Peinture de guerre au placard | ft. Zhane Thelcar



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Peinture de guerre au placard | ft. Zhane Thelcar

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sith

Age : 25
Messages : 63
Occupation : Shadow, assassin sith
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith


First steps
Zhane & Maud


M83 - Solitude

Maud avait découvert les galeries creusées à même la colline il y a quelques années de cela. Elle s'était rapidement familiarisée à ce dédale souterrain. Si on enlève les quelques pièces de vie commune ou les entrées, seul la lumière artificielle éclairait les lieux. Si bien qu'on perdait rapidement la notion du temps, les jours se confondaient, n'étant rythmé que par les services de nourritures. Si certains ne supportaient pas cet atmosphère qui pouvait se montrer assez oppressante. Après tout, la plus part des humanoïdes avaient été conçus pour vivre à l'air libre, et même si les lampes apportaient les éléments essentiels à leur peau, leur instinct leur criait qu'il ne s'agissait pas de la meilleure façon de vivre. De plus, les Sith étaient pour la plus part des êtres colériques, impulsifs, peu sociales, dans ces conditions de proximités, il n'était pas rare de voir éclater des bagarres et autre altercations qui ne faisaient que faire montrer la pression. C'était un soulagement pour la plus part que de partir en mission, de pouvoir s'éloigner de cette planète.

En ce qui concernait Maud, il fallait bien avouer qu'elle sortait un peu de la généralité. Longtemps enfermée dans un atelier, elle s'était habituée à la promiscuité sans pour autant se lier. Elle savait attendre, son heure venait toujours, ses talents étant appréciés, et même si elle n'était pas satisfaite de devoir contenir ses désirs de théâtralité, elle s'exécutait en bon petit soldat. L'Ordre Sith avait su se montrer assez offrant pour qu'elle les rejoigne, à présent qu'elle possédait une place que peu pouvaient envisager, elle se devait de la tenir. Elle n'était pas particulièrement ambitieuse, elle avait vite compris que l'espoir n'était qu'une moyen supplémentaire de souffrir. Vivre au jour le jour et profiter de chaque souffle était la meilleure solution.

Dans la journée, la chaleur qu'on ressentait sur la surface désertique traversait la surface et se transmettait aux différents canaux souterrains. Le moindre mouvement devenait insupportable, il y avait une atmosphère chargée en humidité, torride, et puante. Maud avait été habituée aux températures élevées, mais certainement pas à un taux d'humidité aussi haut. Elle ne sortait des pièces les plus profondes de leur habitat que lorsque la température baissait, en profitant pour aller s'entraîner. Souvent il fallait plusieurs heures avant que le calme ne revienne, et que la fraîcheur remplisse les couloirs.

A ces heures sombres, peu étaient ceux qui sortaient le bout de leur nez. Maud avait donc la salle d'entraînement pour elle seule. Il y avait bien sur des zones pour s'entraîner au sabre, mais la brune n'avait à son avis, plus grand chose à apprendre dans ce domaine, aussi se concentrait elle sur une pratique qui lui échappait totalement. Elle s'apparentait à un contrôle dans l'espace d'objet animé ou non. Pour ce faire, elle avait décidée de perfectionner son corps. Le corps contrôle l'esprit et l'esprit contrôle le corps. Contrairement à ce que nombre de personne pense, ils ne font qu'un, une seule et même entité. Un simple débardeur ainsi qu'un short l'habillaient, elle ne craignait pas le regard d'autrui, il y avait été habituée, et puis qui viendrait l'observer à cette heure tardive ? Par mesure de sécurité, elle était entourée de tueurs après tout, elle avait emmenée ses sabres.

Malgré l'adoucissement de la température ambiante, elle n'en restait pas moins élevée, et les exercices de musculation qu'elle effectuait n'aidait pas. S'aspergeant d'eau généreusement, elle tenta de chasser les gouttes de sueurs qui venaient brûler ses yeux. Saisissant un poids de plusieurs dizaines de kilos à deux mains, jambes fléchis, elle força sur ses quadriceps et tenta de se relever. Un instinct, comme une petite voix, lui chatouilla l'esprit. Sans chercher à comprendre, elle lança le poids dans la direction que lui avait indiqué son esprit, ce dernier atterrit à proximité de l'intrus. Si il pouvait lui écraser les pieds elle n'allait pas s'en plaindre.

M - « Si la porte est fermée, c'est que j'veux pas être dérangée. Dégage. »

Lâcha-t-elle avec froideur. Dans la foulée, elle se pencha, attrapant ses deux armes et les gardant à la main. Qui qu'il soit, elle n'était pas vraiment d'humeur à se socialiser. Être interrompus ainsi durant ses exercices ne la mettait pas de la meilleure des humeurs.


Emi Burton


color=#B22222

Pas de gloire sans audace

Si nous ne sommes plus cette force, qui jadis faisait trembler terre et ciel, ce que nous sommes, nous le sommes. Des cœurs héroïques, d'une même trempe. Affaiblis par le temps qui passe et par la fatalité. Mais fort par la volonté, de chercher, d'explorer, de découvrir, et de ne rien concéder. ©️ signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
 

Peinture de guerre au placard | ft. Zhane Thelcar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ZOULOUS!!!!
» [Orks-Peinture] c'est que des eldars, on peut renvoyer la moitié des boyz !
» Guerre de Sécession - Galerie de Kimono
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» WAB Guerre de 100 ans, Règles spéciales et listes d'armées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Korriban [Ordre Sith]-