Born to die | Maud Heynckes | Terminé



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Born to die | Maud Heynckes | Terminé

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Sith

Age : 25
Messages : 63
Occupation : Shadow, assassin sith
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith
MessageSujet: Born to die | Maud Heynckes | Terminé   1/4/2016, 00:29


Dernière édition par Maud Heynckes le 4/4/2016, 10:50, édité 17 fois

MAUD HEYNCKES
tacticienne ◊ curieuse ◊ vive d'esprit ◊ arrogante ◊ colérique ◊ naïve ◊ loyale ◊ irrespectueuse ◊ leadeuse ◊ indépendante ◊ provocatrice ◊ sans peur ◊ têtu ◊ compétitive ◊ théâtrale ◊ séductrice ◊ immature
Nom : Heynckes ◊ Prénom : Maud ◊ Age : 26 ans, née en -17 ◊ Origines : Tatooine ◊ Localisation : Où on l'envoie. ◊ Occupation : Shadow ◊ Orientation : Bisexuelle. ◊ Situation familiale : Célibataire et seule surivante de sa famille.
Que pensez-vous de la Nouvelle République ?
Que penser de la République alors qu'elle ne sait rien de cette dernière ? Enfin rien, elle ne connaît pas cette dernière en pratique, n'ayant eu à faire avec elle que dans le cadre de son apprentissage. Elle n'en connaît donc que les aspects théorique, entouré d'une dose subtile d'endoctrinnement. C'est un régime obsolète qui ne peut assurer la bonne conduite de l'Etat. Il est impossible de connaître l'intérêt de chacun, d'ailleurs, l'influence des individus est une mauvaise chose pour le pouvoir, il doit être dirigé dans l'intérêt de tous et non de chacun. Maud ne s'intéresse que trop peu à l'aspect politique pour en connaître les modalités détaillées, c'est un bon petit soldat qui n'a connu qu'une éducation et une ouverture à la galaxie, tardive.
Que pensez-vous des Vestiges de l'Empire ?
Sans l'appui des Siths, ils ne ressemble plus à grand chose. Cependant, ils restent une force de frappe conséquente et pour Maud, une éventualité. Si pour quelconque raison sa faction venait à connaître des problèmes qui mettraient en danger son intégrité, elle n'hésiterait pas à offrir ses services au plus offrant, quitte à rejoindre un groupe presque rival. Elle se doit de mettre tout en oeuvre pour conserver sa liberté nouvellement acquise ainsi que découvrir un but, un objectif pour lequel elle aurait été crée.
Que symbolise Coruscant pour vous ?
Il s'agit ni plus ni moins d'une position stratégique, autant géographiquement que moralement. De plus, c'est un cadre d'opération envisageable et d'autre part, si Maud pouvait réussir quelques coups d'éclats à ajouter à son CV, elle ne s'en plaindrait pas.
Quelle est votre place dans la Galaxie ?
Maud est un bon petit soldat, sa place elle là où on l'envoie, et la plus part du temps c'est pour combattre. Elle cherche encore un but, une raison de vivre, se contentant de supprimer ceux qui se dressent en face d'elle attendant quelque chose, allez savoir quoi.
26 ans - 8+1 points
Sith : Force, Vitesse

PHYSIQUE
Combat ○○○
Blaster ○○○
Vitesse ●●●○
COMPETENCE
Pilotage ○○○
Commerce ○○○
Pistage ○○○
INTELLIGENCE
Diplomatie ○○○
Négociation ○○○
Connaissances ○○○
FORCE
Sabre ●●●
Projection ○○○
Perception ●●●
Inventaire de départ
Sabre laser ¤ n°1
Il s'agit du premier sabre qui lui a été confié, il a donc un valeur tout à fait particulière à ses yeux. C'est la personne qui lui a tout enseigné qui le lui a remis. En soit c'est un sabre sith tout ce qu'il y a de plus banal, mais Maud a cherché à le différencier des armes des autres siths en variant le noir et le métal présent de base avec quelques touches de rouge. Son manche est assez long.

Sabre Laser ¤ n°1
Ce dernier n'a rien de tout à fait particulier. Maud n'a pas pris le soin de le modifier pour pouvoir le différencier car elle n'en voit pas l'intérêt.

SE-44C - Pistolet Blaster n°1
Il s'agit ni plus ni moins d'un pistolet blaster dont elle a fait l'acquisition. Dans le cadre de combats à distance moyenne il peut se montrer utile.
LOADING PROFILE - PSEUDO
Maud est née dans l'obscurité, elle n'a jamais connue que cette dernière, se fut sa seule alliée et sa seule amie.

An -17 - Prologue
Son père était esclavagiste, sa mère, une esclave. Cependant, n'allez pas croire qu'il s'agit d'une belle histoire d'amour où les deux tourteaux seraient indifférent de leur condition sociale vis à vis de l'autre. L'homme était cupide, violent et possessif. Il n'hésitait pas à battre sa possession, avec ou sans quelques verres dans le nez, le viol de la femme était devenu quotidien, habituel, courant. Ce qui devait arriver, arriva, un jour la femme comprit qu'elle portait l'enfant de son propriétaire. Ce dernier ni vit dans un premier temps qu'une bouche supplémentaire à nourrir, des dépenses qui s'accumuleraient. Dans ces conditions, il fit tout ce qui était en son pouvoir pour que l'enfant ne vienne pas au jour. Cependant, il ne pouvait se risquer à faire une intervention, n'en possédant tout simplement pas les compétences, d'autant plus que si il la perdait, il perdait un investissement sur la durée.  Le fœtus survécut, envers et contre tout. Mais ce ne fut pour lui, que le commencement d'une longue marche dans le désert.

An -10 - No future
Les journées se poursuivent et se ressemblent, accompagnées de leur lot d'insultes, de bousculades, et de coups. Son géniteur a revu sa position. Cet enfant est bien pratique, il lui permet d'assurer la maintenance des vaisseaux en la faisant passer par des endroits inatteignables pour un adulte. En plus de cela, ses besoins sont limités. Depuis sa plus petite enfance, il a obligé la génitrice à partager la ration qu'elle avait au par avant  la naissance, avec sa fille. Quel coup de génie, il possédait deux esclaves pour le prix d'un, le coût fixe de l'ensemble n'avait pas augmenté par rapport à la période où il ne possédait que la mère. En plus de cela leurs attributions se complétaient. Comment ne pas être ravis ? Et puis, la petite grandirait, un jour elle aussi deviendrait femme.
Elle vit au jour le jour, qui sait si demain elle ne se fera pas écraser par un train d’atterrissage ? Qu'elle ne s'électrocutera pas en réparant des fusibles ? Qu'elle ne  se fera pas immoler par une étincelle qui mettrait feu au réservoir dans lequel elle répare une fuite ? Aucune une certitude, si ce n'est le soir lorsqu'elle se couche sur le sol et qu'elle sait qu'elle a passée une journée de plus. Elle ne voit pas cet atelier comme un enfer, il s'agit juste du monde dans son ensemble. D'un côté il y a les moments de repos, de l'autre la douleur quand on la frappe, ou la peur quand elle remarque les regards lubriques de son géniteur ou des pilotes de passage. Le mal ? Le bien ? Des notions abstraites qu'elle ne parvient pas à saisir. Elle n'a connu que la socialisation de ses concepteurs, elle ne sait pas ce qu'est l'amusement ou la joie. Pourtant de plus en plus de questions commencent à    se presser au coin de son esprit qui s'ouvre petit à petit. Si le monde ne se résume qu'à ces quelques pièces, d'où viennent les pilotes et leurs vaisseaux qui s'en vont une fois qu'elle a finis de les réparer ? Il y a donc quelque chose à l'extérieur ?

An -2 - Escape from reality
Les années ont passées, l'enfant est devenue, plus forte, plus résistante, elle a moins mal lorsqu'elle subit les coups de son géniteur. Mais ce ne sont plus de simple regard qu'elle subit de sa part. Elle parvient tout de même à éviter l'inévitable. Elle en est à présent certaine. Il y a quelque chose au delà de ces murs. Elle doit le découvrir, c'est plus fort qu'elle, elle se sent suffoquer entre ces murs. Et si elle ne part pas elle deviendra comme sa mère, et cela elle ne l'accepte pas.
Mais si elle s'enfuit, ils lui donneront la chasse, ils la poursuivront ? Et si ils l'attrapent elle pouvait être sur qu'elle ne s'en sortirait pas de sitôt. Un pilote peu scrupuleux avait confié son vaisseau pour une réparation des trains atterrissage, un simple contrôle de routine en somme. Pour une action de cet ordre, la jeune femme n'avait pas les connaissances nécessaire lui permettant d'effectuer le travail, c'était donc son propriétaire qui s'en occupait. C'était le moment idéal, le pilote était partis dépenser ses gains en ville et Maud se trouvait en position idéal, derrière sa mère, contrôlant la pression des pistons qui maintenaient l'engin à distance respectable du sol sans pour autant utiliser les trains. Une simple pression sur le bouton adéquat permis de faire chuter la pression, le petit vaisseau -un monoplace- tomba lourdement sur les jambes de son géniteur, le bloquant au sol, broyant ses os et sectionnant ses muscles. Se tournant vers sa fille, la femme qui lui avait donnée la vie, bien que ce soit la seule chose qu'elle lui ai jamais donné, la regarda la bouche bée, la surprise se lisait sur son visage. Mais il était déjà trop tard, elle lui avait déjà sauté dessus, saisissant au passage le premier objet pointu qui lui passa sous la main, le plantant dans le cou, la trachée, et tout ce qui paraissait assez tendre pour le tournevis. Tentant de se débattre comme elle le pouvait, ses mains passèrent sur le visage de sa tueuse de fille pour la repousser, elle ne réussit qu'à lui étaler de l'huile et de la graisse, lui donnant un aspect quasi-démoniaque. Le dernier de ses "proches" se tenait face à elle, gémissant et remuant autour de ses membres bloqués sous la charge. Le poids important avait bloqué sa jambe, mais avait aussi sectionné l'artère principale, comment ce fait-ce qu'il ne gisait pas encore dans son propre sang comme sa "compagne" ? La masse compressait tellement la jambe qu'elle en empêchait toute circulation. Ce dernier jeta un regard dans sa direction, il pleurait toutes les larmes de son corps, l'implorant, la suppliant. Lui qui s'était montré si violent et insultant durant toutes ces années se transforma rapidement en doux agneaux, lui promettant la liberté et même de l'argent si elle en voulait. De l'argent ? Elle ne savait même pas ce que c'était et pour conquérir sa liberté, le tuer serait tout aussi efficace. Saisissant le plus lourd outil qu'elle pouvait lever, le dressant bien au dessus de sa tête, elle l’abattit, encore et encore, réduisant la boîte crânienne et son contenue à l'état de bouillie infâme qui avait plus l'aspect de vomi que d'autre chose.
Seulement voilà, ce que Maud n'avait pas prévue, c'était qu'elle ne pouvait pas s'en sortir de cette manière. Les esclaves qui réussissaient à s'échapper après avoir tué ses propriétaires, étaient remis sur le marché, c'était un lieu de vente bien particulier. Les articles y étaient vendu, se destinaient à l'arène. Une zone de combat, où les esclaves se battaient jusqu'à la mort. Ils étaient dans un premier temps acheté en gros, les propriétaires de l'arène ne sélectionnant que les individus propices au spectacle. Après quoi, ils étaient équipés selon leur souhait, uniquement d'arme blanche. En soit c'était plutôt une bonne chose car cela ne désavantageais pas plus que cela la jeune femme qui ne découvrait l'existence des blasters, l'arme étant pointée dans son dos pour la faire avancer. Et si elle se faisait menacer avec, elle se doutait bien qu'elle avait un potentiel létal. Il faisait chaud, extrêmement chaud et sec. Les murs de l'arènes et les tribunes des spectateurs réfléchissaient les radiations lumineuse, faisant du sable une véritable plaque de cuisson. En soit ce n'était pas un problème pour la brune, elle s'était habituée à travailler dans des salles de réacteurs dans des températures bien plus élevées. Elle avait opté pour deux lames d'une longueur respectable. Il ne lui fallait pas quelque chose de trop lourd ou encombrant pour pouvoir se mouvoir à son aise et garder cet avantage qu'était sa mobilité et son agilité. Force est de constater qu'elle était née pour ça, et par "ça" on entend deux choses. D'une part, manier deux lames en même temps, ces dernières s'enchaînaient à grande vitesse, l'une occupant la garde et l'autre se plantant dans son adversaire. Et d'autre part, ôter la vie. Certes, il ne s'agissait que de personnes aussi peu entraînées qu'elles, mais soit ils avaient fait les mauvais choix d'armement, faisant prévaloir la force à la vitesse, soit leur conditions physique due à leur âge ne leur permettait pas de suivre le rythme. Elle était la cadette de l'arène et pourtant elle survécut. Encore une fois, envers et contre tout. Ils étaient une quinzaine encore debout. Le sable avait pris une teinte rouge, le goût métallique du sang imbibait son palais, ses bras lui faisaient mal, tant par les bleus et coupures qui les parsemaient, que par la fatigue. Épuisée, elle s'écroula à genoux, lâchant ses armes, basculant la tête en arrière les yeux en direction du ciel elle se mit à pleurer doucement, les larmes ainsi que la sueur, firent couler le cambouis qui était étalé sur son visage. Elle ne pleurait pas de peine, ni même de douleur, bien au contraire. Elle éprouvait une certaine jouissance à exercer ce contrôle sur la vie d'autrui, et la décharge d'adrénaline n'avait été que bienfaisante. En 15 ans d'existence elle n'avait jamais connue pareil sensation. Tel du bétail, ils furent rapidement rapatriés dans des cellules, individuelles cette fois-ci, il s'agissait de tueurs expérimentés et non plus de meurtriers d'un jour. Un humanoïde, gros comme deux individus normaux, passa devait lesdites, cellules lâchant de temps à autre un "celui-la", "lui", "elle". Lorsqu'il arriva devant la pièce de Maud, cette dernière se trouvait derrière les barreaux, à quelques centimètres de lui, le fixant droit dans les yeux, un regard glaciale, et pourtant neutre, attendant le verdict.

? - "J'aime ton style, on la prend." Lâcha-t-il.

La cellule fut ouverte, et elle sortit elle quitta les lieux sous bonne garde.

?- "Et toi c'est quoi ton nom ?"

Son nom ? La formule par laquelle les être vivants s'appelaient entre eux ? Ses géniteurs l'avaient surnommés ? Elle n'en avait tout simplement pas. Ils ne s'étaient pas donnés la peine de la nommer, se persuadant qu'elle ne vivrait pas assez longtemps pour qu'ils aient à s'en souvenir. Elle haussa les épaules en guise de réponse.

?- "Te fous pas de moi petite, je t'ai sortis de cette merde, alors si tu veux pas que je t'envoie à la boucherie tout de suite t'as plutôt intérêt à me dire qui tu es."

Tout sauf apeuré, l'esclave toisa son nouveau propriétaire. Elle était encore couverte de sang, ses bras étaient parcourus de bleus et zébrés de coupures, et surtout il y avait cette trace noir qui barrait son visage et qui lui donnait un regard terrible.

?'- "On m'a jamais appelé par un nom, on se contentait de m'interpeller ou de crier."

?- "Et tes parents ils s'appelaient comment ?"

?'- "Ma mère c'était Daum Pring, et mon père Keus Hain."

B- "Parfait, je suppose que si tu les as tué c'était que tu les aimais pas beaucoup, mais dit toi une chose petite, faut toujours savoir d'où on vient. Heynckes, Maud Heynckes, c'est comme ça qu'on t’appellera. Si tu dois t'adresser à moi, c'est 'Boss', ou 'Patron'. Je suis ni ton père, ni ton ami, t'es là puisque tu peux m'être utile, et temps que tu le seras tu resteras en vie. Dans un premier temps, on va faire de toi une tueuse, une vrai. Là c'était de l'amateurisme, on te propose de passer en pro', et les conditions de vie sont bien meilleurs croit moi."

An 4 - Deadly woman
Six ans, Soixante douze mois, deux mille cent quatre-vingt dix jours, cinquante deux mille cinq cent soixante heures, trois millions cent cinquante trois mille six cent minutes, cent quatre-vingt neuf millions deux cents seize mille secondes, une infinité, c'était le temps qui s'était écoulé. Durant les deux premières années -on vous épargnera la description-, elle s'entraîna, chaque jours, huit à douze heures, presque sans s'arrêter. C'était devenue une machine, une bête, un monstre, qui découpait tout sur son passage. Elle combattait s'entraînant à produire des mouvements toujours plus léger et gracieux, si ces derniers n'étaient pas mortels on aurait pu les confondre à coup sur avec de la danse. Les quatre années qui suivirent, elle les les passa à se battre dans l'arène. Ce n'était plus des simples esclaves apeurés, mais des véritables combattants comme elle. Inutile de faire planer un suspense inexistant, si on vous raconte toute cette histoire dont vous connaissez la finalité, vous savez pertinemment qu'elle s'en est sortis. En revanche, ce qui est plus intéressant, c'est comment elle s'en est sortis ? Voir une jeune femme si frêle battra un à un ses adversaire sur le fil, cela galvanise le public, mais comment se fait-ce qu'elle puisse s'en tirer ainsi ? Elle semble sentir venir les attaques et les parades de ses adversaires, leurs erreurs aussi. Maud n'en sait rien, c'est sans doute son intuition qui lui dit de taillader ici, de trancher là, d'appuyer à ce endroit.
Mais la femme aux cheveux bouclés sait, elle a déjà vu ça, elle le connaît ce phénomène. C'est ainsi qu'elle se manifeste, et vu la rage avec laquelle elle découpe ses adversaire, nul doute qu'elle a sa place parmi eux. Eux, qui tentent de redresser leur ordre, après l'échec de l'Empereur de et son disciple, qui ont vécu dans leur ombre, et qui compte bien la répandre à l'ensemble de la galaxie.
De l'autre côté, il y a cette humanoïde, elle ressemble en tout point à un être humain, à la différence qu'elle a la peau bleu. Cette dernière ne lâche pas non plus la prometteuse combattante, l'Empire se meurt, et des individus comme elle ne seront pas de trop pour mener une contre-attaque.
Décidant d'en finir, Maud tranche les deux tendons du genoux, se dernier obligea son adversaire à tomber au sol, immobilisé, elle n'eut plus qu'à finir le travail en l'égorgeant. La jeune femme leva les yeux, cela faisait bien une heure et demie qu'elle combattait sous un soleil de plomb. Pourtant elle fixait son public, levant les bras au ciel en guise de victoire. Elle a suivit les conseils du Boss à la lettre, conservant cette peinture noir qui lui barrait la visage. En plus de rappeler d'où elle venait et ce qu'elle faisait, cela lui conférait une image qu'on retenait.

F - "Queen of Shade !"

Criaient-ils. C'était son nom de scène, tout comme les personnages célèbres, elle s'était forgée une image, elle se faisait aduler pour cette dernière. Retournant dans ses quartiers, elle commença à procéder à une toilette et à des soins d'après combat. Lorsque quelqu'un entra. N'avait on pas prévenue cette personne qu'il était fortement déconseillé de déranger Maud à la sortie de l'arène ? Quoi qu'il en soit elle était face à elle.

L - "Je suis Darth Livia, tu n'as sans doute pas entendue parler de moi. En revanche en ce qui me concerne je ne peux pas dire que je n'ai pas entendue parler de toi. Ton nom a fait le tour de la planète, et on dit de toi que tu es une bretteuse de génie."

Maud ne savait pas ce qu'était une bretteuse, elle haussa donc les épaules de façon indifférente. Même si son niveau de vie s'était considérablement élevé, elle n'aurait jamais pensé pouvoir dormir dans une chambre aussi grande avec des draps aussi doux, ainsi que des hommes et des femmes aussi doués; et que son éducation avait été entamée, elle n'en restait que partiel. N'allez pas croire qu'elle était stupide, bien au contraire, elle n'en appréciait tout simplement pas l'utilité. La femme dévoila un manche, un trait lumineux rouge et un son des plus particuliers s'en échappèrent. Curieuse comme un enfant, Maud allongea le bras dans la direction de l'arme, la touchant un bref instant du bout de l'index, le retirant immédiatement en sentant la douleur causée par la brûlure. Un regard interrogateur sonda l'interlocutrice qui semblait s'amuser de la situation. Le faisceau écarlate coupa une chaise sans résistance aucune, comme si elle n'avait jamais existé. Les yeux de la brune s'écarquillèrent, qu'était-ce ?

L - "Tu pourrais avoir le tiens, et même les tiens puisque tu sembles apprécier les doublons. Pour cela il suffit de venir avec moi, de me suivre comme mon ombre, je t'enseignerai notre art. Ne te soucies pas de ton propriétaire, j'en fais mon affaire."

L'arme s’éteint comme elle s'était allumée. Et la femme d'une trentaine d'année repartie, laissant Maud bouche bée, suçant son doigt blessé. Finalement elle se décida à reprendre son activité. Lorsqu'une voix, féminine elle aussi, raisonna dans son dos, la faisant sursauter. Elle ne l'avait même pas entendue arriver.

T - "Quel dommage. Une combattante de ta trempe mériterait tellement plus que de croupir dans ce genre d'endroit et remplir sa vie de piètres défis. Mais je ne me suis pas présentée : je m'appelle Triss. L'Empire pourrait être une voix royale pour toi de te sortir de là."

M- "Quand tu parles de l'Empire, tu parles du 'truc' qui s'est fait anéantir par une poignée de rebelles ? J'suis désolé mais je crois que vous venez de vous faire doubler sur ce coup là."

Deux offre d'emploi en à peine quelques minutes, elle allait pouvoir faire monter les enchères à son gré. Mais, Maud était encore trop concentré sur le sabre rouge qu'elle venait d'observer, il hantait ses pensées et elle aurait tuée sans hésitation sa propriétaire si ça lui avait permis de l'acquérir.

T - "A ta place je réfléchirai à deux fois à cette situation avant de choisir. Mais je ne suis pas venue ici pour te convaincre, c'est à toi de faire tes propres choix. Sache juste que si tu décides de quitter ce trou et d'employer tes talents dans des combats plus captivants, tu aurais ta place à l'Empire."

Sans attendre de réponse, elle prit la même direction que sa prédécesseuse. C'était bien dommage pour elle, mais la première intervenante avait au moins une preuve à l'appuis et donnait quasiment l'assurance de pouvoir en procurer à Maud.

An 10 - Here I am
Il n'y avait pas à dire, elle avait fait le bon choix, d'ailleurs sa vie n'avait été finalement qu'une succession de bons choix. Tuer ses parents, prendre ses lames, choisir de rejoindre les Sith. Ils lui avait offert ce dont elle manquait, une structure. Elle s'épanouissait pleinement, sabres en mains. Elle a dû s'entraîner avec une rigueur extrême, sous les enseignements de Darth Livia, sa mentor, et surtout une seigneur Sith. Maud prit dans un premier temps la décision d'utiliser deux sabres. Certes, sa puissance de frappe par coup en serait réduite, mais c'était au combien plus impressionnant et déstabilisant. De plus elle connaissait instinctivement les bases de la technique mais nécessitait tout de même certains réajustement. Ainsi elle entra pleinement dans l'ordre Sith.

Pseudo : Lanesra ◊ Age : 19 ans ◊ Disponibilité : 5/7 ◊ Groupe : Sith ◊ Avatar : Alycia Debnam Carey ◊ Avis : Franchement je suis soufflée, le design assez simple où il y a pourtant plein de détails avec des couleurs pas très peu agressives. Le système de jeu à l'air très complet bien qu'assez compliqué à retenir, mais ça me plaît. J'ai hâte de voir ça ! ◊ Crédits : giffy / badwolf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Lexaaaaa :excite: La dernière à avoir tenté cet avatar n'a jamais terminé sa fiche je crois, j'espère que toi, tu terminera ! :cloud: Bon courage pour la suite et encore bienvenue ! :excite2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Bienvenue ! Et bon courage pour ta fiche, et franchement, super choix d'avatar en effet ! :cloud:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 28 ans
Messages : 681
Occupation : Soldat / Pilote de la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Et bien, bienvenue officiellement m'amzelle ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Alycia..!! :innocent:
Mah qué bienvenue sur le forum sexey !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche et aussi pour les p'tits liens que tu cherches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette.
N'hésites pas à contacter un membre du staff si tu as des questions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 29 ans
Messages : 1068
Occupation : Capitaine de la Flotte Impériale - Le Percutant - Ligne de surveillance du Vigilant
Localisation : Flotte Impériale - Bastion - Coruscant
Race : Chiss

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire

Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! :slt:
J'ai vu que tu recherchais un lien avec quelqu'un de l'Empire, Tu peux me mp si jamais mon perso t’intéresse :rainbow:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Bienvenue jolie demoiselle de caractère !!!! :slt2:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 33 ans
Messages : 319
Occupation : Jedi
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi

Bienvenue ! :rainbow:




"Ce baiser que tu m’as donné hante mes jours et mes nuits. Dans mes cauchemars il ne m’en reste plus qu’une cicatrice qui ne se refermera jamais. Tu t’es emparée de mon cœur et tu le mets au supplice".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 28 ans
Messages : 604
Occupation : Espionne de l'Empire infiltrée dans la Résistance
Localisation : D’Qar
Race : Humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire

Bienvenue Maud et bon courage pour ta fiche :hourra:

Note à moi-même : ne pas chercher de noises à celle-là. Elle n'a franchement pas l'air commode ^^


They have to pay for what they did to my family. I shall not rest until they do. And for that I’m prepared to do what needs to be done to take down the Resistance. I’m a loyalist to the Empire only by necessity. With them by my side I can move mountains. And that's what I intend to do. ▵ ©️endlesslove.
like a ghost i'm invisible
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 25
Messages : 63
Occupation : Shadow, assassin sith
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

Merci à vouuus (:


color=#B22222

Pas de gloire sans audace

Si nous ne sommes plus cette force, qui jadis faisait trembler terre et ciel, ce que nous sommes, nous le sommes. Des cœurs héroïques, d'une même trempe. Affaiblis par le temps qui passe et par la fatalité. Mais fort par la volonté, de chercher, d'explorer, de découvrir, et de ne rien concéder. ©️ signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 35 ans
Messages : 395
Occupation : Capitaine des renseignements dans la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine
DC : Avaïane-Lann Privlorr

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Bienvenue sur le forum^^ Très bon choix de perso!!!! :hourra:


TEAM 0/20:
 

But love doesn’t make sense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Citoyen

Age : 26 ans, orpheline depuis 6 ans.
Messages : 491
Occupation : Ancienne mécanicienne pour la résistance, excellente pilote et combattante. Sensible à la force, mécanicienne sur la Watchtower à présent.
Localisation : Coruscant, précedemment D’Qar, originaire de Qi Lozar.
Race : Humaine, sensible à la force. Née dans un vaisseau en direction de Qi Lozar.

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen

Lexa en sith, je peux qu'approuver :hearty: Bienvenue !



« soon enough my time will come
and all who stood in my way will fall. »


.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Bonjour,

Toutes nos excuses pour ce retard dans ta validation. Je viens pour modérer ta fiche comme demandé.

Commençons par les questions et les différents onglets d'information. Tu as dépensé 10 points dans tes compétences, et non 9 comme prévu par ton âge et ta race. Pour rappel, les compétences d'archétype te coûtent 1 point par niveau et les autres compétences te coûtent 2 points par niveau. De plus, j'aimerais que tu précises les compétences que tu choisis dans ton archétype ( 2 pouvoirs de force mais lesquels ? ).
Attention à l'utilisation du terme Ordre Sith dans les questions, il n'existe pas à notre époque. J'avoue ne pas avoir très bien compris la manière dont Maud perçoit la Nouvelle République, d'autant que la description que tu en fais devrait présenter un intérêt pour un Sith ( sentiments dominent la raison par exemple ).
Je te demanderais de développer un peu plus la question sur les Vestiges de l'Empire.

Concernant ton histoire à présent, j'aurais quelques petites choses à préciser ou à demander pour plus de compréhension et de logique.

Citation :
Le poids important avait bloqué sa jambe, mais avait aussi sectionné l'artère principale, comment ce fait-ce qu'il ne gisait pas encore dans son propre sang comme sa "compagne" ? La masse compressait tellement la jambe qu'elle en empêchait toute circulation.

Je ne comprends pas très bien ce passage. Tu sembles dire que la mère de Maud est morte, cependant dans tout le texte précédent, tu ne décris que les attaques sur ton géniteur. A quel moment ta mère a été touché ? Par qui ? Et pour quelle raison ?

- Il n'existe pas de tribunaux pour les esclaves, et encore moins sur Tatooine sur le territoire des Hutts. Tu passes à la rigueur devant un Hutt qui juge de ta valeur, et décide arbitrairement de ta sanction. Ce dernier peut décider de t'envoyer dans une arène, mais attention dans ce cas de figure, Maud n'aurait pas eu d'arme pour combattre. Ce serait juste une formalité pour la mise à mort, de manière à voir la victime courir dans tous les sens. Il n'y a aucune notion de combat loyal dans ces conditions. Si tu veux partir dans une idée de gladiatrice. Je peux te proposer la solution suivante : un propriétaire t'achète au Hutt qui te juge, et te met dans l'arène pour voir. Cela me semble être la meilleure option pour conserver ton histoire en l'état.

- Petit détail, en -2, Maud est âgée de quinze ans. Nous ne connaissons pas la date de naissance, donc partons dans le basique.

- Dans le paragraphe de l'an 4 évite de mettre une date trop précise, cela donne envie de la vérifier. ( je suis trop crevé là mais j'ai tendance à être un peu tatillon )

- J'aimerais que Livia et Triss passent donner leur accord de manière à être sûr qu'elles ont validé les passages où elles apparaissent.

- Concernant tes exploits de gladiatrice, elle peut être reconnue sur la planète et adulée de certaines personnes. Mais il faut rester dans le domaine du raisonnable, aucun membre ne démarre avec une grosse notoriété de base vu qu'on souhaite qu'elle soit construite dans le RP.

- Je rencontre un gros problème concernant ta rencontre avec Triss et Livia. J'imagine mal un Sith souhaitant conserver son anonymat sortir un sabre laser en pleine arène, mais je la verrais te faire une proposition et une démonstration de force plus discrète. Bon après pourquoi pas... Chaque utilisateur de la force est libre d'agir comme il le souhaite.
Cependant, à l'époque où se déroule ton histoire, personne ne sait que les Sith existent ni même que les Jedi seront bientôt de retour en force. Alors décrire un sabre laser à un officier des renseignements, je ne peux pas valider ça. De plus, que l'empire vienne recruter une gladiatrice pour cause de manque d'effectif, surtout que la défaite de Palpatine est encore récente, me parait totalement impossible et je ne peux valider en l'état.

Bon courage pour les modifications.
Je suis à ta dispositions en cas de questions ou d'informations complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 25
Messages : 63
Occupation : Shadow, assassin sith
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

Pas de problème rien ne presse et je vais pas m'enfuir au bout de deux jours d'attente :innocent:

- Ca doit déjà être mieux pour les compétences normalement !

- Je m'occupe des modifications dès que je peux

- Je sais pas si j'ai très mal expliqué mais en résumé ça fait ça
1\ Maud fait tomber le vaisseaux sur son propriétaire et lui bloque les jambes
2\ Sa mère se retourne, et Maud lui saute dessus
3\ Maud plante un tournevis dans le cou de sa mère
4\ Elle se relève et se dirige vers son père pour l'achever.

- No problemo je m'en occupe

- Petite erreur de calcul my bad

- Si tu parles des six ans qui sont décomposés, je le supprimerai, je trouvais ça juste drôle

- J'avais passée une annonce dans les Questions, et elles m'ont répondu dans le sujet mais je pense qu'elles pourront confirmer avoir validé les passages où elles apparaissent.

- Sur ce point, je voyais plus cela comme une flatterie que comme un constat, une façon de se la mettre dans poche en somme.

- Les rencontres avec les deux "intervenants" s’effectuent dans les appartements où Maud séjourne et non au beau milieu de l'arène..
Du coup je pense que je vais devoir supprimer le lien avec Triss parce qu'il n'y a plus vraiment de raisons valables.


color=#B22222

Pas de gloire sans audace

Si nous ne sommes plus cette force, qui jadis faisait trembler terre et ciel, ce que nous sommes, nous le sommes. Des cœurs héroïques, d'une même trempe. Affaiblis par le temps qui passe et par la fatalité. Mais fort par la volonté, de chercher, d'explorer, de découvrir, et de ne rien concéder. ©️ signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 46 ans
Messages : 155
Occupation : Seigneur Sith
Localisation : Korriban
Race : Humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

Je passe pour dire que je valide mon petit passage :cloud:


Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Born to die | Maud Heynckes | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joyeux anniversaire Maud !!!!!
» Période d'essai terminée : Gray
» 03/11 - PTQ Born of the Gods - Ludwigshafen
» Magic Online Pro Tour Born of the Gods Qualifiers
» 08/09 - PTQ Born of the Gods - Metz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Héros validés-