(reilyas) ⊰ he's gone.



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 (reilyas) ⊰ he's gone.

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jedi

Age : 24 ans
Messages : 760
Occupation : Padawan, Chevalier Jedi en devenir, et rebelle.
Localisation : En refuge sur l'Egide, anéantie, brisée par la perte de son dernier parent, de son père, Kilian.
Race : Humaine
DC : Athea Rhane

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi
MessageSujet: (reilyas) ⊰ he's gone.   24/6/2016, 23:42


he's gone, and you're everything I have left.
feat. Elyas
« PAPA ! » Mon cri est allé en écho avec les larmes qui ruisselaient sur mes joues. Dévastée, anéantie. Impuissante, je n’ai pu qu’assister à la mort de Kilian Viltaria, qui s’est sacrifié pour protéger les siens des siths, pour sauver ce Jedi qui lui avait lancé un appel de détresse. A partir du moment où il nous a intimé de prendre la fuite, ils m'ont perdue. J’ai refusé, insistante, jurant que je saurais me battre, et qu’ensemble, nous pourrions battre en retraite, mais non. Forcée de suivre Kael et Ashleigh à bord du vaisseau, je me suis débattue comme un beau diable, tirée de force par la brune, mais surtout par cet homme que je ne connaissais même pas. « Laissez-moi ! » Je hurlais, à m’époumonner, distinguant, au loin, la silhouette de mon père qui s’éloignait peu à peu, jusqu’à disparaître de mon champ de vision. Puis les portes se sont refermées, scellant son destin. Voilà que j’étais là, à genoux, mains plaquées contre la vitre froide du vaisseau, à observer l’explosion qui balayait tout sur son passage, anéantissant les quelques siths qui avaient attaqué, mais aussi et surtout, le dernier membre restant de la famille de Reika Amnell. Je l’ai senti s’éteindre, et ça a été la déchirure, la douleur plus intense encore que la mort de ma mère, que celle de mon beau-père. M’entraîner aux côtés de maitre Luke Skywalker avait développé mes sens, développé la Force en moi, et si j’avais déjà ressenti d’une certaine manière la mort de ma mère et de mon beau-père, cette fois, j’avais la déchirante impression qu’une partie de moi-même venait de m’être arrachée. A partir de là, je n’ai plus entendu personne. J’ai perdu la notion du temps, restée ainsi, prostrée, ne réagissant pas même aux étreintes d’Ashleigh qui tentait vainement de me consoler. Il est parti rejoindre la Force. Maigre consolation. Je venais surtout à peine de le retrouver, venait de commencer à tisser ce lien fragile et pourtant déjà bien solide avec lui, comme si les vingt-quatre années passées à tout ignorer l’un de l’autre avaient été balayées au profit des quelques moments passés l’un avec l’autre. Au fil des entraînements, au fil des instants brefs passés en tête à tête, à parler ensemble de ma mère, de nos vies avant que nos chemins ne se croisent sur Yavin IV, j’avais fini par changer d’avis sur cet homme que j’ai auparavant vu comme un Jedi bourru peu enclin au combat. Non, apprenant la dualité se jouant dans son esprit à cause de sa mémoire effacée, j’avais appris à faire connaissance avec la facette du contrebandier décalé et sarcastique, mais aussi celle du jedi entreprenant et parfois, bien sage. Plus que tout cela encore, je m’étais découvert un père, et plus seulement un géniteur. Et aujourd’hui, à nouveau, me voilà seule.

Je ne saurais dire quand exactement mes larmes se sont taries. Demeurant silencieuse, Je n’ai fait que suivre, distante, les paroles échangées entre Ash et Kael, nouveau venu que je ne connaissais pas et ne désirais pas connaître. Pas encore. J’ai à peine fait attention à Ashleigh qui était venue bander mon bras ensanglanté, blessée au cours du combat. Et recroquevillée au fond du vaisseau, je suis restée ainsi, fixe et silencieuse, vidée de toute émotion. Je ne ressentais même pas la douleur physique. En état de choc. Les images défilent comme un holocron dans mon esprit. La découverte des informations que ma mère m’avait léguées à propos de mon père, ma détermination à le retrouver. Ma surprise, lorsque j’ai appris son nom de la bouche de Luke alors qu’il venait d’arriver sur Yavin, et pire encore, la réaction de Kilian lorsque je lui ai appris, droit dans les yeux, qu’il était mon père. Il était. A cette pensée, mon cœur se serre, ainsi que l’étreinte de mes bras regroupés autour de mes genoux, serrés contre ma poitrine. Non, il est mon père, et le sera toujours. Ce n’est que lorsque le vaisseau s’est immobilisé que j’ai compris que nous étions rentrés sur Yavin. Cette fois, j’étais la première debout. Les portes s’ouvrent, et sans un mot, je m’éclipse, me faufile loin d’eux, bien que ça ne soit pas leur faute. Je n’ai besoin de personne, je n’ai pas besoin de leurs regards lourds de compassion. Je n’ai besoin que de lui. Quand sa silhouette apparaît, ses cheveux bruns en bataille, son éternel regard inquiet qu’il arbore chaque fois que je rentre de mission ou qu’il part loin de moi, toute la douleur que j’ai accumulée depuis que nous avions quitté les lieux retombait, retombait en même temps que mon corps frêle s’échouait dans ses bras. « Elyas… » Soufflais-je, ma main s’accrochant à sa bure en tremblant, alors qu’enfin, je me laissais aller à mes larmes. Il est là, maintenant. Maintenant, je peux me laisser aller. « Mon père… » Ma voix se brise, étouffée par mes sanglots. Il a probablement déjà compris. La douleur retombe, mon bras me brûle, et mon cœur est en miettes. Les derniers morceaux lui appartiennent. Il est tout ce qu'il me reste.


© MADE BY SEAWOLF.


   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

(reilyas) ⊰ he's gone.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: L'Egide [Jedi]-