OHANA means family ♥ (Ray, Ash, Jayden)



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 OHANA means family ♥ (Ray, Ash, Jayden)

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Résistance

Age : 26 ans
Messages : 54
Occupation : pilote pour la résistance
Localisation : jamais très loin d'un frigo
Race : humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Ray Noxis est vivant. VIVANT. J'ai beau me répéter cette phrase, je ne sais pas combien de fois dans ma tête, je n'y arrive pas. Ça n'imprime pas. MON FRERE EST VIVANT. Il est en vie ! Il a son cœur qui bat, ses poumons qui se gonflent et dégonflent au rythme de sa respiration, ses cheveux poussent, ses ongles aussi, et il va aux toilettes faire grosse ou petite commission. MON GRAND FRERE PEUT ENCORE ALLER AUX TOILETTES. Ça parait bête, comme ça. Mais voilà bien 20 ans que je pensais ne plus jamais le revoir, ni lui ni aucun autre membre de ma famille. J'étais persuadée d'être la seule et unique survivante de l'attaque de notre foyer familial. Et en fait, par je ne sais quel miracle, j'avais totalement tort. Et encore, s'il n'y avait que le fait qu'il soit vivant. - bon, c'est déjà quelque chose d'absolument ÉNORME en soit, je sais, mais attendez la suite bande de vous. Non seulement mon frère n'est pas mort, mais en plus, quelle était la probabilité pour que je rencontre une femme le connaissant, une femme travaillant avec lui ? Et celle pour que cette dite-femme sortie de nulle part s'intéresse d'un seul coup à moi, sans savoir mon lien de parenté avec Ray, puis me propose de rejoindre la résistance avec eux ? Je n'ai aucune idée de la réponse, mais je mettrais ma main à couper pour que celle-ci soit tellement proche du zéro qu'elle penche plutôt vers le négatif. Malheureusement, tout n'est pas rose au pays des princesses... C'est que, il y a deux jours à peine, sous mes yeux impuissants s'est faite arrêter Angharad, cette femme merveilleuse m'ayant sauvée d'une vie d'esclave, m'ayant considérée comme sa propre fille. C'est d'ailleurs pour la sauver et avoir une chance d'enfin arrêter les Vestiges de l'Empire que j'avais enclin a accepté la proposition d'Ashleigh à rejoindre la résistance. Mais tout de même : si je m'y attendais, à ce que cela me permette de retrouver mon grand frère ! Mon grand frère, en vie ! Je donnerais tout pour qu'Angaharad le sache. Elle serait si heureuse pour moi. Et moi, je n'arrive toujours pas à mettre à jour mon cerveau sur cette information. Ah, lorsqu'Ashleigh m'a révélé ça, que non seulement Ray était en vie, mais qu'en plus, il était aussi dans la résistance, j'ai eu comme un joli bug technique ! Il a d'ailleurs fallu qu'elle me le répète plusieurs fois. Puis qu'elle me le jure encore plus. Et puis, il a fallu qu'elle me supporte alors que moi-même n'aurait pas pu : ne sachant pas si je devais rire ou pleurer, crier de joie, de surprise ou de je ne sais quoi d'autre, j'avais tout simplement décidé.. De tout faire à la fois. Autant vous dire que les gens autour me regardaient bizarrement. Mais je m'en foutais. Je me suis jamais autant foutu du monde entier qu'en cet instant, où mon cerveau, pour la première fois, osait penser « mon frère est en vie ». Comme si mes rêves de petite fille, lors de ma première année d'esclavage, devenaient réalité. Ah ça, que ma famille soit en fait en vie et vienne me sauver de cet enfer, j'en ai rêvé bien des fois. Mais, ne voyant personne arriver, j'avais bien fini par me faire une raison. C'est bien la preuve qu'il ne faut pas les écouter, celles-là. Bon, d'accord, il n'est pas venu me sauver de cet immonde Gurba. Mais, après tout, moi, je le pensais mort. Et, de ce que j'ai compris, il se pensait également seul survivant de son côté. Et en fait.. Mon dieu. Ray est vivant.

Et c'est ainsi que, depuis je ne saurais même pas combien de temps - dix minutes ? Trois heures ? - je suis postée là. Cachée comme je peux par une étagère à moitié branlante, à observer, fascinée, les moindres faits et gestes de cet homme quelques mètres plus loin. Parce que cet homme, la dernière fois que je l'espionnais de la sorte, c’était il y a 20 ans. Qu'il avait plein de choses à manger. Si j'avais su, ce jour-là, que je n'aurai plus l'occasion de recommencer à ce petit manège pendant tant de temps ! Et aujourd'hui, la raison est si différente... À l'époque, ce n'était que de l'insouciance. Tandis qu'aujourd'hui... Je ne sais pas. De le voir comme ça, avec un air si adulte... c'est comme si, bien que restant mon frère, il était devenue une personne totalement différente. Une personne que je n'ai jamais pu connaitre, jamais pu appréhender... Une personne que je ne connais pas. Alors, au lieu de courir dans ses bras, bêtement, je reste là. À le regarder, dans ses moindres faits et gestes, tout en me répétant intérieurement, toujours interdite, que cette personne est mon frère mort qui en fait n'est pas mort. Sans rien oser faire d'autre. Et puis, d'un seul coup, une vague de courage s'empare de mon esprit. « Allez ma p'tite. T'as plus 7 ans. Montre-lui comment toi aussi, tu es devenue une adulte ! » Alors, je gonfle mes poumons. Je sers les poings. Fronce légèrement les sourcils et retrousse mon petit nez. Et puis, je me lance. Je sors de ma cachette dans un premier pas. Allez, tu peux le faire, sois forte. Deuxième pas. Mon cœur commence à battre la chamade alors que mon regard reste fixé sur lui. Tu peux le faire, vas-y, avance. Troisième pas, et... Mayday, mayday, alerte, alerte. Il va se retourner. Il va me voir. Il va me regarder BON DIEU IL EST SUR LE POINT DE TOURNER LA TETE. Sans réfléchir plus, je me retourne d'un seul geste et rebrousse chemin aussi vite que si ma vie en dépendait. De nouveau cachée derrière mon étagère, j'expulse tout l'air que j'avais capturé auparavant. Trop d'émotion d'un coup. Posant une main sur ma poitrine, tentant de faire baisser mon rythme cardiaque, je jette un œil timide dans sa direction puis grimace, réalisant ce que je venais de pathétiquement accomplir. Et puis, d'un ton affligé, je conclus pour moi-même « non mais quelle idiote. »



THE LONG WAY ROUND

My journey is the same as yours, the same as anyone's. It's taken me so many years, so many lifetimes, but at last I know where I'm going. Where I've always been going. Home.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance



   


   OHANA means family
   

   
La vie de Ray avait changé le jour ou Kathleen et lui avaient décidés de sortir ensemble. Certes, cela lui avait causé quelques rares et exténuantes crises qui l'avaient emmenés au bord de l’effondrement mentale, mais depuis quelques jours, il avait refait surface. La présence de cette femme était une véritable bénédiction. Qui aurait pensé cela ? Une bonne partie de la Résistance certainement, mais ils n'avaient pas leur mot à dire et Ray était à même de prendre lui même ses décisions. Elle lui offrait une stabilité qu'il ne se connaissait plus et lui ouvrait même les portes de son petit studio très régulièrement pour l'avoir auprès d'elle. C'était tout nouveau, tout beau, tout neuf. Ils ne le criaient pas sur tous les toits, mais ceux qui les connaissaient un minimum voyaient que cette relation avec dépassée un cap et que cela rendait heureux le Résistant de la première heure. Dans sa vie, il en avait vu passer des casseroles. Il en avait fait pas mal. Briser des cœurs, rendre jaloux, briser de nouveau un cœur. Il ne fallait pas croire que les Impériaux n'avaient pas de sentiments. Il avait usé de ses charmes pour atteindre ses objectifs et pour aider la Rébellion, mais jamais encore il n'avait éprouvé le moindre remords à ce genre d'action. Après tout, ils n'étaient que ses ennemies.

Aujourd'hui, bien qu'elle fut une ennemie également, elle n'en était plus une pour lui. Pour les autres, c'était plus compliqué vis-à-vis d'elle, mais Ray faisait en sorte qu'ils l'acceptent comme l'une des leurs. Ce n'était pas chose aisée pour ceux qui le connaissaient d'avant ses... séances de tortures. Il n'était plus le même homme, différent. Moins patient, moins réfléchis, mais toujours autant de bonne humeur et prêt à aider son prochain sans hésitation. Non, cette relation qu'il venait d'entreprendre avec Kathleen était la meilleure chose qui pouvait lui arriver et se réveiller ce matin à ses côtés était un délice. Sentir la respiration lente de la jeune femme, caresser sa peau nue pour tenter de la réveiller et finalement la quitter pour aller travailler sans oublier un baiser volé durant son sommeil qui l'éveilla quelques instants, leur laissant simplement le temps d'échanger un petit mot d'amour avant leurs retrouvailles... Plus tard.  Simplement armé de sa tenue de base, un ensemble simple de couleur foncée. Il n'aimait pas les couleurs vives et pour entretenir son X-wing, il avait besoin d'une tenue sombre qu'il pouvait changer assez rapidement pour sa tenue de pilote si on faisait appel à eux, ce qui pouvait arriver assez rapidement malheureusement.

Faisant des testes sur son appareil, il ne pouvait que remarquer l'état lamentable de l'appareil. A l'intérieur, tout était impeccable, neuf, mais l'extérieur avait subis pas mal de tires de blaster ! On voyait heureusement toujours les dessins de guerre. Il y avait une étoile noire dessinée, montrant sa participation à l'une des deux grandes batailles. Pour lui la seconde avait été la plus compliquée. Tant de paramètres à prendre en compte. Bien qu'ils avaient eu des croiseurs de leurs côtés, ils étaient bien en infériorité numérique, tactique et bien d'autres chances. Fort heureusement, comme avait dit ses supérieurs « La Force est avec Nous. » et ils avaient réussit à tuer l'Empereur en personne. Une sacrée fin ! Quoi qu'il en soit, ses petits dessins étaient la preuve de ses compétences à survivre à un combat et il en était fier. Il aurait bien dessiné ou mit une photo de Kathleen pour faire comprendre qu'il lui avait également survécu, mais il se doutait que ça ne plairait à pas grand monde et surtout à l’intéressée. Souriant à ses propres pensées, il entendit une personne approcher et se retourna avant de ne découvrir... Personne ? « Il y a quelqu'un ? » dit-il surprit ? Il devenait dingue à entendre des gens arriver ou quoi ? Secouant la tête, il se remit à nettoyer l'acier avant que R5 ne vienne l’avertir de son rendez-vous.

« Tu as raison Flash ! J'avais complètement oublié la présentation du nouveau membre de l'Escadron ! Je te laisse finir ! »  Cette unité R5 n'était pas la meilleure du monde, c'était même un petit droïde très, très lent. Son système devait avoir des problèmes pour le faire se déplacer ou un truc dans le genre, car il roulait à une vitesse proche de zéro et lorsqu'il parlait, c'était pareil. Heureusement, lorsqu'il était connecté à l'appareil de vol, il répondait au quart de tours aux demandes de Ray et ça, c'était ce qu'il recherchait avant tout. Lachant tout, il alla passer sa tenue de pilote, se coiffa légèrement et se rendit à la salle de réunion ou tout le monde devait l'attendre. Ce n'était pas tous les jours qu'ils recevaient un nouveau membre. Il ne savait pas de qui il s'agissait. Personne ne lui avait communiqué l'info, mais il était confiant en Ashleigh. En parlant d'elle, elle n'était pas encore la, il y avait Ran bien entendu, toujours à l'heure, tiré à quatre épingles. « Salut l'ami ! »  Il y avait également Jax et surtout... Jay. Il lui fit un signe de tête pour le saluer sans pour autant s'approcher de lui. Ash lui avait elle parlée ? Il l'espérait sincèrement.

S'installant sur une chaise, il se mit à se balancer sur deux pieds, attendant l'arrivée du nouveau Bizu du groupe !

   
made by MISS AMAZING.


Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 31
Messages : 967
Occupation : BLUE LEADER ◊ Pilote & Leader d'escadron pour la Résistance
Localisation : D'qar
Race : humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance



Ohana means family
So no one gets left behind, or forgotten....



Ash n'était pas nerveuse, et plus les semaines passaient plus elle réalisait combien elle aimait ce qu'elle faisait avec son escadron. Il ne s'agissait pas de commander, ce n'était pas une soif de pouvoir, ou de contrôle, mais il y avait une fierté certaine à les voir progresser, rentrer indemne, et voir ce qui n'était à la base que des idées, des croquis, des plans prendre vie dans les airs. Elle se sentait bien ici, elle se sentait à sa place, elle avait l'impression qu'elle pourait faire une différence. Ici, elle maîtrisait les armes avec lesquelles elle se battait. Ici, elle était utile au maximum de ses capacités. Et elle savait que la différence qu'elle faisait ici, au sein de la Résistance, rejoignait ce qu'elle avait toujours fait, protéger sa famille, les jedis. Ash entra dans la salle de réunion où régnait une atmosphère détendue, le sourire aux lèvres, un sourire qu'elle tenta de ne pas changer lorsqu'elle aperçut Jayden. Elle ne savait pas encore où ils iraient, mais pour l'instant elle ne se sentait pas de s'afficher, même devant sa propre unité, et préférait garder leur relation discrète. Certains ne seraient pas dupes, Ray et Jax en tête, mais ils étaient tous bien trop respectueux pour y redire quoi que ce soit. En temps voulu, elle ne se cacherait plus, mais pour l'instant, les choses étaient compliquées... Il y avait notamment le problème de l'annoncer au reste de l'Ordre, et Ash ne savait pas encore comment ils s'en sortiraient. Une chose après l'autre. Et pour l'instant, c'était brieffing hebdomadaire, et s'il n'y avait pas tant de choses que cela à dire, Ash avait une annonce qui la remplissait de joie et d'appréhension. Elle note immédiatement en entrant que tous ses pilotes étaient là et qu'au fond une petite silhouette faisait tout son possible pour passer inaperçue. Lya, sans aucun doute. Ash la présenterait dans quelques minutes, et savoir qu'elle allait réunir une famille la remplissait de joie, tout en lui faisant craindre la réaction de Ray. Elle aurait surement pu faire en sorte de les pousser l'un vers l'autre et de ne pas faire cela publiquement, mais elle n'avait trouvé ni le temps ni le coeur. Cela restait la décision de Lya, elle n'avait surement trouvé le courage d'aller le voir, et elle la respectait. Qui était-elle pour la juger, de toute façon...

« Bien, je vois que tout le monde est là, alors on va pas épiloguer » Ash gagna le pupitre, posant son dossier sur le pupitre « Cette semaine ce sera patrouille et manoeuvres, je veux qu'on revoie la formation serrée, certains ont du mal à rester dans le rang. Ray sens toi visé.»  Ash n'était pas le genre à faire de la dentelle, et quand elle avait quelque chose à dire, elle le disait. Ce n'était pas de l'humiliation publique, ils savaient tous très bien quels étaient les points forts et les points faibles les uns des autres. «  Aussi, puisqu'on est pas sur le front cette semaine, on va en profiter pour former un peu la bleusaille. Jayden et Ran, je vais vous demander de passer dans la semaine intervenir pour la formation de pilote, ils font encore leur après midi de rencontre à la....  Jax, Ray, vous êtes toujours interdits de vous y rendre, de discuter avec la bleusaille et surtout de leur cogner dessus, même si "ils sont trop cons", sinon ce sera interdiction de vol pendant le reste de la semaine, compris ? » Ash citait expréssement Jax qu'elle voyait lever les yeux au ciel au fond de la salle. Ces deux là étaient de loin les éléments les plus perturbateurs du groupe, mais cela lui convenait. Si ses autres pilotes étaient doués, très doués, mais conventionnels, elle appréciait aussi un peu d'imprévisible. Et elle savait que quand la situation le recquérait, ils l'écouteraient et se plieraient aux ordres.

« Bien, du coup voilà pour la vraie bleusaille, mais certains le savent, j'ai décidé de prendre un nouveau pilote. Elle est tout à fait qualifiée déjà, je l'ai choisie moi-même, oui il s'agit d'une fille mais je vous ai à l'oeil dans le fond, calmez moi cette testostérone, sinon ça finira en tour de piste. Vous ne me l'abimez pas dès la première semaine s'il vous plait. Elle va participer aux entrainements et aux manoeuvres, je compte sur vous pour l'intégrer et lui filer un coup de main. Elle est nouvelle dans le coin, elle se perd encore en allant aux toilettes alors soyez gentil, okay. » Ash sourit, elle savait bien qu'ils ne la mangeraient pas mais elle svait aussi qu'elle avait des phénomènes à recadrer. L'escadron manquait de femmes, non pas qu'Ash soit misogyne, bien au contraire, mais plus par hasard, et certains avaient déjà râlé à ce propos. Propos qui avait été chaudement reçu par une engueulade à l'époque. Elle savait aussi qu'elle devrait faire ses preuves, même si ses coéquipiers étaient des gens sympas, mais Ash avait confiance en la jeune femme. Elles avaient le même parcours, et si Lya n'était peut-être pas encore parfaitement opérationnelle, elle le serait très vite. « Lya, si tu veux bien dire un mot, te présenter, le pupitre est à toi.»

Ash fit un pas de côté, laissant ses notes sur le pupitre pour laisser la place à Lya, se tournant vers elle avec un sourire pour la mettre à l'aise. Elle avait l'air flippée, et loin d'être dans son élément... Ash ne s'inquiétait pas de la réception de ses autres pilotes, elle avait choisit Lya elle-même et cela garantissait qu'elle avait confiance en elle et croyait en elle, il n'en faudrait guère plus à l'escadron. Mais Ash s'inquiétait de la réaction de Ray. Elle avait fait confiance à la jeune femme et avait accepté de garder son secret, de ne parler à personne du lien qui l'unissait à Ray, de ne pas évoquer son nom de famille en public. Maintenant, est-ce qu'il la reconnaîtrait, elle n'en savait rien. Elle n'avait jamais eu de famille, n'avait aucune idée de ce que c'était, de s'il serait capable de reconnaître les traits de la jeune femme, ou quoi que ce soit. Et cela la poussa à se demander, et si elle avait encore de la famille ? Des frères, des soeurs ? Elle avait été vendue si jeune qu'elle n'avait que de vagues souvenirs d'en avoir eu. Elle n'y pensait d'ailleurs jamais, c'était une autre vie. Peut-être que certains étaient vivants, peut-être que certains la cherchaient. Elle qui n'avait pas de nom, qui ne savait même pas si son prénom était bien le sien, elle, personne ne viendrait pour la chercher.... Alors aider d'autres à se retrouver, comment Ash aurait pu passer à côté ? L'histoire de Lya avait té un douloureux écho de son propre passé, peut-être de son futur, et elle ne pouvait pas y être insensible. Et quelque part, cela n'avait pas été un hasard qu'elle soit là dans l'opération qui avait ramené Lya, elle en était persuadée. La Force les avaient peut-être tiré l'une vers l'autre, Ash voulait croire qu'elle avait un rôle à jouer, et que cela avait été écrit qu'elle devait réunir cette famille, ce qu'il en restait. Ils n'avaient peut-être pas réellement conscience de la chance qui venait de leur être offerte... Une chance qu'Ash enviait tellement. Elle ne retrouverait probablement jamais sa famille, elle, mais il lui suffisait de regarder Jayden pour sourire et se rappeler que toute la famille dont elle avait besoin se trouvait devant elle, dans le futur qu'elle voyait dans les yeux de Jay, et avec ceux qui attendaient leur heure.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 33 ans
Messages : 319
Occupation : Jedi
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi


Lya, Ray, Ash & Jay
(codage by anaëlle)

Tellement de choses s'était passé en si peu de temps. L'attaque de Yavin IV avait anéantit le jeune homme, autant physiquement que psychologiquement... Il avait abandonné sa vie,  tous laissé derrière lui, même son cœur, pour se vouer aux jedis.  Et tout avait été effacé, anéantit en une fraction de seconde. Des vies, des larmes, du sang... Il ne restait en lui que la douleur, la peine et la déchirure. Se replongeant dans ses souvenirs, il se prenait à imaginer sa vie loin de l'attaque. Et si rien ne c'était passé ? Comment les choses auraient évolué ? Il serait encore sur Yavin, loin de cette pièce, loin de cette première famille qui l'avait accueillit depuis son plus jeune âge... Mais également loin de cette femme qui s'était emparé de son cœur. Une chose était sur... Si rien ne c'était passé, il ne lui aurait jamais dévoilé son amour. La résistance l'avait vu grandir, se construire, et à présent l'aidait à avancer. Debout au fond de cette salle, il balaya la pièce du regard. Prenant place dans l'escadron de Ash, il avait également reprit son poste de pilote. Ici, il n'était pas qu'un jedi, il n'était pas simplement diplomate, il était un pilote de la résistance, un Blue.

Presque tout le monde était arrivé. Ray passa alors la porte à son tour et le saluât d'un signe de tête. L'observant un instant, le pilote serra les dents... Bien que la jeune femme lui ai tout expliqué, il devait bien avouer que la situation était quelque peu gênante... Cependant, il ne broncha pas, et le saluât à son tour. Ash passa la porte, portant son regard sur elle, il ne pu retenir un sourire. Jayden baissa alors les yeux évitant d'éveiller les soupçons. Sa voix s'éleva alors dans la salle, et les murmures se stoppèrent un instant. Elle n'était qu'un petit bout de femme, et pourtant elle arrivait à faire taire toute cette troupe de pilote. Jay releva les yeux vers elle. Cette réunion était prévue pour présenter un nouveau pilote. Il passa alors le regard dans toute la salle, essayant de repérer l'inconnu... « Jayden et Ran, je vais vous demander de passer dans la semaine intervenir pour la formation de pilote » Portant de nouveau son regard vers elle, il acquiesça d'un signe de tête. « Pas de soucis chef! » Lâcha-t-il volontairement taquin. Le jedi ne pu retenir un sourire à la suite de ses paroles et observa les deux jeunes gens. Perturbateurs, certes, mais ils apportaient une si bonne ambiance à cet escadron ... Ne ratant jamais la moindre opportunité ! Mais ça, Jayden ne l’avouerait jamais.

Ce pilote était donc une femme ? La majorité des Blue étaient des hommes  et il fallait bien avouer que la douceur et la féminité manquait par moment. Invitant la jeune femme à venir pupitre, il se redressa alors du mur, curieux de voir l'inconnue. Portant son regard sur elle, il ne pu s'empêché de dévier sur Ash, sentant son regard se poser sur lui. Plongeant un instant dans ses yeux, il vit ses lèvres s'étendre en un sourire. Lui rendant celui-ci, il  s'imagina un « futur »... Pendant plusieurs années, ils s'étaient fermés l'un à l'autre, maintenant qu'ils s'étaient dévoilés, tout allait changer et autre chose allait commencer, une chose bien plus belle. Détournant son regard du sien, ils devaient rester discret. Pour le moment, leur relation devait rester secrète, et se fixer longuement, le regard plongé l'un dans l'autre, n'était pas vraiment discret. Toujours posté au fond de la pièce, il s'humidifia les lèvres, amusé. Il relava la tête vers elle et lui lança un clin d’œil discret... Comme un doux baiser qu'il aurait aimer déposé sur ses lèvres. Il porta alors son attention sur la jeune Lya, qui sembla intriguer plus d'un pilote.

Qui était donc cette jeune pilote ? Si Ash avait prit soin de la choisir elle-même, elle devait avoir quelque chose de particulier, de spéciale...




"Ce baiser que tu m’as donné hante mes jours et mes nuits. Dans mes cauchemars il ne m’en reste plus qu’une cicatrice qui ne se refermera jamais. Tu t’es emparée de mon cœur et tu le mets au supplice".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance



   


   OHANA means family
   

   
Ashleigh n'était pas du genre à mâcher ses mots ou à garder pour elle ses propres pensées. Du moins, pas celles de son escadron. Pour ce qui était de son couple ou du moins de sa relation avec Jay, elle n'avait rien dit pendant quelques temps à ce dernier sur ses sentiments, mais aujourd'hui, il pouvait voir qu'elle lui avait effectivement parlé avec ce dernier, ça ce sentait. Il ne savait pas ce qu'il y avait eu entre eux, mais au moins, ça semblait être réglé. En bien ou en mal, mais aujourd'hui, c'était bien différent de la dernière fois. Ils allaient devoir accueillir un nouveau membre dans l'escadron. Ca allait faire du bien, un peu de chaire fraîche à bizuter ! Il aimait ça, le gaver le parole jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus. Qu'il parte en courant alors que Ray rigolera tel un diable de sa bêtise. La Leader s'en prit encore à lui et à Jax également. Fallait dire qu'ils avaient du mal à s'entendre avec les petits nouveaux qui apprenaient à voler pour la Résistance. C'était problématique et depuis certaines petites histoires, ils étaient interdit, pas le droit d'être la en personne. Elle préférait envoyer Ran et Jay, plus diplomates, beaucoup plus même. « Comme vous voulez chef ! On faisait ça pour les endurcir un peu ! » Il n'allait tout de même pas se laisser faire non mais oh ! Gloire à Ray pour sa tactique d’endurcissement des jeunes comme des moins jeunes pour qu'ils puissent devenir de véritables Résistants ! Et puis il faisait ça avec amour, ce n'était pas méchant, même si parfois il y en avait qui le prenaient mal et qui allaient tout balancer aux supérieurs. Les traîtres !

L'homme ricanait aux paroles présentant rapidement le nouveau venu ou plutôt la nouvelle ! Comme c'était intéressant ! Ça allait faire quelques petits changements, mais ce ne serait pas plus mal, ça changerait des bonhommes avec qui ils vivaient et Ash serait un peu moins seule ! Ray était tout content à jouer avec sa chaise, mais lorsqu'elle appela Lya, cela perturba le pilote. Ce prénom... Il ne l'avait pas entendu depuis des années et des années. Sa petite sœur qu'il n'avait pas vu depuis que l'Empire avait débarqué chez eux. Il avait tenté de les retrouver, mais n'avait jamais rien trouvé sur une quelconque survis, ou un emprisonnement. Sûrement avaient ils abattu sa famille sans aucun procès. Il n'avait rien à attendre, il avait fait son deuil et lorsqu'une demoiselle sortit de sous une table, il faillit pouffer de rire. Pourquoi était elle cachée la ? Elle se cachait ? Dos à lui, il eu une désagréable sensation et lorsqu'elle se rétama par terre en tentant d'aller parler au pupitre, il éclata de rire ! Elle était aussi maladroite que Lya qui ne cessait de buter sur ce qui passait sous ses pieds ! Mais lorsqu'il vit son visage. Le visage de ce nouveau pilote, il comprit le mal aise qu'il avait eu ! Ce visage... Etait celui de sa Lya. Celle qui n'avait que sept ans lorsqu'elle fut tuée... ou pas. Même couleur de cheveux, même yeux malicieux... même façon de tomber. Et lorsqu'elle tomba et qu'elle fit son petit cris de surprise, ce fut la goûte qui fit déborder l'eau du vase.

« Queouuuuuua ? » Trop surpris, Ray tomba à la renverse, sa chaise ne supporta pas la surprise. C'était incroyable et l'homme ne tarda pas à se redresser sur ses deux jambes et bondit en avant, s'approchant du pupitre. « Que, Comment, Quoi, Pourquoi, Qui ? Lya ? » Son esprit était en total ébullition, il n'arrivait pas à dire une phrase en entière, n'arrivait pas à poser une question, il était bloqué au premier mot. Comment était-ce possible ? Comment ? Ses larmes coulaient le long de ses joues alors qu'il avançait vers elle. Elle qui était une inconnue venait tout juste de devenir sa petite sœur perdue. « Lya...  Comment as tu survécu … » Il voyait dans les yeux de la jeune femme qu'elle était elle aussi certaine qu'il était Ray. Dix neuf ans qu'ils ne s'étaient pas vu et pourtant ils se reconnaissaient au premier coups d’œil. Il l'a prit dans ses bras comme dans le temps pour lui faire le plus gros câlin de l'univers en pleurant de joie. « Ma sœur est vivante... » Il commença à la faire tourner en tournant lui même, montrant qu'il était le plus heureux du monde ! « MA SOEUR EST VIVANTE ! » Il n'arrivait pas à la lacher, vraiment pas, mais lorsqu'il le fit, avec sa tête qui tournait, il se mit a faire la danse de la victoire qu'ils avaient prit l'habitude de faire ensemble lorsqu'ils allaient manger ce qu'ils aimaient ! «  MA SOEUR EST VIVANTEEEEEE ! POOOOOOOH ! » Sa danse était ridicule, mais c'était juste un moment parfait pour la faire.

   
made by MISS AMAZING.


Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 26 ans
Messages : 54
Occupation : pilote pour la résistance
Localisation : jamais très loin d'un frigo
Race : humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Bon. Ca fait je ne sais plus combien de temps que je suis plantée là, à espionner mon grand frère, il va bien falloir que je finisse par me bouger l'arrière train. Surtout que ça se trouve les locaux sont filmés pour la surveillance, je dois avoir l'air d'une belle groupie. Il faudrait que je trouve les agents de sécurité, ou n'importe qui qui puisse y avoir accès, et que j'efface toute preuve de ma sublime pathétissance. Ouaip. Va falloir que je note ça sur ma liste des choses à faire. Mais pour l'instant, je crois que je suis attendue dans l'autre salle. Salle ou on va me présenter à tout l'escadron... Dont Ray. Mon dieu. Je vais mourir. Enfin, non, je vais pas TECHNIQUEMENT mourir, mais, vu mon niveau de stress, c'est tout comme. Allez, ma grande. Tu ferais mieux de te bouger maintenant et arriver là-bas avec Ray J'inspire un bon coup et, remontée à bloc, je fais demi-tour, en direction de cette fameuse salle. ...Enfin, je crois. C'est que c'est grand, ici. Je galère un peu, me trompe une ou deux fois, rebrousse chemin et revient sur mes pas pendant au moins un bon quart d'heure avant d'enfin arriver à destination. C'était juste à côté, en fait. Quelle idiote je fais. Je sens que je vais pas mal galérer dans les prochains jours. En plus, depuis le temps que je fais n'importe quoi dans les couloirs, ça se trouve, Ray est arrivé avant moi. Le stress.  Je pose ma main sur la poignée. J'inspire un bon coup, bloque ma respiration. Et puis, une fois mentalement prête, j'ouvre la porte doucement. Personne. Je me suis pas trompée, au moins ? Je vérifie une dernière fois. Non. Cette fois c'est la bonne. Bon. Si j'étais tellement en retard que tout serait fini, je suppose qu'on m'aurait déjà retrouvée, non ? Alors je suppose que, par miracle, je suis juste la première. Ou bien je me suis trompée dans la date ou l'heure. Ca serait digne de moi, ça. Ca me rappelle quand j'allais apporter le petit déjeuner du Maître à la mauvaise heure quand j'étais esclave. Hahaha. J'étais vraiment pas faite pour ça. Mais bref. Me sachant toute seule, toute la pression retombe d'un seul coup, et c'est d'un pas sautillant que je me dirige vers une table au hasard. Les minutes passent, et une ou deux personnes arrivent également dans la salle. Je les suis du regard, discrètement. Ce sont ces personnes qui deviendront les visages que je verrai quotidiennement. Ca fait bizarre. Pour l'instant, ce sont juste de total inconnus. Il va falloir que j'essaie de retenir leur tête, pour ne pas me gourer de prénom en voulant les appeler. Et ne pas les confondre. On aura vu mieux, pour donner une bonne impression.

Et puis, arrive le moment où la porte s'ouvre, et ou... C'est la tête de Ray qui apparu dans l'encadrement. Oh-oh. Sans même réfléchir, mon premier reflexe fut de... me cacher sous la table, coeur battant une belle chamade. Mon dieu mais quelle idiote. D'accord, je flippe qu'il me voit, mais... Tout de même. J'aurais pu trouver mieux. Sous le table ! Comment je vais faire, maintenant, pour pas avoir l'air d'une totale idiote quand on va m'appeler ? Mais en même temps... Il s'est assis juste derrière moi ! Bon, allez. Si je fais comme si j'avais juste fait tomber quelque chose, je peux encore sauver les meubles... Allez, Lya. Relève-toi comme si de rien était. Il vient d'arriver, il se dira que t'as fait tomber un truc. Allez. Lève-toi. ...Bon, si j'attends encore un touuuut petit peu, j'aurais encore l'air crédible, non ? Juste un tout petit peu. Je suis pas encore prête psychologiquement. ...Et de toute façon, Ash vient tout juste de rentrer dans la salle. C'est trop tard, maintenant. Et voilà son regard qui balaye la pièce, puis qui se pose sur moi. De quoi je dois avoir l'air, sous ma table, comme une idiote ? Si encore je faisais semblant de chercher un truc... Mais là, c'est mort. J'ai l'air d'une débile. Un point c'est tout. Et maintenant, la voilà a faire son speach de chef. C'est trop tard. Autant rester là ou je suis. M’asseyant plus confortablement, c'est à dire en tailleur, et posant ma tete dans la paume de ma main, je l'écoute donner ses ordres et recommandations, pensive. Elle a vraiment l'air d'une femme forte, comme ça. Je dois bien avouer l’admirer un peu. Tout le monde l'écoute attentivement, tout le monde la respecte. Ca, c'est la classe. Jamais je pourrais être aussi crédible en parlant comme elle. Je soupire, toujours prise dans mes pensées, lorsque soudain j'entends mon nom. Je sursaute, me cogne la tete contre la table. Outch. Et puis, grimaçant et me tenant le haut du crâne, je réalise que le temps est venu de sortir de ma cachette... Et de me montrer au grand jour. Une petite moue et une expiration plus tard, je me relève doucement de sous la table... Et je remercie le ciel d'avoir fait que Ray ne se soit pas assis devant moi. Allez. T'as fait le plus dur, t'as eu l'air c*nne. Maintenant respire ma grande, il suffit juste d'aller jusqu'au pupitre. Un pas devant l'autre. C'est tout rien de dur, rien de dur, rien de... Aïe. Apparemment, ça aussi, c'était trop me demander. Oui parce que voilà : sans trop que je ne sache comment ou pourquoi, je me suis pris le pied... Dans mon autre pied. Je suis donc tombée, la tête la première, en plein sur le sol. Le tout dans un magnifique petit cri de surprise. Saupoudré des rires de Ray derrière moi. Magnifique, Lya. Tu ne pouvais pas mieux faire pour montrer a quel point tu es cool et digne d'être pilote. Me relevant comme si de rien était, je me tourne vers les autres membre de l'escadron pour leur dire dans un sourire mi-malicieux mi-gêné « J'vous rassure, c'est que la gravité qui me fait cet effet... » c'est que, bah, oui. Faudrait pas qu'ils s'imagine que même à bord d'un x-wing je me cogne dans tout ce qui passe. Ca serait con, quand même. Et là, j'ai pas le temps d'en dire plus, parce que j'entends une voix familière s'exclamer d'un magnifique « Queouuuuuua ? » qui me fit immédiatement sursauter et poser mes yeux sur son propriétaire : Ray. Qui, après être tombé à son tour (comme si de se péter la tronche sur le sol était une marque de fabrique Noxis), eu son regard rivé dans le mien. Oh mon dieu. On y est. Mon souffle devient court, je sens les larmes monter. Je voudrais dire quelque chose, mais d'un seul coup, c'est comme si mes cordes vocales étaient parties en vacances.  Damn it. Et lui, il semble choqué. Comme s'il voyait un fantôme. ...C'est un peu le cas, en même temps. Et puis, le voilà qui s’approcha de moi à grand pas. Par réflexe, mais je ne saurais décrire de quoi, je me suis alors reculée d'un petit pas. Un seul. Et lorsqu'il fut devant moi, il me fut incapable de bouger plus. De regarder ailleurs que dans ses yeux. Et puis, voilà qu'il me demande d'une voix fébrile comment j'ai survécu. Et là, en un clin d'oeil, me revoilà transportée il y a vingt ans. Comme si j'étais de nouveau cloîtrée dans mon placard. A nouveau dans ce noir pesant, entendant mille et un bruits que j'aurais voulu oublier. A nouveau ce silence angoissant. A nouveau cette porte qui s'ouvre d'un seul coup. Et ce soldat, qui m'a regardé de longues secondes durant, avant de tourner les talons. Tout ça en trois secondes. « Je-... » Je voudrais tant tout lui raconter. Mais, mes cordes vocales n'étaient toujours pas revenues de vacances. Et mon esprit était encore tout embrouillé, à la fois par ces souvenirs, à la fois par la présence de cet homme que j'ai cru mort pendant tant de temps. « J'étais... cachée... dans le placard » je n'avais que murmuré ces derniers mots, aussi n'étais même pas sûr qu'il les avait entendu. Mais franchement, je m'en fiche. Mon grand frère est devant moi. Et surtout : il m'a reconnue. J'avais tellement peur en m'imaginant devoir lui dire être sa petite soeur. Après tout, tant d'années s'étaient coulées... Et pourtant, non. Dès son premier regard sur moi, il m'avait reconnue. Et maintenant, le voilà qui me prend dans ses bras, le voilà qu'il me sert à m'en étouffer tout en réalisant à haute voix le fait que je sois en vie. Il ne m'a pas fallu très longtemps pour moi aussi passer mes bras autour de lui, m'accrochant comme une enfant à ses vêtements et en serrant aussi fort que j'en était capable. Comme si j'avais peur que tout cela s'échappe si jamais je lâchais prise. Et là, le voilà qui se met à me faire tourner. Eh beh. Si avant c'était par émotion que je me serrais fort à lui, maintenant, c'est plus parce que je tiens un peu à ma vie. En fait. Riant allègrement alors que lui ne cessait de répéter la même phrase, Ray me lâcha enfin, pour entamer une petite danse que je n'avais pas vu depuis très longtemps, mais que je reconnue de suite. « Je vois pas de bouffe, ici... J'espère que tu t'es pas mis au cannibalisme, depuis le temps ! »  Non, parce que, aux dernières nouvelles; il parait que c'est un peu interdit quand même, ce genre de pratique. Il parait, hein. Enfin. Détendue et soulagée, je prend alors une seconde ou deux pour le regarder dans les moindres détails. C'est drôle, il a a la fois la même tête qu'avant, mais en même temps... « t'as combien de cheveux blancs, en tout ? » voilà ce qui était sortit tout seul de ma bouche, d'un air pensif et sérieux. Non, mais c'est vrai, quoi. La dernière fois que je l'ai vu, il était tout jeunot ! Quel choc, pensez-vous. Bah oui. J'aurais tant voulu pouvoir assister à tout ça étape par étape. Mais bon. Il est là, maintenant. Et là maintenant tout de suite, c'est tout ce qui compte. Tapant des mains et me dandinant comme une petite danse pour montrer ma joie et mon excitation, il ne fallut pas attendre très longtemps avant que je retombe dans ses bras. Et, comme si c'était cette seconde étreinte qui me fit réaliser ce qui était en train de se passer, ou bien comme si le soulagement d'avoir enfin mon grand frère à mes côté faisait retomber toute la pression accumulé ainsi que tout mon passé... Me voilà à fondre en larmes et a sangloter dans ses bras exactement comme lorsque j'étais enfant. « je croyais-... je croyais-... je savais pas-... je-... » Même pas capable d'aligner une phrase complète. Foutu hoquet.



THE LONG WAY ROUND

My journey is the same as yours, the same as anyone's. It's taken me so many years, so many lifetimes, but at last I know where I'm going. Where I've always been going. Home.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 31
Messages : 967
Occupation : BLUE LEADER ◊ Pilote & Leader d'escadron pour la Résistance
Localisation : D'qar
Race : humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Ohana means family.

So no one gets left behind, or forgotten...


Ash fut soulagée en voyant Jayden entrer qu'il ne manifeste pas plus d'animosité que cela envers Ray, elle devait avouer que cela l'avait grandement préoccupée. Elle avait beau avoir expliqué la situation, et avoir été certaine qu'il n'y aurait pas de soucis, elle préférait le voir de ses yeux. Le brieffing commença, alors qu'Ash essayait de ne pas appesantir son regard sur Jayden. Ils ne maintenaient pas le contact pendant trop longtemps, se détournant l'un comme l'autre, encore mal à l'aise... Toutefois, Jayden au fond de la salle était moins discret qu'elle, et elle dut faire attention pour ne pas se trahir. Ash ne prit pas la peine de relever la bravade de Ray, mais esquissa un sourire. Elle réprimandait ses pilotes parce qu'elle le devait, mais elle avait eu elle-même son passé agité. La Leader avait par le passé eu son lot de phalanges sanglantes, de bagarres de bar, et de combats pas très autorisés pour se défouler. De même qu'elle ne fit pas de commentaire pour mettre mal à l'aise la jeune femme planquée sous la table. Elle imaginait le stress de cette rencontre, et imaginait facilement vu le caractère de la jeune femme, et le fait qu'elle s'appelle Noxis, qu'elle avait facilement une propension à faire des choses stupides. En retrait à coté du pupitre, Ash avait du mal à cacher son appréhension et sa fébrilité, elle avait hâte de voir la réaction de Ray. Peut-être lui en voudrait-il de ne pas être directement venu le prévenir, de l'avoir laissé retrouver sa soeur dans ces conditions, mais cela avait été le choix de Lya et Ash n'avait rien trouvé à redire. D'autant que depuis qu'elle avait trouvé la jeune femme, le temps lui avait manqué pour réellement réfléchir à tout cela à tête reposée. Elle sourit un instant en la voyant trébucher, elle avait l'impression de voir une copie conforme de son frère, en plus féminin et plus jeune, et cela lui mettait du baume au coeur. Elle devait avouer qu'elle était inquiète, deux Noxis dans son unité ? Cela pourrait être vite galère, mais elle espérait que Lya soit plus facile à dompter que son frère, au moins tant qu'elle serait novice.

Et puis, Ray tomba à la renverse avant de se relever, avant qu'elle ne dise quoi que ce soit réellement. Ash eut du mal à ne pas sourire à nouveau devant son air et ses paroles ébahies, ses démonstrations bruyantes. Elle comprit que le brieffing s'arrêtait là, les deux avaient bien trop de choses à se dire... Il était temps d'évacuer et de leur laisser la salle. Elle eut un petit pincement au coeur en les voyant serrer Lya dans ses bras, une nostalgie. Elle n'avait jamais eu de vraies famille, personne en dehors de l'équipage du Grayson qui lui avait servi de famille, pour être à ce point heureux de la retrouver, la prendre dans les bras. Ash le regrettait un peu, mais quelle famille lui restait-il ? Ferek et ceux qui Grayson seraient toujours sa famille la plus proche, ils avaient gagné ce droit, et ce n'était pas ceux qui l'avait vendues, ou regardé partir avec des marchands d'esclaves qui pourraient être considérés ainsi. Lya et Ray avaient une chance qu'ils mesuraient sans doute l'un comme l'autre.

« Allé, allé. Je pense que c'est le signal de fin, laissons les deux Noxis à leurs retrouvailles, mais je veux vous voir aux manœuvres ce soir, tous les deux, et sans faute. Comme tout le monde dans cette salle. All les voyeurs, dehors, le brieffing est ajourné. Et tout le monde prends sa fiche d'heures de vol en partant ! »  

Ash laissa l'estrade et descendit, se postant près de la porte, distribuant les horaires et les plannings à ses pilotes, guettant Jayden, espérant qu'ils puissent s'éclipser discrètement.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 33 ans
Messages : 319
Occupation : Jedi
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi


Lya, Ray, Ash & Jay
(codage by anaëlle)

Placé au fond de la salle, Jayden pouvait aisément laissé son regard détailler la Leader de l'escadron. Debout, face à ses pilotes, elle orientait et motivait sa petite troupe. à l'aise, le sourire aux lèvres sans osciller un seul instant, elle resta droite et professionnelle. Comment avait-il pu lutter contre cette attraction qui le liait à la jeune femme ? Le jedi avait ouvert son cœur et à présent, il était incapable de repousser le moindre sentiment qui s'éveillait en lui. Elle faisait partie de lui, de son cœur, de sa vie. L'observant, il se souvenait encore du premier regard qu'ils avaient échangés, ce regard qui avait tout bouleversé, toute sa vie venait de changer. Il avait senti son cœur se serrer, alors qu'une étrange sensation avait prit part de tout son corps. Ce simple échange semblait les avoir piégés l'un dans l'autre. Ash était encore contrebandière lorsque Jay l'avait rencontré. Descendant de son vaisseau, quelque chose l'avait attiré à-elle. Une sensation magnétique, attrayante. Ce petit quelque chose qui vivait en lui et qui semblait l'attirer comme un aimant vers elle. Et à présent, il était là, dans cette pièce, l'écoutant parler.  Sachant les sentiments qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre.

Jay tourna le regard vers la nouvelle pilote qui s'avançait vers le pupitre, quelque peu mal à l'aise. Trébuchant, elle lâcha un petit cri de surprise. Mais ce ne fut rien comparé au boucan que fit Ray en perdant l'équilibre. Dans un léger sursaut, le jedi le vit alors se lever et se précipiter sur elle. Que se passait-il ? Le résistant semblait la reconnaître. Les larmes apparues alors sur le visage du pilote qu'il connaissait depuis tant d'années. Jamais, Jay ne l'avait vu pleurer... Interpellé, il se redressa et contempla la scène. La serrant dans ses bras, il l'avait soulevé du sol et la faisait tourner dans les airs. « MA SOEUR EST VIVANTE ! ». Ouvrant grand les yeux, Jay tourna rapidement le regard vers Ash. Elle le savait, il en était persuadé ! La Leader avait tout manigancé ! Cependant, celle-ci semblait plongé dans ses pensées. Des pensées qu'il devinait... Jay connaissait son histoire, son passé, il était donc facile de comprendre ce qui la touchait dans cette scène de retrouvailles... Le cœur du jedi se serra.

Reprenant conscience, elle quitta le pupitre et se dirigea vers la porte les invitants à sortir.
Jay  pensait que Ray avait perdu toute sa famille, ce qui lui avait d'ailleurs valu ce côté fraternel envers Välestia. Observant discrètement Lya, il ne put retenir un sourire... Jay n'avait pas eu de frères et sœurs, simplement son père. Qui maintenant, avait rejoint les étoiles à bord de son vaisseau. Sa gorge se noua un petit instant, repensant aux moments qu'il avait vécut avec ce grand homme, ce père qui avait donné sa vie pour la rébellion. Le jedi capta le regard de Ray et inclina la tête afin de lui montrer son soutien, heureux de le voir ainsi... Il était vrai que Jay lui en voulait. Être jedi n'effaçait pas l'homme qu'il avait été cinq ans auparavant, le pilote avait caressé, embrassé, goûté le corps de celle qu'il aimait. Mais des moments comme celui-là, ne devait pas être gâché, pas pour une histoire sans lendemain. C'était une erreur, et le jedi comprenait. Jay quitta cette petite scène, suivait le groupe vers la sortie. Croisant le regard d'Ash, il ne pu retenir un petit sourire malicieux... Prenant le planning qu'elle lui tendit, il frôla volontairement ses doigts des siens avant de s'éclipser à l'extérieur.

Jay attendit que les silhouettes des autres pilotes s'effacent un peu plus loin, pour se glisser dans l'ombre d'un recoin, à quelques mètres de la porte, à l'abri des regards indiscrets.

Il patienta quelques instants avant de la voir sortir. Sans attendre, il attrapa sa main et la tira vivement dans l'ombre avec lui. Réceptionnant la jeune femme contre lui, avec délicatesse, ne voulant pas réveiller la douleur de ses côtes fêlées. Il glissa ses bras autour d'elle et approcha son visage du sien, sans pour autant l'embrasser.

« Bonjour... » Dit-il dans un chuchotement, le sourire aux lèvres.

Ce petit moment était à eux et déjà une petite bulle semblait se former, les y englobants. Le souffle d'Ash se mêla au sien, alors que son odeur s'empreignait déjà sur ses vêtements.




"Ce baiser que tu m’as donné hante mes jours et mes nuits. Dans mes cauchemars il ne m’en reste plus qu’une cicatrice qui ne se refermera jamais. Tu t’es emparée de mon cœur et tu le mets au supplice".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

OHANA means family ♥ (Ray, Ash, Jayden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: D'Qar [Résistance]-