[FINI] Le hasard n'existe pas dans la force [Pv Lord Nihl]



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [FINI] Le hasard n'existe pas dans la force [Pv Lord Nihl]

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Contrebandier

Pilotage Mains nues Blaster Vitesse Perception Age : 30 ans
Messages : 322
Occupation : Contrebandier
Localisation : A bord de son vaisseau
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier
MessageSujet: [FINI] Le hasard n'existe pas dans la force [Pv Lord Nihl]   22/5/2016, 13:49


Dernière édition par Kenan Vel le 12/7/2016, 22:11, édité 1 fois

Le hasard n'existe pas dans la force
Bastion, le cœur de l’Empire. Cela faisait près d’un an que Kenan n’était pas revenu dans la capitale impériale, bien qu’il y avait un pied à terre. En effet ces derniers mois Kenan les avait principalement passés à bord du Vigilant ou sur Coruscant. Le pilote n’avait jamais aimé cette planète, Bastion ne représentait rien pour lui, il avait été forcé de s’y installer lors de la chute de l’empire et de l’indépendance de Coruscant.
On pouvait donc aisément comprendre que Kenan n’était pas sur cette planète par plaisir. Alors que sa permission touchait à sa fin, il avait reçu un message de Karx, l’un de ses anciens professeurs lorsqu’il était cadet à l’académie de Coruscant. Son mentor avait souhaité le rencontrer sur Bastion, la confiance qu’il accordait à Krax était telle qu’il n’hésita pas à se rendre sur Bastion immédiatement après la réception du message.

C’est donc assis à une table d’un des cantinas de la capitale, Kenan siroté son verre de bière corallienne en attendant la venue de son mentor. Krax lui avait demandé de se rendre ici afin qu’ils puissent discuter tranquillement sans attirer l’attention des autorités impériales. Le pilote ignorait totalement le but de cette discussion, mais si Krax ne voulait pas que sa hiérarchie ne le sache c’est qu’il devait s’agir d’un sujet grave. Kenan redoutait quelque peu cette conversation, il avait peur d’apprendre que son mentor avait tourné le dos à l’empire, à moins qu’il ne l’espère secrètement. Cela pourrait donner une légitimité à ses propres doutes et aux questions qu’il ne cesse de se poser depuis la destruction de son escadron.
Cela faisait déjà plus d’une heure qu’il attendait Krax, son ancien professeur n’avait pas coutume d’être en retard, à moins qu’il ait changé radicalement ces dernières années, Kenan commençait à s’inquiéter, et si c’était un piège qu’on lui avait tendu pour en apprendre plus sur ses intentions vis-à-vis de l’empire ? Non, là il devenait paranoïaque, jamais il n’avait confié ses doutes à quiconque, sauf à Triss bien évidement, mais il l’a connaissait assez pour savoir qu’elle ne dirait rien. Non un empêchement avait dû retarder Krax.

Jetant un coup d’œil à l’étrange cantina, Kenan constata que la diversité n’était pas le point fort de cet endroit, à frais dire ce n’était pas le point fort de Bastion. L’Empire ayant toujours était,  plus ou moins officiellement, prohumain, il n’était pas étonnant de ne voir que très peu d’aliens fouler le sol de la planète, seuls quelques marchants et colporteurs de passages osaient s’aventurer sur cette planète, et en général ils ne quittaient pas les spatioports.
Dans sa jeunesse Kenan pensait comme la plupart des hommes et femmes qu’ils avaient sous les yeux, les aliens n’étaient pas faits pour appartenir à l’Empire, mais depuis sa rencontre avec Triss et d’autres personnes non humaines avec qui il a lié des liens, il voit d’un tout autre œil le racisme procurer par l’Empire, bien que les vestiges sous la directive de Pellaeon soit un brin plus tolérant à ce sujet.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 33 yo
Messages : 743
Occupation : Seigneur noir des Sith
Localisation : Loin dans la Galaxie
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

Jamais encore, je n'avais mis les pieds sur cette planète qu'est Bastion. Je ne connaissais que de nom et jusqu'à aujourd'hui, je n'avais jamais eu l'utilité de m'y rendre. Je devais rencontrer un homme dont le nom avait glissé de ma mémoire, je me souvenais simplement du lieu de rencontre, c'était tout. Une rencontre prévue rapidement pour me donner des informations sur quelques personnes de l'Empire qui pourrait m'être utile dans certains de mes projets. Bastion n'était pas si différente des planètes que j'avais visité, elle possédait des plaines, de grands terrains et surtout des zones urbaines avec une bonne densité au niveau de la population. Pas le temps de visiter, et de toute manière, ce n'était pas du tout mon genre. Au contraire, repérer des endroits si la situation se passait mal, c'était totalement différent. Au statioport, je posais mon vaisseau et on me regardait bizarrement. C'est vrai que je possédais un X-wing, vaisseau de la Rebéllion et on me posait bien des questions. Je leur expliquais, en aide avec la Force, que c'était un vaisseau racheté et rénové, rien de plus simple que la vérité.

La Cantina. Je l'avais trouvé, il n'y en avait pas qu'une mais celle que je recherchais était là devant moi. Pénétrant dans le lieu, il était rempli d'humains. Il n'y avait que très peu d'aliens, en fait il n'y en avait pas du tout. C'était compréhensible lorsque l'on comprenait la politique de l'Empire. C'était une organisation pro-humaine, et en y pensant, l'Empire avait été crée par un Sith. Darth Vador. Repris par un pauvre humain, je soupirais. Enfin bref, je marchais jusqu'à une table libre, me prenant une boisson. Aujourd'hui, je me faisais passer pour un chasseur de primes si l'on me posait des questions mais dans ce genre d'endroit, on évitait d'accoster les inconnus. Il n'y en avait pleins ici, et certainement pas que des agents de l'Empire.

Ce sentiment... je l'avais déjà ressenti auparavant, c'était un sentiment déjà vécu. Il y avait ici quelqu'un qui était en connaissance de la Force. Qui en était proche. Mon regard se leva sur l'ensemble de la population de la Cantina, recherchant d'où provenait ce sentiment. Un Jedi ? Un Sith ? C'était bien trop faible, plutôt quelqu'un comme Agheera : un sensible. Je le perçus, un homme, la trentaine, bière correlienne à la main. Je me dirigeais instinctivement jusqu'à lui, m'asseyant à sa table.

Je ne veux pas vous importuner, mais vous semblez attendre quelqu'un ?

Lui demandais-je, et qui sait, peut-être en réalité attendait-il la même personne que moi ? C’était fort probable, mais notre rencontre n’était décidemment pas dû au hasard. C’était la Force qui en avait décidé ainsi. Mon regard orangé se posait sur l’Homme, qui était-il ?

Désolé, je ne me suis pas présenté. Marek.

Déclarais-je en tendant ma main pour serrer la sienne, je passais souvent dans l’art de duper les gens sur ma réelle identité, mais il n’avait pas besoin de savoir qui j’étais pour l’instant. Avant toute chose, je devais savoir s’il savait qu’il était sensible à la Force, sa connaissance dans ce domaine et naturellement, s’il connaissait l’existence des Sith et des Jedis. Cependant, avec les récents évènements à Coruscant, il était difficile d’ignorer leur existence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contrebandier

Pilotage Mains nues Blaster Vitesse Perception Age : 30 ans
Messages : 322
Occupation : Contrebandier
Localisation : A bord de son vaisseau
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

Le hasard n'existe pas dans la force
Il fallait se résigner, Krax ne se montrerait pas, sans doute avait-il eu un empêchement. Préférant ne pas laisser libre cours à ses doutes emplis de paranoïa, Kenan s’apprêtait à partir, ne cherchant à contacter son mentor que le lendemain quand lui-même serait dans la navette de retour vers Coruscant. Mais alors qu’il était en train de finir son verre avant de partir, un homme vint à sa rencontre.
En général, et plus en encore dans ce genre d’endroit, on éviter de se mêler aux inconnus, mais cet homme soit semblait ignorait les usages en de tels endroits, soit cherchait délibérément les ennuis. S’adossant contre le dossier de la banquette sur laque il était assis, il fit mine de se décontracter en posant une main sur le dossier tout en emmenant son autre main non loin de son pistolet-blaster, on était jamais trop prudent.

Kenan se demanda un instant si cet homme n’était pas un espion de l’empire, peut être bien même la personne qui avait empêché la venue de Krax. Encore une fois cette théorie ne pouvait valoir le coup que si Karx avait tourné le dos à l’Empire, or Kenan ne faisait que le supposer. Mais à bien y réfléchir, un espion ou un assassin ne l’aurait sans doute pas abordé de la sorte.
Non il préférait revenir à ses premières hypothèses, soit c’était un imbécile soit un quelconque mercenaire ou chasseur de prime cherchant la bagarre.

« Et bien Marek… »

Les sourcils froncés, Kenan observait son interlocuteur, il avait le sentiment que cet homme représentait un réel danger. Mais il ignorait totalement pourquoi il ressentait cela, rien dans l’apparence de cet homme ne semblait révélé une quelconque menace.

« Non je n’attends personne… J’allais partir. La place et tout à vous si vous la désirez. »

Et alors qu’il se levait, Kenan posa une dernière fois les yeux sur le visage de l’homme, c’est alors qu’avec les reflets des lumières environnantes, il vit pour la première fois les prunelles orangées de l’homme. Jamais il n’avait vu des yeux pareils chez un humain, certes il existait bien des artifices pour changer la couleur de ses yeux, mais là c’était différent.

« Vous êtes qui ? »

À présent la main posée bien en vue sur son arme, le pilote avaient les yeux rivés sur l’homme. Mille questions parcouraient le cerveau de l’impérial, mais aucune ne semblait trouver de réponses.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 33 yo
Messages : 743
Occupation : Seigneur noir des Sith
Localisation : Loin dans la Galaxie
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

J’avais décidé de l’aborder avec courtoisie, tendant ma main qu’il ne serra pas. Premier mur dressé devant moi, mais je pouvais comprendre cette méfiance. L’endroit n’était pas parfait pour accoster des personnes, surtout en ces temps plutôt néfastes. Rangeant ma main, je me demandais quel allait être la suite de cette conversation. L’homme me laissait sa place, mais il s’était levé pour s’en aller. Non, il ne partait pas et il me montrait clairement sa main posée sur son blaster alors qu’il me demandait qui j’étais. Un sourire plutôt sanguinaire s’installa sur mes lèvres sans vraiment que je ne le veuille, mais je restais assis, attendant que la tension s’apaise calmement. Bien sûr, ça n’allait pas se passer comme ça, et mieux valait pour moi d’éviter toute attention inutile des autres usagers du bar. J’aurais pu utiliser la persuasion par la Force, incitant ce jeune impérial à se rasseoir. Cependant, cela marchait rarement sur les utilisateurs (voir sensible) à la force et plutôt, ça marchait excellemment sur les personnes un peu benêt.

Mon regard s’était posé sur la personne sensible à la Force, et il valait mieux maintenant ne plus tourner autour du pot. Doucement, ma main glissa sur mon torse et je fis légèrement glisser ma bure Sith afin de lui montrer, que, moi également, je possédais un blaster. Mon regard sur lui montrait clairement qu’il ne serait pas assez rapide pour pouvoir me toucher, je le défiais d’essayer.

« Asseyez-vous. La discussion ne fait que de commencer, en réalité. »

Ma voix est froide et rempli d’autorité, je ne veux pas me répéter et je le lui fais clairement comprendre. Ma main montre la chaise qu’il vient de quitter, l’invitant à se rasseoir alors que mon visage retrouve une expression légèrement plus gaie. Je soupire, mais l’impérial ne semble pas vouloir se calmer. Dois-je lui montrer ce dont je suis capable ?

« Tu ressens quelque chose de bizarre, n’est-ce pas ? Tu ressens une sorte de danger, tu te dis que c’est ton intuition qui t’a permis de survivre jusqu’à aujourd’hui, n’est-ce pas ? »

Je lui posais des questions simples, et il allait vite comprendre que je n’étais pas là pour seulement parler. Non, je savais des choses qu’il ne savait pas, et il voudrait en toute logique savoir. J’attendais maintenant, j’avais montré au soldat que je n’avais pas peur de son blaster ou de tout autre chose qu’il pourrait me montrer. Maintenant, c’était l’heure qu’il ouvre les yeux sur ce qu’il était et c’était également l’heure de lui présenter ce que j’étais. Mais pas maintenant, tout cela était un processus qui demandait patience. Patience que je saurais avoir.

Et là, c’était patiemment que j’attendais que l’impérial ne me réponde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contrebandier

Pilotage Mains nues Blaster Vitesse Perception Age : 30 ans
Messages : 322
Occupation : Contrebandier
Localisation : A bord de son vaisseau
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

Le hasard n'existe pas dans la force
Son esprit ne cessait de lui crier de courir loin de ce type, rarement il n’avait senti une telle sensation de danger, sauf bien sûr en situation de combat. Mais rien en apparence ne dévoilait un réel danger émanant de cet homme, jusqu’à ce que cet étrange sourire d’apparaisse sur le visage de l’inconnu. Le regard de Kenan se fit plus sévère et tout en resserrant son emprise sur son arme, il s’apprêtait à reculer en direction de la sortie.
Voyant l’homme faire un mouvement vers sa ceinture dévoilant derrière une étrange bure son propre blaster, Kenan eut heureusement le réflexe de ne pas tirer en premier. Le cœur battant à cent à l’heure, le pilote sentait ses temps sur le point d’exploser. Pourquoi ressentait-il une telle peur ? Il ne comprenait plus rien, seul ce regard orange ténébreux semblait exister.

L’ordre donné par le dénommé Marek agit comme un véritable électrochoc, sortant de sa torpeur, le pilote impérial, prit quelques fractions de seconde pour réfléchir à ses options. Il ne savait pas comment il pouvait le savoir, mais ce type était sans aucun doute l’individu le plus dangereux de cette cantina, et pourtant il y en avait des tueurs et certains très expérimentés.
Retirant la main de son arme, Kenan finit par obtempérer et se rassit à sa place. Les battements de son cœur commençaient lentement à ralentir, bien que ce sentiment de danger fût toujours bien présent.

Mais alors qu’il s’attendait au pire, mille et une hypothèses s’enchainaient dans son esprit. Un assassin envoyé par la hiérarchie ? Avait-il tué Krax ? Non encore une fois rien de tout cela ne pouvait- être vrais, personne n’était au courant qu’il devait rencontrer son ancien professeur ici, et personne au sein de l’empire ne connaissait ses doutes et ses remises en question.

La suite fut bien plus perturbante pour Kenan que s’il s’était retrouvé face à un assassin. Comment pouvait-il savoir cela ? En quoi ses intuitions pouvaient-elles importer à cet homme ? Non, ne venait-il pas de révéler qu’il venait errer en pensant que c’était son intuition qui l’alarmait de tout danger ? Peu à peu la peur disparaissait, bien que cette sensation de danger mortel semble être de plus en plus présente, la curiosité prenait le pas sur la peur.

« En effet, mais comment ?... Qui êtes-vous ? »

Cette question encore, était-ce vraiment ce qu’il voulait savoir ? Non, bien sûr que non. Il s’était souvent demandé comment il pouvait percevoir un danger sans le voir avant, comment il pouvait savoir quel chemin était le plus sûr. Il avait mis cela sur le compte d’une bonne intuition, mais si en fait c’était plus que cela.

« De quoi parlons-nous exactement si ce n’est de l’intuition ? »

Ce désir de réponse semblait prendre le pas sur tout, et si cette sensation de danger disparaissait, il ne saurait dire si le danger était écarté ou si le fait de prendre conscience de cela venait d’éteindre cette « intuition ».


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 33 yo
Messages : 743
Occupation : Seigneur noir des Sith
Localisation : Loin dans la Galaxie
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

De toute évidence, passer par quatre chemin n'était pas une nécessité. Loin de là. Je n'avais pas fait à faire face à un stupide gamin mais plutôt à une personne mature et surtout utile à l'Empire. Du moins, ce qu'il en restait, les Vestiges. Penser à cela me faisait chaudement rire, la création de l'Empire était dû à deux des plus grand Sith de l'Histoire. Sidious et Vador. Je n'étais pas particulièrement fan de ces deux là après avoir connu leur histoire respectives par les anciens, mais il fallait avouer qu'ils avaient presque réussi là où d'autres avaient échoué. Maintenant, une nouvelle page se devait d'être tourner pour les Sith.

J'avais proposé (ou ordonné) à l'agent impérial de se rassir, et j'avais montré également le blaster que j'avais en ma possession, le défiant de ne pas tirer car il n'en sortirait malheureusement pas indemne. Ce fut un sourire satisfait qui s'afficha sur mon visage lorsqu'il rangea son arme et s'assit à la place où il était quelques secondes plus tôt. Et maintenant, je lui parlais. Comme si rien ne s'était passé à l'instant. Et, à mes déclarations, il semblait si perturbé me demandant qui j'étais. Enfin, il posa une question plus intéressante. De quoi s'agissait-il.

« Kenan Vel. Il s'agit de la Force, et tu en y es sensible. Tout ce qui t'es arrivé est grâce à cette Force. »

Voilà, je venais de lancer la bombe et j'imaginais déjà le fouillis que devait être le cerveau de l'homme. Oh, et oui, je savais bien de qu'il s'agissait, je n'allais tout de même pas voir un homme sans savoir de qu'il s'agissait. Laissant quelques minutes de silence, je pris à nouveau la parole.

« Qui suis-je ? Je ne suis pas Marek, mais tu peux m'appeler Lord Nihl. Je suis un Sith, et je suis là pour montrer la voie à suivre. »

Et, maintenant, il s'attendait à des questions de sa part. Un Sith se présentait à lui, c'était une chose rare. Mais, j'avais besoin d'homme de main, j'avais besoin de main d'oeuvre pour le projet que je me devais d'aboutir. Un projet que je comptais faire part à cet homme si je le pensais capable de me suivre, mais la chose n'allait pas être aisée.

« Bien entendu, je compte sur ta discrétion pour ne pas révéler mon existence. Les conséquences en seraient dramatique pour toi, ou tes proches. Ou les deux. Je vois que tu as des questions, pose-les. »

Et, je lui parlais comme si j'étais beaucoup plus âgé et expérimenté que lui mais j'avais un ascendant sur lui avec ma relation avec la Force. Je ne le sous-estimai pas pour autant, loin de là cette idée de moi. Mais, pour l'instant, j'étais calme et prêt à répondre à ses interrogations. Je voulais faire comprendre à cette personne que je n'étais pas là pour lui faire du mal, mais au contraire à rendre les choses bien plus simple pour lui.

Réussirai-je ? Je ne le savais pas, mais j'étais convaincu que je pourrais lui faire comprendre mon idéologie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contrebandier

Pilotage Mains nues Blaster Vitesse Perception Age : 30 ans
Messages : 322
Occupation : Contrebandier
Localisation : A bord de son vaisseau
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

Le hasard n'existe pas dans la force
La force, cette puissance mystique qui dit-on est capable de vaincre une armée, de raser un empire. Comment pouvait-il être lié à elle ? Il n’était personne, juste un simple pilote qui doute de sa propre vie, de ses choix. Avait-il été choisi ? Où bien cette affinité était tel naturel voir héréditaire ? Tout ce qu’il avait entendu c’était des mythes, les légendes qui tournaient autour de jedi, et bien sûr le Seigneur Vador, le seul être capable de manipuler la force qu’il est rencontré. Mais jusqu’à cet instant, il avait toujours pensé que la force, n’était rien d’autre qu’une légende, que ses utilisateurs étaient certains des individus hors du commun, mais dont leur talent leur venait d’eux seul, et non d’une quelconque puissance invisible.
La tête pleine de questions, il releva les yeux vers son interlocuteur, qui était cet homme et comment pouvait-il savoir cela ? Et surtout lui disait-il la vérité ? Se redressant jusqu’au dossier de son fauteuil, il observait l’homme. Qui était-il vraiment ? Si tout ceci s’avérait vrai, alors cet homme n’était pas un banal chasseur de prime.

Comme pour répondre à sa question muette, Marek révéla sa véritable identité. Si apprendre qu’il ne s’appelait pas vraiment Marek mais Nihl n’étonna pas vraiment Kenan, que l’homme lui avoue être un sith était des plus dérangeant. Soit il avait affaire à une bonne blague, peut-être pas si marrante que ça, soit cet homme était véritablement ce qu’il prétendait être.
Kenan avait très peu souvent entendu le terme de Sith, il avait plus ou moins compris que c’était des sortes de jedis ayant choisi une voie plus sombre, mais à ses yeux rien ne les différencier vraiment. Ne connaissant aucunement les philosophies jedi ou sith, il lui était impossible de véritablement connaître ces deux peuples mystiques.
La menace de Nihl eut un effet étrange sur Kenan, ne sachant toujours pas s’il devait prendre au sérieux cet homme, il lui était difficile de véritablement se sentir menacer. Seules son intuition, ou plutôt la force, d’après les dires de cet homme, lui envoyaient encore des sensations de danger émanant de cet homme. Ce n’était que grâce à cela, que Kenan parvint à garder son sérieux et à prendre la menace comme telle.

« Il n’y aucune raison pour moi de divulguer quoi que ce soit. Si ce que vous dites est vrai, il est dans mon intérêt de garder cette rencontre pour moi, que ce soit  justement pour ma sécurité et celle de mes proches, mais également pour mon propre bénéfice. Car si la force existe comme vous le prétendiez, qui serais-je pour ignorer son appel. Et si elle n’existe pas et que ce que vous dites ne sont que des mensonges ou une mauvaise blague, pourquoi irais raconter quoi que ce soit sur cette rencontre ? »

Un nouveau silence s’installa, le scepticisme de Kenan était tel qu’il ne croyait réellement que ce qu’il voyait. Et croire en une force invisible toute puissante était une histoire assez difficile à avaler.

« Qu’est-ce qui me prouve que ce que vous dites est vrai ? Que vous soyez au courant que j’ai ce genre de sensation et en soi impressionnant étant donné que je n’en ai jamais parlé. Mais la force… Ce n’est qu’un mythe, tout comme les jedis. Et que dire des siths, je ne sais même pas ce que c’est, ce que vous êtes. J’aimerais vous croire, mais ça m’est impossible.»

Pensait-il seulement qu’il s’agissait d’un mythe ? Ou refusait-il dit croire ? Il ne savait pas trop. Étant enfant, alors qu’il venait tout juste d’entrer à l’académie des cadets, tout juste âgé de six ans, il se souvenait avoir rêvé chaque nuit, et chaque jour que les jedis des légendes viendraient le secourir et le sortir de cet enfer qui l’avait privé de sa famille, mais jamais ils ne vinrent. Il avait donc fini par le plus y croire, ignorant alors la vérité sur la disparition des jedis et sur le fait que jamais ils n’auraient laissé une telle académie existait de leur temps.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 33 yo
Messages : 743
Occupation : Seigneur noir des Sith
Localisation : Loin dans la Galaxie
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

L'entière vérité était dite à Kenan Vel, mais l'existence des Sith avait déjà été dévoilé. Enfin, pour l'instant, la population de la Galaxie devait seulement penser que les Sith était des individualités mais il se trompait. Derrière, personne ne savait ce qu'il se préparait et moi-même, j'avais du mal à dire ce qu'il se passait actuellement. J'avais ce projet de Confrérie, mais suite à cette reunion Sith, il était compliqué pour moi de tout peser. Darth Darral allait être un obstacle à mon projet, mais il pouvait aussi bien être un très très bon partenaire et allié. De toute façon, tout allait se capoter bientôt. Je sentais que la Force était avec moi pour ce projet. En tout cas, je faisais part à Kenan qu'il devait rester secret sur cette décision.

« Peu de gens se doutent de l'existence de la Force. »

Avouait-il, et c'était peut-être mieux comme ça ? Les gens pensaient que Vador était un simple dictateur, et personne ne s'imaginait qu'il contrôlait la Force. Tandis que les Jedis avaient été oublié depuis belle lurette maintenant. Luke Skywalker ? Il n'avait pas fait assez long feu pour prouver l'existence des Jedis.

Enfin bref, je regardais l'agent impérial. Il m'avouait ne pas savoir si tout cela était vrai, que la Force était un mythe, tout comme les Jedis et les Siths. Il ne savait pas même ce que nous étions. Je comprenais, et c'était mon but de tout lui expliquer.

« Suis-moi. »

Et encore une fois, je ne le lui laissais pas vraiment le choix, il s'agissait plus d'un ordre que d'une proposition. Nous sortîmes donc de la Cantina, et j'amenai Kenan un peu plus loin. Pour le coup, il n'avait pas le choix de me donner une confiance aveugle, et il devait se douter que je n'avais aucun intérêt à le tuer. Sans me retourner, j'avançais dans les rues pour me rendre jusqu'à un terrain totalement abandonnée, et donc vide de monde.

Il était temps de prouver à Kenan ce que je disais était vrai, et de l'intérieur de ma bure, je sortis mon sabre laser que j'actionnais. Le laser rouge apparut dans un petit bruit, et mon regard orangé se posa sur Kenan.

« La Force. »

Avais-je seulement dit alors que je tendais ma main sur Kenan, et d'un coup, il fut propulsé en arrière. Voilà, je lui avais expliqué en deux actions que la Force existait et cela évitait ainsi bien des discours inutiles.

« Me crois tu maintenant ? Es-tu donc prêt à entendre ce que j'ai à te dire ? Te proposer ? Bien sûr, tu as ma parole que je ne te tuerai pas quelque soit la réponse que tu me donneras. »

Et encore une fois, il n'avait aucun moyen de savoir si je disais la vérite et peut-être allait-il savoir utiliser la Force pour se repérer, je le regardais attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contrebandier

Pilotage Mains nues Blaster Vitesse Perception Age : 30 ans
Messages : 322
Occupation : Contrebandier
Localisation : A bord de son vaisseau
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

Le hasard n'existe pas dans la force
Les mots du sith fendirent l’air, et malgré qu’il était posé et sans aucun doute réfléchi, cela saune comme un ordre. Si jusque-là Kenan était trop absorbé par cette soudaine révélation, il commençait à ressentir quelque chose d’étrange envers cet homme, et cette fois ce n’était pas avertissement de la force, mais bien c'est ses propres observations. N’y ayant pas prêté attention jusque-là, il voyait comment était cet homme, sa manière d’être, de parler de se déplacer. Tout en cet homme imposait à la fois le respect et donner un indice sur la menace qu’il représentait réellement.
Mais le besoin de savoir était encore trop fort et il suivit l’homme à l’extérieur de la cantina jusqu’à un endroit désert. Assez mal à l’aise, Kenan resta là immobile, tiquant quelque peu lorsque l’homme tira de sa ceinture un étrange tube d’où il fit sortir une lame d’énergie d’une sombre couleur rouge. Jamais Kenan n’avait vu pareille arme, à la fois élégant et redoutable, il comprenait d'où venait cette réputation de redoutable guerrier qu’avait les jedis.

Seul un mot introduisit ce qui suivit. L’homme tendit la main vers lui et aussitôt l’impérial fut projeté quelques mètres plus loin atterrissant dans la poussière. Une démonstration quelque peu étrange, mais y avait-il un autre moyen pour faire entendre raison à un non-croyant, que de lui prouver directement l’existence de ce qu’il réfutait on l’y confrontant directement ?
Le pilote se releva, il pouvait encore sentir cette étrange sensation qui l’avait traversé lorsque le sith avait fait usage de la force sur lui.

Le croire, oui certainement, le pilote ne pouvait réfuter qu’il existait bien une puissance mystique capable de contrôler l’univers. En revanche, il n’avait aucune confiance en ce que disait l’homme lorsqu’il lui annonçait qu’il le laisserait partir vivant quoiqu’il arrive. Il était bien trop méfiant pour cela, le sith était un prédateur, lui faire confiance était la dernière chose à faire. Mais Kenan savait qu’il avait beaucoup de choses à lui apprendre, mais le danger que représentait cet homme était-il si inférieur à son envie de réponse qu’il était prêt à prendre le risque ? Il n’en était pas certain, mais il fallait parfois vivre dangereusement. Il ne réalisait pas alors à quel point c’était dangereux de jouer avec sith.
Il n’avait aucune idée de ce que cet homme voulait lui proposer comme marché, peut être que cela pourrait réellement l’intéressait. Jusqu’à présent, il était resté septique, mais l’homme lui avait dit la vérité sur la force, pourquoi ne pas l’écouter et aviser ensuite.

« Bien, je vous crois. Qu’avez-vous donc à me proposer ? Mais je suppose que ce n’est pas un hasard que vous vous trouviez ici dans cette cantina pour tomber sur quelqu’un comme moi, comme nous. Vous saviez déjà qui j’étais avant de venir me voir, n’est-ce pas ? »

Tant de question, et pourtant c’était celle-là qu’il posait en premier. Il voulait tant savoir ce qu’était la force, qui était les jedis et les siths. Mais étrangement les seules questions qu’il posait été sur les motivations de l’homme, pourquoi lui, pourquoi être venu le voir lui. Il ne devait pas être unique, d’autres devaient être comme lui dans la galaxie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 33 yo
Messages : 743
Occupation : Seigneur noir des Sith
Localisation : Loin dans la Galaxie
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

Je l'avais amené dans un coin reculé à l'abri des regards du peuple de Bastion, ces derniers n'avaient pas besoin de savoir ce qui se passait entre le Sith et l'agent impérial. Alors que nous étions face à face, je sortis alors mon sabre laser et au vu de son regard, je me doutais qu'il n'avait jamais vu une arme pareille. Je me rappelais encore de mon regard effrayé mais admiratif et émerveillé lorsque mon défunt maître avait ébranlé la première fois son sabre. C'était une arme dangereuse, et surement la plus dangereuse que la Galaxie pouvait connaître. L'utilisation de celle ci était faite pour ceux qui maîtrisaient la Force, c'est tout.

Pour lui prouver encore plus que la Force existait et n'était pas un mythe, je le repoussais grâce à Elle. Il fut envoyer quelques mètres plus loin sans véritables dégâts afin qu'il ne soit pas blessé : j'avais pu sentir une légère perturbation, signe qu'il avait bel et bien un lien avec la Force. Mon sabre était toujours placé dans ma main et allumé, mais cela me servait à rien pour l'instant et je décidais de le ranger dans ma bure après l'avoir éteint. Je lui donnais ma parole que je ne le tuerai pas quelque soit sa réponse à ma proposition, mais il fallait savoir qu'il ne fallait jamais croire en la parole d'un Sith. Et pourtant, il arrivait parfois que je me montre franc et honnête.

Kenan me demandait alors ce que j'avais à lui proposer, que ce n'était pas un hasard que je me trouve dans cette cantina et sache clairement qu'il était. Je souriais, il n'était pas si idiot que cela en fin de compte.

« Exactement. C'est la Force qui m'a dit où te trouvait. Ce que j'ai à te proposer ? Pouvoir contrôler cette Force en tant qu'apprenti Sith. Car, tu pourrais être mon apprenti et je t'enseignerai tout ce que tu as à savoir. La possibilité de réaliser tout tes rêves, la Force t'ouvrirai des portes que tu n'aurais jamais pensé pouvoir ouvrir. »

Je commençais un léger discours, tentant de lui montrer les points force de maîtriser la Force. Je savais que n'importe quel individu aimerait pouvoir avoir le pouvoir ? Enfin, mon discours était loin d'être fini. Il me fallait maintenant lui expliquer la façon Sith.

« D'après les rumeurs, les Sith sont les méchants. Les jedis sont les gentils. Mais croire les rumeurs serait s'arrêter à des paroles et ne montrerait pas l'intelligence que tu peux faire preuve. Le code jedi ne te permettrait pas de vivre ta vie et d'avoir ta liberté, un Sith est libre. Libre de faire ce que bon lui semble, aucun code ne nous freine. La Force est faite pour être contrôlée, et mon projet est grand. Très grand. Tu pourrais faire parti de quelque chose d'énorme et apporter ta pierre à l'édifice. »


Je m'arrêtai là, préférant ne pas parler plus de mon projet. Voulait-il en savoir plus sur les Sith ? Sur la Force ? Je devais savoir si son intérêt pour ce côté était signifiant avant de déclarer plus d'autre chose sur une éventuelle collaboration.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contrebandier

Pilotage Mains nues Blaster Vitesse Perception Age : 30 ans
Messages : 322
Occupation : Contrebandier
Localisation : A bord de son vaisseau
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

Le hasard n'existe pas dans la force
Ainsi donc il était possible de communiquer avec la force. Mais était-ce comme communiquer avec un être vivant ou bien plus comme recevoir un signe du destin ? La force était-elle vivante ? Kenan ne comprenait pas ce qu’était la force. Il n’arrivait pas à démêler le faux du vrai, la légende du réel.
Cet homme semblait connaître tout ce qu’il y avait à savoir sur la force, sa proposition était alléchante. Mais comment lui faire confiance alors qu’il ignorait tout de lui ? Comment envisager de suivre la voie des siths sans réellement savoir ce qu’était un sith ? Nihl semblait croire que les rumeurs à leurs sujets les définissant comme étant l’opposé aux jedis étaient fausses. Kenan ne demandait qu’à y croire, s’approprier un pouvoir qui le rendrait capable de se défaire de ses chaines qui le liaient à l’empire, il ne pouvait rêver mieux. La tentation était bien présente, mais se jeter ainsi dans le vide sans avoir plus amples informations était inimaginable.
Nihl lui expliqua alors que les siths n’étaient pas les méchants pour lesquels les avaient fait passer les jedis au cours de siècles. Que ce soit vrai ou non, le discours du sith était convaincant. Parler ainsi de liberté, alors que Kenan cherchait justement à se libérer de l’emprise de l’empire, était une aubaine pour Nihl. Pendant une fraction de seconde, une pensée interrogative parcourut l’esprit de Kenan. Nihl semblait choisir avec soin ses mots, et si le sith était au courant de la situation dans laquelle se trouvait le pilote et de sa remise en question ? Comment pourrait-il l’être ? Non c’était impossible, à moins que la force le poussait à prononcer certain mot plutôt que d’autres, comme elle pouvait le faire pour Kenan quand elle le guider lui indiquant le meilleur chemin à prendre.

« Une offre bien alléchante, mais qui ne sert pas à grand-chose je le crains. Je ne dis pas que je suis contre, au contraire je voudrais bien en savoir plus, sur votre projet. Mais comment m’engager envers une cause que je ne connais pas. La liberté est un mot fort et les siths me permettraient vraiment d’être libre, loin de tout ça ? »

D’un mouvement de la main, le pilote désignant tout ce qui les entourait, que ce soit les bâtiments, les vaisseaux qui les survolaient se dirigeant vers le spatioport, ou bien encore la planète entière et les Vestiges de l’Empire dans sa globalité.
Au fond de lui Kenan bouillonnait, parlait ainsi pour la première fois aussi clairement de ce qu’il ressentait était étrange, mais cela semblait libérer une détermination certaine.

« Être libre serait déjà pour moi un pouvoir merveilleux. Mais vivre libre n’amène à rien si l’on reste prisonnier de l’inconnu. Vous me parlez de la force, comme si elle était vivante, que c’est une puissance incroyable, qui si elle est utilisée entre de bonnes mains… non des mains capables, de changer l’univers. Mais je ne cesse de me demander ce qu’est réellement la force, ce qu’elle implique. »

Il marqua une pause dans sa tirade, il avait tant de questions et sans doute pas assez de temps pour toutes les poser. Tant de questions restaient sans réponse, des réponses que cet homme possédait, du moins Kenan était prêt à le croire.

« Les Siths ? Pour parler de liberté, de libre arbitre. Qu’aucun code n’est là pour vous arrêter. Mais ce n’est pas possible, comment le serait-ce ? La beauté d’une telle chose possède obligatoirement un côté sombre, un côté caché. Quel est-il ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sith

Age : 33 yo
Messages : 743
Occupation : Seigneur noir des Sith
Localisation : Loin dans la Galaxie
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sith

Il fallait pour moi que je me montre plus convaincant à l'avenir, c'était une pensée pour moi-même évidemment. La liberté était un mot simple à prononcer, mais difficile à avoir. Quasiment personne dans la Galaxie ne pouvait se dire libre, et les Siths faisait des rares personnes à pouvoir le faire et le dire. Ils étaient libres. C'était la chose qui me donnait vraiment envie de poursuivre ma quête parmi les Sith, une chose que je n'aurais plus si je décidais à me retirer de ce côté là de la Force. Kenan Vel semblait croire en mes propos, me demandait si les Siths pouvaient réellement lui apporter cette liberté. Intérieurement, je souriais et j'avais touché un point sensible. J'avais légèrement enquêté avant de me présenter à lui, mais je ne savais pas qu'il se sentait autant prisonnier au sein des Vestiges de l'Empire.

Je le laissais continuer à parler, et il m'expliquait qu'être libre était une chose qu'il souhaitait réellement. Cependant, il ne pensait pas pouvoir être libre en nous rejoignant car il pénétrait dans un terrain inconnu, régi par la Force. Pouvait-il réellement être en liberté ? Et, qu'est ce qu'était réellement la Force ? C'était les deux questions qu'il me posait, et c'était à moi de nouveau de trouver les bons mots pour parfaire la vision Sith.

La Force et l'inconnu... Deux mots qui vont parfaitement ensemble. Parce que personne ne sait réellement ce qu'est la Force, certains la vénèrent comme une entité, d'autres la prient. Il est difficile de pouvoir qualifier cela, mais c'est un entendement qui dépasse notre pensée. Pour nous, elle est destinée à être utiliser par les personnes qui en son capable.

Et, il l'était. Il était capable d'utiliser et de manier la Force. Il voulait la liberté, il n'avait qu'à contrôler la Force pour l'obtenir. Pour cela, j'étais présent pour l'aider à la maîtriser et la contrôler. J'étais là pour lui faire part de mon projet qu'il comprendrait lorsqu'il saurait maîtriser la Force. C'était une évidence totale pour moi.

Un côté caché ? Sombre, dis-tu ? Mes yeux orangés, peut-être... Cela fait déjà vingt années que je suis dans ce monde, et il ne m'est jamais rien arrivé. Peut-être ces Jedis qui ne veulent pas que nous existons, mais ces derniers n'existent quasiment plus.

Me croyait-il ? Je ne saurais mettre un mot là dessus, j'avais l'impression que l'on m'empêchait de lire en lui. La Force ? Comme je disais, c'était une entité inconnue réellement, et il était fort possible qu'elle m'en empêche même si l'agent impérial n'avait encore peu de prise sur elle. Je m'approchais du brun, et un sourire s'accrocha à mes lèvres.

Les Sith peuvent t'apporter ce que tu recherches. En tout cas, tu sauras me contacter lorsque tu auras ta réponse.

Je lui transmettais les coordonnées de mon comlink avant de tourner les talons et de disparaître aussi vite que j'étais apparu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Contrebandier

Pilotage Mains nues Blaster Vitesse Perception Age : 30 ans
Messages : 322
Occupation : Contrebandier
Localisation : A bord de son vaisseau
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Contrebandier

Le hasard n'existe pas dans la force
Kenan était debout dans la poussière, seul, l’homme venait de disparaitre de son champ vision. Mais il ne bougea pas, les yeux perdus dans le vide, le pilote ne prenaient pas encore conscience de tout ce qu’il venait de se passer. Cet homme qui avait tant de réponses venait de partir le laissant là à la merci d’une multitude de questions qui ne manquerait pas de l’assaillir.
Il lui promettait la liberté, que s’il acceptait de suivre son anciennement, de devenir un sith, il serait libre. Son désir le plus cher semblait être à porter de main, mais quelque chose semblait retenir son bras, comme un avertissement qui flottait dans l’air. Il avait compris que ses intuitions n’existaient pas, que seule la force le guidait. Et si la force avait un autre plan pour lui ? Il se mit à ricaner légèrement à cette pensée, non ça ne devait pas être cela. Qui était-il pour s’imaginer comprendre la force ? Pour savoir ce qu’elle lui voulait ? Il n’était personne, juste un individu comme un autre qui est capable de ressentir sa présence.
Non, ce qui le retenait de rattraper Nihl et d’accepter sa proposition n’était rien d’autre que la peur, la peur de l’inconnu, la peur de quitter une vie qui certes lui déplaisait, mais qu’au moins il connaissait.
Il n’en savait pas plus sur son avenir, sur ses décisions, l’indécision qui le prenait était étouffante, mais le fait de souffrir n’est-il pas un signe que l’on est vivant ? Que valait-il mieux ? Vivre enfermé dans ses doutes, ou mourir lentement dans un monde qui nous est inconnu ?
Ce n’était pas le moment de philosopher sur la vie, non, il savait quel serait son prochain mouvement dans cet immense parti d’échec qu’est la vie.

Les informations apportées par Nihl étaient des plus précieuses, il savait qu’il devait les garder pour lui, qui pouvait savoir ce que l’empire ferrait de lui si ses supérieurs apprenaient la vérité ? Il ne pourrait en parler, pas même à Triss. Celle qu’il considérait comme sa sœur était trop liée à l’empire, et même s’il pensait pouvoir lui faire confiance, il ne voulait pas prendre de risque. Parler de ses doutes et une chose, dévoiler ce pan de son existence en était une autre.
Nihl avait laissé trop de questions sans réponse, et il devait à présent y répondre par lui-même. Et il savait par où commencer.

Un sourire sur le visage, Kenan parti en direction du spatioport. Il venait certes d’arrivée sur Bastion, mais rien ici ne le retenait, il était clair que Krax ne viendrait pas à leur rendez-vous, et s’il voulait à nouveau le rencontrer, il lui enverrait un autre message.
Il monta alors dans la première navette en partance pour Coruscant là où il pensait pouvoir avoir des réponses. Il pourrait facilement expliquer la raison de son retour précipité sur cette planète à l’autorité impériale, en effet quelque temps plus tôt il avait reçu une missive pour une mission, pour laquelle il s’était porté volontaire, qui aurait lieu d’ici quelques jours. Mais dans son esprit, Kenan avait un autre objectif immédiat bien plus intéressant que de mener à bien une quelconque besogne pour l’empire. Il avait un lieu à visiter, un lieu qu’il savait être très étroitement lié à la force, un lieu pourtant interdit : le temple jedi de Corudcant.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[FINI] Le hasard n'existe pas dans la force [Pv Lord Nihl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la Peau de Lord Okin Barathéon
» [Fond] Le hasard dans les Wargames
» Le moon est dans Wakfu :p
» [Lego] Besoin d'aide pour se situer dans les nouveautés
» Devenir Receleur dans les RR, possible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: RPs-