Livraison de l'Egide ( Sujet commun Jedi ) - Page 2



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Livraison de l'Egide ( Sujet commun Jedi )

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Résistance

Age : 31
Messages : 967
Occupation : BLUE LEADER ◊ Pilote & Leader d'escadron pour la Résistance
Localisation : D'qar
Race : humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

And there, they gathered...


Ash emboita le pas à la Générale, sans un mot, droite dans ses bottes, irréprochable. Quand Elyas s'avança, elle garda un air froid, détaché. Ils avaient réellement du mal à comprendre qu'elle n'était pas là pour faire joli, qu'elle avait une mission et certainement pas le temps de discuter tricot. Décidément, il allait falloir réajuster certaines pendules, et Elyas serait le premier à y passer...
Ash suivit la Générale, trois pas en arrière, assez pour lui laisser un semblant d'intimité lorsqu'elle discutait avec Ronas, sans toutefois qu'un seul mot lui échappe. Ash était un peu déçue, l'annonce de la Générale de la laisser sur l'Egide lui avait fait chaud au coeur autant qu'elle lui avait donné des sueurs froides. Elle aurait à expliquer la situation à Ronas au plus vite si Jayden et elle devaient se trouver sur l'Egide ensemble... Puis aux autres. Mais s'il n'était pas là... Elle s'était résolue à ne plus beaucoup le voir une fois qu'elle eut apprit pour l'Egide, mais cela fut un coup de plus. Comment allaient-ils gérer leurs vies, leurs allégeances ? Ash n'en avait aucune idée et à vrai dire n'arrivait même pas à y réfléchir. Visiblement elle aurait un petit moment pour y songer, seule. Ce n'était peut-être pas plus mal, mais elle avait tant de choses dont ils devaient à nouveau discuter, ensemble... Tout semblait si compliqué ces derniers temps.

Ash ne se dispersa pas avec les autres, restant aux côtés de sa générale, faisant oublier sa présence. Elle sentiat la présence de Jayden dans son dos dans le couloir, puis s'émerveiller devant les contrôles du vaisseau. Lorsque les autres le rejoignirent, elle le sentit se rapprocher d'elle mais ne broncha pas. Elle n'était pas prête, pas encore, pas maintenant devant tout le monde. Ce n'était pas le moment de rajouter une informaiton non pertinente, surtout quand les choses étaient déjà si compliqué. Mais sa présence dans son dos l'apaisait. Oui, tout irait bien. Ils trouveraient une solution, ils n'avaient pas attendu tout ce temps pour rien, et s'il y avait un sacrifice à faire, elle le ferait. Elle avait trop sacrifié, elle l'avait trop sacrifié par le passé, et elle ne ferait pas la même erreur de nouveau. Les mots de la Générale la touchèrent, et elle ne suivit pas réellement les paroles d'Alura qui lui semblaient incohérentes et stupides. Elle aurait volontiers une discussion avec Kilian sur la situation, mais la jeune femme semblait clairement à côté de ses pompes. Jusqu'à ce qu'elle sentit la main de Jayden se saisir de son poignet et celle de Ronas s'abattre sur la joue de la jeune fille. Ne pas réagir, ne pas laisser les autres voir ce qu'il se passait. Ash ne broncha pas, mais le sourire était au bord de ses lèvres. Elle aurait voulu glisser ses doigts dans les siens, elle aurait voulu qu'ils ne soient que tous les deux. Les paroles qui suivirent, les explications, tout cela ne lui parut plus qu'être un bruit de fond. Ils n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre et cette proximité en devenait si compliqué à gérer. Il fallait qu'ils éclaircissent la situation, et rapidement, cela ne pourrait pas durer. Kilian n'était déjà pas dupe, cela se voyait clairement. Quand la main de Jayden se détacha d'elle, elle serra les dents pour ne pas broncher alors qu'il effleurait son dos. Oui, ils allaient devoir éclaircir la situation, et au plus vite. Elle regarda les jedis quitter le cockpit, restant à sa place avant de suivre la Générale qui quittait l'Egide. Avant de descendre, celle ci se tourna vers elle, échangeant des mots à voix basse avec la pilote qui resta là, bras ballant, le coeur lourd, l'esprit toujours autant embrouillé.

Les mots de la Générale tournaient dans sa tête. Les récents évènements l'avaient réellement remis en question, et chamboulé tout ce qu'elle avait pu prévoir, tout ce qu'elle avait pu imaginer. Ces quelques jours sur l'Egide seraient bienvenus, l'occasion de faire le point sur ce qu'elle souhaitait, elle et elle seule...

Elle rejoignit alors les quartiers d'habitation, elle devait attraper Jayden avant qu'il ne quitte l'Egide. Elle tomba nez à nez avec le droide protocolaire, lui demandant de lui indiquer la chambre que Jayden avait choisi. 12. Parfait, ils seraient un peu plus à l'écart des autres, visiblement, et de là où elle venait, elle pouvait se glisser dès maintenant dans la chambre avec peu de risques d'être surprise par les autres. Elle ouvrit la porte et la referma immédiatement derrière elle. Elle le vit alors, et son coeur manqua un battement. Dans sa bure Jedi, il était tel qu'elle l'avait toujours perçu. Elle n'aurait jamais pu faire quoi que ce soit pour retirer le Jedi qu'il avait en lui et à cet instant, elle comprit. Sa vision, elle avait déjà mis le pied sur le début de l'embranchement, et maintenant elle comprenait. Elle devrait tout faire pour qu'il reste ce Jedi, celui qu'elle avait en face d'elle à ce moment précis. Les mots lui manquaient, et elle ne pouvait lui dire ce qu'elle avait au fond du cœur. Pas maintenant, pas tant qu'elle n'était pas certaine. «  Je ne vais pas te retenir longtemps, la Générale t'attend...»

Ash se sentit soudainement gênée, sans savoir quoi faire, quoi dire. Elle était inquiète, ils n'avaient pas beaucoup de temps et tant de choses à se dire, des choses qui devraient attendre son retour. « Je vais parler à Ronas, de nous. J'en parlerai aux autres, et on verra ça à ton retour... » Et puis, elle se trouva stupide, et se jeta dans ses bras, plaquant ses lèvres sur les siennes. Ils n'avaient pas à se cacher ici, et bientôt cela serait réglé, elle l'espérait pour le meilleur. Ils auraient encore bien des choses à régler, des choses qu'Ash savait douloureuses, mais c'était nécessaire. Ses bras autour de son cou, elle eut le plus grand mal à détacher ses lèvres des siennes, posant son front sur son épaule. «  Fais attention à toi, d'accord ? » Elle avait bien l'intention de le retrouver au plus vite et en un seul morceau. Elle ne savait pas exactement ce qui attendait les Jedi, mais elle était persuadée qu'ils s'en sortiraient. Elle ne pouvait rien dire à Jayden sur Jerick, mais elle espérait qu'ils veilleraient l'un sur l'autre...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




L'égide
Ronas

Ma main me chatouillait légèrement. Le calme, la sérénité et la lumière fusent-elles revenue dans mon âme que déjà je voyais les autres réagir à mon action. Reika et sa bonne volonté s'excusa auprès de la générale; heureusement que l'ordre comptait des diplomates dans ses rangs. Pour son âge la jeune fille passait bien, sa douceur naturelle apaiserait même un Hutt. Tout de suite suivis par Jayden, tout aussi réfléchis et calme. Il justifiait les paroles d'Alura, mais ça ne les effaçait point ni même les pardonner.  Elyas intervint à la suite, pour remercier Alura, enfin Alma pour eux. La petite blonde n'avait donc pas encore avoué son lourd secret. Il faudrait que je les interroge sur ce qu'il s'était passé de leur côté dans le district 1313. Car les échos que j'ai eus n’étaient pas ce que j'espérais. Le jeune homme vînt alors demander d'être clément avec elle. Les valeurs Jedi dicte qu'il aurait dû attendre que l'on soit en privé pour me faire part de ses pensées. Mais bon, je faisais l'impasse sur le protocole Jedi pour aujourd'hui, j'étais content que ce padawan avait survécus. De plus, son intervention était pleine de respect. Je me tournais alors vers la Jedi rebelle que je venais de gifler pendant que les autres vaguais à leurs visite.

- Suis les enseignements de ce jour et les conseils que l'on t'a tous prodigué à notre façon. A ta place j'irais dans ta chambre pour me calmer, me reposer et, comme l'a si bien dit Jayden, méditer pour te reconnecter avec la Force. Trouve le calme et la paix dans ton cœur. Nous n'allons pas t'abandonner, te laisser de côté ou te mettre dehors. Tu fais partie de l'ordre et c'est de notre devoir de s'occuper des uns et des autres. En attendant que la lumière ne soit redevenue ta compagne, tu as interdiction de quitter l’Egide. En attendant je garde ton sabre, tu le récupéreras d’ici peu.

Notre diplomate rebelle prit congé avec une retenue que tout le monde lui connaissant tant. Je lui rendis son signe de tête et en louant la Force d'accompagner ses pas. La Force était présente chez Leïa et l'âme de son frère ne devait pas être loin. J'envoyais les instructions sur les comlink de Jayden et Jerick pour qu'ils puissent s'y rendre le plus rapidement possible. Je laissais alors Alura mesurer ses paroles seule.

Pour ma part, je montais dans la nouvelle salle du conseil. La belle verrière allait nous permettre de tenir des conseils dans bien des endroits de la galaxie. Je m'installais alors avec une certaine fatigue dans l'un des six sièges. C’était celui qui faisait face aux escaliers. Claqués sur le modèle de l’ancien ordre, les coussins qui les composaient avaient un accueil plus que correcte. Voir même très agréable. Je vérifiais d’un geste automatique que mes sabres se trouvaient toujours attachés à la ceinture dans le bas de mon dos. Quant au sabre d’Alura, je le posais sur l’accoudoir droit. Je fermais alors les yeux pour me plonger dans une méditation revitalisante, fermant mon esprit à toutes les pensées qui pouvaient se balader sur l'égide et ainsi embrasser à nouveau la lumière.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Jerick
"Je respire"
Chapitre 1.IX

   

Du silence, encore du silence et rien que du silence... Je n'entendais que ça, ne voulais rien entendre d'autre certainement ? J'étais là, face à Ronas qui venait de terminer son speech avec la petite blonde. Je n'écoutais pas vraiment, car il n'y avait rien a écouter, je subissais juste les vagues négatives de mon maître... Je partais alors vers les coordonnées, seul. On ne ressemblait en rien aux anciens Jedis, à mon grand désespoir. Je n'en faisais rien. J'en avais rien à foutre de toute manière... Ce que je voulais à présent, c'était taper dans quelque chose, me calme très sérieusement... J'éprouvais tellement de sensation, de la colère, de la tristesse, de la frustration... Et ces images de cette jeune femme dont je ne pouvais me défaire... Je laissais échapper un soupir d'ennui, car il fallait le dire, je m'ennuyais au plus haut point, observant cette pauvre gamine transformée en gigot au sol, la Générale Organa, témoin de cette histoire. Tout me gavait, mais je devais garder mon sang-froid, il le fallait.. J'étais un Jedi, je devais me comporter comme tel.

« Bien, je vais vous laisser. Maître Dewan, si vos deux Jedi sont d'accord pour m'accompagner, qu'ils me rejoignent au plus vite à cette adresse. J'attendrai une heure, passé ce délai il me faudra partir. Vous aurez toujours de quoi contacter la Résistance, et je vous enjoins à le faire à chaque fois que vous le souhaiterez. . »

Je retenais cette phrase qui eut l'effet d'une sorte de réveil. C'était bel et bien une mission...? Je devais peut-être protéger la Générale ? Parfait. J'aurais peut-être l'occasion de frapper sur deux ou trois trucs en passant. Attendre une heure ? Je la suivrais, directement. Je lançais alors un regard tout aussi vide à Ronas, attendant ses instructions avant de pouvoir enfin partir d'ici. Je n'ai pas eu si longtemps a attendre, mon comlink vibrant. Ronas venait de m'envoyer les coordonnés pour rejoindre Leia Organa et pour sans doute m'envoler. Je regardais alors mon maître une dernière fois, m'inclinant face à lui avant d'attacher mon masque à mon visage. Je n'étais maintenant plus une personne... Juste un Jedi en mission. Je partais alors d'un pas décidé vers ma chambre en écoutant quelque chose devant la porte une... Je ne cherchais pas plus loin et je me rendais compte que je n'allais pas être totalement tranquille dans cette chambre deux. Je soupirais, rentrant dans ma cabine et faisant très rapidement l'inventaire.

Il fallait que je parte au plus vite. Je ne voulais pas croiser qui que ce soit, je ne voulais pas avoir a parler à qui que ce soit aujourd'hui. Je vérifiais alors que toutes mes affaires étaient installée malgré le fait que je n'avais guère toute mes affaires. Mes plans de sabre étaient toujours sur D'Qar, chez un ancien ami... J'étais enfin prêt. J'allais partir et ne rien dire à Reika... Elle n'avait sans doute plus besoin de moi à présent et elle avait clairement choisi ce qu'elle voulait. Je n'avais plus à m'inquiéter pour elle à présent, car elle était bien entouré, même peut être un peu trop à mon goût... De toute manière, qui je pensais être pour lui dire ce qu'elle a faire ? Certainement pas son père. Je tournais les talons, rangeant mes quelques bricoles sous mon lit pour sortir rapidement dans le plus grand silence. Je croisais alors Ash dans les couloirs, rejoignant les autres, peut être une chambre ? Je m'en suis pas occupé.

Je serre les dents, je respire l'air frais... C'était la simplement continuité. J'allais accomplir ce pourquoi je suis encore vivant aujourd'hui... J'étais un Jedi malgré tout et je devais faire avec pour le moment. Je me retournais. Pas de Jayden. Je n'avais pas à l'attendre, ça compliquerait les choses pour moi... Je prenais mes sabres dans les mains, me demandant encore ce que je foutais là. C'était vraiment ce que je voulais ? Reprendre de l'activité, protéger des gens...? Non. Certainement pas, mais je devais faire ce qui devait être fait et prendre sur moi malgré que ce soit trop dur. Je partais alors vers les coordonnées, seul. Comme toujours.
FICHE PAR FALLEN SWALLOW
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 25 ans
Messages : 661
Occupation : Padawan Jedi
Localisation : Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi

La décision


Une main vint se fracasser contre l'une de mes joues, laissant une marque rose teinter légèrement celui-ci. Je ne suis pas surprise, ni même choquée par le geste. J'en reste indifférente, silencieuse... J'avais connu pire, mes paroles m'ont fait recevoir divers châtiments physiques de la part de Mère. Des cicatrices parcourant mon corps témoigne du sang que j'ai versé sous les coups de la grande Matriarche des Visiris. Ma seule pensée quant à son geste, c'est qu'au fond... Il n'est pas si différent de Mère ou de n'importe qui d'autre cherchant à faire passer une volonté par une domination physique. Je ne poserai plus de question, si apparemment l'expression semble proscrit. On souhaite une démocratie, une forme de liberté qui n'existe pas, mais on est incapable de gérer les faits réels. Ils sont incapables de se confronter aux paroles d'une simple padawan qui ne comprend réellement pas leur vision, sans partir au quart de tour, sans faire passer mes propos comme paroles stupides. Mes idées sont dorénavant plus claires, la gifle a, en effet, illuminée mon esprit. Que ce soit la Nouvelle République, les Vestiges de l'Empire, la résistance ou bien ce qui semble se rapprocher d'un Ordre Jedi... La seule différence entre eux, ne sont que leur croyance respective. L'hypocrisie et l'arrogance sont, sans aucun doute, dans le cœur de ceux qui prétendent être meilleure que l'autre ou prétendre servir la cause qui serait soit disant la plus juste. Mais, je vois aussi que je suis celle qui est en marge, alors que puis-je en conclure, si ce n'est que pour l'instant... Je ne suis que l'intrus de ce vaisseau, qu'on regarde bizarrement du coin de l'œil, préférant faire comme si ce n'est qu'une simple malade qui traverse une mauvaise phase. Elyas vint s'adresser à moi, chacun de ses mots sont honnêtes et délicatement choisis. Mais je reste silencieuse, à quoi bon répondre puisque l'esprit de ces Jedi semblent ouvert qu'aux réponses optimistes et beaucoup moins réalistes.

** Es-tu en colère ? ** Pourquoi poses-tu la question quand tu connais la réponse. Pourquoi serais-je en colère ? Je m'en fiche pas mal, je cherchais des réponses quant à leur foi en l'espoir, il semblerait que me tourner au ridicule davantage que ne l'a fait Kilian, a été la réponse la plus claire qui est traversée le plus sage des Jedi de l'ordre. Il n'y a donc plus rien à ajouter... Je les voyais réagir chacun à leur tour, avec outrage, mépris, compassion ou indifférence. Peu importe, je m'en fichais pas mal, mon esprit était déjà loin, bien trop loin pour écouter ce que me disait le vieil homme. Certes chacun avait vécu la chute de l'Ordre, d'autre par deux fois... Et donc ? Est-ce que cela voulait dire que tout le monde avait un esprit aussi résistant que Ronas ou Kilian ? Qu'il se devait forcément d'être plus fort mentalement ? Que le doute devait être puni ou méprisé ? ** Quelque chose te traverse l'esprit ? ** Une question pour toi... Me détesterais-tu si je décidais de renoncer à la Force, renoncer à mes pouvoirs ? Si je ne suis plus une utilisatrice de la force, alors il n'y a plus de crainte à avoir, à propos de sombrer vers le côté obscur. Je n'aurais plus à me soucier du fait que mère me retrouverait pour finir ma formation de Sith, je n'aurai plus à me soucier d'être incapable de suivre la voix du Jedi, de ne pas se laisser emporter par mes émotions. ** Si c'est ton choix et que tu es prête aux conséquences, alors suis ce que te dicte ton cœur... Petite fille. Mais comment, dis-moi, pourrais-je te détester alors que je ne suis qu'une projection de ton inconscient ? ** Mon regard quitte les yeux de Ronas, alors qu'il libéra mes dernières chaînes.

Chambre 8... J'entre à l'intérieur de celle-ci, me jetant sur le lit à la suite. Il ne faisait pas nuit, la journée avait probablement à peine commencé. Mais ces retrouvailles m'avaient épuisé mentalement... Progressivement, je me laisse emporter par le sommeil.




Light & Shadow
(c) black.pineapple



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 24 ans
Messages : 760
Occupation : Padawan, Chevalier Jedi en devenir, et rebelle.
Localisation : En refuge sur l'Egide, anéantie, brisée par la perte de son dernier parent, de son père, Kilian.
Race : Humaine
DC : Athea Rhane

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi






There's a new home
 
and here we are, again.


Alors ça y est, nous y voilà ? L'Egide, la nouvelle maison des Jedi. Notre refuge depuis Yavin, qui serait cette fois ci non pas sur une planète, mais perché dans les airs. Arrivée dans notre chambre avec Elyas, je nous imaginais déjà dans l'espace, perdus au milieu des étoiles, bien loin de tout le monde, de nos ennemis... Bien que ça ne nous protège pas de tout, j'en suis bien consciente. Mais c'est un premier pas vers ce Nouvel Ordre, et cette simple pensée m'arracha un sourire. Je profitais de ce bref moment de calme pour attraper ma bure et me changer, sagement. Je venais de terminer de la revêtir lorsque j'entendis la porte s'ouvrir. Le temps que je pivote, Elyas était là, appuyé contre le mur en métal séparant notre chambre du couloir. Son sourire parvint jusqu'à mes lèvres quasi instantanément, alors qu'il me confia affectueusement: « Tu portes la bure avec une grâce surprenante... Elle te va à merveille... » Je fis un léger sourire en coin, terminant de ranger les vêtements que je venais d'ôter. « Merci.. » Dis-je alors simplement, tandis qu'il s'approchait à son tour pour aller poser sa nouvelle bure et commencer à se changer sous mon regard qui, à l'abri des autres Jedis, ne manquait pas une miette du spectacle. Je me tournais vers Elyas lorsque je l'entendis me dire : « Tu sais par rapport à ce qu'à dit le droïde toute à l'heure ? Je ne l'ai pas cru, hein... » Sujet délicat que 13 et son histoire de Chlamydias ou je ne sais quoi. Je m'approchais du jeune homme pendant qu'il se changeait, venant dans son dos entourer son torse de mes bras pour déposer un baiser contre la peau de son dos. « Heureusement... Parce que c'est du grand n'importe quoi. » Genre vraiment. Je reculais pour le laisser finir de s'habiller, puis, une fois prêt, je revenais lui faire face pour passer une main sur sa joue que je caressais du bout du pouce. « Tu es parfait vêtu de la sorte.. Le parfait Jedi. » Sur ces mots, je me rehaussai doucement sur la pointe des pieds pour déposer un baiser chaste au coin de ses lèvres, et je revins lui faire face. « Allez, retournons-y. » L'Ordre avant tout. J'aurais amplement le temps de profiter de ses bras ce soir.

Je sortais alors dans le couloir pour revenir vers la cuisine, parcourant les pièces de l'Egide rapidement. Mon regard s'arrêta finalement sur mon père, qui vadrouillait seul. « Sans commentaire! » Annonçais-je d'emblée en remarquant le rictus narquois qui commençait à étirer ses lèvres en me voyant. Combien de temps est-ce que Kilian comptait me faire la misère avec les paroles de ce fichu droïde médical? Je levais les yeux au ciel avec un petit sourire, avant de dire plus sérieusement à mon père: « Ravie de voir que tu as tenu ta parole, ceci étant.. » C'est à cet instant là, me rappelant que peu savaient notre filiation, que je me redressant, regardant autour de nous, repérant chaque visage: « Où est Jerick ? » Je ne percevais plus sa présence. Affolée, je commençais alors à faire les cent pas dans le vaisseau, à la recherche du chevalier. Ou est-il parti ? Presque aussitôt, je revenais auprès de Kilian, sourcils froncés, déroutée par ma constatation. N'étions-nous donc pas censés tous rester ici à présent ?






   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Après le discours de Leia, Kilian avait relâché Alura devant ses paroles un peu provocatrice. Sa réponse avait été volontairement cinglante à son égard, car elle commençait à l’exaspérer. Déjà qu’il avait dû lui courir après pour la ramener sur l’Egide. Ce n’était pas pour plaider en sa faveur auprès de l’ancien contrebandier. La sœur de Luke avait eu un discours inspiré, mais il n’appréciait pas vraiment ce lien qui se formait entre les Jedi et la résistance. Mettre des idéaux n’était jamais une bonne chose, surtout avec des jeunes comme ceux présents dans le vaisseau pour le moment. Cependant qui était-il pour contredire cette décision. Ronas représentait l’autorité la plus importante parmi les Jedi présents, et il n’était finalement qu’une aide providentielle que son passé de Jedi rendait plus utile que d’autres. Kilian fut le premier à quitter la pièce pour partir en exploration dans le vaisseau, et surtout réfléchir un peu à la situation. Se sentait-il prêt pour les épreuves à venir. Serait-il à la hauteur des attentes des uns et des autres. Déjà en tant que padawan ses question l’avaient toujours étreintes. Il se souvint alors des paroles de son maître. Il devait simplement faire les choses à sa manière, aussi particulière et étrange que cela puisse paraître aux autres. Il eut même l’impression de sentir sa présence quand il prit son sabre dans les mains. Un souvenir de son passé, et des étapes qu’il avait déjà franchie.

Le manche en bois lui rappelait de nombreux souvenirs. Ses choix avaient surpris bon nombres de ses connaissances, tant ils étaient étrange. Même pour la fabrication de son sabre. Les matériaux utilisés n’étaient pas courant, mais c’était ainsi qu’il avait senti son arme au moment de la création. L’un des Jedi présents avait été amusé par ces choix ce jour-là, et la couleur du cristal l’avait intrigué. Une telle détermination pour un jeune homme aussi désinvolte et désintéressé. Des termes qui revenaient souvent. Son maître avait cependant rapidement compris que c’était un mécanisme naturel chez Kilian, et il avait exploité ce potentiel à son maximum. Son apprentissage avait été un peu particulier. On lui avait appris des choses un peu en avance, et son maître avait été critiqué régulièrement sur ses décisions. Il aurait aimé pouvoir lui parler une dernière fois. Mais il ne le pouvait plus. Le Jedi sentit les autres s’éparpiller dans le vaisseau, et d’autres quitter rapidement les lieux. Ainsi donc les premières actions étaient en marche. Quand il aperçut sa fille, le pilote ne put contenir un rictus d’amusement en se souvent du droïde. Il lui épargna de justesse le fou-rire.


_ « D’accord. »

Une simple réponse à son invitation de ne pas rebondir sur le sujet du droïde. Leur relation était encore neuve et difficile sans y ajouter d’autres éléments à gérer. Un hochement de tête et un sourire sincère accueillirent les paroles suivantes. Il avait peu de qualités, ou en tout cas il le pensait, mais tenir ses promesses faisait partie des choses importantes à ses yeux. A plus forte raison quand il s’agissait de son propre sang. Revoir Reika remettait encore leur filiation sur le tapis. Il avait encore du mal avec le concept, tout en devant s’adapter à ses nouvelles responsabilités. Et pourtant, comme depuis toujours, c’est une attitude légère et désinvolte qui accueillaient ses changements.

_ « Et ravi de voir que tu as tenu la tienne… »

Kilian ne termina pas sa phrase, Reika disparaissait déjà à la recherche de Jerick. L’homme venait de quitter le vaisseau, et il était difficile de ne pas sentir une telle tension quitter le vaisseau et s’éloigner. Des Jedi bien amochés et perdus. Voilà ce qu’était la plupart des personnes présentes. Il ne se mettait pas forcément dans ces catégories, car c’était simplement le doute qui l’étreignait. Il connaissait son devoir, ce qu’il allait devoir faire à présent. Serait-il seulement à la hauteur de la tâche. Des vies seraient en jeu. Avec un ton très doux, Kilian reprit la parole.

_ « Jerick est parti. Je ne suis pas sûr, mais je dirais que les premières actions du Nouvel Ordre sont en marche. Et ce n’est qu’un début. De nombreuses choses vont nous obliger à bouger et agir. » Il marqua une pause et observa autour d’eux pour s’assurer qu’aucune oreille indiscrète n’était présente. « Toi et Elyas donc. Certains regards et gestes ne trompent pas… Il est au courant je suppose. D’autres le sont ? J’ai déjà annoncé la nouvelle à Ronas. »

Ce dernier point était peut-être un peu exagéré, mais Kilian considérait la chose comme dites et évoquées à présent. Il aurait sûrement à revenir dessus, mais il était plus intéressé par les réponses de sa fille à présent. Son ton était neutre. Finalement ce n’était que de la curiosité de sa part, et non pas un jugement face à une quelconque relation. Nouvelle ère. Nouvelles mœurs. Après il espérait simplement qu’elle savait les risques qu’elle courait, et les épreuves que cela représenteraient à l’avenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 33 ans
Messages : 319
Occupation : Jedi
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi



L'Egide
Jay passa la porte de sa cabine, la refermant derrière lui. Voilà ce qui allait devenir son chez-lui à présent. Balayant la chambre du regard, il posa ses affaires sur le lit. Une nouvelle page se tournait, un futur allait s'écrire, un futur où ils auraient chacun une part à jouer, un instant à construire. Retirant sa tenue de pilote, il la changea pour la bure de jedi, celle qui allait leur permettre de passer inaperçu. Une fois enfilée, Jay prit le masque entre ses mains et l'observa quelque instant. Lorsqu'il l'aurait mis, il ne serait plus personne, simplement un jedi parmi les autres, il ne serait qu'un jedi au sabre vert. Mais alors qu'il s'apprêtait à le poser sur son visage, le bruit de la porte le fit sortir de ses pensées. Ash se faufila dans sa cabine rapidement, refermant la porte derrière elle, elle posa sur regard sur lui, silencieuse. Le pilote reposa le masque sur le lit et planta son regard sur elle. Non, il ne serait pas un jedi parmi tant d'autres, pas pour l'instant, pas tout de suite, il voulait ses quelques minutes pour lui, pour elle, pour eux.

Son cœur s'accéléra alors que les yeux de la jeune femme ne se détachaient pas un seul instant des siens. Ash était prête à en parler, à dévoiler leur relation. Après tout, Ronas devait déjà le savoir, le vieux jedi n'était pas dupe et il avait très certainement sentit ce nouveau lien qui les reliaient. Avant qu'il ne puisse répondre, elle accourut vers lui et se jeta dans ses bras, liant ses lèvres aux siennes. Son cœur ratât un battement alors qu'elle glissait ses bras autour de son cou, le serrant d'avantage. Lui rendant son étreinte, il enroula ses bras autour d'elle et la souleva du sol, ne quittant pas ses lèvres... La reposant délicatement, il relâcha ses lèvres et la laissa s'appuyer contre son épaule.

Sa voix était douce et rassurante. Il ne savait pas ce qu'était cette mission, mais il espérait que Jerick se sente assez bien pour pouvoir l'accomplir. Le jedi ne doutait pas de ses capacités, il avait peur pour lui, peur de le voir se sentir mal, souffrir pour une quelconque raison, une raison qu'il gardait pour lui. Une chose le rongeait, et Jay s'en inquiétait. Le jedi avait toujours vu son ami comme un soldat, un guerrier et aujourd'hui, il semblait effacer, n'être que l'ombre de lui-même. Il savait pertinemment que Jerick mènerait à bien la mission, mais lui, comment allait-il aller ?  

« Oui, ne t'inquiète pas, ça va bien se passer. » Jay passa sa main dans ses cheveux, appuya sa joue contre son front. Ses petits gestes qui paraissaient si anodins, ils les avaient tellement attendus... « Je reviendrais vite, on aura un peu de temps pour nous.» Dit-il avant de déposer un baisé sur son front. Fermant un instant les yeux, il profita de ce petit moment d'intimité avant de se redresser et de prendre son visage entre ses mains. Timidement, il caressa sa joue de son pouce et verrouilla son regard dans celui de la résistante. « Je t'aime... » Murmure t-il avant d'approcher son visage et de l'embrasser de nouveau. La serrant dans ses bras, il sentit son coeur gonfler, gonfler de bonheur. Approfondissant son baisé, il se laissa aller un dernier instant dans ses bras, dans ses baisés. Passant sa main sur son dos, le jedi la glissa inconsciemment sous son haut, caressant la peau de ses doigts, d'un geste remplit de douceur. Prit d'un frisson, il sentit son coeur s'accélérer, et relâcha la jeune femme, le souffle court. « Profite de ton temps de repos, souffle un peu... Et ne t'en fais pas pour Ronas, je suis sûr qu'il le sait déjà. ».

Son comelink s'illumina... Ronas. Il était temps de partir.

Jay sentit son cœur se déchirer alors qu'il se recula d'elle pour attraper son masque. L'enfilant, il se tourna de nouveau vers la jeune femme. « Alors ? Ça donne quoi ? »

L'ôtant, il se pencha rapidement vers elle et lui vola un baisé rapide avant de se  diriger vers la porte. Il passa la main sur sa ceinture jedi, vérifiant que son sabre y soit bien. L'observant une dernière fois, il lui sourit avec tendresse, passa la porte et s'éclipsa.

Regardant les coordonnées, il s'y dirigea. Jerick devait très certainement déjà y être. Jay enfila alors son masque.




"Ce baiser que tu m’as donné hante mes jours et mes nuits. Dans mes cauchemars il ne m’en reste plus qu’une cicatrice qui ne se refermera jamais. Tu t’es emparée de mon cœur et tu le mets au supplice".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Livraison de l’Égide
Nouvel Ordre Jedi

Appuyé contre la parois métallique de la cabine, je regardais Reika pendant un moment, alors qu'elle ajustait sa nouvelle bure. Sans m'en rendre réellement compte, avec un léger sourire, je lui avait dit à quel point elle était belle et à quel point la bure lui saillait. Rien que de la savoir là, sur le vaisseau, cela suffisait à me réconforter un peu et à rester, à demeurer là, alors que tout m'incitait à partir. Tandis qu'elle allait ranger les vêtements qu'elle venait de quitter, je commençais à retirer les miens, captant le regard de Reika du coin de l’œil, alors que je me dénudais, ce qui ne manqua pas de m'arracher un sourire. Depuis cette nuit sur D'Qar, notre relation avait pris un tournant décisif... Avant, je me serais senti gêné qu'elle me fixe ainsi alors que je me déshabillais, maintenant, j'y prenais un certain plaisir. J'en profitais également pour dire à Reika que, même si j'avais pu avoir un soupçon d'inquiétude au départ, je n'avais rien cru de ce que 13 avait dit vis-à-vis de son état de santé et de cette maladie transmissible qu'était les Chlamydias, bien que j'ignorais toujours de quoi il s'agissait.  Alors que je commençais à enfiler ma nouvelle bure, les bras de Reika vinrent encercler mon torse et, l'espace d'un moment, je me laissais aller contre elle, profitant de son geste de tendresse alors qu'elle déposait un baiser dans la peau nue de mon dos, m'arrachant un frisson qui me remonta le long de l'échine. « Heureusement... Parce que c'est du grand n'importe quoi. » Je souriais, le ton employé par la jeune femme était limpide, l'erreur du droïde, peut-être autant que les moqueries bons enfants qui en avaient suivis, l'agaçait franchement. « Ne t'inquiètes pas... Je pense que si tu souffrais d'une maladie quelconque, je l'aurais remarqué, sur D'Qar... » Lui glissais-je subtilement avec un regard amusé, les images de cette nuit magique était encore fraîche dans mon esprit, il en allait sûrement de même pour Reika. Elle se détacha de moi et je terminais d'enfiler ma nouvelle bure, en ajustant les pans pour qu'elle tombe bien. Cela faisait longtemps que je n'avais plus porté de bure, depuis Yavin, en fait... C'était étrange de reporter ce genre de vêtements... Mais réconfortant aussi, familier. Alors que je me regardais dans le miroir pour voir ce que ça valait, Reika revint face à moi, glissant une main sur ma joue, contre laquelle je m'appuyais doucement. « Tu es parfait vêtu de la sorte.. Le parfait Jedi. » Je souriais à nouveau à la femme que j'aimais, bien qu'il m'était difficile de la croire... J'étais loin d'être le parfait Jedi, d'autres représentaient bien mieux les valeurs de l'Ordre que moi... Ronas, Jayden, elle-même, non, j'étais loin d'être le parfait Jedi, quand bien même j'avais espéré, rêvé de le devenir un jour, j'avais merdé quelque part en chemin. Reika se hissa sur la pointe des pieds et, instinctivement, mes mains vinrent encadrer sa taille tandis que je fermais les yeux pour profiter de son bref, de son presque trop prude, baiser au coin de mes lèvres. Lorsqu'elle m'incita à rejoindre les autres, je hochais la tête, attrapant mon sabre laser sur le lit et le rattachant à ma ceinture, près de l'endroit où j'avais attaché le masque qui allait avec cette nouvelle bure, de manière à l'avoir toujours à proximité et de pouvoir l'enfiler rapidement, avant de la suivre dans le couloir.

Sur le chemin, nous croisâmes Kilian, le père de Reika. Sans m'arrêter, afin de les laisser parler tout les deux, j'hochais respectueusement la tête à l'intention du vétéran avant de poursuivre mon chemin, silencieux. Aussi inattendu que cela puisse paraître, Kilian ne semblait pas réellement s'offusquer de la relation que j'avais avec sa fille, après tout, lui aussi avait-il sans doute connu l'amour, autrefois, sinon Reika ne serait pas ici... Il comprenait sûrement cet attachement, quand bien même il pouvait être dangereux et risqué. Même si savoir qu'il était le père de celle que j'aimais me rendait mal à l'aise, je me surprenais à apprécier cet homme, à l'humour décalé, pince-sans-rire et, forcément, j'étais content que Reika et lui commencent à nouer des liens, doucement, à leur rythme. Reika avait beau avoir l'air forte et inébranlable, je la soupçonnait d'être profondément affectée par sa relation avec Kilian, même si elle ne m'en parlait que rarement.

Mes pas me portèrent jusqu'à la salle du conseil, là où je pouvais ressentir la présence de Maître Dewan. Je n'étais pas habilité à rentrer dans cette salle, d'ordinaire uniquement accessible aux membres du conseil et, éventuellement aux autres Jedi à la requête de l'un de ses membres, mais les circonstances étaient particulières et je n'avais pas osé pénétrer dans cette salle lorsque j'avais fait le tour du vaisseau. Toquant contre le volet mécanique avant de pénétrer dans la verrière, mes yeux se portèrent instinctivement vers le haut, inspectant la verrière à travers laquelle je pouvais voir le ciel, sous le toit ouvert du spatioport. Je m'approchais calmement du vieux Jedi, m'inclinant quand je fus à son niveau. « Maître Dewan... » Le saluais-je poliment, simplement, afin de ne pas le perturber plus que nécessaire et plus que le protocole ne le voulait dans sa méditation. Je me rappelais nos séances de méditation sur Yavin et, avec un léger sourire, je m'installais en tailleur près du fauteuil de Ronas, plongé dans un silence que je lui connaissait bien, me joignant à lui, méditant à ses côtés, comme nous avions l'habitude de le faire à l'époque.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Livraison de l'Egide ( Sujet commun Jedi )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews.
» ▬ Sujet commun
» [Sujet commun] Listes Undead 2000 points
» [Hors sujet] Humour.com
» [Hors sujet] Les animaux en voix de disparition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Aventures-