel en soupirant. Cela avait été moins une, comment ce bâtiment avait il pu s'effondrer ? C'est alors que je me souvins de l'explosion. Au temps pour moi, il ne s'était pas écroulé sans raison. C'était idiot, le temps avait déjà fait son œuvre et il ne restait déjà plus grand chose de ce monument. Dorénavant, il ne restait que des poussières et des gravats. Au moins avais je sauvé l'artefact... Je me redressai, époussetant mon pantalon de tissu, agitant ma cape et mon regard capta un mouvement sur ma droite.

« Ne me force pas a te courir après. »

jetais je en comprenant que c'était là l'amorce d'une fuite en avant. Oh que non, je ne la laisserais pas m'échapper. J'étais une chasseuse, j'adorais cela même et je n'hésitais jamais.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Bon. La mission est simple. Faire sauter ce… truc là. C'est quoi le nom déjà ? On s'en fout en fait, j'ai des coordonnées précises et, d'après les recherches, faudrait être totalement aveugle pour le rater. Alors j'ai préparé mon sac avec application et j'ai sauté dans le petit vaisseau de je sais plus qui. En fait, j'étais toute concentrée sur la meilleure façon de faire vite et bien, n'écoutant même pas ce que me disait le pilote et les deux gars chargés de m'épauler dans cette histoire.

Si j'ai bien retenu y a une sorte d'antenne importante sur le… bâtiment en question. Ou dedans. Ils ont pas l'air bien décidés en fait et j'avoue que je suis un peu sceptique. Ca change des missions avec Rawne. Lui au moins il est précis, il sait ce qu'on doit vraiment faire et ne laisse rien au hasard. Enfin là, ils avaient visiblement besoin d'un coup de main, j'étais dispo et j'ai pas eu le temps de trouver une excuse potable pour refuser.

Et puis j'aime bien faire exploser des trucs. Ca doit jouer.

"Fenans, on quadrille le secteur pendant que tu te charges de tout faire sauter. On a déjà fait un premier tour, personne dans le coin, pas un humain à la ronde. Quand t'as fini, tu nous bippes et on revient te chercher, ça te va ?"

Je sursaute, un détonateur dans la main et un pain de plastique dans l'autre.

"Hein ?"

L'un des deux gars de l'escouade lève les yeux au ciel et esquisse un sourire amusé avant de m'asséner une taloche à l'arrière du crâne.

"Hey, reviens avec nous ! T'as entendu ? Toi appuyer sur bouton quand toi avoir fini. Ok ? Ou je dois te parler en ewok ?"

Je plisse des yeux et je me relève. Bon, je lui arrive même pas à l'épaule, c'est parfait niveau crédibilité. Je brandis quand même un index dans sa direction avant de lâcher, le plus sérieusement du monde.

"Toi, gaffe à ce que je te mine pas le cul sans même que tu t'en rendes compte. Tu sais que j'en serais tout à fait capable."

Les deux autres éclatent de rire alors que lui devient blême. Ouais, il a compris. On atterrit et je sors de là sans même un regard en arrière, le regard rivé sur l'espèce de montre-bracelet qui me permet de suivre les coordonnées qu'on m'a filé. Il ne me faut que quelques minutes pour arriver à destination mais c'est assez pour me rendre compte à quel point cette planète a l'air… verte. Ouais, je sais c'est bizarre comme terme mais c'est le premier qui me vient à l'esprit. La nature, les oiseaux qui piaillent, des animaux partout. C'est bizarre, je suis pas habituée. Bref, j'arrive devant ce qui ressemble à une espèce de tour. Une petite hein. Y a pas d'antenne en tout cas.

M'enfin c'est bien là que je dois me trouver. Alors, je cherche pas et je commence à en faire le tour, plaçant stratégiquement mes charges en chantonnant. On a l'air pas mal là je crois. Pas un signe de vie aux alentours, rien que le silence. Ca ne va pas durer par contre. Je recule plusieurs pas, le regard pétillant et j'appuie sur le détonateur.

Cool.

Tout s'écroule en une fraction de secondes et, alors que je m'apprête à bipper les petits camarades, contente de cette affaire rondement menée, je vois un truc débouler du tas de gravats. Je reste figée quelques secondes avant de me tapoter le nez dans une grimace.

"Ah merde, je savais que j'avais oublié un truc. Vérifier qu'il n'y a personne en vie dans le bâtiment. J'avais fait une liste de trucs à pas zapper. J'en ai fait quoi d'ailleurs ? Bon... Hum… Y avait quelqu'un d'autre à part toi ?"

Oh, elle parle. C'est qu'elle doit pas être si morte que ça, c'est bien. Mais ce qu'elle me dit m'interpelle un peu, j'avoue.

"Me courir après ? Mais pourquoi ?"

J'arque un sourcil alors que je la dévisage de bas en haut. Je lâche alors, un rien perplexe.

"Euh, t'es pas vraiment en état pour ça en fait. Enfin, je dis ça, je dis rien."

Je suis déçue, mon explosion n'a pas tout réduit en miettes. Je me demande où est-ce que je me suis ratée en fait. Elle ne devrait plus être là, même blessée. Ca ne suffit pas. Enfin, à quel point c'est mal de se dire que je serais plus satisfaite de la savoir morte que vive ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Ne fuis jamais devant moi


« Parce qu'alors je n'aurais de cesse de te poursuivre»

Je souris avec quelque chose de vicieux sur mes lèvres. Pas en état ? Elle n'avait jamais dût voir un entraînement Sith pour penser ça. Même couverte de sang, j'étais encore capable de bouger. Darral n'avait jamais pris de gant avec moi, jamais. J'étais sortie bien plus souvent en rampant de nos affrontements que le contraire. Je m'étais endurcie, énormément. Je lui devais des semaines en cuve de kolto. Ce n'était pas une explosion qui m'achèverait. Je mourrais par un sabre, rouge ou bleu mais par un sabre. Je mourrais par haine sans aucun doute mais certainement pas par la folie d'une rousse allumée.

« Ca rouquine, j'en mettrais pas ma main à couper tu vois. »

Je repoussai ma capuche avec une lenteur étudiée. La scrutant d'un regard curieux d'une certaine façon. Cette femme était...Folle ? Barrée ? Totalement toquée ? J'hésitais en vérité. Je penchais doucement la tête en la regardant. Il m'était difficile de la cerner avec efficacité, mais cela n'était pas un problème pour moi. J'aimais les défis d'une certaine façon et elle...Pour un peu je dirais qu'elle en était un.

« Alors comme ça on aime tout faire péter ? »

Et je me demandais pourquoi ce bâtiment. On pouvait certes en deviner le patronage sith mais quand même, ce n'était qu'une tour. Au yeux des profanes évidemment. Moi je savais ce que j'étais venu chercher la différence était là. L'azur qui paraît mon visage s'agita d'orange mais elle était trop loin pour pouvoir le deviner. Je plissais doucement les paupières :

« C'est très intéressant...Même si je devrais sans doute t'arracher les boyaux d'avoir presque failli me tuer. »

Et là j'étais encore tentée de le faire, je ne pouvais pas le nier, mais d'une certaine façon, une telle psyché était intéressante. Peut être me fourvoyais je, je n'en savais rien. Mais pourquoi pas ? En fait, je ne savais pas vraiment ce que je pouvais tirer de cette rencontre et au final, peut être rien.

« Et on peut savoir pourquoi tu as décidé de priver le paysage de ce truc, Rouquine ? »

Je préférais dire truc plutôt que monument, notre discrétion n'était pas un leurre, même si j'avais déjà péché avec un jedi a ce niveau là. Lui aussi. J'avais tu cette rencontre et peut être que je continuerais ainsi. Allez savoir. En attendant, j'avais un petit bout de femme totalement folle a gérer et j'avouais balancer entre la tuer tout de suite et attendre de voir ce qu'elle pourrait m'apporter. Avoir presque faillit me tuer annihilait totalement la largesse dont j'aurais pu faire preuve avec elle. Je tâtais ma bourse a ma ceinture et sourit lentement :

« Enfin quoique tu sois venue détruire, il semble que tu ai échoué. »

Ou peut être pas, mais ça l'amènerait peut être a me dire quelles étaient les raisons de cette destruction. Je l'avouais, j'étais curieuse de le savoir. Pourquoi ? Par haine ? Non. En la regardant, la pensée qu'elle l'ai fait pour s'amuser s'imposa a moi.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Elle a l'air louche. Et venant de moi, autant dire qu'elle doit en tenir une sacré couche. Non pas que je sois vraiment une référence mais un peu quand même. Je sais que je suis un peu barrée, je l'ai bien vu dans le regard de certains des gars avec qui j'ai pu bosser, mais elle là, elle a l'air pire que moi. Sérieusement.

Elle a pas l'air hyper fraiche en tout cas, ma bombe a fait quelques dégâts. Pas assez, je sais, je sais. Mais c'est déjà un début. Et puis, peut-être qu'elle est hyper badass, qu'elle a fait genre une super roulade pour sortir de là juste avant que ça explose, donc elle s'est juste pris un retour de flamme ou un truc dans le genre. Enfin, elle est toujours en vie et a l'air un peu contrariée. Je crois.

"J'ai toujours trouvé cette expression débile, pas vous ? Nan mais sérieux, se couper une main quoi. Quel crétin ferait vraiment ça ?"

Je la regarde rabattre sa capuche, la tête penchée sur le coté et la mine franchement dubitative avant de lâcher, narquoise.

"Cool la mise en scène. Manque la musique classe en bruit de fond pour me faire vraiment flipper."

Mon regard accroche le sien alors que mon sourire se fait plus large à sa question et mes yeux pétillants.

"Bah, à votre avis ? J'ai encore rien trouvé de mieux que de faire péter des trucs. Le pied total. Même les orgasmes n'arrivent pas à la cheville d'une bonne vieille explosion bien placée. Enfin, quand ça fonctionne comme je voudrais quoi."

Enfin, le but était de faire péter le bâtiment et, en regardant le tas de ruines fumantes derrière la jeune femme, il faut admettre que c'est une réussite non ? Alors pourquoi je suis agacée ? J'aurais bien aimé que tout soit réduit en cendres, il y a encore des trop gros morceaux en fait. Je lève un index dans sa direction et je l'agite, haussant les épaules.

"Tout est dans le presque … euh, je dois vous appeler comment ? Si moi c'est rouquine, vous c'est blanchette ? Enfin, vu que je dois être encore plus pâle que vous, c'est peut-être pas terrible comme surnom débile. Vous me dites…"

Qu'elle parle de m'arracher les boyaux ne me touche guère. Si elle a envie de le faire et qu'elle en est capable, je ne vois pas vraiment ce que je pourrais faire pour l'en empêcher. Me barrer en courant probablement mais je sais pas pourquoi, je sens à la façon dont elle m'a défendu de le faire que je risque gros si je tente le coup. Et puis, peut-être que les mecs vont finir par me récupérer. Ah, pour ça il faudrait que j'appuie sur le communicateur mais, pour le moment, je suis plus occupée à regarder la femme qui me fait face avec une curiosité non dissimulée.

"Pourquoi ? J'aime faire péter des trucs, vous l'avez dit. Et ce… truc faisait tâche dans le paysage. Ca vous suffit comme excuse ou je dois vous faire un rapport détaillé sur le pourquoi du comment ? Et vous foutiez quoi à l'intérieur ?"

Quoi, moi aussi je peux poser des questions non ? Ca marche pas à sens unique. Au reste de ses propos, mon sourire se fait plus large et je croise les bras avant de hausser les épaules de nouveau.

"Qu'est ce qui vous permet d'affirmer ça ? J'ai peut-être obtenu exactement ce que je voulais."

Ou pas ok. Mais ça, elle est pas censé le savoir. Et moi non plus en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Ne fuis jamais devant moi


« Parce qu'alors je n'aurais de cesse de te poursuivre»

Un sourire presque innocent se peint sur mes lèvres :

« Cela dépend si je te donne le choix entre ta main ou ta tête tu ne crois pas ? »

Très bien, elle était totalement folle. Ou timbrée. Avec un manque certain d'instinct de survie. Une autre que moi l'aurait déjà décapité sans sommation. D'ailleurs, je me demandais ce qui me retenait de le faire. Personne n'y verrait rien et il suffirait de la placer dans des décombres, un banal accident, cela arrive n'est ce pas ? Je haussais un sourcil devant sa répartie. En vérité, j'hésitais. Son attitude était bravache a outrance mais aussi totalement décalée. C'était comme un électron libre qui se moque de tout. Si je ne la tuais pas, je ne garantissais pas sa survie longtemps.  Les esprits tels que le sien dénotaient et possédaient un éclat intense mais une vie très courte. Détruire. Voilà ce qui lui plaisait.  Seulement elle m'agace. Et je n'aime pas réellement que l'on m'agace. Etrangement, cela n'est pas en rapport avec son attitude limite arrogante, c'est...Je ne sais pas. Pourtant, je devine au travers de ses mots a quel point il serait pratique de se servir d'elle. Mais en ais je réellement envie ? Rien n'est moins sûr. Je ne suis qu'un souffle de vent et une image qui devient flou lorsque je me décide a bouger. Concentrant la Force au creux de mes cuisses pour leur donner la puissance nécessaire. Mes doigts s'enfoncent subitement dans sa gorge et mes lèvres ne sont qu'a quelque centimètre des siennes lorsque je lui réponds. Un sourire empreint de folie travaillée jouant sur ma bouche :

« Tu ne m'appelle pas. Quand a ce que je fais ici, ça ne te regarde pas. J'hésite réellement entre te tuer et regarder un autre le faire, mais peut être que je pourrais trouver une utilité a ton existence. »

Je lui souris avant de la lâcher, accompagnant mon mouvement d'une puissante poussée de Force qui l'enverra voler un peu plus loin.

« Dis moi donc où est passé ton instinct de survie Rouquine. »

Parce qu'elle me laissait perplexe. Non pas que mon chemin ne soit jalonné que d'être a une seule facette, mais je devais bien l'avouer, elle...Elle m'intriguait autant qu'elle m'agaçait. Et cette douleur sur mon flanc...J'étais sans doute bonne pour un petit tour en cuve, une cote ou deux de cassées. Cela ne m'empêcherait pas de bouger, ce serait seulement une torture constante....Qu'importe, Darral m'avait fait subir bien pire et je m'étais toujours tenue droite sans frémir, ce n'était pas une gamine sortit de je ne sais où qui pourrait me faire plier.  En attendant, je pense que j'allais avoir très mal durant un certain temps. La poisse.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Son sourire là, autant le dire tout de suite, je l'aime pas beaucoup. Pas du tout même en fait, si je suis parfaitement honnête avec moi-même. Si on est énervé, on sourit pas, c'est la base. Sinon tous les codes de conduite sociale sont à jeter à la poubelle. Et déjà que j'ai du mal à suivre ce qu'il faut faire à peu près correctement, si elle commence à m'embrouiller, on va pas s'en sortir.

J'arque un sourcil, un rien perplexe, avant de souffler, l'air de rien.

"Je suis pas sûre qu'on puisse appeler ça un choix. Sans vouloir vous offusquer, tout ça."

Enfin, j'ai pas particulièrement envie non plus de lui refiler ma main, je sais pas trop ce qu'elle pourrait en faire et je suis pas sure de vouloir le savoir. Mais ça, je suis pas persuadée qu'elle s'en moque.  J'ai pas le temps de balancer une nouvelle réplique dont j'ai le secret qu'elle se retrouve à quelques centimètres de moi en un battement de cils, preuve qu'elle doit pas être humaine ou, pire encore, qu'elle utilise la force et si c'est le cas, je suis dans la merde jusqu'au cou. Tiens, en parlant de cou, voilà que ses petits doigts serrent le mien.

Et que j'ai l'impression que je vais mourir étouffée. Et bah, je peux vous le dire, c'est sacrément désagréable. Heureusement, ça dure pas longtemps, juste assez pour que j'ai des petites étoiles devant les yeux. Quand elle me relâche enfin, je tousse, je grimace, bref, j'essaie de reprendre un semblant de contenance quoi. Et son petit discours là, autant dire qu'il m'a bien porté sur les nerfs. Mais, là encore, pas le temps de dire quoi que ce soit qu'elle m'envoie valdinguer à plusieurs mètres. Je me relève aussi sec, il m'en faut plus pour me mettre KO et là, je me marre un peu moins, autant le dire tout de suite.

"Putain, mais ça fait MAL votre truc ! Vous êtes vraiment pas bien !"

Je me frotte la gorge, lui jetant un regard mauvais. Nan mais sérieusement, je l'ai un peu faite exploser, pas la peine de le prendre aussi mal quoi. Elle est encore en un seul morceau, ça aurait pu être largement pire. Je reste à bonne distance d'elle, avant de lâcher, non sans cynisme.

"Ca va être compliqué de vous parler si je vous appelle pas. Enfin sauf si je dois pas vous parler non plus et dans ce cas-là, ça va commencer à être un peu chiant tout ça non ?"

Bon, je sens que je vais me reprendre une petite poussée de force. Ca va être marrant tiens. Enfin, je me comprends. En plus, avec le matos que j'ai dans mon sac, à ce train-là, elle va me faire exploser en mille morceaux si elle continue. L'idée m'amuse en fait et, l'espace d'un instant, je me demande si à coup de force ça pourrait vraiment arriver. Ce serait à tenter tiens. C'est peut-être pour ça que je continue, avec un sourire en coin.

"Mais éclairez-moi, en quoi je peux être utile et où est mon instinct de survie … nan mais vraiment, faut vraiment que je finisse mes phrases par quelque chose, vous voulez vraiment pas que je vous trouve un petit surnom mignon ? Qui ira avec votre air affable."

Elle peut me faire voler à combien de mètres ? 10, 15 ? Ah zut, j'ai rien pour mesurer. J'en ai carrément oublié de bipper les copains tiens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 35 ans
Messages : 338
Occupation : Apprentie de Darth Darral
Localisation : Korriban & Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith



Ne fuis jamais devant moi


« Parce qu'alors je n'aurais de cesse de te poursuivre»

Mal ?

Je lui ris au nez. Evidemment. Mais qu'elle se réjouisse, je ne l'avais pas tuée. Du moins pas encore, car cela me démangeait, je devais bien l'avouer. Pourquoi hésiter dans ce cas ? C'était une bonne question. J'avais déjà tué, sans même sourciller, j'avais fais des choses qui parfois revenaient me hanter la nuit. Mais cela ne la regardait pas, cela demeurait caché en moi, enfouit si profond que parfois j'en oubliais l'existence.

« Si un regard pouvait tuer.... »

Me moquais je de la flamme qui dansait dans ses yeux. Elle n'avait pas vraiment l'air de se rendre compte a quel point la chance pouvait lui sourire. Ce n'était pas ma blessure sur le flanc qui me retenait, ni même la douleur, celle ci étant une compagne bien trop présente dans mon existence pour ce faire, mais belle et bien la curiosité. C'était sans doute incohérent d'ailleurs. Et ses mots qui m'agaçaient ! Je devais tout de même lui reconnaître un certain courage, ou alors était ce réellement de la folie ? Allez savoir, la psyché est quelque chose de terriblement mystérieux. Étrangement, cette fille provoquait un écho lointain en moi

« Ta langue bien pendue m'en rappelle une autre. Coïncidence qu'il eut été aussi roux que toi, a croire que je n'ai pas de chance avec cette couleur. Il était tellement mignon a tenter de s'enfuir en boitillant...Je me demande si je ne devrais pas t'arracher un bout de la jambe et voir comment tu cours...Divertissement intéressant... »

Mes mots possèdent une certaine tendresse trompeuse, une douceur que tranche le crépitement soudain d'arc électrique autour de ma paume. Il ne suffirait d'un rien pour qu'elle explose et que son corps ne se disperse en millier de morceaux autour de moi. Une mort pathétique dont on ne retrouvera jamais le coupable. Mais méritait elle autre chose ?

« Quoique j'hésite a t'arracher plutôt la langue et a te la faire bouffer. »

repris je avec un air faussement pensif. J'étais sûre qu'elle trouverait encore un moyen de me provoquer et je ne savais pas si elle était sciemment suicidaire ou c'était un style qu'elle se donnait. Ou alors...Elle avait un joker caché quelque part dans sa manche, c'était encore possible, qu'avait elle réellement fait durant les trois heures que j'avais passé a l'intérieur du monolithe ? Hormis poser des explosifs et me roussir le poil ?

« A ta place, j'oublierais très vite l'idée de me donner un petit nom, Rouquine, ce serait peut être la dernière chose que tu ferais, je ne me suis pas encore décidée. »

Ma nuque ploie doucement sur le côté tandis que je l'observe encore une fois, rien en elle ne m'échappe réellement et je savais que je serais capable de la reconnaître assez facilement. Sans doute que le feu qui auréolait sa tête y serait pour beaucoup d'ailleurs.

« Donc j'attends toujours de savoir pourquoi et pour qui tu as fait sauter ce monolithe. Qui sait, c'est peut être ton billet de survie. »

Et d'ailleurs, était ce sa seule cible ? Les monuments Sith n'étaient pas nombreux, du moins plus autant qu'avant. Mais chacun recelait un trésor précieux et il me les fallait si je voulais que la Dame Sombre apaise sa curiosité me concernant.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart



"Son Equilibre n'avait d'égal que sa beauté et sa beauté n'avait d'égal que sa haine pour lui.".unbreakable
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Ne fuis jamais devant moi|Deenah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le bateau qui ne part jamais d'Hurlevent
» [SOLO] Habitants jamais satisfaits des loisirs !
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Histwar - les grognards
» N'est pas mort ce qui à jamais dort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Naboo [Nouvelle République]-