[KATH/LYA] Family Affair



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 [KATH/LYA] Family Affair

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance
MessageSujet: [KATH/LYA] Family Affair   16/3/2016, 18:12


Family Affair
Feat. Kath & Lya


C'était tellement inattendu. La personne a qui il tenait la main, qu'il tirait pour qu'elle le suive et qu'elle aille plus vite n'était autre que Lya. Cette petite sœur qu'il avait cru morte pendant plus de … combien de temps déjà ? Il l'avait perdu alors qu'elle n'avait que sept ans ! Aujourd'hui elle en avait vingt six ! Cela faisait dix neuf ans qu'ils avaient étés séparés. Autant de temps, beaucoup plus de temps qu'ils n'avaient apprit à se connaître tous les deux. Et pourtant. Et pourtant. Des qu'il avait posé les yeux sur elle, il l'avait reconnue. Elle ressemblait tellement à leur mère, avec sa petite pointe d'espièglerie qu'il y avait toujours eu en elle lorsqu'elle était petite. Si grande, si... différente. C'était comme s'ils ne se connaissaient pas et pourtant, il y avait bien quelque chose entre eux. Il avait été un grand frère aimant, bien que bien plus âgé qu'elle, mais il avait toujours aimé embêter sa petite sœur ou encore aller lui raconter une histoire avant qu'elle ne s'endorme quand père et mère n'étaient pas la. Il était... tellement heureux. Il venait de retrouver une membre de sa famille alors qu'il avait cru ne jamais en revoir un seul.

A son arrivée chez les Rebelles, il avait tenté de les retrouver, mais il n'y avait pas eu de rapport de déportation de prisonnier ou autres, il n'y avait rien dans les bases de données de l'Empire hormis des dossiers obscures, complètements scellés qu'il ne pouvait avoir pour lui. Il avait donc été résigné à croire en leur mort, mais il avait toujours espéré les retrouver un jour. Il n'avait pas changé de nom, il avait tenté de faire le plus parler de lui dans la galaxie en espérant les voir un jour le retrouver, mais rien jusqu'à aujourd'hui. Lya n'était autre que la nouvelle pilote de l'Escadron Blue ! Une sacrée histoire apparemment, une grande histoire, entre elle et Ashleigh, une surprise à la hauteur de Ray qui avait fondu en larme en un instant. C'était pitoyable, mais c'était bien une réaction que personne ne pouvait prévoir et immiter. Le grand Ray qui fond en larme devant la petite nouvelle, personne n'avait compris avant qu'il n'annonce que c'était sa petite sœur disparue. Personne ne connaissait véritablement le passé de Ray, mais comme eux, il était entré dans la Rébellion pour affronter l'Empire après une terrible injustice.

Ne pouvant se détacher de Lya, il se tourna vers elle. « Dépêche toi ! On y est presque ! » Il fallait, il fallait qu'elle rencontre Kathleen. C'était même nécessaire. Ils venaient de se retrouver. Ils avaient discutés tous les deux pendants quelques heures et maintenant, il fallait qu'elle face connaissance de Kathleen. Il était tard et il avait complètement oublié de lui répondre. Elle devait s'inquiéter et c'est pour ça qu'il allait la rejoindre directement à son studio. Arrivé devant l'entrée, il tapa le code et les deux jeunes gens entrèrent en trombe. « Kath ? Kath ?! Viens vite, j'ai une... grande nouvelle ! » Il voyait bien la lumière de la chambre allumée et la porte à moitié fermée. Une fois que la femme sortit de la pièce, en cinquième vitesse et surtout inquiète comme surprise par l'annonce, il tira Lya vers lui tout en posa sa main sur la tête de sa petit sœur. « Je te présente Lya. Lya Noxis. » Il eu du mal à terminer sa phrase, on pouvait voir tout le bonheur de Ray dans son regard, ou bien sa folie, ça dépendait ! Il avait tout raconté à Kath de sa vie d'avant et donc, elle était au courant de ses recherches pleines d’échecs. « Elle a survécu... » Il ne put aller plus loin. Il se décida à faire l'autre présentation. « Je te présente Kathleen... ta belle sœur... » Croyez le ou non, Ray attrapa les deux jeunes femmes pour faire un gros câlin avant de les relâcher, s'installant contre le mur, une larme à l’œil.


(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 26 ans
Messages : 54
Occupation : pilote pour la résistance
Localisation : jamais très loin d'un frigo
Race : humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Je pense qu'il va sérieusement falloir que j'arrête de glousser comme une débile. Parce que, comme je viens de si bien le faire remarquer, bah... J'ai l'air débile. Bon, je vous l'accorde, c'est pas du gros rire de pimbêche qui vient de voir passer un groupe de beaux garçons, mais... J'ai vraiment l'impression d'avoir l'air de... euh... Bah, je sais pas de quoi j'ai l'air, mais j'peux vous dire que c'est pas de quelque chose d'intelligent ! Mais bon. Pour ma défense, vu ce qu'il vient de m'arriver aujourd'hui, je pense que mon cerveau à bien mérité de se mettre en mode « off » pour un p'tit instant. Et pour cause : Mon grand frère. Mon grand-frère, p*tain ! J'avais vécu dix-neuf ans en le pensant mort. Des larmes pour lui et les autres membres de notre famille, ah ça je peux vous dire que j'en avais versé ! Et là, il y a quelques jours... On m'annonce qu'il est en vie. Plus encore, qu'il va de nouveau faire partie de mon quotidien ! Et aujourd'hui, c'était le grand jour. Ash, qui m'avait invitée à rejoindre la résistance, m'a présentée au reste de l'escadron dans laquelle j'allais faire partie. Dans laquelle IL faisait déjà partie. Et je peux vous assurer une chose, c'est que je n'avais jamais été aussi anxieuse de ma vie. D'ailleurs, avant cette fameuse réunion, j'avais bien passé une heure à l'observer, à la fois fascinée et pétrifiée. En fait, je crois que ma plus grande peur, ma plus grande appréhension, c'était qu'il ne me reconnaisse pas. Que j'ai besoin de lui dire « je suis ta petite sœur » pour qu'il s'en rende compte. Pire : qu'il soit passé à autre chose. C'est que, mine de rien, près de vingt ans sont passées depuis la dernière fois qu'on s'est regardés. Peut-être avais-je changé. Peut-être LUI avait changé... Je sais parfaitement que c'est horrible d'avoir pu avoir ce genre de pensées. Ray n'a jamais été une personne comme ça. Mais, c'était comme une petite voix incontrôlable, qui ne faisait pas partie de moi, qui me murmurait inlassablement ces choses à l'oreille. Ainsi, lorsque j'avais passé le pas de la porte de la salle de réunion, il m'avait bien fallu deux bonnes minutes avant d'oser poser les yeux sur lui. Et lorsque nos regards se sont croisés, lorsque j'ai vu son expression... Toutes ces méchantes petites voix s'étaient envolées. Il m'avait reconnue. Sa tête parlait d'elle-même. La cerise sur le gâteau fut quand il se mit à pleurer, réaction a effet miroir qui provoqua instantanément mes larmes à moi. Qu'est-ce qu'on a pu avoir l'air fin, à pleurer tous les deux sans raisons aucune apparente. Les autres personnes présentes ont eu droit à un beau spectacle assez improbable avant que Ray ne leur révèle notre lien. Ray. Ray est vivant mon dieu ! C'est complètement fou. J'ai beau l'avoir vu de mes propres yeux, j'ai beau avoir été dans ses bras, avoir parlé avec lui et sentir en se moment sa main fermement accrochée à la mienne... Tout me parait encore si... Irréel. Quand est-ce que j'arriverais à me faire à cette nouvelle ? Bonne question. Je n'en sais absolument rien. Mais, pour l'instant, je pense que la seule chose à faire concernant tout cela c'est... D'en profiter.

Et c'est ainsi qu'en se moment même, je ricane d'un rire enfantin, laissant Ray m’entraîner je ne sais où, m'accrochant le plus fermement possible à sa main. Je n'ai absolument aucune idée de là où est-ce qu'il peut m’emmener, mais, très franchement ? Je m'en fout totalement. Parce que je suis avec lui. Je suis avec mon grand frère ! Fixant son dos et l'arrière de sa tête avec autant de fangirlisme dont une petite soeur peut être capable, tentant de suivre son rythme tout en me prenant les pieds toutes les trente secondes dans je ne sais quoi, je continue à rire, comme une idiote. Et puis, je jette parfois des coups d'oeil inquiet au bandage de mon bras gauche, espérant qu'il ne remarque rien. Je dois avouer m'en vouloir un peu, mais je n'ai pas osé lui révéler mon passé d'esclave. Je n'en ai pas eu la force. Je me suis contenté de rester vague, de ne parler que d'Angharade, de ma vie de contrebandière. Le problème, c'est que je n'ai jamais vraiment su mentir. Et je suis sûre que mon air gêné, mes regards fuyards et mes tentatives pour cacher mon bras n'ont pas été très discrètes. Mais bon. Espérons que, sous le coup de l'émotion, il n'a rien remarqué. « Mais où-est-ce que tu m'emmènes ? » je demande d'un ton joyeux, léger, mais un peu (un tout petit peu bien sûr) essoufflée par tout cela. Sa seule réponse fut de me demander de me dépêcher, tout en m'assurant que la destination finale serait bientôt là. Surement pour l'effet de suspens. « Beeeeh, eeeeh j'ai des p'tites jambes moi, hein ! » je réponds en rigolant. C'est vrai, quoi. C'est facile du haut de ces quatre mètres cinquante d'être rapide. Mais c'est pas le cas de tout le monde, à commencer par le mien ! Non mais. Et puis, j'ai pu voir qu'il n'avait pas menti, car peu de temps après, nous voilà postés devant une porte. Je l'observais taper le code à la hâte, tandis que je ne pu m'empêcher de faire remarquer « c'est la que tu planques tes victimes, c'est ça ? t'aurais pu trouver mieux comme cachette... » Mais, il semblerait que ce studio n'était pas celui où il cachait ceux qu'il séquestrait, mais plutôt celui où il cachait... Une fille. Appelant une certaine « Kath » d'une voix emprunt d'émotion, c'est à moitié cachée derrière lui et regardant, sur la pointe des pieds, par dessus son épaule que je vis une jeune femme arriver, apparemment inquiète. Et s'il y a bien quelque chose que je puisse dire à propos de cette fameuse Kath, c'est bon dieu ce qu'elle est belle ! D'ailleurs, lorsque Ray me tira pour me dévoiler au grand jour... Bon, déjà on va éviter de parler du fait que j'ai été à ça de me rétamer par terre à cause de ce geste auquel je ne m'attendais pas, hein. Bref. Je disais, quand il m'a tirée et que je me suis donc retrouvée devant elle, sous son regard, j'ai été presque... Gênée. C'est que, elle fait si femme. A côté d'elle, je me sens un peu comme une gamine. Ce que je suis sûrement, vu que je suppose qu'elle a à peu près l'âge de Ray. Mais bon. VOILA, QUOI. Et puis, alors que je ne sais plus du tout où me mettre, Ray me présente. Et ses simples mots, "elle a survécu", provoquèrent aussitôt en moi un sourire incontrôlable. Touchée, émue, heureuse... Tout ça a la fois. Et bien plus encore. Ensuite, Ray se tourne vers moi, et m'annonce de but en blanc que cette femme est... Ma belle-soeur. Belle-soeur ? Carrément ? Ils sont mariés ou quelque chose du genre ? écarquillant mes yeux aussitôt, essayant vainement de sortir un petit son de ma bouche, ma première réaction fut de doucement pointer Kath de mon indexe, puis pointer Ray de celui de mon autre main avant de rapprocher mes doigts jusqu'à ce qu'ils se touchent, mimant ainsi deux personnes s'embrassant, le tout ponctué de regards éberlués dans leurs direction. C'est bête, pourtant. J'aurai du m'en douter à la seconde où j'ai vu qu'il m'emmenait chez une fille. Mais je sais pas. J'y ai absolument pas pensé. Peut-être l'émotion des retrouvailles avait ramolli mon cerveau. Et puis, sans que je m'y attende, me voilà d'un seul coup étouffée sous un câlin fourbe et traite de la part de mon frérot. Il serrait d'ailleurs si fort que je ne pu m'empêcher de m'exclamer, d'une voix volontairement exagérément souffrante « AAAAAAAAARG ! J'ai p't'être survécu à l'époque mais là maintenant tout de suite rien n'est moins sûr ! » Et puis, voilà qu'il nous lâche toutes les deux, Kath et moi. Il s'adosse contre un mur et nous regarde,  ému. Et moi ? J'ai la tête un peu baissée, je fais milles et une grimaces gênées avec ma bouche, je me tripote les mains et tire mes manches, bref... J'ai toujours pas trouvé où me mettre. Bon. Je suppose que, quand même, je dois dire un truc, là. Osant un regard timide vers Kath tout en redressant légèrement ma tête, je me racle doucement la gorge avant de lever la main d'un geste de salutation, et de finalement me lancer dans un « euuh... Bonjour. » un peu pitoyable. C'est pas possible, ça. Non d'un ewok défraîchi, Reprend-toi, Lya ! T'as jamais été timide, alors pourquoi d'un coup tu deviens aussi coincée qu'un bouchon dans le goulot d'une bouteille ?! Inspirant un grand coup tout en pinçant mes lèvres, je décide finalement de stopper ces simagrées. Ou du moins, d'essayer. Regardant Kath, puis Ray à tour de rôle, je demande alors dans un sourire en coin espiègle « est-ce que je suis tata, aussi ? » Quoi que, je dois dire, ça me foutrait quand même un coup au moral de devenir tante du jour au lendemain.  Je suis pas prête à être adulte, moi. « non parce que, il serait temps, quand même. Tu commences à te papyfier. » je lance à mon grand frère adoré d'amour. « t'as des rides, et tout. » Bah oui, eh. On a beau avoir été séparé pendant dix-neuf ans, j'en oublie pas pour autant mon rôle de petite soeur : faire chier son monde.



THE LONG WAY ROUND

My journey is the same as yours, the same as anyone's. It's taken me so many years, so many lifetimes, but at last I know where I'm going. Where I've always been going. Home.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 35 ans
Messages : 395
Occupation : Capitaine des renseignements dans la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine
DC : Avaïane-Lann Privlorr

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance
MessageSujet: Re: [KATH/LYA] Family Affair   17/3/2016, 02:02


Dernière édition par Kathleen Hope le 25/3/2016, 10:43, édité 1 fois



Family affair
Lya & Ray & Kathleen

Tournant en rond dans sa chambre, s'arrêtant pour regarder son comlink avant de recommencer à tourner dans sa chambre. Pourquoi ne lui répondait-il pas? Elle fini par s’asseoir sur son lit, ses sourcils froncés, son pied tapant sur le sol. Elle rejeta un regard à son comlink toujours rien...cela fessait maintenant des heures qu'il ne lui avait plus répondu et ce n'était pas dans les habitudes du pilote, il devait avoir une bonne raison. Kathleen essayait de s'en convaincre mais tous les scénarios possibles et inimaginables se jouaient dans sa tête. Ray savait qu'elle s'inquiétait quand il ne répondait pas, enfaite elle s'inquiétait en permanence, ils avaient ainsi pris cette habitude de presque toujours être en contact, et quand ils n'étaient pas physiquement ensemble, leur comlink prenait le relais. Il lui répondait toujours...ce n'était pas normal.

Elle soupira avant de se laisser tomber sur son lit, se demandant comment il arrivait à la rendre aussi fragile et dépendante de lui. L'idée de ne plus le voir lui était impossible. Il arrivait à faire ressortir tellement de choses...enfin pas vraiment des choses...des sentiments chez elle. Avec l'Empire, il n' y avait pas de sentiments, pas d'humanité seulement de la peur, de la douleur et du sang, aussi pendant longtemps elle avait vécu sans espoir, sans même penser qu'il était possible d'aimer, de connaitre la joie et le bonheur. Ils y étaient presque arrivés, ces impériaux, à la rendre humaine. A vrai dire, elle était même plutôt doué dans ce qu'elle fessait, son maître était très bon, un des meilleurs dans son domaine. Mais, la nuit, quand personne ne pouvait la voir, le spectacle était différent, incapable de se regarder dans une glace, passant des nuits entières sans dormir car elle savait que les cauchemars viendraient. Et voilà que ce prisonnier débarquait avec son grand sourire et ses compliments. C'était comme si il l'a connaissait, comme si il avait compris sa douleur et qu'il avait quand même décidé de lui pardonné. C'est ce qui l'avait décidé à agir, à ne pas le laisser mourir. Aujourd'hui, ils en avaient parcouru du chemin tout les deux. Peu de résistants étaient au courant de...comment dire..de l'évolution de leur relation, elle ne pouvait qu'imaginer les rumeurs de couloir que cela créerait, certains d'ailleurs voyaient déjà d'un regard sombre leur relation. Personne ne pouvait décemment comprendre ce qui les unissait.

Passer de femme sans coeur experte dans l'art de la torture à résistance ayant retrouver son humanité avait été un vrai chamboulement pour Kathleen. C'était comme recommencer sa vie à zéro. S'habituer à une vie civile et civilisée, ou la peur ne rôde pas à chaque coin de couloir. Aujourd'hui, elle s'était habituée, Ray lui avait même donné ce poste de capitaine des renseignements et plus important elle l'avait à ses côtés. Sans lui, surement qu'elle serait devenue folle, si l'Empire ne l'avait pas tuée avant.

Elle se redressa, regardant pour la millième fois son comlink. De toute façon, elle n'arriverait à rien faire temps qu'il ne lui répondrait pas et temps qu'elle ne le verra pas physiquement devant elle. Dormir il en était hors de question, et elle n'avait pas faim. Kath' entreprit alors de ranger sa chambre, essayant de concentrer son esprit sur autre chose que tout ce qui pouvait arriver à Ray. Malgré que sa chambre soit déjà parfaitement en ordre. Une des seules choses qu'elle avait gardé de l'Empire: le goût pour l'ordre, tout devait être carré, pas de fioritures. C'est alors qu'il lui sembla entendre du bruit dans le couloir, des sons étouffés assez lointain.

Elle s'arrête net quand elle entendit le bip du code de sa porte, elle n'eut pas le temps de réagir que déjà une voix l’appelait...ou plutôt criait son nom. Ray. Elle sortit en vitesse de sa chambre pour se retrouver face-à-face avec Ray, mais pour une fois il n'était pas seul. Une jeune fille derrière lui, en partie cachée par la carrure du pilote.
L’incompréhension, mêlée de l'inquiétude pouvaient se lire clairement sur le visage de la capitaine. Mais très vite, son cerveau se remis en marche, son regard se focalisa sur Ray l'analysant de haut en bas à la recherche d'un quelconque signe de blessure. Rien.

"Je te présente Lya. Lya Noxis", lui dit-il en amenant la jeune fille à ses côtés assez vigoureusement Elle cru au début qu'elle avait mal compris, mais un regard sur son visage suffit à lui faire comprendre que cette personne...cette jeune fille...sa sœur? Il dut comprendre son étonnement car il lui dit qu'elle avait survécu. C'était donc bel et bien sa sœur qu'il pensait morte qui se tenait là devant eux. Kathleen bien sur était au courant de l'histoire du pilote. Son visage exprimait son bonheur, elle ne l'avait pas vu aussi heureux depuis longtemps. Avant même qu'elle ait eu le temps de dire quelque chose, il la présenta comme sa belle-soeur. Un sourire traversa ses lèvres, ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire de lui présenter comme ça, de but en blanc, alors qu'ils venaient à peine de se retrouver. Mais Ray étant Ray. S'il l'avait prévenue, Kathleen lui aurait dit d'attendre un peu, de ne pas la brusquer, qu'elle lui laissait l'espace qu'il voulait. C'était surement la réponse au fait qu'il ne lui ait pas répondu de la journée.
Sans plus attendre, il les prit toutes les deux dans ses bras, émue.

La réaction de la jeune fille, la façon dont elle exprima ses pensées avec ses mains fit rire Kathleen...c'était bien une Noxis. Lya semblait impressionner, était-ce elle qui fessait cet effet?

"Enchanté Lya"
Un sourire espiègle se forma sur les lèvres de cette jeune fille, le même que Ray avait quand il allait dire une bêtise. La capitaine lâcha un rire en entendant sa phrase. Qu'elle se rassure, aucun bébé n'était à prévoir. Ils n'avaient à vrai dire même pas évoquer le sujet. "Oh non tu n'as pas de souci à te faire la-dessus"
Papyfier? Kath trouva ce verbe très intéressant, elle ne l'avait jamais entendue. Elle se demanda si réellement ils ne s'étaient pas vus depuis toutes ces années tellement ils semblaient être complice.
Elle regarda Ray , appuyé contre un coin de mur, son regard exprimait toute sa joie.

"Venez vous asseoir" dit-elle en se dirigeant vers le canapé, elle s'asseya sur un des rebords, leur laissant ainsi la place sur le canapé. Ils allaient surement lui expliquer la situation, elle les laissa faire, ne voulant pas brusquer les choses. Ray devait avoir été bien assez démonstratifs et enjoué, si en plus elle venait d'arriver dans la Résistance, elle devait être un peu étonnée par tout ça...


Code by Joy


TEAM 0/20:
 

But love doesn’t make sense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Family Affair
Feat. Kath & Lya


Les deux jeunes femmes étaient en face de lui et il avait bien du mal à en croire ses yeux. L'une était devenue il y a peu de temps sa petite amie après des années de relations ambiguës et l'autre venait de refaire surface dans sa vie tel un raz de marée alors qu'il la croyait morte depuis de nombreuses années. Et maintenant, elles étaient la toutes les deux en face de lui à échanger leurs premiers mots. Elle parlait déjà d'être Tata, comme c'était mignon, elle m'était les deux pieds dans le plat la petite ! Il ne connaissait encore sa sœur. Ils avaient passés trop de temps séparés pour connaître véritablement l'autre. Il faudrait des jours, des semaines, des mois, des années pour rattraper ce qu'ils avaient perdus. Ils avaient parlés pendant plusieurs heures déjà, mais ce n'était pas suffisant, rien de tout cela n'était suffisant et avec tout, il avait eu envie de lui présenter la personne la plus importante pour lui. Kathleen était son point de repaire dans cette galaxie, il se devait donc de la lui présenter. Il rigola, sa façon de parler était encore tellement enfantine, ça lui faisait chaud au cœur. « Tu vas voir le papy, il va te mettre la fessée comme dans le temps ! » Il remonta une manche tout en montrant le plat de sa main. Oui, une bonne fessée, car elle avait toujours été dissipée la petite demoiselle, surtout lorsqu'elle était toute petite haha.

Kathleen les invita à s'installer et Ray laissa Lya s'installer, lui resta debout.  « Je peux aller prendre un truc à boire dans ton frigo Kath ? » Il fallait fêter ça, malheureusement, connaissant ce qu'il y avait dedans, il n'y aurait que du jus de fruit, mais une fois son accord donné, il fila en chercher. C'était du jus frais provenant des fruits poussant sur cette planète et c'était franchement pas mal ! C'était sucré et pas trop acide. Il revint avec tout cela et versa le tout dans trois verres avant de prendre le sien et le tendre en avant. Il préféra s'installer en face d'elles, sur une petite chaise pour pouvoir les voir. Toutes les deux. Sa famille. Sa véritable famille. Oh, il avait d'autres personnes dans sa vie toutes aussi importantes. Des membres de la Résistances avec qui il avait tissé des liens importants, mais ce n'était... Pas la même chose. Ils avaient tous une place importante dans son cœur, mais Lya y avait toujours eu sa place, quand à Kathleen, l'amour profond qu'il éprouvait pour elle dépassait tout le reste. « Au retour de Lya, ma petite sœur... ! » trinqua t'il, un sourire émerveillé, émerveillant son visage. Il avait envie de crier sur tous les toits son plaisir de la revoir, le bonheur qu'il avait eu lorsqu'il avait croisé son regard. Non, c'était indéfinissable. Il avait eu ce sentiment de délivrance quand la Rébellion était venue le libérer des griffes de l'Empire, mais ça n'avait rien de comparable à ce qu'il avait ressentit quelques heures plus tôt et à présent également.

Il avait décidé de ne pas dire la vérité sur cette histoire entre lui et Kathleen. Il ne voulait pas qu'elle ait une mauvaise opinion d'elle. Pas comme pas mal de monde autour d'eux. Certains n'hésitaient pas à le lui dire ouvertement alors que d'autres faisaient semblants et crachaient sur elle dans son dos. Il n'aimait pas cela, ils ne voyaient pas leur relation d'un bon œil et même s'ils voulaient le bien de Ray, ils ne pouvaient pas comprendre ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. Ils n'avaient pas eux ces longues conversations silencieuses, les yeux dans les yeux pendant qu'elle le charcutait et pleurait intérieurement. Lui, il criait sa douleurs, mais elle ne le pouvait pas. Un frisson parcouru le jeune homme avant qu'il ne poursuive. « Elle est la nouvelle membre de mon escadron. On peu dire qu'Ashleigh m'a fait une bien bonne blague! » Sacrée Ashleigh, elle lui avait offert le plus beaux des cadeaux et il pouvait bien croire en la Force maintenant pour jouer avec son destin. Le sien et celui des autres bien entendu. « Apparemment c'est une talentueuse jeune pilote ! Il me tarde de voir si elle est aussi dingue que moi pour piloter un X-wing ! Ca doit être un talent de famille si ça ce trouve ! » De mémoire, il ne se souvenait pas avoir vu ses parents piloter, il y avait toujours eu quelqu'un pour le faire à leur place. « Kathleen est capitaine dans les Renseignements, donc si tu as besoin... d'infos, je pense qu'elle pourrait t'aider ! Je me trompe ? » Il regarda sa femme, un sourire aux lèvres qui ne voulait décidément pas s'effacer ! Quel jour de bonheur !



(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 26 ans
Messages : 54
Occupation : pilote pour la résistance
Localisation : jamais très loin d'un frigo
Race : humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Si on m'avait dit, il y a un mois ou même une semaine que dans un mois ou une semaine... Je serais là. Non seulement dans la résistance, mais aussi et surtout aux côtés de mon frère et de ma belle-soeur. Mon frère et ma belle-soeur. Je pourrais le répéter une bonne centaine de fois, que je n'arriverais toujours pas à m'y faire. Tant bien même les deux sont juste en face de moi. C'est tellement... Ouah. Un bonheur immense. Intense. J'ai même pas les mots. Celui que je pensais mort depuis mes sept ans ne l'était pas. J'avais envie de rire, de pleurer, de rire, de pleurer, d'encore un peu rire et de pleurer encore un peu. Et bien d'autres choses. Si seulement Angharad était là pour y assister. Ou, au moins, si elle savait ce qu'il se passe en ce moment pour moi. Alors oui, bon. Je me doute bien que je dois avoir l'air d'une grosse rabat-joie qui a que ce nom là dans la bouche. Mais bon. Quand celle qui vous a sauvé d'une vie de souffrances aussi bien morales que physique, qui vous a traité et considéré comme une fille, qui vous a tout appris, et ce, pendant plus de dix ans disparait soudainement sous vos yeux impuissants... C'est pas tellement le genre de chose dont on se remet. Cette femme a tout simplement été toute ma vie. Et on me l'a enlevée. Sans rien que je puisse faire. Maaaaais, hauts les coeurs, Lya, hauts les coeurs. Va pas nous taper une dépression maintenant. Surtout que de tout façon, je pense pas pouvoir, vu ce qui est actuellement en train de ce passer. JE SUIS AVEC MON FRERE ET MA BELLE SOEUR. Mon frère que je pensais mort depuis près de vingt-ans, et ma belle-soeur que... Bah, que je pensais jamais avoir. Mon dieu. Mon dieu mon dieu mon dieu. On est là, tous les trois, on se regarde et on échange des mots... Comme quoi, rien n'est impossible. Absolument rien. Riant face à la remarque de Ray, je me remémore ma petite enfance où, je dois bien l'avouer, j'étais déjà une calamité. J'espère qu'il aimait bien cela parce que dire que mon cas s'est empiré au fil des années serait un doux euphémisme. « essaie donc, j'ai gagné en puissance vocale depuis le temps ! Je vais encore plus te casser les oreilles ! » je lui répond en arquant un sourcil malin. Car, il est vrai, je n'hésitais pas dans les moments de punitions à lui briser les tympans afin de me défendre. Et il ne voudrait pas que quelque chose comme cela recommence. N'est-ce pas diabolique ? N'est-êtes vous pas subjugués devant tant de diabolicité ? Parce que moi si, en tout cas. Mais s'il y a bien quelque chose qui me subjugue encore plus, c'est qu'on puisse être là, à rire ensemble du passé. Bon, je sais qu'il sera bien difficile de palier dix-neuf ans de séparation. Que tout ne va pas devenir comme si nous ne nous étions jamais retrouvés si loin l'un de l'autre pendant si longtemps. Mais les choses auraient pu être pires. Je veux dire. On a l'air d'être sur la même longueur d'onde, tout de même. Ca sent bon pour la suite des choses, quand même, ça.

Et puis, Kath nous propose d'aller nous asseoir. Wah. Ca peut paraître bête, mais, rien que dans cette petite suggestion, elle a l'air si... Adulte. J'veux dire. Moi, jamais il me serait venu à l'idée de proposer d'aller s’asseoir. Bon d'accord, en même temps si j'avais dis ça alors qu'on est pas chez moi, ça aurait pu paraître un peu bizarre. Mais. Bah. Genre. De dire d'aller s'asseoir, ça fait vachement jeune femme bien éduquée mature et tout... Uhm. Je crois que je m'égare. Et que je suis pas loin le complexer devant elle. Vous aviez remarqué qu'elle m'intimidait ? Ouaaaaaais, si, j'vous jure. Dingue, hein ? Enfin bon. Du coup, elle part poser ses fesses la première sur le canapé, je met pas longtemps pour la suivre et en faire de même et Ray lui... Reste debout. Eh oh, comment ça s'passe, tu veux te la jouer rebelle, c'est ça ? Enfin. Ouais, bon. C'est déjà in rebelle, techniquement. Un peu comme nous, d'ailleurs. Mais bon. VOILA QUOI. Arrêtez de jouer sur les mots, un peu. Ah la la. Surtout qu'en fait, il voulait juste aller chercher à boire. Et là, ça, moi, ça ça me parle, ça. C'est bien, c'est même très bien. J'aime beaucoup. Une ou deux minutes plus tard - qui m'ont quand même parues un peu longues parce que j'osais même pas regarder Kath, le voilà de retour avec des verres et ce qui paraissait être du jus de fruit. Même pas d'alcool ? Rooooh, c'est qu'il est devenue petite nature, le grand frérot. Peut-être qu'il ne tient pas la boisson ? C'est un point intéressant à noter, ça. Je pourrais le battre et le mettre ko et lui foutre la honte et toujours être là pour le lui rappeler. Mouhouhahahahaha. Mais bref. Ne tergiversons point, le voulez-vous.  Ainsi, il remplit nos verres, pris le sien et s'assit sur une chaise en face de nous. Puis, trinqua a mon retour. ...Attends, attends, attends. MON retour ? Eh, oh. « Tu m'excuseras, mais ça fait bien assez de temps comme ça que je me vois dans le miroir. Je préfère trinquer au TIEN, de retour ! » j'ai déclaré, grand sourire en coin, tout en levant mon verre. Bah ouais, eh. Moi aussi, je l'ai cru mort pendant je sais pas combien de temps. Lui aussi, il refait surface d'un seul coup. Non mais.

Ray raconta alors à sa chérie d'amour que je suis le nouveau membre de son escadron. Je souris à sa petite remarque sur Asheigh, et ne peut m'empêcher d'ajouter « vous auriez du voir sa tête quand on venait de se rencontrer et que je lui ai dit mon nom. Sur le coup, j'ai cru qu'elle était cinglée. Mais maintenant, en y repensant, c'était très drôle... Ca aurait mérité une petite photo. » Aaaah, ça. Je la revoit encore écarquiller les yeux, bouche bée, et me demander de répéter mon nom une bonne vingtaine de fois. Et je me revois encore mieux me demander sur quelle tarée j'étais encore tombée. Ce fut très drôle. Et puis, voilà que monsieur grand frère vante mes talents de pilote... Ainsi que les siens. A ce que je peux constater, y'a aussi la modestie, qui est de famille, dis donc. « A vrai dire, j'ai encore jamais piloté de x-wing. » je me consens à avouer. « Mais je suppose que ça doit pas être  si différent d'un CF9 crossfire. C'est le même constructeur, après tout. » Bon. Par contre, je vais pas leur raconté comment Angharade et moi on volait des chasseurs pour nos besoins personnels, hein. Ca casserait le mythe. Uhuh. Après m'avoir présentée, c'est au tour de sa petite femme d'y passer. J'apprends que son nom est en fait Kathleen - merci de finir par me le préciser, qu'elle est chef des renseignement et que donc su jamais j'ai besoin d'info, je... Wait. what ? Si j'ai besoin d'infos ? Je peux lui demander ? Au fur et a mesure que mon cerveau imprime la nouvelle, en quelques secondes, mon expression change doucement. Le joli sourire que j'adressais à mon grand frère en l'écoutant s'effaça, mon regard, lui, devint surpris. Et sans que je puisse réellement me contrôler moi même, je tourna d'un seul coup la tête en direction de Kathleen, tête qui trahissait la lueur d'espoir que j'osais à peine toucher. Se pourrait-il... Qu'elle puisse m'aider à savoir ce qui est arrivé à Angharade ? Sans réfléchir, je sortis de ma poche une petite photographie. Sur celle-ci, Angharade et moi, grand sourire aux lèvres, exposions fièrement une plante verte qu'on avait réussi à ne pas tuer en deux jours chrono - un exploit, pour nous. Cette photo datait d'un an ou deux, et notre amour de l'une pour l'autre y était facilement visible. Je la regarda une seconde, nostalgique, avant de lever de nouveau les yeux vers Kathleen, tout en portant la petite image contre ma poitrine. J'étais sur le point de dire quelque chose, mais me ravisa. Etait-ce vraiment bien de demander quelque chose comme ça ? Je veux dire... Ca pourrait paraître comme... Opportuniste ? J'ai peur que Ray ne s'imagine que je ne sois venue que pour la retrouver, et, qu'une fois fait, je plierais bagage sans un au revoir. Soupirant, baissant les yeux et me mordant la lèvre, j'ose quand même finir par demander d'une petite voix « C'est vrai ? Je... Je peux vous.. te... vous... t-euuh.. Demander quelque chose ? »  C'est vrai, ça, je dois la tutoyer ou la vouvoyer ? En un sens, si c'est ma belle-soeur, le tutoiement est de mise. Mais, en même temps, je viens de la rencontrer. C'est pas poli de se permettre de tutoyer quelqu'un qu'on vient de rencontrer. Enfin bon. La n'est pas la question, à la base. Jetant un dernier petit regard à Ray, je souffle, prend mon courage a deux mains et tend la photo à Kathleen. « Elle s'appelle Angharade Orda. C'est une contrebandière. C'est elle qui m'a sauvé et recueillie. Elle m'a tout apprit. Aussi bien à piloter, qu'à ne jamais perdre espoir, bonté et courage. Elle est... La personne la plus brave que je connaisse, mais... Je ne sais pas pourquoi... Les vestiges de l'empires se sont emparée d'elle... Et je n'ai rien pu faire » Autre chose contre laquelle je n'ai rien pu faire : pleurer. Ah oui, ai-je oublié de vous préciser que je suis une véritable pleurnicheuse ? Essuyant mes larmes avec ma manche et reniflant d'une manière somme toute très glamour, je continue sur ma lancée « désolée... c'est égoïste de demander ça alors qu'on vient de se rencontrer. J'ai l'air d'une profiteuse... » Ou l'art et la manière de faire bonne impression à la première rencontre, par Lya Noxis. Bravo, ma grande.



THE LONG WAY ROUND

My journey is the same as yours, the same as anyone's. It's taken me so many years, so many lifetimes, but at last I know where I'm going. Where I've always been going. Home.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 35 ans
Messages : 395
Occupation : Capitaine des renseignements dans la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine
DC : Avaïane-Lann Privlorr

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance
MessageSujet: Re: [KATH/LYA] Family Affair   20/3/2016, 14:13


Dernière édition par Kathleen Hope le 29/3/2016, 20:14, édité 2 fois

Family Affair


Lya, Ray & Kathleen




Elle regarda Lya venir s'installer à côté d'elle, pendant que Ray allait leur chercher du jus. Ce n'est pas chez la capitaine qu'il allait trouver de l'alcool, elle n'en buvait qua rarement, seulement quand Ray en ramenait d'on ne savait trop où. Elle n'avait même pas besoin de répondre, il était comme chez lui ici. Elle se contenta d'hocher la tête. Levant les yeux vers son visage, elle vit dans les yeux du pilote quelque chose qu'elle n'avait que trop rarement vue, le bonheur, la paix intérieure, la joie...Elle lui sourit en prenant son verre. Ils n’avaient jamais vraiment eu besoin de se parler, un regard suffisait, depuis le début quant à l'époque ils ne pouvaient pas se parler.
Elle sourit aux paroles de la jeune Noxis, elle lui rappelait tellement son frère, toujours le mot pour détendre l'atmosphère, cette même fraîcheur. Taquin tous les deux, elle se dit que décidément elle n'était pas au bout de ces peines avec ces deux-là. Mais cela lui fit chaud au cœur, depuis qu'elle avait quitté l'Empire, elle avait appris grâce à Ray que l'amour n'est pas une faiblesse. Ne lui restait plus qu'à travailler sur ses relations avec les autres...Et également sur comment montrer ces sentiments. Avec Ray tout semblait simple, mais quand il s'agissait d'autres résistants tout était bien plus compliqué. A l’extérieur de ce studio, elle devait tout le temps faire attention à ses paroles, à ses gestes. Certains résistants ne se fessaient toujours pas à sa présence parmi eux, leurs regards, leurs chuchotements parlaient d’eux-mêmes. Si certains ne parlaient pas en sa présence mais le fessait allégrement dans son dos, d’autres ne se gênaient pas pour lui montrer directement leur mécontentement. "Aux Noxis alors!" et ils le méritaient amplement, l'un comme l'autre.

Une pilote aussi. Si elle était aussi… talentueuse que son frère...et bien Ashleigh avait du souci à se faire.  Elle ne pouvait que s’imaginer sa tête en découvrant que ses deux-là  était frère et sœur. Comme quoi le hasard fait bien les choses parfois.
Kathleen savait à quel point sa famille lui manquait, elle savait presque tout de l’histoire du pilote, au cours de leurs nombreuses discussions nocturnes après leur retour de l’Empire. Kathleen avait appris à le connaitre entièrement et lui en avait fait de même, se découvrant l’un et l’autre, voulant effacer leur première rencontre. Kathleen n’avait pas l’habitude de parler d’elle, de son passé, de ce qui l’avait conduit à devenir une impériale. A l’Académie, on vous apprenait à être fort, à devenir indestructible physiquement et mentalement. Il n’y avait pas de place pour des sentiments d’amour.

Quand Ray présenta son métier à sa sœur, Kathleen vit le visage de cette dernière s’assombrir. Son sourire chuta, pourtant il y avait quelque chose de différent dans ses yeux…comme une lueur d’espoir. Elle lui sourit quand elle la vouvoya, paraissait-elle si vieille que cela ? Les choses étaient plus compliquées que de demander un renseignement et de l’avoir, mais pour eux, elles donneraient n’importe quoi.  Lya regarde Ray, mais ce n’était plus ce regard de bonheur de tout à l’heure, comme si elle voulait son accord, ou bien se faire pardonner. "Bien sûr que tu peux je t’écoute"

Kathleen prend la photo et en la regardant elle y voit du bonheur, de l’amour, de l’insouciance. Elle reconnait bien Lya, avec une autre femme, tenant une plante verte, souriant aux éclats comme si cette plante était un trésor. Mais en redressant les yeux vers Lya, elle comprit que cette photo avait beaucoup de signification.

Lya lui explique son histoire. Cette femme sur la photo c’est qui l’a recueilli, surement élevée comme sa propre fille. Cette femme aujourd’hui prisonnière des Vestiges. Kathleen ne savait trop bien ce qui était fait aux prisonniers. Elle-même l’ayant fait à de nombreux prisonniers mais surtout à Ray. Deux fois…deux fois que l’Empire fessait du mal à cette famille. Mais si la première fois l’issue avait été plus ou moins bonne, cette fois-ci les choses seraient différentes. Personne ne saurait là pour faire sortir de l’enfer cette femme, pourtant si humaine. Elle vit les larmes couler sur les joues de la jeune Noxis. Kath’ regarda Ray, ce regard plein d’émotion, de peur, de colère aussi contre elle-même, contre l’empire. De tout son cœur, elle aurait voulu la réconforter, lui dire que tout allait bien se passer mais c’était faux. Elle ne savait pas très bien comment faire pour la réconforter. Ray saura le faire mieux que moi pensa-t-alors. Et puis, comment pouvait-elle la regarder dans les yeux alors qu’elle avait fait subir la même chose à son frère. Elément de sa vie dont elle n’était d’ailleurs pas au courant mais elle ne doutait pas que la jeune Noxis allait la haïr en apprenant comment ils s’étaient rencontrés, quand elle verrait le corps de son frère et toutes ses cicatrices. La dernière chose qu’elle voulait c’était que Ray se retrouve entre sa sœur et elle. La famille c’était le plus important. Elle ne lui ferait pas de mal encore une fois. Ça culpabilité refit surface. Ils seraient bien obligés de lui dire la vérité à un moment ou unautre.

"Lya…tu n’aurais rien pu faire. Pas face à eux."Finit-elle par répondre, le tremblement de sa voix montrait son malaise. Face à des soldats surentraînés, elle n’aurait jamais fait le poids, sauf peut-être réussir à se faire capturer aussi, ou bien même pire. On ne s’embêtait pas avec ceux qui se mettaient en travers du chemin dans l’Empire. Une contrebandière. Peut-être avait-elle des renseignements sur des rebelles, des cargaisons de matériels. Mais s’il l’avait capturée c’est qu’elle avait des informations que les intéressaient, mais sa elle le gardera bien de la dire à Lya. En voyant ces larmes, Kathleen se promit de tout faire pour retrouver cette femme. Ils  ne devaient pas avoir à souffrir une deuxième fois à cause de l’empire.

"Tu n’es pas une profiteuse. Tu…tu as bien fais de m’en parler" lui dit-elle alors. "Je vais tout faire pour la retrouver, tu peux en être certaine". Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle vit que sa main tremblait légèrement. Elle s’avança vers elle alors, et simplement posa sa main sur celle de la jeune fille. C’était simple, mais pour Kathleen c’était déjà beaucoup.


Code by Joy


TEAM 0/20:
 

But love doesn’t make sense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Family Affair
Feat. Kath & Lya


Il y avait à présent les deux femmes de sa vie dans la même pièce. C'était une sensation bien étrange. Il venait tout juste de se mettre en couple avec Kathleen après plusieurs années de vie en commun et Lya venait tout juste d'arriver dans sa vie tel un ouragan ! Il venait de former une nouvelle famille et n'aurait jamais espéré autant pour sa vie. Il ne pouvait que caresser l'espoir de voir le reste de sa famille vivante, mais tout comme lui, elle avait eu de la chance de ne pas se faire attraper par les troupes de l'Empire. Apparemment Lya serait de nouveau prête à hurler comme dans le temps, elle le faisait plutôt bien et il imaginait bien les vitres se briser aujourd’hui, elle avait tellement grandit, c'était incroyable. Elle passait du stade de petite sœur, de gamine à celui de jeune femme, adulte ou presque vu qu'elle était toujours aussi insouciante ! Ça lui faisait plaisir en un sens, car elle était toujours la même, fidèle à l'image qu'il avait d'elle, surtout lorsqu'elle était tombée quand elle était allée se présenter devant l'escadron. Comme quoi, rien ne changeait vraiment, hormis lui peu être, mais ce n'était pas de son fait au final.

Ray rigola quant à la remarque sur Ashleigh « J'aurais tellement aimé être la huhu »  Il la connaissait bien depuis le temps. Ils avaient passés pas mal de bons comme de mauvais moments ensemble et ça aurait été assez comique, bien qu'il aurait été tout aussi émotif que tout à l'heure quand il a apprit que sa sœur était vivante. Il espérait que personne ne l'avait filmé, sinon il allait prendre tellement cher dans les jours à venir. Il sentait déjà qu'au sein de l'escadron il y allait avoir quelques blagues récurrentes qui allaient faire rire tout le monde, mais il s'en fichait complètement, elle était la et même si elle savait pas piloter un X-wing, elle faisait partit du groupe. « On va bien te former tu vas voir. Ash, Jay et Ran sont les meilleurs ! »  C'était sincère et maintenant que tout le monde dans la base devait savoir que la dernière des Noxis était dans les parages, il savait qu'on allait bien s'occuper d'elle, sinon ils allaient avoir quelques soucis et ces soucis porteraient le nom de Ray. Car oui, tout le monde avait du mal à le supporter quand il devenait chiant et qu'il parlait beaucoup, beaucoup. Apparemment, le fait qu'il présente Kathleen comme étant une membre des renseignements et qu'elle pouvait l'aider si elle avait besoin d'aide la changea.

Sous ses yeux, il vit un spectacle qui lui déchira un peu le cœur. Elle raconta rapidement la perte de celle qui l'avait aidé et tout apprit. Capturée par les Vestiges, elle  avait besoin de l'aide de la Résistance pour la retrouver. Elle aurait donc besoin de Kathleen, comme quoi l'univers était petit. La petite amie de son grand frère était sûrement l'une des seules à pouvoir la retrouver. Elle avait un réseau bien plus imposant et efficace. Il regarda la photographie et pu voir sa petite sœur immortalisée, heureuse, souriante, ce qui était une bonne chose. Elle avait été heureuse loin de sa famille et il était heureux pour elle. Heureusement ! Ray répondit après sa petite amie. « Elle a raison, vous n'étiez pas préparée à ça. »  Elle était vivante, elle était libre, elle pouvait être heureuse. Lorsque Kathleen lui promis qu'elle ferait ce qu'elle pourrait pour la retrouver. Ray alla s'installer à côté de Kath tout en posant sa main sur son épaule. « Et nous irons la récupérer en faisant payer les Impériaux. Je te le promet ! »  Il referma sa poigne sur l'épaule de sa petite amie, prouvant qu'il parlait avec conviction.

Dans une famille, il fallait se soutenir, se serrer les coudes, toujours aider l'autre sans attendre quelque chose en retour. « Je sais que ça ne doit pas être facile, mais si tu veux nous en parler maintenant, de tout ce qui c'est passé, on est à ton écoute. »  Ce serait plus rapide pour tous les deux de faire marcher les réseaux et de tenter d'aller la retrouver, mais il ne voulait pas gâcher ces moments de retrouvailles non plus. « Au pire, on peu expliquer à Kath toutes les gaffes que tu faisais dans le temps ! Je crois pas lui avoir dit que tu t'étais emmêlé les pieds dans le tapis alors que tu apportais le repas que maman avait préparée pendant quoi... trois heures ? » après cette mauvaise aventure, plus personne ne lui avait demandé de porter quoi que ce soit. Une mauvaise idée ! Imaginez la en train de mettre la table... Elle casserait systématiquement un verre ou une assiette. Oui, il véritable casse tout ! Il rigolait tout seul ! « Ou encore quand tu t'es levée et que tu es partie à l'école en pijama ! Heureusement que je t'avais rattrapée avant ! Je te jure Kath ! Fallait la surveiller tout le temps haha ! » Un véritable petit cas cette petite Lya ! Il alla s'installer à côté de sa soeur, n'arrivant pas à rester en place !


(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 26 ans
Messages : 54
Occupation : pilote pour la résistance
Localisation : jamais très loin d'un frigo
Race : humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Comment plomber l'ambiance en trois secondes, by Lya Noxis. Je pense que je pourrais gagner des millions si je vendais le concept, car j'ai l'air d'une véritable experte en la matière. Mais il faut dire aussi que Ray m'a tendu la perche, à me dire que je peux demander à Kathleen si j'ai besoin d'infos. Bah oui, quoi. De moi même, je n'y aurais jamais pensé. Non mais. Essuyant mes larmes d'un coup de manche, osant à peine lever la tête et les regarder, je les écoute tenter de me rassurer, que je n'aurais rien pu faire face à eux, que nous étions pas préparées à ça. Mouais. Moi, peut-être, mais elle... Elle n'avait pas tant l'air surprise que ça. A vrai dire, je suis persuadée qu'elle s'était retrouvée empêtrée dans une sombre affaire longtemps avant sa capture, mais ne m'en avait jamais parlé, sûrement pour me protéger. Et ça me tue encore plus. Si seulement elle avait pu m'en parler avant, si seulement... Elle ne me voyait que comme une enfant. Même après dix ans. Je n'aurais peut-être pas pu l'aider lors de l’arrestation... Mais avant ça, j'aurais pu. J'avais douté qu'elle me cachait quelque chose. Après dix ans ensemble, je la connaissais par coeur. Si seulement je lui en avais parlé... Si seulement j'avais pu lui tirer les vers du nez... Peut-être serait-elle encore avec moi aujourd'hui. Soufflant tout en pinçant mes lèvres dans une moue ennuyée, j'ai alors vu la main de Kathleen se poser sur la mienne. Et, dans un même temps, je les entends me promettre de retrouver Angharade. Ces paroles, accentuées par ce petit geste, eurent au moins pour effet de me faire lever la tête dans leur direction. Touchée, émue, reconnaissante... Elle est longue, la liste de mot qui pourrait décrire mon état. Leur souriant sincèrement, mais encore un peu gênée, c'est un petit « merci »  qui sortit tout simplement de ma bouche. Et puis, voilà que Ray me propose de tout raconter depuis le début... Uh. Wait ? Depuis le début ? C'est à dire ? Jusqu'à comment Angharade et moi nous nous sommes rencontrées ? Prise d'une petite panique silencieuse, je sens mon regard devenir malgré moi devenir comme effaré tandis que, par réflexe, j'attrape mon avant bras, celui portant les stigmates de mon passé d'esclave, pour le serrer fort contre moi. Comme pour le protéger de leur regard. Mon dieu. Qu'est-ce que je vais dire, qu'est-ce que je vais faire ? Heureusement, je n'ai pas à y réfléchir beaucoup. Comprenant peut-être ma réaction (en même temps, je vous l'accorde, on aura vu mieux côté discrétion) voilà que mon cher grand frère me proposa finalement de plutôt raconter à Kath une de mes nombreuses maladresses de mon enfance. Ah ça ! Il y en avait beaucoup, ça serait se voiler la face que de dire le contraire. Elles n'ont jamais vraiment cessées, d'ailleurs. Même si pendant longtemps, elles étaient pour moi causes de problèmes... Que ce soir chez le Maitre en faisant tomber des objets important que j'étais censée nettoyer, ou en mission avec Angharade en me cognant le pied dans quelque chose de bruyant lorsqu'on était censées être discrètes... J'en ai accumulé ! Mais, je dois bien l'avouer, c'est toujours drôle de se rappeler ce genre de souvenirs. Pouffant de rire, j'ai quand même tenu à défendre mon honneur. « C'était pas ma faute ! Quelle idée de laisser traîner des tapis par terre, comme ça... C'était une conspiration ! »  Bah oui, quoi, c'est vrai. Et puis en plus, je suis sûre qu'il était pas si bon que ça, le plat de maman. Y'avait tout plein de couleurs étranges, dedans. Très suspect, si vous voulez mon avis (et je sais que vous le voulez). Et puis, le voilà de nouveau reparti sur une nouvelle anecdote ! Mais c'est de ruiner ma réputation, son but, ou quoi ? Oui, bon, j'ai du me la créer moi même tout a l'heure en me cachant sous la table et en tombant la tête la première devant tout le monde... Mais Kath n'en savait encore rien ! Y'avait encore un espoir de me faire passer pour quelqu'un de cool ! « M'euuuuuh, il étiat très beau, mon pyjama, d'abord ! Je suis sûre que personne l'aurai remarqué. Peut-être même que j'aurai lancé une mode. »  Non mais. Il m'a pas sauvée, il a brisé toute une carrière de styliste, oui ! « Et puis, t'es pas mieux ! »  ai-je alors contre-attaqué. « on en parle, de la fois où tu as essayé de manqué les cours en faisant croire à papa que des Jedis étaient venu te dire que tu étais un élu ? »  Rigolant a ce simple souvenir, je me tourna alors vers Kathleen pour lui raconter la suite sans gêne « papa lui a fait croire qu'il marchait dans son jeu, il a appelé un ami Jedi qui est venu a la maison pour le tester... Tu aurais du voir sa tête ! »  Ah ça, il avait eu l'air fin, ce jour là, a tenter de faire bouger des objets qui restaient immobiles ! Papa jouait si bien la comédie, à faire comme s'il pensait son fils élu des dieux ! ...Le Jedi, par contre, était bizarre. S'il croit que je ne l'ai pas vu, à me lancer des regards insistants... Ca peut être pédophile, un Jedi ? « ou bien ce soir où tu es rentré tellement bourré que tu as confondu ta chambre et la mienne... Et où tu t'es affalée sur moi alors que je dormais ! »  De nouveau, j’éclate de rire. Ah ça, c'est sûr que c'est un souvenir que j'étais pas prête d'oublier ! « j'ai bien cru que j'allais mouriiiiiiir ! Soit étouffée sous ton poids, soit de dégoût à cause de l'odeur de l'alcool ! »  Riant de nouveau et me tournant vers Kathleen, je lui fit d'un air malicieux « j'en ai tout plein d'autres, des comme ça, si jamais tu as besoin de dossiers à propos de lui... Entre filles, 'faut se serrer les coudes ! » Surtout si ça peut être contre Ray. C'est plus marrant comme ça.



THE LONG WAY ROUND

My journey is the same as yours, the same as anyone's. It's taken me so many years, so many lifetimes, but at last I know where I'm going. Where I've always been going. Home.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 35 ans
Messages : 395
Occupation : Capitaine des renseignements dans la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine
DC : Avaïane-Lann Privlorr

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Family Affair


Lya, Ray & Kathleen





Posant sa main sur celle de la jeune Noxis, Kathleen essayait de se faire rassurante, de lui montrer que malgré ce qu'elle avait vécu, maintenant elle avait son frère et qui, elle le savait, ne laisserait jamais rien lui arriver. Etre douce avec les autres, elle n'en avait jamais eu l'habitude, mais elle était entrain de travailler dessus. Avec Ray, la question ne se posait même pas à vrai dire, tout lui venait naturellement, c'était comme si elle l'avait toujours connus, et qu'elle le connaissait par cœur. Mais avec les autres résistants...c'était une autre affaire. Il faut dire que la plupart ne se montrait pas très agréable, voir carrément hostile et ce malgré tout les efforts qu'elle avait pu faire. Elle leva les yeux vers Ray, quand il posa sa main sur son épaule. Bien sûr qu'ils ferraient tout pour la récupérer. Elle ne laisserait plus personne subir le traitement infligé par les impériaux, trop de personne avait déjà souffert...leur famille avait déjà trop souffert.
Elle se promit d'aller parler avec Lya, seule à seule, entre filles, peut-être qu'il serait plus facile de se confier à une fille, ou bien sans son frère.

Elle rit en entendant la maladresse dont semblait faire preuve la jeune Noxis à en entendre son frère. La réponse de Lya, la fit encore plus rire. "Peut-être devrions-nous enlever tous les tapis de la base dans ce cas et les juger pour acte de trahison?" dit-elle, en entendant l'histoire malheureuse de ce plat renversée après trois heures de préparation.
Elle regarda Ray s'installer entre Lya et elle sur le canapé. Elle les regarda ainsi un instant, le frère et la soeur réunit après tant d'années, comme un petit rayon de soleil de soleil. Elle était contente pour Ray, enfin pour Lya également, ils avaient tous les deux traversés tant d'épreuve. Kathleen savait que la présence de sa sœur ferrait du bien à Ray, elle l'aiderait à aller mieux. C'était comme si ils ne s'étaient jamais vraiment quittés, ils avaient le même humour et même si Kath n'avait jamais réellement vue Lya aux commandes d'un engin, elle ne pouvait que se douter qu'Ashleigh avait du pain sur la planche avec les deux Noxis dans son escadron. Cela promettait des heures de fous rires pour certains et de grand stress pour d'autres.
Kath se retourna vers Lya quand celle-lui lui dit que Ray n'était pas mieux. Un grand sourire traversa son visage. Oh oui oui oui! Elle voulait des détails croustillants sur celui qui partageait sa vie maintenant et vue le caractère de la jeune fille elle ne se gênerait pas pour se venger en balaçant des anecdotes concernant toutes les bêtises que le pilote aurait pu faire enfant.
"L'élu?" Elle rit en regardant Ray, essayant de l'imaginer petit garçon. "Oh je ne peux qu'imaginer sa tête Celle qu'il fait quant il a parlé trop vite et qu'il cherche déjà quelque chose pour s'en sortir" dit-elle avec un petit clin d'oeil à la jeune fille.

"Mais..." elle regarda Ray, sa bouche formant un oh d'étonnement, ses sourcils s'arquant d'étonnement " Tu m'avais pas dit qu'étant enfant tu étais un petit garçon toujours sage". Avant de lui donner une petite tape sur l'épaule. Cela ne l'étonnait même pas enfaite, elle aurait du s'en douter, c'était trop étrange qu'il soit simplement un enfant obéissant, cela ne lui allait pas vraiment. Quand ils avaient parlés de leur enfance, enfin surtout lui car elle ne désirait pas plus que cela en parler enfin, bref...il lui avait toujours dit qu'il était des petits garçons qui aident leurs parents, sage et discipliné, ramenant toujours des bonnes  notes à la maison. Elle ne l'avait pas cru, mais il lui avait certifié que c'était la vérité. Elle l'avait cru, mais c'est vrai que maintenant...en y repensant...il avait ce regard rieur, celui qu'il avait quand il racontait des bêtises. Il ne lui avait jamais raconté cette histoire de rentrer bourrée chez lui. Elle leva les yeux au ciel, il ne changera décidément jamais. "J'aurais du m'en douter" dit-elle en secouant la tête, avant de sourire.

"Bien sur que je veux pleins de détails croustillants!". Oh oui, ils allaient bien s'amuser. Surtout Lya et elle, maintenant qu'elle était deux contre un. " A deux on est plus forte! Il ne pourra plus rien contre nous!" finit-elle pour appuyer les dires de la jeune brune.
Kathleen était heureuse à cet instant. Elle se surprit à penser que elle aussi pourrait faire partie de leur famille, que tous les trois ils pourraient en former une et rien qu'à cette pensée elle se sentait plus légère, comme si sa conscience s'allégeait un peu de tout ses tourments.

Code by Joy


TEAM 0/20:
 

But love doesn’t make sense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance


Family Affair
Feat. Kath & Lya


Ray comme Lya avaient pour habitude de toujours mettre les deux pieds dans le plat quand il s'agissait de faire des bêtises ou de placer une phrase qu'il ne devait pas sortir et le grand frère avait réussit à plomber un peu la bonne ambiance. Mais il rebondit tout aussi vite. Car oui, c'est la marque de fabrique des Noxis de ne pas rester sur un échec et de poursuivre, même si ce n'est pas dans le bon sens, car ils sont vraiment pas doués. Il poursuivit sur autre chose, quelque chose de plus léger, de plus adapté à la situation. Remémorer les souvenirs, le bon vieux temps, les instants passés en famille et surtout les anecdotes. Celle du tapis était restée gravée dans sa mémoire, la tête de Lya... de la mère et du père et le fou rire de Ray qui a cet âge était encore un peu un branleur qui se moquait des autres sans arrêt. Quoi ? Non, ce n'est plus le même homme aujourd'hui voyons. Ce qui était drôle, c'était les deux réactions des deux femmes. La plaignante disait que c'était une conspiration contre elle et son avocate proposait tout simplement de retirer tous les tapis de la base et les juger pour haute trahison ! Ray soupira d'amusement. « Si tu commence à aller dans son sens... On est mal barré ! »  Oh que oui, il n'en fallait pas beaucoup pour que la petite s'attache à quelqu'un ! Du moins, lorsqu'elle était petite, si quelqu'un partait dans ses histoires alors il devenait un bon copain et la Kathleen gagnait des points pour devenir bonne copine, ce qui était déjà pas mal aux yeux de Ray qui n'espérait que cela !

Kathleen avait du mal à se lier aux autres. Non pas que c'était volontaire de sa part, mais c'était surtout les autres qui la voyaient encore comme une Impériale. Il n'appréciait pas non plus ce ressentiment, mais ça devenait critique comme situation pour elle alors qu'elle n'y mettait que de la bonne volonté depuis le début... Alors si elle pouvait faire de Lya une sorte d'amie, il n'en serait que plus heureux. Malheureusement la discussion dériva et comme il aurait sûrement du s'y attendre, sa tendre petite sœur et sa mémoire d'éléphant ne tarda pas à  contre attaquer avec les histoires de Ray. Oui, ils avaient des histoires à raconter, beaucoup même. Sa famille était heureuse à l'époque et les deux restants l'étaient encore malgré les difficultés qu'ils avaient vécus. La petite peste parla de ses excuses bidons d’Élu et que leur père avait appelé un gars pour jouer les Jedi. Et Kath avait des réactions qui allaient dans le sens de Lya. Autant vous dire qu'il se sentait mal le Ray ! « Tu as toujours pas compris que c'était un faux Jedi ? »  Enfin il le croyait ! C'était le plus plausible au vu de l'époque et de tout le reste. Il n'y avait jamais cru après. Et lorsqu'il vit Kathleen rire, le pourpre lui monta aux joues, oui, il était bien mal à l'aise ! « Je ne vois pas de quoi tu parle... »  Il était de mauvaise fois, mais il l'avait bien cherché après tout !

Le père arriva bien trop vite. Lui qui avait avoué à Kathleen qu'il avait été un gentil garçon quand il était jeune, toujours obéissant et tout et tout, voilà que sa réputation tombait à l'eau ! Elle volait en éclat même ! Il se crispa légèrement et la réaction de sa petite amie fut tout à fait charmante. Elle aurait du s'en douter et oui mademoiselle ! Trop fort le gars en persuasion ! « J'étais jeune … Ca arrive à tout le monde. Mais ne parlons plus de ça. »  Malheureusement, les deux jeunes femmes venaient de passer un accord, un contrat avec le mal en personne, Lya revenait telle une tempête dans sa vie et Ray allait en baver. Il attrapa rapidement un coussin et le balança à sa jeune sœur. « Ne commence pas à faire des bêtises toi ! Et va pas tout lui dire sinon ce sera ton ex-belle sœur dans pas longtemps ! »  Il se tourna vers Kathleen avec un sourire d'ange. « Il y a des choses qui doivent rester secrètes pour préserver l'amour tu sais... Je préférerais que tu me vois comme un gentil petit garçon ! Et pas ce que pourra te dire Lya hein ! Elle raconte beaucoup d'histoires aussi ! »  Il tentait de minimiser les prochaines paroles, mais ça n'allait pas forcément marcher.

Puis il eu une idée. Une idée merveilleuse. L'idée du siècle, de l'univers, de l'espace. Un bon moyen pour faire taire la jeune fille ! « Et si on mangeait ? Enfin, si on allait manger ? Tu dois découvrir un peu les environs et le Mess est sûrement l'endroit que tu appréciera le plus ici... C'est pas du quatre étoiles, mais ça déchire quand même ! Ca change du temps de la Rébellion, on voit que la on a des moyens ! » Oui, lui mettre de la bouffe sous le nez, il n'y avait que ça de vrai !



(c) AMIANTE




Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[KATH/LYA] Family Affair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» N°4832; SWEET FAMILY | liam
» Family day le samedi 23 mars 14h-18h
» Message à la Bjork-Family.
» ☆La culture des noeuds☆
» Bazar de Vermina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: D'Qar [Résistance]-