When the anger is with us (Priya)



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 When the anger is with us (Priya)

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Résistance

Age : 35 ans
Messages : 395
Occupation : Capitaine des renseignements dans la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine
DC : Avaïane-Lann Privlorr

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance
MessageSujet: When the anger is with us (Priya)   7/5/2016, 00:03


Dernière édition par Kathleen Hope le 25/9/2016, 21:16, édité 6 fois

When the anger is with us... × ft. Priya & Kathleen
La journée avait bien commencée...enfin dans la mesure de possible, mais pour une fois il n'y avait pas eu d'attaques, ni de départ précipité des pilotes pour une mission de sauvetage, pas de catastrophes. C'en était même étrange. Le calme avant la tempête sûrement pensa Kathleen. C'était toujours comme ça, les journées de ce type ne duraient jamais vraiment longtemps. Elle n'avait même pas de mission extérieure, rien. Elle se demanda si c'était à cause des piètres résultats qu'elle produisait en ce moment. Peut-être un peu certainement. Elle devait se reprendre et vite, surtout maintenant que les résistants les plus proches de Ray s'habituait peu à peu à sa présence.

Marchant dans les couloirs de la base, ses cheveux impeccablement coiffé comme à son habitude bougeait au rythme de ces pas. La capitaine marchait droit, ne s'arrêtant pas une seule fois. Son visage exprimait toute sa frustration. De toutes les personnes présentes sur la base ils avaient décidés de l'envoyer elle chercher cette...cette fille. Négocier avec les chefs n'était pas dans ses habitudes, alors quand l'un d'eux lui avait explicitement demandé d'allé chercher O'Mahra, elle avait hoché la tête en signe d'approbation et était sortie de la salle. Elle avait cru comprendre qu'il y avait un soucis avec un canal de communication, un bug informatique. Cela semblait assez urgent à réparer.

Elle inspira profondément en arrivant devant le petit bureau qui avait été attribuée à la nouvelle résistante. D'ailleurs on ne savait même pas d'où débarquait cette fille. Kathleen n'éprouvait que de la méfiance et de la suspicion à son égard, méfiance qui s'était accentuée la semaine dernière, durant laquelle la jeune fille avait fait sortir Ray de sa chambre, l'infirmière de garde était venue la chercher en lui disant que Mr Noxis était encore sorti de sa chambre. La capitaine la plaignait, elle n'avait pas eu la tâche simple avec le pilote pendant sa convalescence, il lui en avait fait voir de toute les couleurs. Mais cette fois-ci ce n'est pas seul qu'il avait tenté de s'esquiver mais accompagné de O'Mahra. L'ancienne impériale pensa durant quelques secondes à le ligoter sur son lit, mais elle oublia bien vite cette idée, il se serait plein pendant des heures et des heures qu'il était un pauvre homme malade maltraité. En arrivant quelques instants plus tard, elle essaya de se montrer en colère, ce fut un échec. Elle n'arrivait jamais à lui en vouloir réellement, elle finissait par sourire à une des ces remarques avant de venir l'embrasser. On était bien loin de la Kathleen impériale, distante et sans coeur.

Mais Kathleen su que sa journée n'allait être pas vraiment si calme quand quelques instants tard, alors qu'elle allait partir chercher la spécialiste des communications, son chef la rappela en lui disant que c'était à elle de l'emmener sur le lieux. Elle hocha simplement la tête. Elle était une femme mature, elle pouvait faire un effort. Leur mésentente était différente de celle qu'elle avait eu pendant si longtemps avec Väleria, ce n'était pas du fait de son passé d'impérial...pour une fois. C'était bien la seule fois d'ailleurs. En arrivant, tus avait eu de la méfiance envers elle, à l'exception de Ray, certains avaient mis plus de temps que d'autres à se montrer agréable avec elle. Aujourd'hui elle pouvait même compter sur ce qui se rapprochait le plus du mot famille.

Elle frappa trois coups contre la porte avant d'entrer dans le petit bureau. "O'Mahra, on a besoin de toi pour un problème technique". Son ton ne laissait la place à aucun choix, de toute façon elle n'avait pas le choix, un ordre était un ordre. "Je t'emmène sur place" continua la capitaine son regard se posant sur la brune en face d'elle. Il n'y avait aucune paroles superflues, comme toutes les fois où elle ne voulait pas engager la conversation, peut-être que cela leur éviterait d'entrer dans un conflit trop rapidement. Kath' ne savait pas très bien à quoi s'attendre, pas d’effusion de joie dans tous les cas. Dès son arrivée, il y avait eu cette tension entre les deux femmes, avant même qu'elles ne se parlent vraiment. Pourtant, Kath' n'était pas de ce genre à ne pas apprécier quelqu'un sans le connaître réellement, c'était l'inverse qui se produisant généralement, les autres n'avait que doute à son égard, avec un passé comme le sien elle comprenait bien pourquoi. Elle se demanda si la jeune fille était au courant de son passé, elle n'en avait aucune idée, sûrement, les informations comme celle-là allait vite de bouche en bouche.


code by lizzou × gifs by tumblr


TEAM 0/20:
 

But love doesn’t make sense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 28 ans
Messages : 604
Occupation : Espionne de l'Empire infiltrée dans la Résistance
Localisation : D’Qar
Race : Humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire

feat. Priya O'Mahra & Kathleen Hope ▵ ©endlesslove.
When the anger is with us


9 BY. 7ème mois. 2ème semaine. D’Qar. Bordure extérieure.

Priya avait le nez penché sur un datapad connecté au réseau local lorsqu’elle entendit frapper trois fois à la porte de son minuscule bureau. Ou plutôt… cagibi. L’espace de travail de l’Impériale sous couverture tenait effectivement plus du placard à balais qu’à autre chose. C’est tout juste si elle avait la place pour y caser une table et une armoire croulant sous divers composants informatiques en pièces détachées et quelques effets personnels qui tentaient tant bien que mal d’égailler un peu la tristesse des lieux. Peut-être une fenêtre n’aurait-elle pas été de trop pour apporter un peu de lumière. La jeune espionne n’était ici que depuis quelques semaines seulement et elle avait déjà la sensation d’être devenue une véritable taupe. C’est toujours avec une joie non dissimulée qu’elle regagnait l’extérieur chaque fois que l’occasion se présentait. Autrement, elle passait la journée dans la pénombre avant de regagner le dortoir qu’elle partageait avec d’autres rats de cette satanée Résistance qu’elle s’était donnée pour mission de détruire de l’intérieur aussi rapidement que possible.

— Oui, entrez ! souffla-t-elle.

Mais la personne qui venait lui rendre visite n’avait pas attendu son invitation. Les mots avaient à peine franchi les lèvres de la jeune femme que la porte était déjà grande ouverte et qu’une femme lui indiquait froidement que son aide était requise pour un problème technique. L’espionne n’eut aucunement besoin de jeter un œil par-dessus son épaule pour deviner l’identité de la nouvelle venue. Un frisson d’angoisse était descendu malgré elle le long de son échine en percevant ce timbre de voix si avenant qu’elle aurait reconnu entre mille. La seule et unique personne qui représentait ici une menace pour elle. Ou du moins le supposait-elle. Elle n’en avait pour l’heure pas eu confirmation et elle touchait du bois pour ne pas que ses craintes se révèlent fondées.

Kathleen Hope était en effet une expatriée de l’Empire ayant décidé de retourner sa veste pour les beaux yeux d’un Résistant ne méritant pas un tel sacrifice. Et qui plus est, elle n’était pas une Impériale lambda. Elle avait été affiliée aux Renseignements Impériaux et avait œuvré dans la même branche que la jeune femme ayant récemment débarqué sur D’Qar sous couvert d’être une sympathisante rebelle ayant fait le choix d’embrasser pleinement leur noble cause. De tous les individus présents sur cette base rebelle, Kathleen était de loin la plus dangereuse car elle avait arpenté les mêmes couloirs sombres et oppressants que la jeune espionne. Elle s’était assise dans les mêmes pièces froides et aseptisées. Elle avait pris ses repas dans le même réfectoire sinistre que sa cadette. Autrement dit, c’était autant de situations à risque durant lesquelles leurs chemins auraient pu être amenés à se croiser au détour de n’importe quel corridor de Coruscant. Et Priya avait beau être convaincue de n’avoir jamais rencontré Kathleen durant le temps que les deux femmes avaient passé dans la même base sans le savoir, il existait toujours une probabilité même infime pour que la traîtresse ait un jour posé les yeux sur elle de loin. Ce que Priya redoutait plus que tout, c’était justement qu’un tel souvenir remonte à la surface. Ce qui ne manquerait pas de griller sa couverture et de mettre et sa vie et sa mission en péril.

S’accordant une seconde pour rassembler ses esprits et se donner bonne contenance, la jeune espionne finit par tourner la tête vers la nouvelle venue après avoir fait mine de terminer ce sur quoi elle planchait avant d’être interrompue. Elle fronça les sourcils et était sur le point d’exiger poliment des détails sur le pourquoi du comment de la raison d’être de cette convocation, mais la traîtresse lui coupa l’herbe sous le pied en l’informant qu’elle la conduisait sur place. Un silence suivit. Le message était limpide.

Sans un mot, Priya ramassa son datapad et se leva de son bureau avant de rejoindre la Résistance d’ores et déjà retournée dans le couloir animé. La jeune espionne referma la porte de son cagibi derrière elle, puis elle emboîta le pas de la traîtresse sans chercher elle-même à engager la conversation. Elle éprouvait des difficultés – il faut l’admettre – à cerner pleinement le personnage. Cette femme était promise à un brillant avenir au sein des Renseignements Impériaux. Elle aurait pu mener une carrière exemplaire. Mais elle avait choisi de tout sacrifier pour aider un Résistant à fuir la prison. Cela n’avait franchement aucun sens. Elle s’était sabordée sans pour autant être assurée de pouvoir en retirer quoi que ce soit de positif. Son dossier ne mettait pourtant pas l’accent sur une quelconque déficience cognitive ou prédisposition à la folie. Elle était dépeinte au contraire comme une femme très brillante et pourtant… Ce qui en faisait malheureusement une menace bien plus sérieuse encore.

Priya aurait souhaité si possible tenir ses distances le temps de mieux la cerner dans son environnement revisité. Malheureusement, elle avait entamé un rapprochement avec Ray et sa relation toute nouvelle avec la traîtresse impériale l’avait de fait entraînée malgré elle dans cet engrenage. Priya marchait donc à présent sur des œufs en sa présence, mais elle ne se privait pas pour lui faire des crasses et des coups bas dès que l’occasion se présentait. Elle était parvenue à ce propos à mettre quelques bâtons dans les roues de son ancienne consœur au cours de sa dernière mission. Elle s’était assurée qu’on ne puisse pas remonter jusqu’à elle. Résultat : le rapport de mission de Kathleen s’était trouvé entaché. Rien de bien méchant. Disons juste que cela risquait de ne pas jouer en sa faveur si elle visait une promotion.

— Quel est le problème ? finit par demander Priya en faisant mine de ne pas supporter plus longtemps l’étouffant silence qui pesait sur ses frêles épaules.

C’est tout juste si elle tourna la tête vers sa compagne pour écouter sa réponse. Le ton employé n’avait pas été plus chaleureux que celui de la traîtresse lorsqu’elle avait frappé à sa porte, mais il restait dans les normes de ce qui se faisait de cordial en la matière. Un peu trop détaché peut-être. Kathleen sentirait sûrement que Priya n’était pas particulièrement plus réjouie qu’elle à l’idée de se retrouver seule à seule en sa compagnie. La jeune espionne repensa alors à une toute autre compagnie qu’elle avait eue moins d’une semaine auparavant. Non pas une compagnie meilleure en soi, mais une compagnie tout de même plus agréable pour les yeux. C’était peut-être la seule qualité qu’elle trouvait à Ray. Mais Priya se doutait qu’il valait mieux ne pas aborder le thème du Résistant dans l’immédiat. Mieux valait attendre encore un peu avant de se mettre à jouer avec le feu.

Elle écouta donc la réponse de son « amie » à propos du pourquoi du comment de sa convocation. Enfin, si tant est que Kathleen daigne lui répondre… ce qui n’était pas forcément assuré.


They have to pay for what they did to my family. I shall not rest until they do. And for that I’m prepared to do what needs to be done to take down the Resistance. I’m a loyalist to the Empire only by necessity. With them by my side I can move mountains. And that's what I intend to do. ▵ ©️endlesslove.
like a ghost i'm invisible
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 35 ans
Messages : 395
Occupation : Capitaine des renseignements dans la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine
DC : Avaïane-Lann Privlorr

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

When the anger is with us... × ft. Priya & Kathleen
C'est sans même attendre l’autorisation de la propriétaire du bureau que Kathleen entra dans la petite pièce. Petit c'était le cas de lire, il n'y avait pas vraiment de place pour deux personnes aussi elle se contenta de rester dans l'entrée de la porte. La jeune femme ne se tourna pas tout de suite vers elle, finissant sûrement un de ces dossiers, ou bien elle avait reconnu sa voix et ne daignait pas lui accorder son attention C'était une possibilité, les deux résistantes ne s'étaient jamais vraiment entendus, enfin elles ne s'adressaient la parole que quand cela était nécessaire et toujours pour des questions de travail. Ce n'est pas que Kathleen ne voulait pas nouer le contact, c'était une méfiance envers les nouveaux résistants et elle ne sentait pas d'affinité particulière avec Priya. Ce sentiment devait être réciproque puisqu’elle aussi n'avait pas tenté de nouer le contact. A l'inverse de Ray.

Sans attendre de bonjour, elle lui expliqua la situation, et qu'elle devait l'emmener sur place. La capitaine avait fait de bien pire mission,  mais elle était avant tout un élément dévoué qui obéissait aux ordres, alors si ses supérieurs voulaient lui faire payer l'échec de sa dernière mission en lui donnant des ordres de ce type...soit elle obéirait. Sans rechigner même. Au moins, c'était une mission calme, sans réels risques pour sa vie...normalement. Elle avait beau ressasser encore et encore sa dernière mission, elle ne comprenait pas ce qui n'avait pas marché. Elle était sûre d'elle portant, jamais elle ne se serait lancée la tête la première si elle n'était pas certaine de ses informations. Ses renseignements étaient précis, sûrs, du moins autant qu'ils pouvaient l'être en provenant d'une source rencontrée dans une cantina.

Le fait que la nouvelle résistante ait aidé Ray dans une tentative d'évasion de son lit à l'infirmerie n'avait pas aidé non plus l'ancienne impériale à se montrer amicale. Loin de là. Elle n'avait pas tant été en colère contre Ray, parce qu'elle savait qu'il mettrait en oeuvre des plans auxquels seul lui peut penser pour échapper à la surveillance des infirmières. Et puis, elle ne restait jamais bien longtemps fâché contre l'homme qui partageait sa vie maintenant. Par contre elle avait été en colère contre O'Mahra quand l'infirmière était venue la chercher disant que Mr Noxis s'était, encore, échappé, mais avec de la compagnie cette fois-ci. Tout seul il ne serait pas allé bien loin de toute façon. De quel droit se permettait-elle de lui faire prendre ce risque? Il était encore convalescent de leur dernière mission.

Le ton que la jeune brune employa n'était pas chaleureux, loin de là. Kathleen ne s'attendait pas à une démonstration de joie. Les deux femmes étaient matures, et même si elle avait du mal à l'admettre la toute jeune résistante était plutôt douée, surtout dans tout ce qui était électronique et informatique. Le ton resterait cordial certainement, du moins tant que certains sujets n'étaient pas évoqués comme le pilote. Il n'en restait pas moins que la tension était palpable dans la pièce exiguë, comme si toutes deux se retenait de lancer à l'autre ce qu'elle avait sur le cœur...ce qui était certainement le cas.

"Un canal de communication réseau à lâché, il faudrait le réparer au plus vite.". Elle insista  bien sur les trois derniers mots, la jeune fille s'était à peine retourné vers elle, l'urgence était relative, mais il faut toujours resté prudent avec ce genre de problème, autant que celui-ci soit réparé le plus rapidement, et puis elles auraient moins de temps à passer ensemble."Tiens voilà la position approximative du câble, ils n'ont pas encore trouvé la position précise". ajouta-t-elle, en lui tendant un petit écran sur lequel était indiqué le lieu...un fouillis de chiffre. Elle recula de quelques pas dans le couloir afin d'inciter Priya à se dépêcher un petit peu, mais elle ne dit rien. Inutile de débuter les hostilités avec une petite remarque sur le fait que c'était tout de même une urgence.


code by lizzou × gifs by tumblr


TEAM 0/20:
 

But love doesn’t make sense.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 28 ans
Messages : 604
Occupation : Espionne de l'Empire infiltrée dans la Résistance
Localisation : D’Qar
Race : Humaine

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire

feat. Priya O'Mahra & Kathleen Hope ▵ ©endlesslove.
When the anger is with us

Le couloir de la base de la Résistance que Kathleen et Priya étaient actuellement en train de remonter avait beau être plein d’activité et animé, un pesant silence s’était instauré entre les deux rivales depuis qu’elles avaient quitté le bureau de l’espionne sous couverture. La nature a horreur du vide. C’est connu. Cela ne posait toutefois aucun problème à Priya d’ordinaire. Être discrète et demeurer dans les ombres étaient une seconde nature chez elle. Elle préférait demeurer en retrait et écouter et observer avant de décider à entrer en scène et à agir pour mener à bien la mission qui lui avait été confiée. Aussi le silence n’était pas du genre à la déranger ou à la mettre mal à l’aise. Mais force est d’admettre que ce silence-ci, en présence de la traîtresse impériale, avait le don de mettre ses nerfs à rude épreuve.

Priya n’aimait pas ça. Mais pas du tout. Elle avait l’impression de pouvoir sentir le regard de Kathleen sur elle. Elle avait même le sentiment de pouvoir entendre grincer les engrenages dans son cerveau mettant en place les pièces du puzzle et se souvenant de qui était cette femme qu’elle n’appréciait pas. L’espionne avait conscience que c’était stupide de sa part. Mais c’était plus fort qu’elle. Elle n’y pouvait rien. Ce qui en soi risquait de poser problème. Elle devait maîtriser ses appréhensions au risque de faire naître chez Kathleen des soupçons qui provoqueraient indubitablement la résurgence de souvenirs pouvant mettre sa vie et sa mission en péril. Or c’était bien la dernière chose que souhaitait Priya : que sa couverture au sein de la Résistance vole en éclats à cause d’une erreur qu’elle aurait commise. Cela n’était pas dans ses habitudes. Elle était une professionnelle. Pas une débutante. Elle savait ce qu’elle faisait et avait d’ores et déjà mené des missions bien plus délicates que celle-ci. Elle pouvait prendre sur elle et maîtriser ses craintes à l’égard de Kathleen. Elle n’avait pas le choix. C’était ça ou risquer d’être la cause des problèmes qu’elle tenait à tout prix à éviter.

Aussi Priya avait-elle fait le premier pas en brisant le silence instauré entre Kathleen et elle. Elle lui avait demandé quel était exactement le problème pour lequel elle avait été convoquée. Elle s’était exprimée sur un ton qu’elle s’était efforcée de rendre aussi cordial que possible. Mais Kathleen avait aisément pu sentir dans la voix de son interlocutrice un arrière-goût d’antipathie et de méfiance. Est-ce la raison pour laquelle elle répondit que le problème venait d’un canal de communication réseau qui avait lâché et qui devait être réparé au plus vite, en insistant clairement sur ces trois derniers mots ? Certainement. Cela n’aurait pas étonné Priya en tout cas. Elle-même avait hâte de prendre congé de la traîtresse impériale. Plus elle passait de temps en sa compagnie et plus elle prenait de risques inutiles. Elle ne pourrait pas se débarrasser de Kathleen en l’affrontement à découvert et face à face. Elle devrait s’occuper d’elle depuis les ombres, en tirant les bonnes ficelles loin de tout soupçon. Elle avait d’ailleurs d’ores et déjà commencé et s’en était pour l’heure plutôt bien tirée. Il n’y avait qu’à voir la tension dans la mâchoire de la traîtresse. Elle avait l’air d’avoir lourd sur la conscience et Priya était prête à parier sa dernière paie que cela avait un rapport avec la toute dernière mission de la Résistante qui s’était soldée par un échec cuisant.

Un sourire manqua de fleurir sur les lèvres de l’espionne lorsqu’elle repensa à l’habile manœuvre qu’elle avait orchestrée depuis un terminal secondaire de la base pour mettre des bâtons dans les roues de la Résistante et lui créer tous ces soucis. Ce n’avait pas été grand-chose, mais c’était plaisant de se dire que la modification de quelques lignes de code seulement pouvait créer un tel effet boule de neige. Mais elle se ressaisit au dernier moment et conserva un visage de marbre en voyant Kathleen lui tendre un écran sur lequel figuraient un plan de la base et diverses informations relatives au souci rencontré actuellement par le réseau informatique du secteur en question.

Priya s’était immobilisée au milieu du couloir le temps de regarder le plan des infrastructures ainsi que les données brutes qui défilaient sur un côté de l’écran. Elle fronça les sourcils.

— C’est une plaisanterie ? demanda-t-elle à mi-voix sans vraiment s’adresser à Kathleen. (Elle leva toute¬fois les yeux vers la traîtresse avant de reprendre.) C’est une blague, non ? (Elle agita l’écran que venait de lui passer la Résistante.) Ils ne sont pas sérieux ? Ce secteur informatique occupe tout un niveau de la base ! C’est n’importe quoi ! Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Je vais y passer ma journée et encore… ce n’est même pas sûr que je trouve quoi que ce soit. (Elle secoua la tête en reposant les yeux sur l’écran. Elle soupira.)

Priya remarqua alors que Kathleen s’était éloignée de quelques pas. L’espionne impériale lui emboîta le pas machinalement sans faire la moindre remarque et sans même faire attention à l’attitude insistante de la Résistante. Elle garda les yeux sur l’écran en relisant les chiffres.

— Il y a quelqu’un d’autre sur le coup ? demanda-t-elle directement à Kathleen cette fois, mais toujours sans lever les yeux du datapad. Ils continuent d’affiner les recherches ou alors est-ce que je vais devoir me débrouiller toute seule avec le peu d’informations en ma possession ? (Elle consentit enfin à décoller un instant ses yeux de l’écran pour observer Kathleen.)

Elle en avait pour l’heure oublié toute antipathie et méfiance à l’égard de la Résistante. Elle était toute entière focalisée sur le problème informatique requérant toute son attention. Elle avait relégué Kathleen au second plan le temps d’analyser les données brutes défilant sous ses yeux sur le datapad. La traîtresse ne perdait toutefois rien pour attendre. Elle était le corbeau de malheur venu lui transmettre les ordres de ses supérieurs. Priya ne l’oublierait pas et en garderait une certaine rancune un moment. Et comme si cela n’était pas suffisant, le fait est qu’elle aurait besoin d’un guide pour se rendre jusque là-bas…

— Où se trouve ce secteur de la base ? Je ne crois pas y avoir déjà mis les pieds depuis mon arrivée.

Priya soutint le regard de Kathleen. Une part d’elle-même regrettait de ne pouvoir se débarrasser de la traîtresse immédiatement et une autre jubilait de pouvoir imposer encore un peu sa présence à la jeune femme qui semblait elle aussi pressée de prendre la tangente. Œil pour œil, dent pour dent. Si elle allait devoir trimer toute la journée, la moindre des choses était de faire payer le corbeau de malheur venu lui annoncer cette terrible nouvelle…


They have to pay for what they did to my family. I shall not rest until they do. And for that I’m prepared to do what needs to be done to take down the Resistance. I’m a loyalist to the Empire only by necessity. With them by my side I can move mountains. And that's what I intend to do. ▵ ©️endlesslove.
like a ghost i'm invisible
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 35 ans
Messages : 395
Occupation : Capitaine des renseignements dans la Résistance
Localisation : D'Qar
Race : Humaine
DC : Avaïane-Lann Privlorr

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

When the anger is with us... × ft. Priya & Kathleen

Kathleen savait que la résistante ne serait pas des plus enthousiaste en entendant parler du problème, pour la simple et bonne raison que personne ne savait d'où venait vraiment le problème, si c'était un simple câble mal branché ou si c'était beaucoup plus grave, le plus important était de la régler au plus vite. Elle qui était spécialiste des combats ne pouvait s'empêcher de penser qu'une attaque pouvait survenir à tout moment, si en plus leurs communications se mettaient à leur faire défaut, les choses pouvaient vite tourner en leur défaveur. Elle avait vérifier les caméras avant de partir à la recherche de Priya, voir si tout était bien en place et fort heureusement elle n'avait rien vu de suspect.

Elle ne peut s'empêcher de lever les yeux au ciel en entendant les premières réactions de la spécialiste. Non, ce n'était pas une plaisanterie, et si ça avait été le cas elle aurait envoyé quelqu'un d'autre à sa place, ce n'est pas comme si elle s'était toujours bien entendue. "C'est tout ce qu'il a de plus sérieux" lui lance-t-elle en s'éloignant de quelques pas. Kathleen comptait bien remplir sa mission, dernièrement elle avait rencontré quelques soucis lors de ces missions à l'extérieur, comme si ses cibles avaient un pas d'avance sur elle. Et il était hors de question de perdre la confiance de ses supérieurs, pas après tout les efforts qu'elle avait dû faire, elle avait mis toutes ses forces à se faire une place au sein de la résistance. Elle ne laisserait pas tout cela partir en fumée.

Ils lui avaient dit qu'ils les préviendraient s'il y avait du nouveau, mais ils semblaient tout à fait perdu et incapable de trouver quoique soit d'autres. "Il n'y a que toi et moi. Ils veulent éviter que tout ça s'ébruite rapidement." Ce qui était fort compréhensible dans un sens, si personne ne se sentait plus en sécurité sur la base, c'était la fin de la résistance.

Elle se retient de soupirer, elle avait toujours détester se sentir inutile et là elle ne pouvait rien faire, ses connaissances en communications étant assez limitée, elle avait le minimum et ça s'arrêtait là.  "Je vais te montrer" continue-t-elle, essayant de garder une voix neutre. Si ces derniers temps elle avait l'impression que les choses s'amélioraient avec les autres résistants, ce n'était pas le cas avec Priya. Elles avaient toujours fait en sorte de s'éviter le plus possible, de ne pas se retrouver au même endroit trop longtemps, c'était venue assez naturellement à vrai dire. Inutile de dire que ça risquait de devenir encore plus tendue si elles devaient rester dans le secteur pendant quelques heures, voir plus. Mais le bien-être de la base passait avant le sien et elle ne comptait pas partir tant que le problème ne serait pas résolu, quitte à y rester toute la nuit s'il le fallait.

Elle continue d'avancer dans ce labyrinthe, essayant de ne pas les perdre, elles avaient déjà bien assez de chose à faire comme ça. Elle marche assez vite, n'ayant que pour seule compagnie le silence entre elle deux.
code by lizzou × gifs by tumblr


TEAM 0/20:
 

But love doesn’t make sense.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

When the anger is with us (Priya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Festival du Jeu dans les rues d'Angers 24 septembre 2011
» Création d'un club de wargame à l'Ecole militaire
» [lau13!] 6eme Régiment de Génie
» [Elfes noirs] Premiers pas à Battle!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: D'Qar [Résistance]-