Les naufragés de Dathomir (Triss)



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 Les naufragés de Dathomir (Triss)

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Résistance

Age : 24
Messages : 476
Occupation : Pilote de X-wing pour la Résistance Rogue 3
Localisation : D'Qar
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance





Les vaisseaux de l’escadron Spectre sortirent de l’hyperespace dans un vrombissement de moteur que nul n’entendit dans le vide de l’espace. D’éclats scintillants lumineux dans le noir sidéral, les lignes des X-Wings se dessinèrent et ailes fermées, ils fendirent le ciel. Au dessous d’eux, la planète Dathomir leur offrait une vue imprenable. Morceaux de verdures et d’eau dans le froid galactique, elle semblait tellement accueillante. L’Empire n’y était pas, la Nouvelle République n’avait pas encore déposé sa patte, et malgré certains accords passés et l’alignement neutre de ses habitants, cela n’empêchait pas la Résistance de vouloir garder un oeil et d’y envoyer, de temps à autres, des escadrons en reconnaissance. C’était leur mission du jour, s’assurer qu’il n’y avait pas d’activité, de l’Empire principalement c’était évident. Dans le comlink de leurs casques, la voix de Kole raisonna, leur ordonnant de se mettre en formation. Rester à l’affût pour cette mission qui s’annonçait facile. Tuiren s’exécuta aussitôt et vola de façon à atteindre le vaisseau de son leader. Se positionnant à ses côtés, il ouvrit la fréquence de l’escadron et se mit à détailler les informations qui apparaissaient sur son moniteur. Peu pour l’instant à vrai dire. Il gardait néanmoins les yeux fixés sur l’écran de contrôle de son chasseur. Yeux durs, regard glacé derrière les lunettes teintées d’un jaune pâle, il scrutait chaque information qui y apparaissait, tout en gardant les commandes.

Ce fut Rick qui détecta l’activité ennemie le premier, et avertit Tuiren qui jura aussitôt, furieux de ne pas l’avoir vu avant. Comment l’avait-il raté c’était une excellente question, mais il soupçonna un équipement à la pointe, ou un vol expérimenté de la part du pilote qui avait réussi à rester dissimulé en utilisant simplement l’écran naturel qu’offrait la planète. Et ce ne fut rien lorsqu’il comprit que le vaisseau ennemi tentait de s’introduire sur leurs fréquences. Aussitôt il écrasa ses mains sur le tableau de bord, switchant pour passer à celle de l’escadron, et leur hurler qu’ils étaient repérés, avant d’éteindre tout le reste.

- Il faut l’arrêter avant qu’il ne s’échappe, Deux avec moi. Et les autres restez derrière. Ailes en formation de combat, restez vigilants!

Le ton de Kole ne laissait pas de place au doute. Tuiren accéléra et prit en chasse le vaisseau ennemi aux côtés de son coéquipier. Le rattraper fut facile, les X-Wing semblaient nettement supérieurs en vitesse. Kole fut le premier à tirer, et sa torpille manqua de peu faire un carton plein. Au lieu de cela, elle détruisit le stabilisateur droit du vaisseau et égratigna une important partie de la carlingue. Le coup suivant risquait de ne pas être gentillet.

- Ca serait pas mal qu’on les capture, entendit le pilote dans son casque.

Mais le vaisseau n’attendait pas qu’ils se décident et il filait déjà. Puis des petits points scintillèrent sur l’écran, et il aperçut en même temps que les autres les vaisseaux de l’Empire. L’unité de ties qu’ils venaient de détecter semblait être seule, mais ça ne voulait rien dire. Un croiseur plus gros pouvait se trouver pas loin, sans doute dissimulé dans un coin de la planète où les capteurs ne pouvaient l’atteindre. Aussitôt il tourna pour les éviter mais de nouveau Kole lui cria des ordres.

- Occupe-toi de lui!

Kole avait déjà viré pour affronter l’unité qui se dirigeait droit sur eux, rapidement rejoint par les autres. Tuiren hésita l’espace d’une seconde, mais suivit les ordres. Les informations qu’avait pu récolter ceux qui étaient à bord de l’appareil ennemi étaient importantes, et il ne pouvait pas les laisser filer. Et puis il avait un compte spécial à régler avec le gars aux commandes, qui avait réussi à rentrer dans le système de communication qu’il était censé dominer. Mais malgré la colère, l’idée de tuer simplement n’était que peu ragoûtante. Des prisonniers seraient plus utiles comme il venait d’entendre. Et puis peut-être un peu plus respectueux. Pas le temps d’y réfléchir, il se lança de nouveau à la suite du vaisseau qui s’enfuyait. Grignotant tellement facilement la distance qui les séparait qu’il finit par être de nouveau à portée. Et il se contenta de basculer sur leur fréquence, grâce à l’équipement de son R8 qui lui permettait d’être tout aussi performant et impertinent, faisant ainsi comprendre qu’il pouvait se payer, lui aussi, le luxe de venir infiltrer les fréquences des autres.

Ce furent ainsi que résonnèrent les premiers mots doux qu’entendit la Chiss de la part du jeune résistant qui déclama tout son amour pour l’Empire d’une voix glaciale.

- J’te la fais simple, foutu fils de Chutta, ton vaisseau en carton est quasiment en rade, alors tu ferais mieux de te rendre, ou ma prochaine torpille va venir faire des merveilles du côté gauche!

© TITANIA




"I would ask all of you to lift your glasses and join me in a toast. To Rogue Squadron—past, present, and future. Those who oppose freedom and liberty oppose us. Let that fact give them pause to think and encouragement to travel the path of peace." Wedge


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 29 ans
Messages : 1068
Occupation : Capitaine de la Flotte Impériale - Le Percutant - Ligne de surveillance du Vigilant
Localisation : Flotte Impériale - Bastion - Coruscant
Race : Chiss

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire


Les naufragés de Dathomir
Les naufragés de Dathomir
Les yeux quittèrent les instruments de mesure pour balayer le vide insondable de l'espace.
L'obscurité, la solitude, cette immensité constellée d'astres et d'âmes, si lointaines et si proches à la fois. Debout devant la large vitre du cockpit, elle scrutait d'un air si lointain que le pilote ne disait plus un mot comme de crainte de la déranger, lui qui n'avait pas cessé de parler depuis leur départ. Peut-être avait-elle été un peu trop séché avec lui quand elle lui avait demandé s'il lui arrivait de se taire, mais à présent elle ressentait juste le besoin d'un peu de calme. Les minutes étaient passées alors qu'elle en oubliait qu'elle n'était pas seule, qu'elle aurait préféré faire ce vol de reconnaissance dans un appareil monoplace mais que les instruments de détections puissant imposaient ce type de vaisseau, ce qui impliquait-elle et un pilote. Depuis quelques minutes, elle avait retrouvé son état de concentration serein et repris sa place sur le siège de copilote.

Désormais, Dathomir apparaissait derrière la vitre, le module était en orbite autour de la planète à l’atmosphère rougeoyante qui tournait paresseusement devant eux. Les moteurs coupés rendaient le silence presque oppressant, tout juste troublé par la ventilation des équipements de survie des deux officiers impériaux.

- Donc, tu disais ? Il t'a envoyée vers une danseuse twi'lek ? Le pilote tourna vers elle un regard décontenancé. Eeeuh... ah oui, et donc, elle voulait absolument me faire une danse ! Alors elle approche ses lekkus de moi, j'ai voulu reculer et je me suis vautré. Le truc, c'est que j'avais mon blaster à la main, elle me fichait les jetons cette al... danseuse un peu trop insistante ! Se rattrapa-t-il soudain en se rappelant le regard flamboyant sur lui qui n'avait rien d'humain. Et le coup est parti, comme ça, ça a touché un serveur et en deux minutes, tout le monde se foutait sur la gueule. Sans blague, la cantina d'Anachore, je n'y foutrais plus jamais les pieds ! La chiss fit un léger sourire, se retenant d'ajouter que, de toute façon, il n'y serait plus le bienvenu. Leur tour de surveillance était décidément bien long et elle avait l'impression que l'histoire de la cantina lui était contée depuis leur départ du Vigilant. Donc les lekkus te font peur, amusant. Rallume les moteurs et va au secteur orbital 2.84.1. J'ai un contact.

Son ton n'avait quasiment pas changé mais elle avait perdu son sourire pour un air de nouveau sérieux. Sur son radar étaient apparu le signal de ce qu'elle identifia tout de suite comme un escadron. Le pilote réagit au quart de tour et s’exécuta, les dirigeant ainsi dans l'ombre de la planète, de quoi les camoufler de cette présence impromptue. Du radar, le regard de Triss passa à l'espace où elle ne tarda pas à détecter la formation, encore trop lointaine pour voir les modèles. C'est une formation typiquement rebelle. Une patrouille isolée, aucun bâtiment massif en vue, un vol de reconnaissance en somme. Évalua-t-elle. Je scanne les fréquences, active le brouilleur et restes bien dans l'ombre. Compris. Elle plissa les yeux, laissant les données radar défiler avant qu'elle active des fréquences et lance des séquences de décryptage. Elle venait d’accéder aux ordinateurs de bords mais aucune donnée enregistrées n'était encore lisible, quand l'alarme se mit à hurler dans l'habitacle, faisant sursauter le pilote et froncer des sourcils contrariés à la copilote. Situation ? On est repérés ! Filons d'ici. Il ne se le fit pas dire deux fois et Triss sentit la puissance de l’accélération alors que les moteurs se remirent en marche, s'arrachant à la gravitation de Dathomir. Trop tard, ils étaient déjà pris en chasse, mais Triss eut le temps d'activer leur balise de détresse et bientôt leur escorte TIE fut en approche.

Un bip d'alerte raisonna une fraction de seconde avant qu'un choc n’ébranle l'appareil, Triss agrippa le tableau de bord pour ne pas s'y heurter, encaissant le coup et évaluant immédiatement les dommages. Stabilisateur droit perdu. Pas de décompression ni de feu. Jord ? Les TIE les avaient enfin rejoint et les dépassèrent pour aller fendre l'escadron offensif. Triss... Un problème ? Elle se tourna vers le pilote, un pressentiment la prenant soudain et se vit confirmé quand elle vit le sang contre la visière de son équipier. Il vacilla puis s’effondra, retenu uniquement par ses sangles. Non... Murmura-t-elle, le secouant. Non ! Sur l'écran, les indicateurs vitaux de son pilote venaient de confirmer ses doutes. Elle était seule. Et un x-wing les prenait toujours en chasse. Elle serra les dents, prenant les commandes pour redresser la trajectoire malgré le stabilisateur manquant, chassant de son esprit toute trace de tristesse, de choc, elle y reviendrait plus tard, au calme, et ferait le deuil de ce pilote trop bavard...

Son poursuivant tenta tout de même d'entrer en contact, les hauts parleurs grésillèrent avant de se fixer sur sa fréquence et elle entendit une voix masculine s'adresser à elle en des termes fort peu élogieux. Elle serra les poings un instant, se forçant au calme, inspirant lentement, avant d'appuyer à son tour sur le bouton de transmission.

- Sur le principe, je ne serais pas contre, cependant la première torpille m'ayant privé de stabilisation je crains qu'une reddition s'avère laborieuse. Rétorqua-t-elle d'un ton d'autant plus polaire qu'elle constatait qu'elle était prise dans le champ de la planète. De plus je vous prierais de surveiller votre langage, je n'aime guère ce vocabulaire quand je m’apprête à abattre quelqu'un.

Elle était privée de stabilisateur, certes, mais pas de moteur, pendant qu'elle parlait elle avait fait pivoter le vaisseau pour faire face au x-wing en approche, sans une once d'hésitation, elle fit alors feu, touchant les moteurs des ailes de droites. De ce tir, elle le condamnait lui aussi à une probable chute, elle ne tomberait pas seule et, bien que cela ne rendrait pas l’atterrissage moins laborieux, cela lui procurait au moins la sauvage satisfaction de ne pas sombrer seule. Elle s'attacha plus solidement, vérifiant sa combinaison et prit fermement les commandes, sentant déjà la force gravitationnelle de Dathomir la happer, accélérer sa chute à chaque instant que les compensateurs ne suffiraient bientôt plus à rendre supportable.