Conseil N°1



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Conseil N°1

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: Conseil N°1   21/4/2016, 12:54



Conseil N°1
Jedi

La nuit était tombée sur cette partie de Coruscant. Le ballet incessant de speeders qui se mouvaient dans un rythme harmonieux illuminait le ciel étoilé. Les hauts immeubles aux alentours semblaient impassibles à cette vie qui les englobait. Je me tenais là toujours sur mon siège dans la salle du conseil. Je réfléchissais comment allait se passer la soirée. Il y avait bien des choses à voir pour l'ordre. L'égide était la première étape dans la reconstruction de notre groupe. J'étais fière de cela, même si j'aurais préféré que le blondinet puisse voir tout ça. D'un geste de l'esprit, je balayais la nostalgie des souvenirs de Yavin 4.

Maintenant que nous avons un lieu de vie, il fallait s'occuper de tout ce qui était administratif et établir une politique logique. Le plus à même pour m'aider pour le moment c'est bien Kilian. De par son passé dans l'ancien ordre, il avait reçu un enseignement proche du mieux. Je percevais déjà que nous allons être sur beaucoup de points sur la même longueur d'onde. Je me levais alors en laissant le sabre d'Alura sur le fauteuil. Qu'est-ce qui c'était passé pour elle ? Aurais-je dû me retenir ? J'étais maintenant à la tête, je me devais d'être exemplaire. Je sentais alors la présence de Killian arrivée.


Tu tombes bien, je pensais justement à toi. Comme quoi la Force est surprenante. Nous avons beaucoup de choses à voir ensemble. Tous d'abord j'aimerais que l'on discute de qui devient quoi dans l'ordre. Il va s'en dire que tu as ta place parmi le conseil. Oui je me sens un peu seul, donc choisi celui qui te conviendrait le mieux.
J'avais pris place pour ma part dans celui qui faisait presque face aux escaliers. J'invitais mon comparse à se mettre là où il le souhaitait. Je repris tous juste après.

- Ta place est bien celle d'un maître, tu es les valeurs et les qualités pour prendre une place qui te revient de droit. Nous devons essayer d'assigner les tâches de chacun dans la vie de tous les jours, mais aussi dans l'ordre. J'aimerais que tu t'occupes de deux, trois choses que toi seul peut faire de par ton expérience chez les contrebandier. Tu devais me dire quelque chose d'important concernant des jedi devenu sith, qu'est-ce donc cette histoire ? De plus, faudrait qu'on mette en lumière certaines choses avec chacun des autres membres. Nous allons avoir une soirée difficile et longue, j'espère que tu es prêt à la vivre.

Alors que Kilian prenait place dans un des fauteuils, je commençais à lui expliquer tout ce que j'avais pensé comme organigramme Jedi. On allait devoir par ailleurs recevoir chacun des autres membres pour débattre sur où ils en sont dans leur chemin sur les voix de la Force, de leurs envies, besoin et poste. Reprendre à plat, chaque personnalité, chaque individu et chaque histoire. C'est en construisant sur des bases solides que nous pourrons avancer. Chacun de nous avait sa pierre à mettre à l'édifice pour que l'on puisse avancer tous ensemble. Même si je savais au plus profond de moi que certains allaient être plus difficiles à cadrer que d'autre. Maître Yoda et Maître Windu aurait dû me laisser un holocron pour tenir un ordre en place, ça se serait appelé "L'ordre Jedi pour les nuls". Je me rassis sur mon fauteuil en laissant la parole à Kilian.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   22/4/2016, 13:34

La journée avait filé très rapidement. Kilian avait pu discuter un peu avec sa fille, et surtout il pensait avoir pu l’aider un peu à sa manière concernant ses doutes. Cette conversation avait confirmé ses doutes concernant le degré de préparation des Jedi à l’heure actuelle. Par la suite, il avait arpenté le vaisseau se familiarisant avec celui-ci. Le poste de pilotage avait été son principal arrêt, compte tenu qu’il serait probablement amené à le piloter lorsqu’il serait à bord. La situation était compliquée. Il n’avait eu aucune nouvelle de Jayden et Jerick, parti en compagnie de Leia plus tôt dans la matinée. C’était probablement un test imposé par Ronas, pour les sonder et se faire une idée de leur niveau. La position du mirialan n’était pas aisée. L’archiviste devait prendre la tête d’une troupe hétéroclite, dont certains étaient en quête de réponse. Il n’aurait pas apprécié d’être à sa place. En pensant à cet état des choses, un frisson lui parcourut l’échine. Comme un mauvais pressentiment qu’il préféra oublier plutôt que de confirmer. Ils avaient beaucoup de travail à accomplir en peu de temps, des préparations à faire et une organisation à reconstruire malgré leurs petits nombres. On comptait sur eux. La révélation de leur existence durant les incidents du district 1313 avait apporté son lot d’espoir et de problèmes. Il aurait nettement préféré qu’il reste dans l’ombre plus longtemps, jusqu’à ce que les jeunes soient prêts.

Ses pas le menèrent vers la salle du conseil, ou en tout cas son équivalent sur le vaisseau. Sa construction avait vraiment été pensée pour les Jedi. Sans même frapper, agissant toujours comme sur un vaisseau de contrebande, Kilian entra dans la pièce et vit tout d’abord les sièges. C’est la voix de Ronas dans son esprit qui le sortit de ses pensées. Il n’avait été qu’une ou deux fois en compagnie de son maître face à l’ancien conseil, et cette salle avait un goût de nostalgie. Le pilote retint une grimace en entendant que Ronas l’attendait en quelque sorte. La surprise fut sa première réaction. Son expression devait être impayable. Lui… Au conseil. Si son maître voyait ça, il devait déjà en train de rire aux éclats. Passé sa première réaction, il lança simplement.


_ « On est vraiment aussi désespéré que ça qu’on ait besoin de moi au conseil. »

Un sourire s’afficha sur son visage presque immédiatement, tandis qu’il observait les sièges tout simplement. Le choix de Ronas était logique quand on prenait le temps d’y réfléchir, et c’était probablement le choix le plus judicieux vu la situation. Mais cela lui faisait extrêmement bizarre. Devait-il accepter ou non. En avait-il le droit ou même les capacités. Ronas reprit la parole et le sortit de sa torpeur. Le pilote se gratta l’arrière du crâne en observant le mirialan. Il était un peu gêné par la situation actuelle, mais il avait promis de faire un effort et de se plonger pleinement dans son rôle de Jedi. Après tout, qui d’autre pouvait aider son interlocuteur en cet instant. Des noms lui venaient à l’esprit, mais ils n’avaient pas son expérience autant comme Jedi que dans la vie. Finalement, Kilian s’installa tout en écoutant Ronas. Il laissa une place à côté du vieux sage, et se posta sur sa droite.

_ « Prêt ou pas je suppose qu’on a pas le choix malheureusement. » Il sourit et soupira légèrement. « J’ai rencontré un visage connu, et je peux t’affirmer qu’elle a sombré dans le côté obscur. Ce n’était qu’une enfant à l’époque. Cette discussion m’a confirmé qu’un autre padawan était en vie… Si cela ne te dérange pas, j’aimerais mener mon enquête avant de me prononcer sur ce point. Mais si cela se confirme, il se pourrait que je sache qui est à l’origine de l’attentat sur Yavin. » Il s’interrompit quelques secondes avant de continuer. « Je me doute que tu meurs d’envie de me poser plus de questions, mais j’aimerais que tu respectes mon choix pour le moment. Disons que j’aimerais confirmer mes doutes avant de dire quoi que ce soit. Je serais prudent. Rassures-toi. »

Kilian se doutait bien que ce choix pouvait déranger, mais Keryl était un ami, un frère à ses yeux. Il ne pouvait accepter la situation actuelle, et avait besoin d’en avoir le cœur net avant de prononcer la moindre accusation. Un peu comme si il refusait la réalité pour le moment, ou l’évidence. Finalement le chemin emprunté par ce padawan aurait pu être le sien sans sa perte de mémoires.

_ « Pour le reste que veux-tu me confier comme tâche à côté de ça ? Tu veux renflouer les caisses et tu comptes sur moi. » Il laissa échapper un petit rire. « Plus sérieusement je comprends ce que tu veux faire. J’aimerais simplement ajouter deux petites choses. Concernant le sabre à tes côtés, je pense qu’Alma nous cache des choses importantes… Ce que j’ai senti c’était le côté obscur lorsque j’ai dû la ficeler. Désolé pour ça d’ailleurs. Et à côté de ça, je pense que les jeunes ne sont pas prêts à combattre. Il faudrait trouver un moyen de leur fournir de l’expérience… Si seulement on avait encore ses droïdes avec leurs lances de l’époque de la guerre des clones. Des adversaires intéressants pour de jeunes Jedi. »

Kilian observait Ronas, mais ne pouvait s’empêcher de regarder la salle. Comme si il s’attendait à voir apparaître les anciens maîtres, avant de recevoir des remontrances pour la place qu’il occupait. C’était impressionnant d’être dans cette pièce, et d’être responsable d’autre chose que sa propre existence. Son changement d’attitude pouvait être surprenant, alors quelques secondes auparavant il était prêt à tourner les talons pour refuser l’offre. Mais sa vie de contrebandier lui avait appris deux choses importantes. S’adapter simplement aux situations pour en prendre le meilleur, et accepter même les situations les plus étranges comme des situations naturelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   22/4/2016, 19:13



Conseil N°1
Jedi

Je me doutais bien que ce que j’avais proposé à Kilian était en dehors de tout ce qu’il avait pensé. Mais je présentais qu’il avait toutes les qualités requise pour ce poste. Je n’avais d’ailleurs pas de compte à rendre à qui que ce soit. Je n’allais pas gérer un ordre sans aide. Sinon on irait droit dans une autocratie et je ne le voulais absolument pas. Le conseil Jedi était la base et le sens même de notre ordre. Je me sentis soulagé lorsque je vis l’homme s’assoir dans un des fauteuils. Il allait m’épauler dans cette tâche qui promettait d’être lourde dans les semaines, mois et années à venir. Il prit place au plus proche des escaliers, ce qui me semblait logique quant à sa future fonction de pilote principale du bâtiment.

Il soupira et m’appris que l’attentat avait été perpétré par quelqu’un de l’ancien ordre. Je ne pouvais me rappeler de tous les padawans qui avaient foulé les pieds dans le temple. Je m’en remis au jugement de Kilian. Il s’entait bien ma curiosité piquée à vif mais je me devais de respecter son choix quant à la véracité de ces propos.


*Je trouve ta demande sage et logique, qui ne fait qu’accentuer le fait que tu es taillé pour cette place de maître et de membre du conseil. Je ne t’embêterais donc pas sur cette enquête. Mais j’aimerais que tu en laisse une trace dans un holobloc au cas où il t’arriverait malheur. Ce qui serait le plus tragique.*

Je laissais alors mes paroles en suspens dans son esprit. Je ne prenais même pas la peine de bouger les lèvres pour simuler la journée avait été longue. Seule la voix de Kilian résonnait à présent dans la coupole en verre. Parfois c’était son rire rauque et tellement familier. On était bien loin de l’image que l’on avait tous des anciens ordres. A nous deux, essayant de recréer une structure logique et stable pour un ordre encore trop instable. Le vide qu’il y avait entre nous et autour de nous nous faisait bien ressentir notre solitude face aux événements. Mais bon il fallait que l’on se serre les coudes. La première disposition de Kilian serait de mettre en lumière le comportement plus que téméraires d’Alma, son côté obscure avait pris trop de place dans sa vie sans doute. Ensuite il me proposa l’idée des robots de combat, qui ma foi serait une excellente idée. Tant pour les plus jeunes que pour les plus anciens, s’entrainer était normalement quelque chose de quotidien.

*Ne regarde pas les autres sièges de cette manière, ils ne vont pas te manger, j’espère que l’on trouvera des personnes pour s’y asseoir, enfin s’il reste des survivants. D’ailleurs Je me demande quand Lidari nous rejoindra, toujours avec les blessés graves de Yavin 4. Je pense sérieusement à la faire également rentrer au conseil. Un peu de féminité ici ne nous ferait aucunement du mal, bien au contraire. Concernant Alma, nous allons pouvoir la convoquer ici sous peu et mettre tout ça au clair. Tu dois apprendre des choses sur elle, mais ce n’est pas à moi de les dévoiler. Concernant les robots de combat, j’ai quelque crédit à dépenser en stock et un contact pour avoir un droïde militaire. Il faudra juste que tu le bidouille un peu pour en faire un robot qui s’adapte à l’adversaire qu’il a en face de lui. Car je vois mal Reika ou Alma se battre derrière toi ou moi. On est d’accord qu’ils ne sont pas prêts à se battre. A survivre, et encore j’ai du mal à y croire s’il se retrouve devant de grand seigneur sith.*

Rien que l’idée d’imaginer les corps sans vie de mes compagnons me retourna l’estomac. Mais comme à mon habitude, je ne montrais rien. J’usais souvent de la lumière de la Force pour m’aider à surmonter mes doutes et mes craintes. Je laissais la chaleur et la lumière reprendre le dessus pour reprendre.

*Si tu n’as rien d’autre à ajouter, je te conseil d’inviter Alma et d’en discuter avec elle. Que la Force soit avec nous dans notre épreuve*

acidbrain



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   23/4/2016, 00:04

Kilian était surpris tout en ayant conscience de la justesse de l’offre de Ronas. L’avantage entre eux c’était qu’il ne s’encombrait pas de faux semblants ou de fioritures pour s’annoncer les choses. Ils se parlaient franchement s’annonçaient directement les points litigieux comme plus agréable, et l’ancien contrebandier appréciait cette attitude chez le vieux maître. Finalement, comme tout contrebandier digne de ce nom, il s’était simplement installé dans un fauteuil acceptant la réalité de la situation et la nécessité d’accepter cette requête. Il s’adapterait au fil de l’eau à ce rôle bien particulier au sein de ce nouvel ordre. Que ce soit involontairement ou instinctivement, il prit place sur le fauteuil au plus près des marches… Comme pour se préparer à s’enfuir au moindre signe d’inconfort. Il hésitait encore mais accomplirait cette tâche avec efficacité. On avait besoin de lui et on compterait sur lui. Des éléments suffisamment importants pour lui permettre de se faire violence le temps de s’ajuster pleinement à la situation. Finalement les premières paroles du Jedi abordèrent l’un des sujets évoqués par Ronas. Les Jedi devenus Sith. Il révéla quelques informations, mais ne fournit aucun nom. Il avait envie d’en avoir le cœur net, comme un besoin de confirmer tout ceci avant de l’avouer aux autres. C’était une réaction probablement stupide et capricieuse, mais il y tenait malgré tout. La réponse de Ronas le fit sourire.

_ « Ça marche. Je mettrais ça sur holobloc de manière à conserver une trace. Et t’inquiète pas, j’ai accepté et je ferais ce qu’il faut même si il me faudra du temps pour m’habituer. »

Cette fois, Kilian parlait de sa condition actuelle. Mettre par écrit ou en mémoire quelque part ses informations était un choix judicieux. Même si il comptait simplement partir à la pêche aux informations, et n’avait pas forcément l’intention de rencontrer Keryl pour autant. Il imaginait déjà très bien la finalité d’une telle rencontre entre eux. L’ancien contrebandier reprit la parole pour aborder d’autres sujets tout aussi préoccupant de son point de vue. Il y avait évidemment le cas d’Alma et son comportement pour le moins étonnant à la Watchtower. Le côté obscur. De nombreux Jedi semblaient y être sensibles ces derniers temps, et c’était plutôt inquiétant comme pensée. Il en vient ensuite à l’idée des droïdes d’entraînement. Ses pensées se tournèrent immédiatement vers les MagnaGuard de la guerre des clones. Des droïdes capables de donner du fil à retordre à un Jedi, surtout en grand nombre. Il avait déjà une petite idée de l’endroit où en trouvait. Son regard dévia sur la salle vide. Ronas le sortit de ses pensées en prenant la parole. Un sourire accueillit sa remarque sur les sièges vides, et il se concentra sur la suite. Lidari. Kilian l’avait presque oublié depuis le temps. Les secrets d’Alma. Il en avait toujours eu conscience sans forcément chercher à les découvrir pour autant, et aujourd’hui il s’avérait que cela devenait une nécessité. Son instinct lui criait qu’il n’allait pas apprécier ce qu’il apprendrait.

Pour la suite, il fut heureux de constater que Ronas était d’accord avec lui. Des hochements de tête confirmèrent son intention de les trafiquer un peu pour en faire des adversaires plus coriaces et plus difficiles. Quelques plaques de cortosis les aideraient à survivre plus longtemps. Une première expérience intéressante. Kilian ressentait encore les décharges des lances lors de combat à l’époque. Le vieux maître conclut son discours par une question.

_ « Rien d’autre à ajouter d’important pour le moment, si ce n’est que je m’occuperais des droïdes rapidement. »

Après cette simple phrase, Kilian ferma les yeux et interpella mentalement Alma avec la Force pour l’inviter à venir les rejoindre dans la salle du conseil. C’était la méthode la plus simple et la plus efficace à l’heure actuelle. Et puis il devait s’habituer à agir comme un maître, et le sien n’hésitait pas à utiliser cette technique pour le trouver et le faire venir dans le temps.

_ « Elle arrive normalement. » Kilian s’était accoudé dans son siège, et continuait d’observer la pièce. « J’ai l’impression que les anciens vont débarquer pour m’enguirlander. »

Un sourire triste s’afficha sur son visage. Ronas devait avoir compris de qui il parlait, et les mêmes visages hantaient probablement sa mémoire en cet instant. En attendant Alma, Kilian se demandait bien quels secrets dissimulaient la blonde qui expliqueraient les évènements de l’Orono Bastra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 25 ans
Messages : 661
Occupation : Padawan Jedi
Localisation : Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi
MessageSujet: Re: Conseil N°1   23/4/2016, 08:48

CONSEIL N°1
...

Les yeux fermés, je me délecte de la chaleur sous l'écoulement continue de l'eau se fracassant contre ma peau pour ensuite la caresser. Je ne bouge pas, immobile sous le jet, tentant de m'endormir sous cet état qui me détendait au plus haut point. Cela doit faire maintenant quelques heures depuis ma dernière discussion avec Ashleigh, quelques heures depuis qu'elle avait quitté ma chambre. Dire qu'avant que nous ayons cette conversation, j'étais sur le point de me débarrasser de la force, Ash a su trouver les mots exacts pour me faire reprendre mes esprits. Je crois qu'elle commence à me connaître trop bien pour son propre bien. Au moins, j'ai pu me souvenir de ce pourquoi je la considère comme la sœur que je n'ai jamais eu. Finalement, j'ai décidé de garder ma connexion à la force et malgré cette décision, je me sens plus sereine que ce matin où j'étais encore ligotée. Le doute a cessé de ronger mon esprit et ce, grâce à Ash, je ne pourrais jamais la remercier assez pour ce qu'elle a fait pour moi. Même si cela paraît insignifiant, le fait qu'elle a pris le temps de me parler et de m'écouter, m'a retiré sur le cœur un poids horriblement lourd. Je me suis même surprise à son départ, d'étirer un étrange sourire naïf et innocent. J'ouvre les yeux lorsque Kilian m'interpelle télépathiquement, je reste un moment immobile cherchant à analyser la situation. Je ne mets pas longtemps à comprendre qu'à présent, j'allais devoir rendre des comptes. J'éteins l'eau prenant pleinement conscience de la situation, puis je sors de la douche pour faire face à ma projection enfantine. ** Tu es sûr de vouloir tout leur révéler. ** J'inspire une grande bouffait d'air, avant d'expirer longuement comme éjecter les mauvais maux. « Un nouveau chapitre s'ouvre Kashka, j'ai donc besoin de tourner la page. » Plus que jamais si je veux surpasser mes troubles et mes craintes du côté obscur. ** A l'instant... **

Mon regard se pose de nouveau sur la petite fille dont le ton de sa voix semblait troublé et surpris, tandis que je tentais de m'essuyer au plus vite. « A l'instant, quoi ? » Demandais-je sans vraiment être intéressée, trouvant plus d'intérêt de  me préparer pour me rendre au conseil, là où m'attendent Kilian et maître Dewan. Reste à savoir pourquoi, ils me convoquent, bien que je me doute que ce n'est pas pour des choses positives. ** A l'instant... Comment m'as-tu appelé ? ** Je m'arrête comme si mon cœur venait de prendre un coup, comme si chacun de mes membres avaient soudainement reçu un éclair qui les paralysait. « Comment ça ? » Comme un blanc soudain, je n'arrive plus à me souvenir du nom que j'ai employé, je n'arrive même pas à me souvenir si j'ai même, ne serait-ce qu'employée un quelconque mot la désignant. Mais peu importe, je me remis à m'essuyer, puis m'habiller à la suite. Je me rends la salle du conseil dans ma tenue habituelle, la capuche recouvrant ma chevelure trempée... Que j'enlève malgré tout, une fois entrée dans la salle afin de ne pas paraître impolie. Ma chevelure commence déjà à former des boucles rebelles qui m'agacent, je me place sur l'œil du cercle qui se trouve en son centre avant de rejoindre mes mains dans le dos. « On m'a demandé ? »     

Emi Burton




Light & Shadow
(c) black.pineapple



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   24/4/2016, 20:34



conseil N°1
Jedi

Je ne savais pas pourquoi mais quelque chose d’important allait enfin dans l’ordre. Des choix allaient être fait, des conséquences allaient en découler. Je respirais calmement, la présence de Kilian me rassurait. Il avait pris la décision de prendre ses premières responsabilités de maître. Il m’avertit qu’il avait convoqué Alura à nous rejoindre.


*Les maîtres ne vont pas te remettre en place, pour la simple est bonne raison que tu es à présent leur égal. Tu en es digne, je sais au plus profond de moi que même si tu seras un peu à la limite tu resteras fidèle aux Jedi, et par extensions à ta fille. J’ai entièrement confiance, même si tu ne me dis rien, ton jugement sera dicté par une volonté de vaincre le côté obscure.*

C’est sur c’est paroles que la jeune padawan entra. Fière, une sorte d’emprunte altière transpirait. Son éducation noble ressortait parfois par ses façons de réagir. Mais ce n’était pas là question du jour. Je grattais doucement ma barbe en la regardant fixement dans les yeux. Je m’insinuais doucement dans son esprit pour me retrouver une nouvelle fois devant cette grande porte sombre. J’avais un accès limité, mais c’était suffisant pour qu’elle puisse m’entendre en même temps que Kilian :

*j’aimerais que Kilian me dise exactement ce qu’il a vus de tes actions, qui ont mérité d’être attaché. Ensuite tu expliqueras ton point de vue sur l’histoire de l’orobasta. De plus, j’aimerais que tu dises toute la vérité à Kilian. Vraiment toute la vérité. Tu ne peux pas vivre dans le mensonge plus longtemps. Pour avancer dans la vie il faut parfois avouer ses peurs, ses échecs et ses envies. Sache qu’ici tu es en sécurité, que l’on ne te veut aucun mal. Nous sommes ici pour faire de toi une grande Jedi si tu le veux toujours. Mais laisse nous t’aider à y arriver, ais confiance en nous et prouve nous qu’à l’inverse nous pouvons compter sur toi complètement. C’est le début, d’un renouveau pour tout le monde mais également pour toi. J’aimerais que tu prennes conscience de cette chose que l’on t’offre. Mais avant tout ça j’aimerais que tu puisses me pardonner pour la gifle que je t’ai donné tous à l’heure, tu sais très bien ce qui m’a perturbé par sa présence*

Je fis l’éviter alors le sabre laser de la jeune fille vers elle. Le posant délicatement dans ses mains. Cependant, pour prévenir de tout débordement, je laissais mon esprit en alerte. Aux moindres mouvements suspects j’étais prêt à l’immobilisé complétement sans qu’elle ne puisse rien faire. Je savais que la chose qui était en elle allait se manifester d’une façon ou d’une autre. Mon rôle était d’aider Alura à accepter sa part d’ombre et de devenir le plus lumineuse possible grâce à cela. Son passé était une source de cicatrices, certes mais je savais qu’elle avait été déjà forte pour survivre. Son avancement dans la force allait la rendre encore plus puissante. Et c’était à nous de l’accompagner sur ce chemin.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   25/4/2016, 13:51

Conserver une trace était logique et cohérent. Cela ne posait pas de problème à Kilian de le faire, même si pour le moment, il n’avait rien de concret en dehors d’impressions et d’informations sommaires. La discussion suivit son cours sur des aspects plus pratique, et probablement plus problématique car concret et actuel. Ce n’était pas une inquiétude ou une préparation pour l’avenir. Quoi qu’en un sens l’entraînement des jeunes Jedi entrait dans cette catégorie. Il allait devoir trouver de tels droïdes, même si il avait déjà une idée de l’endroit où commencer les recherches. C’était de vieux modèles, mais dont l’utilité était encore impressionnante. L’ancien contrebandier ne voyait rien de plus à ajouter pour le moment. La remarque de Ronas sur les anciens maîtres lui soutira un large sourire. Certes il avait raison, mais c’était un sentiment qui s’éliminerait avec le temps. Un peu à la limite. C’était une évidence, puisqu’il l’avait toujours été de toute manière. En tout cas il se montrerait prudent surtout avec les rencontres qu’il prévoyait de faire dans les prochains mois. Vaincre le côté obscur était une certitude, et il se contenta de hocher la tête pour confirmer cette réalité. La couleur de cristal entrait clairement dans cette optique, et c’est probablement ce qui l’empêcherait de sombrer. L’avenir s’annonçait difficile et périlleux pour tous les Jedi présent dans ce vaisseau, et certains l’inquiétaient beaucoup plus que d’autres.

C’est sur ces pensées que Alma pénétra dans la pièce, répondant à son appel télépathique. Elle affichait toujours une sorte de prestance, que ne possédait pas l’ancien contrebandier. Probablement son éduction et son enfance. Kilian l’observait attentivement tentant de deviner ce qu’elle avait à révéler. Toujours accouder sur le fauteuil, il resta silencieux laissant Ronas prendre la parole. Il était le grand Maître et devait être le premier à parler dans cette situation, et puis Kilian avait l’impression qu’il avait quelque chose à dire de particulier à Alma. Des directives vu qu’il avait envie qu’elle révèle des choses durant cette entrevue. La vérité. Quels secrets pouvaient-elles bien dissimuler. Il avait toujours senti une part d’ombre en elle, mais possédant la sienne, il n’avait rien relevé de plus dans ce domaine et ne s’y était pas intéressé. Ce que Ronas disait semblait d’une importance plus grande que soupçonnée. Un renouveau. C’était exactement la situation qu’ils vivaient tous à différents degrés. Kilian observa le sabre retourner dans les mains de la jeune femme, avec une certaine appréhension.


_ « C’est à moi de parler je suppose. J’avoue que je n’ai pas suivi toute la conversation, et que je l’ai prise en route. Je connais assez Icarus pour savoir qu’il n’a pas sa langue dans sa poche, et que ses mots ont dû être durs tout comme son attitude. Le profit est ce qui compte parmi les contrebandiers. Voilà ce que je peux dire de ce qu’il s’est passé sur l’Orono Bastra. » Kilian avait insisté sur ses derniers mots de façon légère, corrigeant le plus discrètement possible Ronas. « Je suis arrivé au moment où Alma brandissait son sabre laser sur Icarus. Le capitaine du vaisseau. Ce que j’ai senti en elle était clairement le côté obscur sans aucun doute possible, bien que je mitigerais cette affirmation. Il y avait un conflit en elle, très léger mais présent. Je suis intervenu pour l’arrêter… Je l’ai assommé quoi. » Il lâcha Alma du regard pour la première fois, et observa Ronas quelques secondes avant de reprendre. « Je l’ai amené dans mon appartement pour discuter avec elle. Les choses se sont à peu près bien passé je dirais… Quoi qu’en substance on n’a pas vraiment avancé. Je lui ai demandé de rester avec moi le temps que nous vous rejoignons, pour que tu puisses faire quelque chose. » Il indiqua clairement Ronas cette fois avant de continuer. « Elle s’est enfuie, je lui ai couru après et je l’ai ficelé. Peut-être pas ma meilleure idée, mais la plus pratique dans ces circonstances. Voilà ce que j’ai à dire sur cet évènement. »

Kilian jugeait inutile de détailler plus leur conversation, vu qu’elle ne regardait qu’eux. De toute manière Ronas pouvait se douter du contenu de celle-ci dans les grandes lignes. L’ancien contrebandier serait d’ailleurs incapable de dire clairement tous les mots prononcés au cours de cet échange. Le Jedi conserva le silence après son intervention, vu que c’était à Alma d’intervenir et de réagir tout en faisant ces fameuses révélations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 25 ans
Messages : 661
Occupation : Padawan Jedi
Localisation : Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi
MessageSujet: Re: Conseil N°1   25/4/2016, 21:13

CONSEIL N°1
...



Nul besoin d'être un grand penseur pour comprendre que cette convocation, avait pour but de justifier certaines erreurs dont je suis responsable. Je sais que Maître Dewan et Kilian attendent en ce moment même des explications sur mon comportement et même davantage de ma part. C'est une situation qui allait finir par arriver dans tous les cas possibles et je pense, bien évidemment, au moment où je voulais couper ma connexion à la force. Je leur aurais expliqué la vérité sur moi, afin qu'ils autorisent la suppression de mes pouvoirs. Toutefois, Ashleigh m'a convaincu de renoncer à cette idée et maintenant que j'y réfléchis, elle a été à ce moment-là une sœur géniale. Je suis donc entrée dans la pièce, sans aucun doute, la salle des conseils au vue de sa structure et des dispositions des sièges. Je ne jette qu'un rapide et furtif regard avant de porter mon intérêt sur maître Dewan et Kilian. C'est d'abord papy qui commence à engager la parole et ses paroles ne me surprennent guère, car je les attendais, je sentais que c'était à ce propos qu'on m'avait convoqué. L'image que j'ai donnée de moi ce matin, ne doit certainement pas y être pour rien. Je l'observe en prenant soin de bien l'écouter, il tente de me convaincre qu'il n'est plus nécessaire que je vive davantage dans le mensonge... Toutefois, il n'a même plus à s'inquiéter, je n'allais pas leur mentir sur ce que je suis et je comptais bel et bien leur dire la vérité, ici et maintenant. Je traverse cette espèce de moment où je m'en fous un peu de la manière dont-il me voit... Je suis prête à leur dire tout, s'ils m'acceptent tant mieux, s'il me rejette, je serai à quoi m'en tenir, ni plus, ni moins. Puis, finalement, il s'excuse de m'avoir giflé, qu'apparemment il a été perturbée par « sa présence ». Je reste perplexe, je ne vois pas du tout de quoi il parle, levant par réflexe un sourcil.

** Impressionnant. ** Mon regard se détourne quelques instants pour se poser sur la fillette en robe noire, dont le regard était dirigé vers maître Dewan. ** Il ne peut pas me voir, puisque je ne suis que le fruit de ton esprit... Pourtant, il me sent ! ** Cette fois je me retourne à nouveau vers maître Dewan, un regard encore plus perplexe qu'avant. Comment peut-il sentir la fillette, je pensais qu'elle n'existait que dans ma tête ? Même Lucrèce sentait juste une présence obscur, mais cette présence obscur ne désignait en rien la fillette. C'est plus complexe que ça et ça l'est beaucoup moins à la fois. Elle est... elle est moi, une partie que j'ai reniée inconsciemment, lui donnant une forme d'existence à mes yeux. La sentir, reviendrait juste à me sentir moi et peut-être, certainement de manière bien plus stable et posée que je ne le suis actuellement. ** Stable et posée ? Tu veux plutôt dire, calme et glaciale, petite fille... C'est largement différent. S'il me sent, je dois lui provoquer en lui un certain malaise, ou une confusion... Puisque, en effet, je suis tout simplement toi... C'est comme vouloir déceler les nuances deux odeurs pourtant identiques. Toutefois, s'il a cette sensibilité si aiguisée qui lui permet de me distinguer, il est maintenant le mieux placé pour sceller ou libérer le vrai potentiel du... ** Kin'Lura'Gi, je sais... Mais serait-il aussi capable de te sceller toi ? ** J'en doute, ta folie ou ma présence, n'a rien à voir avec la force ou la force obscur... Petite fille. C'est d'ailleurs pourquoi je ne suis pas inquiète que tu coupes ta sensibilité à la force ou pas. ** Ce n'est pas comme si je ne voulais plus la voir, c'était une question qui, justement, montrait mon inquiétude quant au risque de la perdre. Je m'étais habituée à sa présence et je ne pourrais plus imaginer de ne plus vivre avec elle à mes côtés. De plus, j'ai le sentiment que j'ai oublié quelque chose d'important dans ma vie...

Et quelque chose en fond de moi me dit que la fillette est cette manifestation de mon inconscience, cette clé qui pourrait me raviver la mémoire, petit à petit. Peu importe, Kilian termine à son tour de parler, mais mon regard s'attarde en direction de maître Dewan, sentant la gêne monter en moi... Non pour ce que je m'apprêtais à dire, mais plutôt parce qu'une certaine « présence » tournait autour du papy avec un air, pseudo fasciné. ** Est-ce que tu crois qu'il me sent là ? ** Me demande-t-elle alors qu'elle agite sa main juste à quelques centimètres du visage de maître Dewan. Je tousse pour tenter de garder mon sérieux et ma prestance. « Heu... Eh bien... Par où commencer. » Mon regard se perd à la suite dans le vide, lorsque je me plonge dans mes pensées pour chercher mes mots. « Ce qui s'est passé sur l'Orono Bastra n'est que le fruit de mon impulsivité, mêlée à une accumulation de colère et de mal-être. Mon face à face avec Icarus, c'était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. » Annonçais-je avant de poursuivre immédiatement. « J'ai traversé diverses situations après Yavin IV, je n'ai jamais pu évacuer ce que j'avais en moi. Je n'ai jamais vraiment pu méditer depuis l'attentat, notre rencontre au temple n'a fait que raviver la douleur, n'arrangeant pas mon instabilité émotionnelle. Le fait qu'Icarus me vire, ne m'a pas affligé en soi, mais c'est plutôt la raison qui m'a fait sombrer dans la colère. Trois jours d'absence, trois jours pendant laquelle je tentais de survivre parmi les vivant... Un mercenaire Mandalorien fut chargé de me kidnapper, pour m'amener à un seigneur Sith qui, sans le moindre doute, était le même Sith que j'avais aperçu sur Yavin... Apparemment, il s'était aperçu que je l'avais vu et depuis, il me traquait... Je n'ai donc pas eu le choix que de l'affronter. » Je baise le regard, d'un air songeur... « Il... Il a réussi à me faire croire que c'est moi qui ai tué Maître Skywalker, via l'obscurité en moi. »

Je relève mon regard vers Kilian et maître Dewan. « Et jusqu'à maintenant, je suis encore au fond de moi persuadée qu'il dit peut-être la vérité. Car... Ma mère, qui est elle-même un seigneur sith, m'a fait quelque chose à ma naissance et durant mon éducation. Lorsque la colère me submerge, je perds connaissance et lorsque je reviens à moi, je me rends compte que j'ai fait des choses monstrueuses. Mais je n'en ai aucun souvenir, si ce n'est que les rares survivants qui me font face peu après, me traitent de monstre. C'est une autre utilisatrice de la force que j'ai rencontré aussi sur Yavin, qui m'a fait prendre conscience de cette chose que j'ai nommée : la forme Kin'Lura'Gi... Cette utilisatrice m'a expliqué, en ayant témoigné de cette forme, que je suis comme explosion de noirceur, mais c'est comme faire face à une bête sans conscience, sans émotion. Le sith que j'ai affronté, a décrit le la même chose avant de m'annoncer que j'étais l'assassin de Maître Skywalker. » J'inspire profondément avant d'expirer un bon coup. « Voilà pourquoi je n'étais pas bien jusqu'à maintenant... De plus, je n'avais pas l'intention de faire quoique ce soit à Icarus, je n'ai pas perdu la raison pour autant. Je voulais lui prouver que j'étais apte à rester une garde, mais je me rends compte que j'étais dans l'erreur. » Mon regard se concentre sur maître Dewan. « La présence qui vous trouble en moi, maître Dewan, n'a rien avoir avec le Kin'Lura'Gi, mais sa présence justifie le traumatisme que ma mère à causer en moi, en créant cette faculté obscur. Par ailleurs, mon n'est pas Alma Talik, mais Alura Visiris, de la noble famille Visiris se trouvant sur Naboo. Ma mère se nomme Mara Visiris et depuis que j'ai fugué, elle met tout en œuvre pour remettre la main sur moi et finir mon enseignement Sith, c'est pourquoi j'ai caché mon identité. Ma mère est puissante, pas seulement parce que c'est un seigneur sith, mais parce qu'elle est aussi Sénatrice... »

Je me tus un moment, avant de poursuivre... « S'en prendre à elle, c'est s'en prendre à la Nouvelle République. Elle est assez douée pour cacher sa nature, ses pouvoirs et elle a fait du sénat son plus grand allié. Si elle sait que je suis une Jedi aujourd'hui, que je suis parmi-vous, elle mettra tout en œuvre pour que la Nouvelle République voit l'ordre Jedi comme une menace. C'est pourquoi, je veux que mon identité reste secrète, pas besoin que Jay, Jerick ou encore Reika et Elyas sachent cette partie de moi. Il suffirait qu'ils tombent sur un ennemi possédant une grande capacité télépathique comme vous maître Dewan, pour que celui-ci vient à apprendre qu'il y a une certaine Alura Visiris dans l'ordre. Ma mère ne m'en a pas dit beaucoup là-dessus, mais il se pourrait que les sith est un lieu bien à eux, qui n'est autre que la planète Korriban. Je n'y ai jamais posé les pieds, mais d'après ce que j'en sais, il pourrait y avoir plus de sith que vous ne pouvez l'imaginer, là-bas, comme s'il y avait une académie. Je suis désolée de vous révéler ça que maintenant, mais j'avoue n'avoir jamais eu confiance en votre réaction. Je ne pouvais rien vous dire sans justifier le fait, que j'étais moi-même une sith autrefois, d'où mes connaissances. Par ailleurs, je suis d'une lignée pure, descendante d'une race à la peau rouge, originaire de Korriban, les Siths au sang-pure. L'histoire de ma famille et de nos ancêtres s'est transmise de génération en génération. Voilà... Je pense en avoir dit assez et j'espère que cela ne sortira pas du conseil. » Surtout que je me commençais à me sentir de plus en plus mal à l'aise à parler de mes origines, me rappelant les gènes pourris par le côté obscur que je porte en moi.     

Emi Burton




Light & Shadow
(c) black.pineapple



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   26/4/2016, 13:25

Il est un temps où il est bon d'écouter, de ne rien dire et de suivre simplement ce qu'il se passe. Simple spectateur ? Non, j'avais aussi un rôle à jouer, à vivre plutôt. Je n'étais plus ce petit archiviste à qui on ne parlait quasiment pas dans l'ancien ordre. J'avais grandi dans la force durant ses vingt-huit dernières années. Mes capacités mentales étaient fines et précise. Bon je ne pouvais pas pincer un nerf ou une veines comme le faisait Lidari, mais pour tout ce qui touchait à l'esprit j'avais une certaine facilitée. Des exercices quotidiens de gymnastique d'esprit me permettaient d'avoir une pensée malléable et sensible au moindre changement d'état mental d'une personne. Et c'était ce qui se passait devant moi.

Kilian me reprit sur le nom du vaisseau sur lequel il avait exercé. Vous savez quand ça ne me touche pas personnellement, certain détail comme celui-là me passait au-dessus de la tête à des années lumières, mais je souris cependant du petit tacle de mon comparse. C'était loin d'être méchant et je le savais bien. L'ambiance ne devait pas être trop familière, mais disons le franchement c'est dur de rester sérieux avec Kilian. C'est son côté wookie, rustre, mais attachant qui fait effet j'en suis sûr. Il expliquait rapidement ce qu'il s'était passé. Je ne tenais pas rigueur à l'omission volontaire de Kilian quant à la discussion avec Alura. On n'était pas là pour juger ou même jauger de leurs qualités syntaxiques ou d'orateur.

Au même instant quelque chose me fît frissonner. Une sensation étrange mettait mes sens en alerte. Rien de dangereux, seulement une appréhension de la réalité qui était autre. Je fermais donc les yeux quelques secondes pour me connecter avec mon esprit avec l'aide de la Force. Je respirais calmement, discernant les esprits de Kilian et d'Alura proche de moi. Mais quelques choses, me perturbais avec cette dernière. On aurait dit une perturbation parasite qui venait se greffé sur ses propres pensées. Comme un écho qui répondait, c'était légèrement perceptible. J'appuyais alors mon intention sur cet écho. Lorsque je rouvris les yeux je voyais une petite main se secouer devant mon visage. Peu surpris, je ne laissais rien paraître. Sauf peut-être un regard dur, dangereux et glacial qui fusillait du regard la petite fille pour lui faire comprendre que l’on était à un conseil pas dans une fête foraine, donc qu’elle avait intérêt à se la jouer calme, sinon je m’occupais d’elle. Je pouvais donc voir ce fragment d'esprit qui parasitait Alura pendant ses explications que j’écoutais attentivement pour ensuite prendre la parole. Mes premiers mots furent :


*Un jedi ne se laisse jamais gagner par l'impulsivité. Cela montre bien que tu as encore du chemin à parcourir. Mais le fait que tu nous exprimes tout cela nous prouve que tu as envie de progresser et que tu nous fais confiance, donc merci.*

Je réfléchis quelques instants avant de reprendre :

*On a tous notre passé qui est plus ou moins glorieux, plus ou moins dangereux ou difficile. Nous ne pouvons pas nous mettre à ta place. Cependant, de par tes réactions et ton niveau dans la force, je doute très fort de tes capacités à tuer Skywalker. Je ne dis pas que tu es faible attention simplement qu'à ton niveau il serait très difficile de vaincre un maître. Surtout si celui-ci a été en ermitage avec maître Yoda en personne. Il ne dit pas la vérité, j'en suis convaincu. Lorsqu'un utilisateur de la Force meurt, le flux de force qui en échappe touche l'essence même de tous les êtres aux alentours. Et je ne ressens pas en toi aucune perturbation qui serait le résultat de cela. Alors, rassure toi, je te souhaite de ne jamais ressentir le retour à la Force de quelqu'un d'aussi ancré dans l'énergie universelle tel que Skywalker.

De plus, on ne ressemble pas forcément à ses parents. Regarde Leïa que tu as revue tout à l'heure, elle ne se balade pas avec une cape noire en essayant de tuer les Jedi. On devient ce que l'on veut bien devenir, même si maintenant certain l'oubli. Ce sont tes choix qui façonnent ton avenir, sache que la Force met sur ton chemin des épreuves pour te rendre plus forte, mais seul toi décide de comment tu évolues. Soit tu fuis la vérité et les épreuves soit tu acceptes de souffrir et d'avancer. Aujourd'hui tu apprends à avancer malgré ton passé, ton histoire.

Si nous sommes dans l'égide c'est pour une raison simple, c'est pour éviter d'avoir un lieu fixe où nous serions des cibles trop simples à trouver. De plus, je doute que ta mère utilise les ressources de la République pour chasser les Jedi, ou alors elle n'a de seigneur Sith que le titre. En effet, ils ont beau être retord, manipulateur et parfois lâche. Je doute qu'elle veuille que quelqu'un d'autre qu'elle-même s'occupe de toi. Surtout après ce qu'elle t'a fait subir, elle ne laisserait personne toucher à sa progéniture. Je savais que tu avais un passé obscure, mais je ne m'attendais pas à une descendante du métissage des sith originels. Cependant, sache que si nous avons quelqu'un sur nos talons, nous allons devoir être unis pour se protéger les uns les autres. Je me doute bien que tu es proche de certain, le fait de vouloir partir pour les protéger est louable. Mais un brin égoïste. Tu ne peux pas choisir à la place des autres s'ils ont envie d'être protégés de cette manière. De plus, qui te protégera, toi ? Donc rassure toi, nous sommes là pour t'aider à progresser. Nous devont être unis, tu es importante pour chacun d'entre nous à divers niveaux, mais arrête de te morfondre dans l'obscurité et accepte la lumière que l'on t'offre en tant qu'Ordre. Devient une personne mature pour toi, pas une arme, pas un objet, devient juste Alura pour toi-même. Apprends à nous faire confiance, apprends à exister dans la Force au côté de la lumière. Ce n’est pas à nous de le dire aux autres, fait tes choix. Tu dis ne pas avoir le temps pour méditer ? Tu vas avoir le temps maintenant, pour retrouver la paix intérieure. Avant de prendre congé j’aimerais que tu nous laisse appréhender ta rencontre avec le Sith en question s’il te plait, pas ce soir, mais que tu acceptes de nous donner ces informations. Kilian commence à rassembler des informations importantes, il faudrait donc que dans les jours qui viennent tu lui donne tous ce que tu sais sur cet utilisateur de la Force, s’il te plait.*


Je regardais alors Kilian d'un coup d'oeil pour lui faire comprendre, que l'on devait avancer dans notre réunion et que ces détails seraient en sa possession rapidement. Nous étions là pour reformer l'ordre pas pour établir un plan dès le jour même. De plus, il faudrait sans doute à Kilian un certain temps pour se renseigner sur la véracité de certaines choses. Je lui faisais entièrement confiance quant à sa détermination. Son côté un peu psychorigide faisait de lui un enquêteur de première catégorie.

*Kilian ? As-tu quelque chose à ajouter ?*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   27/4/2016, 12:58

Kilian s’était contenté d’un rapport sobre et factuel. La substance de leur conversation ne les regardait qu’eux finalement, et ce serait à Alma de décider d’en parler ou non. Le nouveau maître se demandait bien les révélations que pourrait faire la jeune femme. Un secret qui pourrait expliquer son comportement devait voir son pesant d’or. Cette pensée le fit sourire. Il se fit d’ailleurs la réflexion d’éviter d’exprimer cette idée à voix haute pour éviter tout malentendu entre eux. Silencieux, accoudé dans son fauteuil, tournant le dos à l’escalier, le pilote observa la scène calmement. Il eut la nette impression qu’une chose se passait entre le vieux maître et la jeune padawan, quelque chose qu’il ne sentait pas pour le moment. Avec un effort de sa part, il aurait pu deviner peut-être même ressentir quelque chose. Mais pour le moment Kilian préférait rester en dehors de cet échange silencieux entre eux. Il faisait confiance au Mirialan pour gérer la situation, ou lui faire part des éléments importants. Il n’avait aucun besoin de connaître toutes les vérités ni toutes les informations pour prendre une décision ou se sentir à l’aise. Evoluer avec une part d’inconnu faisait partie de son quotidien depuis des années maintenant. Avancer peu importe les conditions, accepter et tirer le meilleur de chaque situation. C’était ainsi qu’il envisageait le quotidien et la vie de manière générale. Une pensée plutôt proche des Jedi finalement, adoptée de manière inconsciente ou ancrée en lui plus simplement.

Alma prit enfin la parole. Des explications évidentes du point de vue de l’ancien contrebandier, et elle ne lui apprenait rien. Cela le rassurait d’ailleurs de voir son avis confirmé à présent. Un geste délibéré de sa part aurait amené une réaction bien différente du pilote. Le nouveau Maître était probablement bien moins intransigeant que son homologue vert. Ne pas prendre de risque inutile face à un danger. C’était probablement ce qui l’avait maintenu en vie. Kilian se redressa en entendant parler de mercenaire mandalorien. Dans quelle merde s’était-elle foutue pour en arriver à cette extrémité. Des mercenaires efficaces mais pas les plus bons marchés. Et puis elle parlait d’un seigneur Sith. Darral. Cette idée s’imposa dans l’esprit du Jedi tandis qu’il écoutait attentivement la suite. Il sourit malgré lui. Alma capable de tuer Luke Skywalker ressemblait à une mauvaise farce, et quelle prétention d’avoir cru être capable de le faire. Sa mère une Sith. Ceci expliquait bien des choses à présent, et les expériences complétaient le tableau parfaitement. Alura Visiris. Il était mal placé pour reprocher l’utilisation d’une autre identité, lui-même en utilisait une autre alors même qu’il avait retrouvé l’ancienne. Un avantage en cet instant connaissant leurs ennemis. Un large sourire resta accroché aux lèvres de Kilian en entendant la suite. Il s’accouda de nouveau, reprenant une posture plus détendue et plus légère malgré le discours alarmiste. Un hochement de tête accueillit les premières paroles de Ronas, et il rejoignait le mirialan sur de nombreux points dans la suite de son discours.

Kilian dut retenir un fou rire en entendant l’explication de Ronas. Imaginer Leia en cape noir avait quelque chose d’hilarant. Ronas exprimait l’avis de l’ancien contrebandier sur l’utilité de l’Egide, et la nécessité de rester dans l’ombre sans jamais révéler leur base d’opération. La mobilité serait leur meilleure arme dans les combats à venir. Le nouveau maître observa son homologue, et comprit où il voulait en venir. Torcher rapidement cette réunion pour avancer tout simplement. Il se redressa malgré tout quand on l’invita à parler.


_ « Des identités. Nous en avons tous plusieurs, moi-même je n’utilise pas ma véritable identité pour diverses raisons. Moins volontaire que les tiennes mais je pourrais changer cela si je le souhaitais actuellement. » Il marqua une pause. « Comme le dit Ronas, ce qui te définit et te définira ce seront tes actes et non ton passé ou ton éducation. A toi de choisir la voie que tu souhaites suivre. Concernant la République, rassures-toi. Nous sommes déjà une de leur cible prioritaire à cause des actions téméraires de certains Jedi… genre un bâtiment démoli si mes souvenirs sont bons ou des combats au sabre laser au milieu de la foule. » Il dévisagea Alura pendant cet exemple avant de continuer. « Que ce soit ta mère ou d’autre, la situation ne changera pas que tu restes ou que tu partes. » Il sourit chaleureusement à Alura. « Je suis navré que ton passé vienne te hanter, mais tu dois simplement l’accepter comme une part de ton être et le reste suivra. Je parle en connaissance de cause dans ce domaine, même si les évènements sont moins terribles de mon côté. Acceptes et avances sont les seuls conseils que je peux te donner. » Il se gratta le menton et reprit simplement. « Crois-moi tu n’aurais jamais pu tuer Luke, que tu sois forte dans l’obscurité ou non. Et je pense avoir une idée sur l’identité de son exécuteur, et si c’est lui que tu as rencontré, il essayait de te tenter par le côté obscur tout simplement. Cela lui ressemblerait bien. Nous discuterons des autres détails plus tard. »

Kilian observa Ronas. Un moyen de lui faire comprendre que cet être était dangereux au plus haut point, mais aussi que Alura devait être surveillée le temps de l’aider efficacement. Il hésita quelques secondes. Membre du conseil était un rôle nouveau pour lui, et avait-il seulement le droit de se prononcer sur certaines choses. Après un haussement d’épaule, Kilian prit la décision de reprendre la parole afin d’exprimer son avis.

_ « Si je peux me permettre un conseil. Tu devrais rester sur l’Egide quelques temps Alma. » Il lui sourit, comme pour lui montrer qu’elle pouvait adopter définitivement cette identité si elle le souhaitait. « Tu devrais étudier avec Ronas, qui semble être capable de percevoir ta noirceur d’une manière que je ne pourrais pas… En tout cas pas aussi facilement. Dès que tu seras prête, tu pourras partir en mission. Mais tu es trop faible en ce moment, et tu le dis toi-même. Ce n’est pas une punition ni une méfiance de ma part, mais une inquiétude à ton égard et une nécessité selon moi. » Il marqua une pause et ajouta. « Je viendrais te voir rapidement pour les Sith. »

Kilian prenait sur lui d’inviter une nouvelle personne, vu qu’il devait faire le point avec tous. Le cas Alma soulevait de nombreux problèmes, mais finalement ses révélations étaient plutôt de bons augures. Au moins des choses s’expliquaient de manière moins inquiétante qu’il ne l’imaginait. Ce ne serait pas simple pour elle, mais maintenant que le mal était identité, il serait plus aisé de s’en débarrasser et d’avancer si elle le souhaitait. Son regard se posa sur Ronas, espérant ne pas avoir débordé des fonctions ou de l’aide qu’il attendait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 25 ans
Messages : 661
Occupation : Padawan Jedi
Localisation : Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi
MessageSujet: Re: Conseil N°1   29/4/2016, 19:06

CONSEIL N°1
...



Le regard du vieux se durcit, alors que mes pensées se mélangent dans mon esprit, cherchant les mots pour commencer mon explication quant à mon comportement sur l'Orono Bastra. Mais mon esprit évasif est percuté par un sentiment de confusion qui en soi, n'était pas le mien... Alors, je recentre mon regard en direction du vieux, c'est alors que je l'aperçois toiser du regard la fillette qui après quelques pas en arrière disparaît sous l'effet de cendre noir. Elle réapparaît dans la seconde juste à mes côtés, son regard croise le mien, mais elle reste toutefois silencieuse avant de disparaître de nouveau. Je sentais la gêne monter en moi, comme si on venait de violer mon intimité, mais aussi ce sentiment de confusion qui englobe mon esprit, un sentiment qui devait sans aucun doute appartenir à la fillette. Les capacités de maître Dewan sont sans aucun doute très grands, il possède une sensibilité télépathique tel qu'il est capable de voir mes hallucinations. Je ne sais pas, si je dois être impressionnée ou outrée qu'il entre dans ma tête pour y voir ce que je souhaite garder pour moi. Je suis prête à faire le grand changement pour aller vers la lumière, me laver de mes péchés, dire toute la vérité... J'apprécie qu'on puisse se qualifier de famille, s'il le faut, comme je le fais avec Ashleigh. Toutefois, certaines choses doivent rester d'ordre personnel, je ne sais pas si je pourrais accepter qu'on puisse lire en moi ainsi. Padawan ou pas, grand maître ou simple chevalier, ce n'est pas un acte acceptable que de lire les pensées. Je ne cache pas une certaine frustration dans mon regard, mais je n'en ferai pas une histoire pour autant. Maintenant, j'imagine que je devrais faire attention à mes pensées lorsque je passerai devant maître Dewan, ce qui est bien dommage... Même si la fillette est une hallucination, elle fait partie de mon esprit, de mes songes, si tout le monde venait à la voir, c'est comme si tout le monde pouvait voir mes pensées...

Suis-je alors toujours libre de pensée ? Je ne dis rien, je ne fais même pas remarquer mon étonnement quant au fait qu'il avait aperçu mon autre moi, je reste impassible à ce sujet... Bien que je suis frustrée et que je le montre légèrement en plissant mes sourcils. Je commence alors à faire le récit de mon explication dans une tirade dont je n'ai pas l'habitude. Je n'aime pas trop parler, je suis d'ailleurs celle qui parle rarement et préfère rester silencieuse dans son coin. Puis, à la suite j'écoutai silencieusement maître Dewan, puis Kilian. Concernant maître Skywalker cela m'a paru logique que je sois incapable de le vaincre, mais face à ce sith, j'avais l'impression que chaque mot qui sortait de sa bouche était d'une vérité pure, comme si c'était l'évidence. Je ne pourrais pas expliquer le sentiment qu'il m'a fait ressentir, mais c'était puissant et je me sentais impuissante face à lui. Toutefois, je reprends mon souffle, comme soulagée d'un poids de savoir que je ne pourrais pas être capable de tuer Luke. « Très bien. » Avais-je répondis simplement sans trop m'attarder dans une réponse tout aussi longue que la précédente, concernant la demande de Kilian de s'entretenir avec moi pour les sith. Je ne sais pas si je pourrai l'aider comme il se doit, je n'ai jamais posé les pieds sur Korriban. ** Jamais de manière conscient... ** Uh ? La voix de la fillette me percute de l'intérieur, comme un chuchotement. Quelque chose me dit que tu sais encore quelques-choses que j'ignore... ** Il y a rien que tu ignores te concernant, seulement tu renies ce que tu sais déjà. ** Encore cette histoire de déni qui m'agace légèrement. La fillette semble savoir des choses que j'ignore, le plus simple serait qu'elle me les dise, pourtant elle n'en fait rien, me laissant dans l'ignorance comme si je devais moi-même me souvenir des choses qui m'échappent. Agaçant vous dis-je...

   

Emi Burton




Light & Shadow
(c) black.pineapple



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   11/5/2016, 11:27

Je regardais avec attention la jeune fille. Son cœur plein d'obscurité semblait la dévorer de l'intérieur. Je ne pouvais imaginer comment elle avait pu souffrir. Il était normal de vouloir fuir ce genre de personne. On ne peut pas être heureux avec des personnes qui cherchent continuellement à asservir la volonté des autres. L'harmonie était quelque chose d'important, toute action avait ses répercussions. En voulant en faire un super sith, Alura deviendra un super Jedi si elle continue sur son chemin de lumière. Les propos de Kilian étaient pleine de sagesse, malgré son passé de contrebandier, sa nature véritable de Jedi reprenait le dessus. Ses racines profondes étaient ancrées en lui comme les somptueux arbres de Kashyyyk. Venir étudier avec moi était vraiment difficile, pas que je ne sois pas pédagogue, quoique ! Mais il faut arriver à suivre mon développement intellectuel, réfléchir, méditer et appréhender la Force dans sa nature la plus pure étaient quelques choses d'assez ennuyeux pour beaucoup de personnes. Je pris donc la parole à la suite :

* Je pense que Kilian à raison, tu as besoin de te poser, te reposer et te retrouver. Il serait bon pour ton équilibre que tu puisses méditer et ne faire qu'un avec la Force. Tu arriverais sans doutes à réussir à calmer un peu ton esprit et prendre le dessus sur certains points de ton passé qui te semble encore inconnu. Si tu veux mon avis, tu es en plein dénis et dans une rupture psychotique chronique. Ce n'est pas méchant ou vulgaire, je te parle comme à une adulte que tu es et qui est capable d'entendre la vérité. Inconsciemment ton esprit s'est fractionné sous tout ce que tu as vécu. Je ne vais pas le faire à ta place, car je ne veux pas que tu puisses perdre la confiance que tu as en moi. Je suis quasiment persuadé que tu vas réussir à te retrouver. De plus, un peu d'aide pour tout mettre en place sur l'Egide ne serait pas de refus. *

Je me levais ensuite en direction d'Alura, laissant la force s'imprégner dans chacun de mes mouvements lents. Doucement je la prenais dans mes bras pour serrer la jeune fille contre moi. Je lui transmettais alors tout le calme que la Force pouvait générer, cette délicieuse proportion à ne pas ressentir d'appréhension. C'était comme être allongé dans une prairie de Naboo en plein soleil par une après-midi de printemps. Rien ni personne ne pouvait se défaire de cette aura reposante. Mes gestes étaient empreint de cet amour paternel que je voulais prodiguer au plus grand nombre.

* Je te laisse rejoindre ta cabine pour te reposer, d'ici quelques jours nous allons décoller. Je ne te donne pas le lieu de séjour, mais ce que je peux t'assurer c'est que nous allons y faire escale pour permettre à tous de retrouver un semblant de calme. Mais aussi et surtout vous entraîner au combat. Même si tu as réussi à tenir tête à un sith, il  n'en sera peut-être pas la même la prochaine fois. Nous allons donc vous former et tous nous entraîner. Chacun a sa pierre à poser et tu n'échappes pas à la règle. Tu es toute aussi importante que moi ou Kilian dans l'ordre. Le futur qui approche est encore trouble, malheureusement nous ne pourrons qu'y faire face ensemble. Merci d'être venu, tu peux y aller. Demande à Reika de venir s'il te plait ! *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Conseil N°1   12/5/2016, 13:02

Kilian tentait d’agir comme un maître, ou en tout cas comme son propre maître aurait agi dans ces circonstances. Sans oublier pour autant ses propres expériences et son propre caractère. Une sagesse un peu détournée qu’il pouvait livrer à d’autres. Alura n’était malheureusement pas la personne idéale pour les théories de l’ancien contrebandier. Trop instable. Trop emplie de doutes. Keryl avait joué avec la blonde. C’était une certitude. Cela ressemblait bien à la personne dont il se souvenait. Evidemment il n’avait aucune preuve pour le moment mais il avait l’intime conviction d’avoir raison. Cette idée resta dans le secret de son esprit pour le moment. Son discours pour Alura avait pour but de l’encourager et de la rassurer. Une nécessité pour ces jeunes padawan encore inexpérimentés. Ce ne serait pas une mince affaire d’aider tous les membres de l’ordre et de le reconstruire. Mais c’était évidemment une nécessité de son point de vue. Qu’elle s’imagine avoir pu tuer Luke, ou même être la cause des recherches de la Nouvelle République était vraiment très présomptueux de sa part. Et pourtant, il concevait parfaitement les envies de sa mère de la retrouver. Elle mettait en péril sa position. Inutile de polémiquer plus sur ce sujet à présent. Les choses se feraient au fur et à mesure. Il tenta de prévenir Ronas de la dangerosité de cet homme, et ils allaient devoir l’évoquer de manière plus approfondies tous deux.

Kilian reprit la parole afin de donner son point de vue et quelques petits conseils à la jeune femme. Même si Ronas n’était pas forcément le Jedi le plus délicat et le plus patient, sa rigueur et sa connaissance de la force seraient des atouts précieux dans la guérison d’Alma… ou plutôt dans l’acceptation de cette part d’ombre. Les missions attendraient un peu plus longtemps. De toute manière, elle les aiderait de manière plus efficace en livrant ses connaissances sur les Sith. Kilian aurait besoin de ses informations. Déjà savoir qu’ils étaient sur Korriban était une information intéressante. Et il avait compris que leur nombre était plus conséquent que le simple maître et élève. La réponse d’Alura fut courte, et il l’accueillit avec un simple signe de tête. Ronas reprit la parole à cet instant. Il parlait directement des choses qui se produisaient actuellement pour elle. Il était d’accord sur le fait que c’était à elle de faire les démarches et non pas à eux de l’orienter ou de la forcer dans une direction ou une autre. Elle avait des choix à faire, et devrait les assumer par la suite. Un sourire s’afficha sur le visage de l’ancien contrebandier en voyant Ronas se lever pour enlacer Alura. C’était typique du vieux maître. Une chose était sûre. Ce nouveau conseil Jedi risquait d’être plus particulier que l’ancien. Il écouta le reste des paroles du mirialan, sans rien ajouter de plus.


_ « Merci pour tes informations Alma. Nous aurons l’occasion de les évoquer plus en détail plus tard. » Inutile d’en dire plus pour le moment. Kilian observa Alura quitter la pièce et une fois qu’il fut assuré de son départ, il reprit la parole à l’attention de Ronas. « Bon courage. Ce ne sera pas simple tout ça. J’espère qu’elle y arrivera avec ton aide. Pour Reika. Comme je te le disais j’ai découvert récemment que c’était ma fille. Elle a affronté un Sith dans le district 1313, et elle semblait un peu ébranlée dans ses convictions. Elle a été battue, et un homme est mort. J’ai tenté de la rassurer et j’espère y être parvenu. Peut-être auras-tu des mots plus justes si c’est nécessaire. »

Kilian continua d’être accoudé simplement dans une position étrange. La prestance n’était pas au rendez-vous, et ne le serait jamais probablement le connaissant. Ce n’était pas important dans le fond. Ce qui comptait c’était sa présence et ses actions pour l’ordre. Il se demandait ce qu’il comptait demander à Reika exactement. Alma avait eu des révélations à faire, et peut-être y avait-il quelque chose qu’il devrait apprendre sur sa fille à présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 24 ans
Messages : 760
Occupation : Padawan, Chevalier Jedi en devenir, et rebelle.
Localisation : En refuge sur l'Egide, anéantie, brisée par la perte de son dernier parent, de son père, Kilian.
Race : Humaine
DC : Athea Rhane

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi
MessageSujet: Re: Conseil N°1   19/5/2016, 14:57

Les mains liées, assise sur son lit, Reika observait avec une attention non feinte ses mains, comme si elles étaient le seul élément tangible de la pièce. Sa peau pâle et lisse, ses longs doigts qu'elle avait vu trembler tant de fois ces derniers temps... D'abord, sur le District 1313, lorsqu'elle avait tendu une main secouée de spasmes dans la direction du Sith qu'elle avait tenté d'éloigner d'un innocent... En vain, elle n'avait fait qu'attiser sa colère d'avantage, et la finalité avait été ce qu'elle redoutait : La mort d'une personne qui n'avait rien demandé, et encore moins à se retrouver prise entre les deux feux survenus dans le quartier de Coruscant. Cet échec avait profondément ébranlé la jeune brune, à tel point qu'elle en a remis en question les convictions de son maitre, qui lui avait assuré qu'elle était prête à devenir Chevalier. Pourquoi quitter le statut de padawan lorsqu'on est pas capable de protéger les autres ? Elle avait échoué d'abord sur Yavin, lors de sa fuite avec Keni, un enfant padawan tout juste âgé d'une dizaine d'années. Puis, sur Coruscant, unique fois ou elle s'était décidée à reprendre les armes, l'échec avait de nouveau retenti, et lors de sa fuite en compagnie d'Elyas vers D'Qar, la jeune femme s'était sentie vidée de toute énergie, secouée de mauvais rêves la nuit qui lui rappelaient douloureusement qu'elle n'avait pas été assez forte. Ce n'est qu'une fois arrivée sur l'Egide qu'elle a retrouvé une lueur d'espoir, c'est en franchissant les portes de son nouveau refuge qu'elle a entrevu que peut-être ... Peut-être pouvait-elle réussir.

Son nouveau lien avec son père était une chose difficile à appréhender. Kilian, pourtant, avait su rassurer Reika, et lui faire comprendre qu'elle ne devait pas voir ses défaites comme une finalité incontournable, mais d'avantage comme une leçon pour l'aider à progresser, à s'endurcir. Apprendre à puiser dans la Force, à ne pas seulement se battre, mais combattre, parce que c'est précisément ce qui la sauvera face à un Sith. Les entraînements ne sont plus les seuls combats que la brune mènera, et de lourdes missions les attendent, elle le sait. Se redressant de son lit tout en s'étirant, tel un félin, la jeune Amnell se dirigea vers l'immense fenêtre de sa chambre en poussant un soupir léger, glissant sa main dans ses cheveux défaits. Après un premier entraînement face à son père, Reika avait compris qu'elle ne devait pas baisser les bras, mais au contraire, croire en son potentiel, et juste s'entraîner, se concentrer, mettre de côté ses doutes, ses appréhensions. Elle a toujours trop réfléchi, sans se laisser gagner par son instinct, et ces derniers temps avaient été pleinement consacrés à l'apprentissage d'un équilibre, entre la réflexion et l'intuition. Parce qu'à trop réfléchir, elle se laissait parfois ronger... Comme avec Elyas.

Elyas. Si au final elle avait été rongée d’appréhension à propos du jeune homme et de leur relation, c’était peut-être la partie la plus stable de sa vie actuellement. Il a toujours été à ses côtés, dès l’enfance, jusqu’à la brève période où elle avait rejoint la Rébellion après l’enlèvement de sa mère. Ses sentiments ne s’étaient jamais estompés, pour au contraire s’enhardir, jusqu’à ce qu’elle décide de s’y abandonner, ayant pleinement conscience du danger que représente son amour pour le brun. Il leur faudrait du temps pour apprivoiser leur devoir de Jedi et leur couple, mais ils s’étaient déjà mis d’accord sur le fait que l’Ordre passerait avant leur histoire. Seulement, le dire est une chose, le mettre en application en est une autre, et pour cela, Reika savait qu’elle ne pourrait se battre seule aux côtés de l’homme qu’elle aime. On frappa à la porte, arrachant Reika à ses pensées, sa voix rauque suite à de longues heures sans parler s’élevant dans la pièce : « Oui. » Elle toussota légèrement, avant de se diriger vers l’entrée de sa chambre en vérifiant l’état de sa bure. Elle ne tarda pas à voir Alma passer par l’embrasure de la porte, pour lui demander de rejoindre la salle du conseil. Imperturbable, Reika l’observa, et en silence, la jeune femme la remercia d’un hochement de tête avant de se diriger vers le couloir, à pas légers. Elle s’était attendue à être convoquée, l’Ordre commençait à se mettre en place, et si elle ne savait pas qui siègerait au conseil, elle s’attendait déjà à faire face pour sûr à un certain Jedi à peau verte. A chaque pas, Reika réfléchissait, pesait ses actions passées, se demandant ce que Maitre Dewan allait lui dire. Avait-il convoqué Alma avant elle ? Est-ce que chacun d’entre eux allaient devoir lui faire face ? S’arrêtant un bref instant, Reika ferma les yeux, et inspira simplement… Avant d’entrer.

La première personne que la jeune padawan repéra en entrant fut bien entendu Ronas. Si bien des fois la jeune femme avait pu faire preuve d’une certaine rébellion face à lui, aujourd’hui, elle lui témoignait un certain respect depuis qu’il avait prouvé sa volonté de reformer l’Ordre et de le guider. Une nouvelle inspiration, et son regard se détourna vers la seconde silhouette. Les traits de Reika se figèrent sur une expression indescriptible lorsqu’elle reconnut son père. A la fois apaisée, intriguée, s’attendant à le voir mais à demi surprise également. Si elle savait que Kilian était un ancien Jedi, bien avant l’Ordre 66, elle savait de source sûre qu’il avait renoué avec cette part de lui-même très récemment, puisqu’ils avaient décidé ensemble de rejoindre le Nouvel Ordre. Les bras le long du corps, seules les deux mains de Reika étaient jointes devant elle, après qu’elle eut replacé sa chevelure brune pour écarter quelques mèches de devant son visage. D’abord, elle fit face à Ronas dans une révérence. « Maitre Dewan. » Dit-elle en guise de salut respectueux, avant de se tourner vers son père. Un bref instant désarçonnée, elle finit par dire : « … Papa. » Une certaine vulnérabilité peint ses traits alors qu’elle disait ce mot pour la première fois à voix haute. L’appeler ainsi, c’était accepter leur filiation, et elle savait qu’il avait déjà averti Ronas de la chose. Finalement, elle détacha son regard du brun avant de les regarder tour à tour, s’efforçant de demeurer calme. « Vous avez demandé ma venue. » Annonça-t-elle finalement, énonçant une vérité, mais aussi le fait qu’elle ait donc bien entendu, et répondu à leur appel. Restait à savoir… pourquoi.


   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Conseil N°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: L'Egide [Jedi]-