[Mission] In space no one can Hear you Scream



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 [Mission] In space no one can Hear you Scream

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Messages : 11
Voir le profil de l'utilisateur

In space no one can hear you scream
Un signal de détresse.
Un bip perdu dans l'espace.

Lorsque l'on voit le Béhémoth, on se dit que sa dernière bataille fut longue et particulièrement violente. Cela fait des mois, des années qu'il est ainsi, éventré, perdu dans l'espace, dérivant sans aucun but. L'Empire avait perdu ce jour la un de ses magnifiques Destroyer et offert une magnifique victoire face à ses opposants et tous avaient rapidement oubliés cette victoire.

Aujourd'hui, pour une raison encore inconnue, un signal de détresse vient d'être diffusé, émanant de ce monstre inerte. Pourquoi ? Personne ne le sait, le rayon du signal n'est pas bien grand et ne fut émit que pendant quelques heures, juste assez pour que plusieurs vaisseaux captent son signal. Les plus courageux s'en approchent, d'autres préfères éviter un ancien Destroyer de l'Empire.

Alors que les rares vaisseaux approchent, rien ne semble signaler qu'il y ait quelqu'un à l'intérieur du Destroyer, mais dans l'obscurité de l'espace, vous voyez clairement que la passerelle est alimentée en énergie contrairement à tout le reste... Que ce passe t'il donc ici ?

Ceci est le premier tour de post. Vous avez captez le signal et c'est à vous de trouver une raison de vous approchez du signal de détresse. Une envie d'aider, un profit certain, un petit quelque chose en somme. Vous pouvez également contacter les autres vaisseaux qui sont dans le coin si vous le désirez, à plusieurs ont est toujours plus à l'aise.

Pour ceux qui sont seuls, vous pouvez êtres accompagnés par deux PNJ de votre conception. Des amis, des allier, des gardes ou que sais-je ! Ils pourront ou non avoir un impact dans la mission.

Dans ce premier tour, vous devez également vous arimer au Destroyer, tenter de trouver un endroit ou vous poser. La baie d'arrimage est bien entendu ouverte, mais vous n'avez pas encore le droit de mettre pied à terre !  

Participants

- Ray Noxis.
- Kada Rell.
- Jelatt Maamre.
- Hybram Rawne.

- Chani Atriides.

- Jericho Dorne.

- Shad Calsom.

- Avaïa-Lann Privlorr.

>> Minimum de 300 mots.
>> Maximum de 700 mots.
>> Pas d'ordre de post.


Prochain passage du MJ le 25/07/16 .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Citoyen

Age : 17 ans
Messages : 94
Occupation : A la recherche de l'assassin de son père / Chercher à vaincre ses peurs
Localisation : Coruscant
Race : Humain
DC : Darell Thrawkos

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen

In space no one can Hear you Scream
ft. Ray - Kada - Jelatt - Hybram - Chani - Jericho - Avaïa

The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown.

We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.
*Bip Bip Bip* Qu'était-ce ? Le capitaine du transport s'approchait de l'écran... Des voyants rouges s'affolaient. Il observa un instant le pilote et le co-pilote, dubitatif. La porte s'ouvrit subitement derrière eux, de laquelle surgirent Shad et Eliam, son majordome. Le jeune garçon avait perçu le bruit depuis l'autre pièce... « Qu'est-ce que c'est capitaine ?» demanda l'adolescent. Le regard du dirigeant de vaisseau croisa celui du tuteur de l'ado... ses yeux étaient suffisamment expressifs pour lui rappeler l'entretien qu'ils avaient eu avant le décollage. « Rien du tout monsieur,... juste une avarie du système de ventilation de la soute, mais rien de grave, je vous assure. » Sa voix n'était pas tremblante,... mais quelque peu fébrile... Shad perçut l'hésitation... Mais au lieu d'en faire la remarque, il hocha la tête avant de sortir. Eliam, quant à lui, resta quelques instants, prétextant vouloir vérifier qu'il n' s'agissait que d'une panne bénigne. La porte se referma derrière le jeune Calsom... « Qu'est-ce réellement capitaine ? » demanda le majordome. « Un signal de détresse... quelqu'un demande de l'aide non loin de là... mais impossible d'en savoir plus » répondit-il en observant les écrans de contrôle. « Laissons tomber,... n'y prêter pas attention, nous devons ramener Monsieur Calsom sur Coruscant pour la réunion du conseil d'administration dans deux jours... D'autres navires capteront certainement le signal » Le capitaine ordonna alors au pilote de garder le cap vers la Planète-Cité, désactivant le signal de détresse... Mais ils ne se doutaient certainement pas que le jeune PDG d'Athakam écoutait discrètement derrière la porte...

Shad attendit que Eliam s'endorme pour se rendre dans la cabine principale ou le minimum du service était actif, c'est-à-dire un pilote. Le garçon pénétra dans la pièce et bloqua la porte pour être certain que personne ne vienne les déranger. Le pilote surprit, se retourna subitement. « Monsieur Calsom ! Qu'est-ce... » Il n'eut le temps de finir sa phrase que l'ado était déjà assis à côté de lui sur le siège de son coéquipier le regardant droit dans les yeux. « D'où vient le signal de détresse ? » Le visage du conducteur se raidit soudainement. « Quel signal ? Je ne vois pas de quoi vous... » Shad souffla longuement. « Je ne suis peut-être qu'un gamin, mais je reste votre patron monsieur Orvar... non ? Alors je ne suis pas sûr que mentir à son employeur soit judicieux... » Le concerné toussota un instant. Le jeune garçon jouait un jeu qu'il n'appréciait lui-même pas... devoir menacer quelqu'un pour obtenir ce qu'il souhaite n'était pas franchement sa façon de faire favorite,... mais il allait devoir faire avec pour le moment. Puis ce fut une réussite. Le pilote ne le fit pas attendre, lui expliquant que le signal de détresse provenait d'une épave à quelques heures à peine de leur position. Déterminé, Shad ajouta : « On y va. » Le pilote hésita longuement jusqu'à percevoir cette lueur dans les yeux du gamin... une lueur emplie d'une volonté inébranlable. « Et pour votre majordome ? » demanda-t-il avant de changer les coordonnées. « Je m'en occupe ».

En réalité,... convaincre Eliam ne fut pas vraiment compliqué. Il s'attendait à une pareille manœuvre de la part de son protégé qui avait souvent tendance à faire l'inverse de ce qu'on lui disait. Puis les arguments avancés par Shad n'était pas sans fondement... s'il y avait un signal de détresse, il y avait forcément des personnes en difficulté, des gens qui avaient besoin d'aide. Contre toute attente, il n'opposa aucune résistance à l'adolescent. Il ne fallut que deux heures pour rejoindre... un spectacle horrifiant... Le visage de Shad devint pâle devant le cockpit... Devant lui : la désolation. Une carcasse métallique gigantesque flottait à la dérive dans l'espace. Même Eliam frissonnait. « Qu'est-ce que c'est... » articula l'ado... Le vaisseau... enfin ce qu'il en restait, ressemblait vaguement à l'un des immenses Destroyer de l'Empire. Un vestige de la Guerre Civile Galactique ? Peut-être... Quoiqu'il en soit, cela n'inspirait pas le majordome qui mentionna plusieurs fois la possibilité de faire demi-tour... et chaque fois Shad répondait la même chose : «... ils ont besoin de nous...». Le précepteur se résigna alors... prenant les devants et ordonnant l'arrimage. il savait que le jeune Calsom ne faisait pas uniquement cela pour aider des individus en danger... non... depuis la mort de son paternel, il se mettait constamment en danger, à l'épreuve... Plus d'une fois, il était revenu rué de coups, le visage ensanglanté. Il prenait des coups,... des sévères... mais pourquoi ?

Le vaisseau approcha la baie d'arrimage avant de s'y fixer. L'équipage était réuni dans le poste de pilotage. Eliam commença alors : « C'est simple, nous n'avons que deux gardes à bord. Je vais y aller avec l'un d'eux et le capitaine... les autres vous restez à bord. » Comme il fallait s'y attendre, Shad reprit la suite immédiatement : « Je viens avec vous, pas question que je reste ici à attendre patiemment votre retour ! Et ce n'est pas discutable Eli' ! » Le majordome lança un regard foudroyant à l'adolescent, finissant par modifier son plan. « Très bien, j'irai avec Maître Calsom et l'un des gardes. Par contre, que ce soit clair Monsieur. Vous restez à côté de moi et vous suivez MES indications. Au moindre faux-pas, nous faisons demi-tour et je vous enferme dans la soute ! Et ce n'est pas discutable ! » Shad acquiesça lorsque qu'un bruit strident retentit... Le grincement de la carlingue... « Personne ne sort tant que je n'en ai pas donné l'ordre, ajouta le majordome en prenant l'une des armes d'un garde. »

HRP
Spoiler:
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nouvelle république

Age : 27 ans
Messages : 24
Localisation : Coruscant
DC : Seth Onoria

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvelle république

Tout était allé vite, un peu trop peut-être. Une triste affaire, une de celles n'ayant que la peine et la douleur : une femme battue, un mari puissant, un enfant partagé entre les deux que la mère essayait de sauver. La mère, elle s'était adressée au cabinet d'avocats bien sûr, celui du mari de Chani, de feu  son mari. Une ironie pour la jeune femme, compte tenu de tous les coups que le défunt lui avait déjà donné, mais qu'importe.
Tout le monde était d'accord : la mère et l'enfant devaient être protégés jusqu'au procès. Pour cela mieux valait les emmener à l'écart de Coruscant, n'importe quelle petite planète isolée pouvant faire l'affaire.
Deux navettes étaient parties donc, chacune vers un astro port différent, histoire de brouiller de possibles pistes. Quand on a de l'argent, que l'on est puissant et que votre femme s'enfuit avec votre unique enfant, vous pouvez tout vous permettre pour vous venger. Y compris les chasseurs de primes.
Dans l'un des convois, où elle servait d'appât, une poupée recouverte d'une cape dans les bras, Chani s'attendait donc au pire. Elle était l'appât après tout, acceptant de donner de sa personne pour faire diversion. Elle avait craint de possibles blessures, une mort peut-être si jamais les possibles chasseurs la prenaient pour la réelle mère, elle n'avait cependant pas pensé à l'enlèvement.

L'avocat -son collègue, son supérieur- qui lui tenait le bras fut vite assomé. Il y avait cinq hommes, cinq de trop pour une femme ne sachant pas véritablement se battre. Avec un réflexe stupide, elle serra un peu plus fort la poupée contre elle comme le ferait une mère de son enfant. Ils se jetèrent sur elle, se fichant bien de la foule, prêts à la trainer dans leur vaisseau à eux. Tout n'était qu'agitation, elle hurla, seul un cri d'oiseau franchit sa gorge nouée, d'une main elle tenait la poupée, de l'autre elle frappait, griffait, comptant les secondes, les longues secondes dans sa tête. Chaque temps était précieux, chaque temps écoulé ajoutait de la distance entre ces bruts et la vraie mère, le vrai enfant.

Et puis une main saisit son poignet, la tira soudain. La tira loin des cinq hommes, jusqu'à un autre vaisseau. Jericho Dorne. Bon sang comment pouvait-elle même le reconnaître alors que pour un instant Chani oublia jusqu'à on propre nom, trop obnubilée par un instinct de survie ? Elle le suivit, elle n'avait pas le choix, et puis il la tenait fort. La dernière fois qu'elle avait vu cet homme, son mari état encore vivant. Elle se rappelait l'avoir observé avec un intérêt morne, levant à peine les yeux d'un dossier, laissant les hommes discuter pendant qu'elle travaillait.

Elle ne lui ordonna pas de décoller aussitôt, il devait connaître ce genre de situation, il devait savoir quo faire. Elle ne hurla pas également, s'accrochant simplement à ce qu'elle pouvait. Cinq hommes, cela faisait combien de vaisseaux à leur poursuite ? Qu'importe, ils filaient. Et, tandis qu'essayer d'échapper à leurs agresseurs devenait vital, Chani reçut alors sur son comlink le message : la mère et l'enfant étaient bien arrivés. En sécurité. Elle pleura.

**

Depuis combien de temps volaient ils à présent ? La jeune femme somnolait sur son siège, jusqu'à ce qu'un bruit ne la fasse sursauter, comme un animal pris aux abois.

 « Qu'est-ce que c'est ? »

Un signal, un appel à l'aide, elle frissonna.

« Je suppose qu'à défaut d'autre chose, autant y aller?



Sit down and spill your heart, lets star from the very start
Because I can see by your eyes your're wasted
(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chasseur de prime

Age : 36 ans
Messages : 422
Occupation : Chasseur de primes
Localisation : Coruscant, District "The Works"
Race : Humain
DC : //

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de prime

In space no one can hear you scream


Les commandes de l’Equinoxe en mains, Jericho pilotait silencieusement son vaisseau dans les confins de la galaxie, filant depuis plusieurs heures sans réelle destination et uniquement guidé par son instinct. En partie perdu dans ses pensées, le regard éteint qu’il affichait depuis plusieurs minutes trahissait sa profonde réflexion alors qu’il virait légèrement sur le côté pour éviter l’un des innombrables débris flottant dans l’espace que son coursier lourd était en train de traverser. Inspirant profondément, il fit doucement craquer son cou avant de poser son regard sur la silhouette délicate qui somnolait sur le siège passager du cockpit : légèrement endormie, Chani Atriides se remettait des récents évènements dans lesquels elle avait été impliquée. Tout s’était passé si vite, pour elle comme pour lui, alors qu’ils avaient fui des ennuis qui ne demandaient qu’à les rattraper. Encore une fois, le chasseur de primes n’avait pas choisi la facilité et s’était impliqué dans une affaire qui ne le concernait pourtant pas. Mais pourquoi avait-il fait cela ? Lui-même n’avait pas la réponse. Peut-être que le peu de morale qu’il possédait encore l’avait poussé à agir ou alors, peut-être que sa récente rencontre avec un fantôme du passé l’avait plus troublé qu’il ne le laissait penser… Quoi qu’il en soit, il avait foncé sans réfléchir et maintenant, il ne savait pas vraiment s’il devait le regretter ou pas…

Quelques heures plus tôt, il avait porté secours à la jeune femme qui partageait maintenant son vaisseau, s’opposant à ses agresseurs après en avoir déduit qu’ils s’en prenaient à la mauvaise personne. Alors qu’il était dans un convoi quittant Coruscant, son vaisseau en stationnement dans le hangar de celui-ci, Jericho avait aperçu plusieurs de ses collègues rôder autour de l’une des passagères, finissant par tenter de s’emparer d’elle et de l’exfiltrer sous les yeux des dizaines d’autres voyageurs. D’ordinaire, le trentenaire n’aurait jamais intervenu par respect pour le travail de ses confrères mais lorsqu’il avait vu le visage de la cible, il s’était ravisé et était littéralement entré dans la mêlée, persuadé que ses pairs s’en prenaient à la mauvaise personne. Comment avait-il pu en être sûr ? Tout d’abord parce qu’il avait déjà rencontré la jeune femme qu’ils tentaient d’attirer jusque dans leur vaisseau mais également parce qu’il avait aperçu la poupée qu’elle tenait dans les mains, preuve qu’elle devait sans doute servir de leurre pour une quelconque opération dans laquelle elle était impliquée. Quoi qu’il en soit, il avait saisi Chani et l’avait pris avec lui, fuyant à bord de l’Equinoxe sous les feux nourris des blasters ennemis avant d’enclencher l’hyperespace jusqu’aux premières coordonnées sécurisées qu’il avait pu programmer. C’était comme cela qu’ils avaient atterri dans ce coin de la galaxie, bien conscients que leurs poursuivants pouvaient surgir d’une minute à l’autre. A présent, ils erraient à la recherche d’un moyen de semer définitivement ceux qui voulaient leur peau.

Finalement, la solution se manifesta d’elle-même lorsqu’un signal de détresse apparut sur l’ordinateur de bord, tirant la demoiselle de ses songes tout en interpellant l’attention de Jericho. Intriguée, Chani lui proposa d’aller voir d’où venait cet appel à l’aide et le trentenaire ne put qu’acquiescer, ajoutant simplement :

« Cela peut être notre moyen de définitivement s’éclipser. Personne ne soupçonnera que deux fugitifs prendraient le temps de répondre à un signal de détresse… »

Après quelques manœuvres et plusieurs minutes, l’Equinoxe finit par trouver la source de l’appel : un ancien croiseur impérial dont l’état témoignait de la fin funeste. Intrigué, le visage de Jericho se ferma alors qu’il entamait une approche un peu plus furtive, ralentissant la vitesse de son vaisseau pour se diriger vers l’une des baies d’arrimage située sous le vaisseau, celles-là même qui servaient à accueillir les transports plus discrets. S’il ne s’agissait pas de la zone d’atterrissage la plus évidente ni la plus facile d’accès, elle aurait au moins le mérite de ne pas être connue de tous. Doucement, l’Equinoxe amorça son ultime descente et bientôt, ils seraient en position d’entrer à bord du destroyer…

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

MISSION ~

La navette était à la dérive dans l'espace. Le pilote automatique était activé, il évitait juste à l'appareil de rentrer en collision avec n'importe quel objet, laissant donc au pilote tout le temps qu'il désirait pour s'occuper de son appareil ou bien de faire une sieste comme c'était actuellement le cas. Sa nouvelle armure était assez confortable en fin de compte, il s'y était habitué plus rapidement que prévu et après les réparations, il avait apprit à mieux contrôler ce nouveau petit bijoux. Il lui avait permit de sortir Kathleen des mains des Vestiges, mais à quel prix ? Il ne le savait pas encore, mais il avait une bien mauvaise sensation que ça n'allait pas s'arrêter la. La vue de Kathleen torturée le hantait encore et toujours, mais pas que. La Force était en elle, il l'avait vu de ses propres yeux, elle avait un talent que lui n'aurait jamais, une choses complètements hallucinantes qui avait changé le cours des événements et permis au couple de prendre la fuite, mais à quel prix encore ? La Chiss devait à présent savoir de quoi il retournait et redoublerait d'effort pour capturer son ancienne mentor.

Un signal rouge ne tarda pas à attirer l'attention du pilote de l'escadron Rogue qui avait délaissé son X-Wing pour cette navette d'intervention rapide. Actuellement un groupe de Résistants se trouvaient à Naboo pour une mission et les personnes ici présentes étaient la pour leur apporter un soutien technique et rapide si des soucis venaient à apparaître. L'équipe avait été triée sur le volet. Un groupe de combattants qu'il connaissait. Kada Rell, leader du commando STEEL. Jelatt Maamre, leader de l'unité Echo et pour finir Hybram Rawne, un soldat plus que compétent avec qui il avait effectué une mission assez délicate quelques semaines plus tôt. « Messieurs, Dames, veuillez me rejoindre s'il vous plaît. Nous avons une... demande étrange. »  Il s'agissait d'un signal de détresse émanant d'un Destroyer qui d'après les bases de données de la Résistance était détruit. C'était étrange, cela faisait des années qu'il était dans cet état et pourtant, voilà qu'il était la. Le groupe tactique arriva rapidement et il expliqua la situation et tous acceptèrent d'aller voir de quoi il s'agissait.

Ray se dirigea rapidement vers les coordonnées et lorsqu'ils sortirent de l'hyper-espace, il activa les senseurs et découvrit qu'il y avait déjà deux autres vaisseaux dans le coin. Ils avaient sûrement du capter les signaux, mais vu qu'ils étaient la à présent, ils allaient y aller. « Je vais tenter de nous trouver une écoutille d'arrimage assez proche des accès de la passerelle... Les scans n'indiquent aucuns signes de vie. C'est étrange. »  Les yeux rivés sur les écrans, il alla placer la navette sur le côté bâbord du Destroyer éventré, envoya par message crypté les informations à un point relais de la Résistance et transféra les communications dans son casque. « Il faudra faire attention, il y a des parties pressurisées et d'autres non. J'ai téléchargé les plans sur cette tablette, ça pourrait nous être utile et j'ai aussi prit... ça. »  Il montra un chalumeaux à haute température pour ouvrir des portes ou autres jolies structures résistantes. Il mit sa casque sur la tête, vérifiant que tout était en état de marche comme son fusil blaster, son blaster et ses grenades. Ils ne savaient pas ce qui les attendaient à l'intérieur, mais avec l'Empire, il fallait toujours faire attention.

« Je suis le seul à être excité par la situation ? Non parce que c'est l'aventure la dehors... »

(c) chaotic evil


Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Vitesse Blaster Pistage Combat Age : 33 ans
Messages : 57
Occupation : Leader de l'unité Echo - Commando de la Résistance
Localisation : D'qar.
Race : Humaine - Mandalorienne

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

En parcourant son datapad, Jelatt laissa échapper un bâillement. L'ennui était total pour cette mission. Alors qu'un autre groupe se trouvait sur Naboo pour une mission de la résistance, la mandalorienne avait gagné un ticket pour une attente interminable avec quelques autres élus. Le seul avantage à se trouver à bord d'une navette dérivant dans l'espace en attendant un hypothétique ordre, c'est que Kada était là aussi. Avec leurs responsabilités elles se voyaient moins et c'était bien dommage. En entendant la voix de Noxis retentir dans le comlink du vaisseau, Jelatt posa son appareil et se dirigea vers le cockpit où elle retrouva le reste de l'équipe. Hybram Rawne un rebelle qu'elle avait pu côtoyer à de multiples reprises et Kada Rell, sa meilleure amie. Le pilote leur expliqua la situation : il venait de recevoir un appel de détresse émanant d'un croiseur impérial censé ne plus exister depuis longtemps. Qui avait bien pu envoyer ce message ? Et pourquoi après tant d'années ? Le groupe se concerta rapidement et la décision s'imposa d'elle même. Il fallait se rendre sur place et voir de quoi il en retournait.

Pendant que Ray pianotait sur le poste de pilotage, Jelatt partit prendre ses affaires afin d'être prête pour l'exploration de l'épave. Elle enfila sa combinaison, ainsi que son plastron avant de ranger son blaster dans le holster à sa cuisse. Elle plaça ensuite son fusil en bandoulière et pris sous le bras son casque. Une fois prête, elle rejoignit à nouveau le cockpit et s'installa sur l'un des sièges, observant les manœuvres du pilotes. Arrivée devant l'épave du croiseur impérial, Jelatt esquissa un sourire. Les rebelles avaient frappé fort ce jours là si l'on en jugeait les dégâts sur le cuirassé. Quoiqu'en y réfléchissant, combien étaient morts dans cette lutte pour espérer abattre la tyrannie pour que finalement la Nouvelle République crache sur leurs sacrifices en signant la paix ?

D'après les informations obtenues par Noxis, d'autres vaisseaux étaient déjà sur place. Soit l'Empire avait déjà des agents sur place pour sans doute récupérer ce qui pouvait l'être, soit quelqu'un pensait pouvoir piller le vaisseau pour son compte. Il y avait peu de chance que quelqu'un soit là pour répondre au signal de détresse, personne ne serait aussi naïf. La navette des résistants se plaça ensuite sur le flanc du croiseur afin de pouvoir l'aborder. La mandalorienne mis son casque juste après que Ray leur expliquait le problème de pressurisation et leur montrait le chalumeau en cas de voie sans issue. Après la question de son collègue, elle répliqua :

« Si par aventure tu veux dire « un piège », alors je suis d'accord. Ils vont vite comprendre qu'ils ont pas eut les bonnes personnes. »   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 31 ans.
Messages : 96
Occupation : Capitaine, Leader du Commando Steel. Steel Leader. Steel One. Résistante. Rebelle.
Localisation : D'qar.
Race : Humaine. Mandalorienne.
DC : Agheera Lothbrok.

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance
MessageSujet: Re: [Mission] In space no one can Hear you Scream   26/7/2016, 02:04


Dernière édition par Kada Rell le 27/7/2016, 14:27, édité 1 fois

In space no one can hear you scream
Lorsqu'elle avait su pour la mission qui se déroulait  sur Naboo, Kada s'était immédiatement portée volontaire pour intégrer l'équipe de soutien. Les résistants n'étaient jamais de trop et elle préférait être à proximité plutôt que devoir emprunter une navette et perdre un temps fou. Avec lui s'amoindrissait les chances de réussite et s'élevait le risque de se retrouver avec blessés. Elle avait fait l'erreur deux fois mais jamais trois.

On apprenait de ses erreurs, ou on vivait suffisamment longtemps pour s'en mordre les doigts.

Kada avait choisi la première issue. La plus part de ses collègues s'étaient retrouvés là par hasard, si bien que Noxis s'était octroyé une sieste. Elle l'aurait bien secoué si ça n'avait été pour Jelatt à côté d'elle, sa meilleure amie. Mais si elle s'ennuyait à mourir, Kada ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter quant à la mission au sol. Du bout des doigts elle tapotait le rebord de la table, sur le qui vive. Les rapports en temps réel des résistants s'affichaient sur l'écran : les festivités commençaient.

Il fallait s'attendre à tout lorsqu'elles rassemblaient les plus grandes puissances et menaces de la galaxie. Ray appela à le rejoindre dans le cockpit, elle stoppa net ses doigts et fronça des sourcils : une demande étrange ? Si c'est encore une mauvaise blague, elle se jure de lui régler son compte une bonne fois pour toute...

" Attention Noxis, si c'est une blague je ferais en sorte que tu ne puisses pas rire avant plusieurs semaines... " grogna-t-elle en entrant dans le cockpit. "ou mois."

Ils étaient en mission, tout pouvait se jouer à n'importe quel moment et si beaucoup ne prenaient pas cette mission au sérieux, elle, restait toujours aux aguets.

Un signal de détresse.

Kada s'avance et dépasse ses coéquipiers en bousculant quiconque se trouve sur son passage. Le tact n'ayant jamais été son fort.

" Qu'est-ce que c'est que cette connerie ? Le Béhémoth a été descendu par la résistance il y a longtemps. " Son visage s'assombrit alors qu'elle jeta un coup d'oeil aux informations sur l'écran de contrôle. Pas de vie. Derrière elle on acquiesce, on se met d'accord. Kada se contente de froncer les sourcils en foudroyant du regard l'écran : sa décision ne lui appartient plus, de toute façon elle a déjà été prise.

Elle alla se préparer dans un silence militaire, adressant un sourire à Jelatt alors qu'elle enfilait son plastron. Mais derrière son sourire se cachait bien des questions. Beaucoup de scénarios pouvaient se dessiner : un piège tendu par l'Empire pour déstabiliser la Résistance, un piège par un bandit, un véritable signal de détresse ou bien tout simplement un faux contact, un dernier cri du tas de ferraille devant eux.

Casque sous le bras, armes à porté de main, Kada reste debout derrière Ray tandis qu'il tente de s'amarrer.

Il était fou, mais doué. Il avait au moins ça pour lui.

Un regard en arrière vers Jelatt et Ray se lève pour expliquer quelques points, sourire aux lèvres et yeux brillants alors qu'il brandit fièrement son espèce de chalumeaux laser.

" Aventure ou pas, on est pas là pour saccager le vaisseau ou attirer l'attention Noxis. Pas de bêtise avec ton laser, la fête c'est sur Naboo pas ici, compris ? " dit-elle en enfilant son casque, ses yeux rivés vers lui. " On la fera plus tard nous... " rajouta-t-elle histoire de détendre l'atmosphère. Elle n'était pas leader pour rien. Puis Jelatt s'exprima, lui arrachant un demi-sourire.

" Reste à savoir qui "ils" sont. Tout est possible, même le faux contact. Et n'oublions pas qu'on est pas seuls : deux vaisseaux ont été captés. Restez sur vos gardes une fois là-bas, qui sait où ils auront amarré." Kada plissa des yeux et s'avança vers le sas de sortie.

" Noxis ? C'est toi qui a les plans et les chambres qui ne sont pas pressurisées, je te propose de mener l'expédition. " et avant qu'il ne puisse sauter de joie. " Mais tu restes à porté de main, pas question de se séparer. "

Kada s'arrêta. Son esprit toujours vissé sur la mission au sol, la conséquence que leur absence pourrait avoir, et l'expédition à venir.

.


J'attends le scénario de flynn argyus !
Intéressé pour un poste dans un commando de la Résistance ? C'est par ici !


 
kada rell. forgery of imperial documents, possession of stolen property, aggravated assault, resisting arrest. on her own from the age of fifteen. reckless, aggressive, indisciplined. what will you do when they catch you ? what will you do when they break you ? if you continue to fight, what will you become ? this is a rebellion isn't it ? I rebel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 11
Voir le profil de l'utilisateur

In space no one can hear you scream
Un signal de détresse.
Un bip perdu dans l'espace.

Le silence est religieux.

Pas âmes qui vivent, pas de lumière hormis celles de survies qui n'éclairent qu'au niveau des tournants et de faibles lueurs. Il y a des armures de Stormtroopers qui jonchent le sol, usées, abîmées par le temps passé ici. Certaines portes sont closes, d'autres non, il y a des inscriptions sur les murs, comme gravés à l'aide d'une lame. Certaines portes sont scellées, mais ne sont pas dépressurisées vu que les murs ne sont pas froids comme de la glace.

Vous tentez de trouver votre chemin vers la passerelle de commandement, parfois il vous semble entendre les grattements, des bruits, des murmures derrière les portes, mais impossible, il n'y a personne ici, les scanners étaient bien actifs et n'avaient décelés aucuns signes de vie. De qui peut bien venir ce fichu message demandant de l'aide ? Tout ce qui est électrique semble être in opérationnel, les ascenseurs sont morts, il n'y a que les escaliers qui peuvent vous permettre d'atteindre le pont principal, seule source d'activité du Béhémoth.

Vous entrez donc dans l'épave. Certaines parties ne sont plus pressurisée et sont donc closes. Vous êtes autorisés à prendre des précautions comme une combinaison au cas ou.  

Le but de votre poste sera de vous rendre au post de commandement, à la passerelle principale, la ou se trouve la lumière et donc possiblement des réponses ! Le premier à poster arriver en premier devant la porte clause, le second arrive second ect ect.

Vous pouvez tenter de contacter les autres groupes ou non, de toute manière, vous arrivez avec quelques minutes d’intervalles sans pouvoir entrer à l'intérieur de la passerelle.

Tout dans le navire indique que rien n'a bougé depuis bien longtemps... Vous pouvez tenter d'ouvrir les portes qui sont scellées, mais qui ne semblent pas être dépressurisées pour autant, à vos risques et périls !

Vous pouvez poster autant de fois que vous le désirez avant le prochain passage.  

Participants

- Ray Noxis.
- Kada Rell.
- Jelatt Maamre.
- Hybram Rawne. (Tour 1 sauté)

- Chani Atriides.
- Jericho Dorne.

- Shad Calsom.

- Avaïa-Lann Privlorr. (Tour 1 sauté)

>> Minimum de 300 mots.
>> Maximum de 700 mots.
>> Pas d'ordre de post.


Prochain passage du MJ le 02/08/16 .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

MISSION ~

Le sourire de Ray était manifestement caché par son casque, mais il était bel et bien excité par cette sortie, cet appel de détresse. Trop de mystère attirait forcément l'attention du pilote de l'Escadron Rogue. Il était entouré de soldats d'exceptions, il ne pouvait qu'être fier de faire partit d'une telle expédition, même si ce n'était pas leur mission, ils se devaient tout de même de s'y rendre. Kada prit le commandement, parlant rapidement avec efficacité. Elle connaissait bien Ray et savait comment lui parler. Avec un sourire, il accrocha le chalumeau laser à sa ceinture, de l'autre côté de son blaster et empoigna son fusil blaster. S'il devait ouvrir la marche, il n'allait sûrement pas le faire avec un cure dent. La mini tablette attachée à sa poignet lui donnait une bonne visibilités bien qu'il y avait une connexion entre cette dernière et son casque qui par transparence lui mettait le plan en bas à droite de son champs de vision. Il avait vraiment du matériel de pointe et son concepteur avait même ajouté un petit gadget à ce masque. Un smilie souriant apparu sur le masque qui semblait noire de base, mais qui était blindé de capteurs. Deux yeux, un sourire, le tout dans un couleur bleu s'affichèrent et le Résistant ouvrit la porte pressurisé. « En avant alors chef... » Arme levée, le canon bien en face, il sortit et vérifia à gauche et à droite, personne. C'était le noir presque totale et il alluma la lampe torche qui se trouvait sur le côté de son fusil blaster, non loin de son poignard qui dépassait le canon. Une baïonnette ! On est jamais assez prudent.

« Le moyen le plus simple et d'atteindre les escaliers qui nous mèneront juste en dessous de la passerelle de commandement. La première cage d'escalier menant à la passerelle est scellée, sûrement dépressurisée. La seconde est accessible, mais nous fera faire un sacré bout de chemin. Je propose de passer par les trappes des ascenseurs. Un peu d'escalade n'a jamais fait de mal. » Il montra son poignet et la mini carte aux autres avant de prendre la direction des escaliers. Il passa une bombe de peinture luminescente qu'il avait choppé dans la soute à Hybram qui fermé et protégé les arrières du groupe. Il devait faire une flèche menant au transporteur, histoire que s'ils se perdaient, ça puisse les aider un minimum ! Avançant lentement, Ray faisait bien attention à vérifier les portes qu'ils croisaient. Pour la plupart, elles étaient scellées, mais certaines étaient étranges et Ray s'arrêta devant l'une d’entre elles. Un point d'interrogation s'afficha sur son casque.« Étrange. »  Il posa sa main contre la porte et remarqua qu'elle n'était absolument pas froide du tout. « Normalement il devrait y avoir le vide spatiale derrière cette porte, mais elle n'est pas glacée... »  Il tenta de l'ouvrir, mais ça ne fonctionnait pas, il fallait bien s'en douter.

« Je tente de l'ouvrir ou on continu ? »
Son chalumeaux était prêt à fonctionner, mais ce n'était peu être pas le moment de perdre du temps. Il y avait du monde dans le coin, il fallait avancer jusqu'à la passerelle.


(c) chaotic evil


Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Citoyen

Age : 17 ans
Messages : 94
Occupation : A la recherche de l'assassin de son père / Chercher à vaincre ses peurs
Localisation : Coruscant
Race : Humain
DC : Darell Thrawkos

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen

In space no one can Hear you Scream
ft. Ray - Kada - Jelatt - Hybram - Chani - Jericho - Avaïa

The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown.

We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.
« Je passe devant et vous restez derrière... j'vous dirai quand sortir. Compris ? demanda le majordome ». Il n'eut pour réponse qu'un hochement de tête de la part de l'adolescent. D'un signe de la tête, le vétéran indiqua au garde d'ouvrir la porte du SAS donnant sur l'épave. Il tira la manette, les portes s'ouvrirent sur un espace noir... Seule la lumière du SAS éclairé un petit mètre devant. Eliam saisit alors sa lampe qu'il accrocha à son arme avec un cordon de fortune. Il lança un regard de mise en garde à son protégé... Ses ordres étaient clairs et pour une fois, Shad n'allait pas y déroger. Au contraire même, il resta sagement à la sortie du vaisseau, essayant de distinguer quelque chose au loin. Ce fut au travers du faisceau lumineux émis par son tuteur qu'il entrevu le sol jonché d'armures blanches sales, recouvertes de poussières et de crasses. Certaines semblaient même abîmées, brisées... Il ravala alors sa salive lentement... inquiet. Quelque chose s'était passé ici,... quelque chose qui ne le rassurait guère. Voilà la véritable raison de sa venue : l'inconnu, l'une de ses plus grandes peurs : la confrontation avec ce qu'il ne connaît pas. Eliam s'enfonçait de plus en plus dans l'obscurité... l'ado le suivait du regard, jusqu'à ce qu'il disparaisse. Un étrange sentiment l'envahi alors... de la crainte. Une seconde... deux secondes... trois secondes... pourtant il avait l'impression que son "ami" avait disparu depuis plusieurs minutes maintenant. « Eliam ? prononça-t-il une fois à voix basse... Eliam ?! ELiam ?! ELIAM ! continua-t-il de plus en plus fort et de plus en plus inquiet ». Shad fit alors un pas à l'extérieur, lorsque soudain la lumière de la lampe torche réapparu un peu plus loin. Elle s'approchait rapidement. Il s'agissait bien de son majordome. Il arriva essoufflé, les mains sur les genoux : « Que... se passe-t-il ? Vous allez bien ? dit-il entre deux prises d'air ». Le gamin fut subitement rassuré,... il n'avait rien. « Non rien,... laisse tomber » Intrigué, le majordome ne chercha pas à en savoir plus et repassa devant en marchant. Le voyant repartir, Shad ajouta timidement : « Eliam... par contre, ne partez pas trop loin... » Le majordome comprit alors la raison pour laquelle son jeune maître l'avait appelé il y a de cela quelques minutes... il ne put s'empêcher de sourire.

Eliam et Shad s'écartèrent alors. Le majordome ouvrait la voie après avoir observé chaque recoin des couloirs afin d'être certain que le jeune Calsom ne craignait rien. Ses consignes étaient claires, au moindre danger, il devait courir vers le vaisseau en reprenant exactement le même chemin. Néanmoins, le se doutait que dans une telle situation, le gamin aurait du mal à l'abandonner,... Quoiqu'il en soit, ils évoluaient dans l'obscurité. Des grincements provenaient de la carlingue... les portes marmonnaient... sûrement des défauts de fermeture, de l'air devait passer entre les joints d'isolations... Cela signifiait que l'étanchéité n'était peut-être plus en très bon état. A aucun moment, ils n’essayèrent d'ouvrir les portes, préférant rester éloignées de ces-dernières pour éviter les surprises. Ils descendirent une succession d'escaliers, marchant peut-être une quinzaine de minutes, voire même plus à tâtons... Rien. Les lieux étaient désertiques, trop. Les armures jonchant le sol indiquaient bien l'appartenance impériale. Ils restaient silencieux, jusqu'à ce qu'une étrange lueur se profile au loin... une lumière mouvante. Qu'était-ce ? D'un signe de la main, Eliam indiqua à Shad de ralentir, de progresser lentement en longeant le mur de droites. La lumière provenait du fond du couloir, à droite. Ils s’avancèrent jusqu'à atteindre le croisement. « Je tente de l'ouvrir ou on continu ? » une voix ?! Le majordome passa discrètement sa tête... Il aperçut alors un petit groupe d'individus devant une porte. Deux jeunes femmes et... un individu en armure... armés. Prudemment, il revint vers Shad : « On dirait que nous ne sommes pas seul à bord monsieur... Nous ferions mieux de faire demi-tour, chuchota-t-il en croisant le regard de ce-dernier...» Il n'était pas décidé à rebrousser chemin... « Je veux savoir ce qu'il s'est passé ici Eliam... » répondit l'adolescent à voix basse pour ne pas se faire remarquer. Le majordome souffla, se repositionnant afin d'observer la situation... et d'attendre patiemment.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 31 ans.
Messages : 96
Occupation : Capitaine, Leader du Commando Steel. Steel Leader. Steel One. Résistante. Rebelle.
Localisation : D'qar.
Race : Humaine. Mandalorienne.
DC : Agheera Lothbrok.

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

In space no one can hear you scream
Elle lève les yeux au ciel à la vue du casque de Ray qui s'illumine pour afficher un sourire et enfile le sien qui ne laisse que son visage de visible, entouré d'un filament lumineux.

« En avant alors chef... »

" Capitaine. "

Un jeu de prononciation qui la fait grincer des dents, et pour le lui faire payer elle appuie soudainement sur la commande d'ouverture des portes l'obligeant à se mettre au boulot.

" Allez C3, montre nous le chemin. " qu'elle plaisante en faisant référence à son armure et au droïde protocolaire de la Générale.

Imitant Noxis, Kada alluma la lampe torche sur son fusil blaster après avoir allumé celle sur le dessus de son masque : le couloir était sans surprise plongé dans le noir et les lumières de survie faisaient à peine leur travail. Son visage se durcissait à mesure que la petite équipe avançait. Les murs avaient été marqués. Oui mais par qui ? Ou quoi ? Car l'épave était désertique. C'était peut-être le travail de bandits, de courageux qui s'y étaient introduits pour y laisser leur trace. Ou autre chose. Un frisson lui parcouru le dos mais le poids du fusil entre ses mains le stoppa net. Noxis prit la parole et Kada acquiesça d'un coup de tête, faisant signe aux autres de suivre tandis qu'elle emboîte le pas de Ray. Un dernier regard vers Jelatt et Hybram avant de poursuivre.

" Combien de temps ça va nous prendre de passer par la seconde cage d'escalier ? Dans l'ascenseur on a aucune couverture... " dit-elle en fronçant des sourcils

Quand elle parle, elle ne regarde personne. Son regard vissé sur les portes scellées, sur celles entre-ouvertes qu'elle frappe du pied avant de souffler un "R.A.S.". L'avancée se fait lentement, de manière fluide si bien que lorsque Ray s'arrête devant une porte, Kada manque presque de le bousculer.

" Qu'est-ce que tu fous ? " lui grogne-t-elle alors qu'elle lui donne un coup du bout de son fusil blaster. " On visite pas l'épave Noxis, n'oublie pas notre objectif. "

Alors à nouveau elle le frappe avec le canon de son fusil et le dépasse de quelques pas.

" Allez on avance. "

« Normalement il devrait y avoir le vide spatiale derrière cette porte, mais elle n'est pas glacée... Je tente de l'ouvrir ou on continu ? »

Et ça, ça a le don de l'arrêter dans son avancée. Kada se retourna vers Ray et baissa le canon de son fusil vers le sol, dégageant une de ses mains pour toucher la porte.

Rien.

" C'est impossible. Les plans ne mentent jamais, encore moins lorsqu'il s'agit d'une épave et p- "

Un mouvement dans le coin gauche de son champ de vision. Discret, mais pas suffisamment. Kada fait volte-face et met immédiatement son fusil en joue avant de lever un doigt en l'air et pointer à deux fois l'endroit où son champ de vision avait été dérangé. Doucement, elle prit la tête du groupe en longeant le mur jusqu'au croisement puis après avoir attendu que tout le monde se mette en place, elle s'engouffra dans le couloir. Fusil en joue, prête à tirer ou se jeter à terre.

" À genoux ! Tout de suite ! " cria-t-elle à travers son masque, pointant successivement son arme sur le premier homme, puis le second. Puis le gamin.

Le gamin. Son gamin.

L'information mis du temps à monter. Sous la tension du moment tout ce qu'elle arrivait à voir, c'était les armes que les hommes portaient. Et doucement le visage du gamin fit sens.

" Shad ? " demanda-t-elle doucement, incrédule. " Shad qu'est-ce que tu fous là !? " cette fois-ci plus énervée qu'étonnée.

Ce n'était ni le moment, ni l'endroit. Il n'avait rien à faire ici. Et qui étaient ces hommes, d'ailleurs ? Tout en continuant de dévisager le garçon, arme toujours pointée sur les hommes à ses côtés, elle s'adressa à ses camarades d'armes.

" Le gamin est avec moi. " expliqua-t-elle, mais pour le reste elle n'osa pas s'avancer.

" Qui sont ces hommes ? Qu'est-ce que vous foutez ici ? " interrogea-t-elle le petit brun.

.


J'attends le scénario de flynn argyus !
Intéressé pour un poste dans un commando de la Résistance ? C'est par ici !


 
kada rell. forgery of imperial documents, possession of stolen property, aggravated assault, resisting arrest. on her own from the age of fifteen. reckless, aggressive, indisciplined. what will you do when they catch you ? what will you do when they break you ? if you continue to fight, what will you become ? this is a rebellion isn't it ? I rebel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chasseur de prime

Age : 36 ans
Messages : 422
Occupation : Chasseur de primes
Localisation : Coruscant, District "The Works"
Race : Humain
DC : //

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de prime

In space no one can hear you scream


L’ultime secousse provoquée par l’atterrissage confirma leur arrivée dans le hangar, alors que les moteurs s’arrêtaient et que la plupart des lueurs du tableau de bord s’éteignaient, témoignant de la mise en veille des commandes du vaisseau. Lors de la manœuvre, Jericho avait pris le temps de charger toutes les informations dont il disposait à propos du Destroyer sur un datapad qu’il confia à Chani, lui donnant par la même occasion une lampe torche qui serait bien utile pour explorer le vaisseau. Se levant finalement de son siège, le chasseur de primes alla récupérer son matériel dans l’armurerie de fortune qu’il avait aménagé à bord, enfilant son casque et accrochant ses explosifs et son blaster à sa ceinture avant de prendre son fusil de précision à la main en guise d’arme principale. Enfin, il en profita pour fouiller dans les outils de réparation du cargo pour sortir un chalumeau, juste au cas où. Enfin paré pour une sortie en territoire inconnu, le mercenaire prit la direction de la sortie et activa la rampe d’accès avant de se tourner vers son équipière de fortune :

« Je doute que nos poursuivants ne s’aventurent dans cette épave, mais on est à l’abri de rien : restez près de moi et s’il y a quoi que ce soit de suspect, faites le moi savoir… Oh ! Et regardez où vous mettez les pieds… »

A travers son casque, Jericho eut un léger sourire avant d’y activer la vision nocturne et de descendre du vaisseau, le fusil à l’épaule et prêt à ouvrir le feu en cas de menace. S’il avait conseillé à la demoiselle de faire attention où elle marchait, c’était bien parce qu’il savait que dans ce genre de situations, nombreux étaient les cadavres et autres obstacles qui pouvaient traîner par terre : le vaisseau avait connu une cinglante défaite et il n’y avait aucune chance pour que tout le personnel ait pu s’échapper, ce qui résultait généralement en une pile de mort s’entassant dans les couloirs, pour les rares privilégiés dont la carcasse ne s’était pas retrouvée à flotter dans l’espace. Progressant ainsi dans le hangar, il prit la direction des escaliers menant à la passerelle, avançant avec prudence tout en regardant les dégâts subis par le Destroyer : si une chose était certaine, c’était bien que personne n’était venu ici depuis un bon moment. Pourtant, l’endroit n’était pourtant pas une épave habituelle : autour d’eux, de nombreux bruits semblaient siffler dans l’air, comme des murmures indicibles, des chuchotements angoissants. Sur le coup, le chasseur de primes pensa qu’il ne s’agissait là que de sons provoqués par le métal se tordant sous la pression ou il ne savait quelle autre raison purement matérielle : les senseurs avaient été clairs, il n’y avait aucune vie sur le vaisseau. Mais s’il était enclin à croire les relevés informatiques de son vaisseau, Jericho avait un étrange pressentiment : quelque chose clochait ! Les dégâts qu’il pouvait voir dans les couloirs, les gravures inscrites dans les murs… Tout cela n’était pas réellement naturel, ne correspondait pas à ce que l’on s’attendait à voir dans un croiseur impérial à moitié détruit. Définitivement, ils ne visitaient pas n’importe quelle épave !

« Alors ? Que pensez-vous de la visite jusqu’à maintenant ? Vous devez vous sentir bien plus en sécurité ici qu’avec vos ravisseurs… »

L’ironie dans son ton était évidente et il avait dit ça plus pour rompre le silence et détendre l’atmosphère que pour connaître véritablement son avis sur cette excursion. Si lui était habitué à ce genre d’endroits glauques, il était certain que la civile était beaucoup moins à l’aise dans ce milieu. Il s’apprêtait d’ailleurs à la rassurer lorsque des bruits plus distincts se firent entendre plus loin, des sons qu’il était cette fois capable de définir : il s’agissait de gens discutant entre eux ! Faisant signe à Chani de ralentir un peu et d’éteindre la lumière avant qu’ils ne soient repérés, il changea temporairement le filtre de son casque pour passer en mode détection de chaleur. Relativement camouflé dans l’obscurité, il scanna les environs pour y déceler plusieurs signatures thermiques : des pirates ? Non, à en juger par les bribes de discussion qu’il parvenait à entendre, ils correspondaient plus au profil des sauveteurs. D’un geste de la tête, Jericho fit savoir à sa partenaire qu’il valaient mieux qu’ils se montre, troquant toutefois son fusil pour son pistolet et le gardant fermement en main, histoire d’avoir de quoi faire feu rapidement si la situation s’envenimait. Se mettant devant Chani en guise de garde du corps pour cette rencontre, il avança doucement vers le groupe avant d’annoncer :

« Eh bien… On dirait que nous ne sommes pas les seuls voyageurs assez téméraires pour répondre à un appel de détresse au beau milieu de nulle part… En revanche, je ne suis pas sûr que ce soit judicieux d’emmener vos gosses durant des missions de sauvetage comme ça ! »

Le canon légèrement relevé, Jericho était aussi suspicieux qu’il était acide dans ses répliques… Un bon moyen d’entamer la discussion en somme !


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

MISSION ~

Il n'appréciait pas tellement le petit surnom que Kada pouvait lui donner et avait de quoi répliquer niveau surnom, mais préféra se raviser, de toute façon, ça ne servirait à rien, avec cette femme, c'était toujours elle qui avait le dernier mot, du moins, entre eux, c'était la bataille éternelle pour ce genre de chose. Elle en avait vu des choses, tout comme lui, c'était des anciens, des survivants. Sortant donc du transporteur, il fit une petite et rapide mise au point avec tout le monde, ils n'avaient pas tant de choix que ça pour monter à la passerelle. L'escalier le plus proche était dans le vide spatiale. Les ascenseurs étaient un moyen, mais ils devraient escalader. Les autres escaliers étaient assez loin, encore plus avec toutes les zones de vides. « Je dirais, vingt bonnes minutes, on ne peu pas y aller directement, il faut faire des détours. »  Et les détours seraient assez coriaces, mais rien d'impossible. Selon les estimations de Ray, ils perdraient presque quarante minutes. Le temps d'aller aux escaliers, de les monter,  alors que les ascenseurs étaient à cinq minutes d'ici et escalader serait assez rapide, surtout pour lui. Alors qu'ils avançaient lentement, mais sûrement, Ray s'arrêta net devant une porte. Il se fit engueuler par Kada, mais n'y prêta pas attention, trop  intrigué par ce qu'il venait de découvrir. Un porte normalement scellée à cause de la dépressurisation et... la porte n'était pas gelée.  La jeune femme comprit pourquoi il c'était stoppé net commença à parler, mais fut rapidement interrompu, elle s'interrompit et lança le groupe avec réactivité vers l'endroit ou elle avait vu quelque chose. Hybram restant en retrait, gardant la position arrière et finalement Kada tomba sur trois personne. Ils mirent rapidement en joue tout le monde, deux hommes en armures et un enfant. Que faire ? Oh, Kada donna rapidement la réponse ! Elle connaissait le gamin et confirma qu'il était avec elle, ce qui fit changer de cible Ray qui pointa sur fusil blaster vers l'un des hommes, Jelatt faisant de même. « Tu es pote avec un gamin maintenant ? Je savais que tu pouvais être une maman poule formidable Kada. »  Ou comment détendre l'atmosphère avec Ray qui affichait un smilie qui rigolait sur son casque sombre. C'était vraiment l'éclate comme matériel ! Le créateur était vraiment quelqu'un qui connaissait bien Ray ! Comme s'il n'y avait pas assez de monde, deux autres personnes sortirent d'un croisement non loin de la ! Un homme en armure noire, un casque presque aussi noir que le sien, un plastron bien visible, des armes... Ca ne pouvait pas être lui ? Non ? Il ouvrit la bouche et le sang de Ray bouillit en un instant ! La ressemblance entre son armure et la description de sa sœur... tout comme le ton qu'il employé, ça ne pouvait être que lui « Jericho...  Enfoiré ! »  cracha t'il alors qu'un smilie énervé apparu sur son casque. Le canon du Résistant bougea rapidement, bien rapidement et un tire fila droit en direction de la jambe de ce dernier pour l'atteindre de plein fouet. C'était cet enfoiré qui avait chassé et qui avait pratiquement tué sa sœur Välestia quelques jours plus tôt. Il l'avait vu rapidement à l'infirmerie et après ce qu'elle lui avait dit, il lui avait promit de le traquer ce salop. Certes, il se doutait que Välestia veuille s'en charger elle même... Mais il était à présent devant lui et il n'avait même pas eu le temps de réfléchir que le coup de blaster était partit directement au même endroit que Jericho avait touché lorsqu'il avait tiré sur Välestia. Le Résistant n'avait même pas fait attention à la jeune femme derrière lui, il avait juste visé et appuyé sur la gâchette.

« Ok... on se calme. » Facile à dire après avoir tiré sur quelqu'un.

(c) chaotic evil


Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nouvelle république

Age : 27 ans
Messages : 24
Localisation : Coruscant
DC : Seth Onoria

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvelle république

Cela était étrange, avoir de nouveau un homme avec soi. Un ami. Bien sûr Chani savait : certaines choses se devaient d'être payées, qu'on le dise ou pas. Dès son retour, il y aurait un virement sur le compte de Jericho. Un gros. Il y avait de la valeur à sa vie, un coût aussi, et Chani était prête à le payer. Les chasseurs de primes, on pouvait dire bien des choses à leur sujet, celui près d'elle était aimable, poli. Il maîtrisait la situation, ne s'en vantait pas. Bien sûr il y avait quelques bravades dans les mots qu'il prononçait, mais cela faisait parti de son caractère propre, alors poliment, Chani souriait. Acquiesçait. Obéissait.
Elle tâchait de ne pas parler plus que de raison, craignant d'ennuyer, craignant de faire preuve de trop de bêtises aussi. Quelque chose d'effrayé en elle, quelque chose de triste. Elle n'avait pas peur du vaisseau pourtant, ne trembla pas pour l'atterrissage maîtrisé. Le signal de détresse l'intriguait bien sûr, mais elle ne parvenait pas encore à se considérer comme partie prenant de cette intrigue.

Que Jericho lui donne lampe et datapad la rassura, Chani se retrouvait ainsi avec une tâche précise à accomplir : les guider. Cela était logique, la jeune femme avait d'elle même proposée que l'on s'arrête.
Elle apprécia les efforts de l'homme, il essayait de la mettre à l'aise malgré l'environnemnt sordide, malgré la situation, sans savoir que jamais Chani ne pourrait l'être quelque part.

 « Je m'attendais à...je ne sais pas... des cadavres ? »

Elle n'avait pas peur des morts, ne s'évanouissait pas à la vue du sang. Elle n'avait également pas peur des tirs de blasters, non pas par courage, mais par impossibilité de réaliser qu'ils pouvaient lui être destinés.

La scène se passa vite encore une fois, il y avait des gens, ils exploraient l'épave eux aussi. D'autres femmes. Un enfant. Des hommes bien sûr, des armures. Et quelqu'un tira sur Jericho avant d'enjoindre au calme finalement. Chani avait ouvert la bouche, mais le cri n'eut pas le temps de sortir. Sa main se posa sur le bras du chasseur de primes, elle ne touchait que l'armure bien sûr, et la chaleur humaine était inexistante mais...il fallait bien de telles gestes parfois, non ?

 « Je constate que nous sommes au milieu de bêtes sauvages.... Blessez l'homme que j'ai engagé, et c'est moi que vous menacez puisqu'il me représente. Ne vous faites pas un ennemi de la Nouvelle République, il y a déjà bien assez à faire avec vos petites querelles.... »

Elle n'avait trouvé mieux pour protéger Jéricho, mettre sa propre présence en bouclier, espérer que la diplomatie ait ici quelques valeurs. Chani en doutait bien sûr, mais l'homme aurait toujours le temps de s'enfuit le cas échéant.

 « Votre jambe, rien de grave ? Ne vous inquiétez pas, je saurai me montrer généreuse.... Bien, explorons ce vaisseau. Puisque nous sommes tous ici pour cela. J'ai l'équivalent d'un plan lus que sommaire dans ce datapad, venez me dire d'où vous venez, chacun...cela permettra d'aggrandir la zone. Nous saurons sûr des zones sans dangers également, du moins je l'espère. Vous là, avec l'armure. »

Ray.

 «  Donnez moi votre blaster, je n'ai pas confiance. Tout de suite. »



Sit down and spill your heart, lets star from the very start
Because I can see by your eyes your're wasted
(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chasseur de prime

Age : 36 ans
Messages : 422
Occupation : Chasseur de primes
Localisation : Coruscant, District "The Works"
Race : Humain
DC : //

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de prime

In space no one can hear you scream


Apparemment, la porte devant laquelle ils s’étaient retrouvés était le point de rencontre improvisé des multiples groupes de sauvetages qui avaient abordés le vaisseau pour répondre au signal de détresse, comme si le destin avait décidé de jouer un étrange tour à tous les braves ayant osé s’aventurer dans l’épave impériale. A cause du manque de luminosité, il était difficile de discerner le visage de tous les protagonistes du jour et de toute manière, il ne fut pas laissé à Jericho l’occasion de regarder chaque personne présente dans les yeux : alors qu’il s’avançait calmement, l’homme possédant l’armure la plus évoluée s’exclama son nom, l’insultant au passage avant de faire feu en direction de sa jambe, celle-là même dans laquelle Välestia lui avait tiré quelques jours auparavant, lui retournant une faveur du même acabit que celle que le chasseur lui avait faite un peu plus tôt. Le rayon lumineux traversa le couloir pour se loger au niveau de son tibia, sa puissance heureusement amortie par les plaques de cortosis qu’il avait faite poser lors de l’amélioration de son armure la veille : sage décision d’avoir fait installer des protections à cet endroit-là, preuve indéniable qu’il avait retenu la leçon ! Pourtant, la puissance du projectile suffit à lui faire courber l’échine, le trentenaire posant genou au sol à cause du choc et grimaçant légèrement alors qu’une intense chaleur peu agréable irradiait son genou. Ce coup vicieux, Jericho ne l’avait certainement pas vu venir : pourquoi quelqu’un venu porter secours à d’éventuels survivants aurait ouvert le feu sur quelqu’un venu pour la même raison ? La seule réponse valable était parce que quelqu’un dans l’entourage de son agresseur avait croisé le chemin du chasseur de primes et que ces représailles n’étaient qu’un moyen de venger ladite personne. Idiot et lâche, le geste était à la hauteur du personnage qui se tenait en face de lui…

Pendant quelques secondes, le mercenaire resta dans le flou à cause de la douleur, entendant vaguement Chani prendre sa défense. S’il aurait aimé la remercier tout en lui disant que ce qu’elle faisait n’était pas nécessaire, aucun son ne parvint à franchir le bord de ses lèvres, ces dernières tremblant à cause de la rage qui bouillonnait en lui à cet instant. La demoiselle avait un grand cœur et sa tentative de régler le conflit par la diplomatie était admirable mais malheureusement, le sang appelait le sang et Jericho mourait d’envie de répondre à l’appel que venait de lui lancer l’inconnu. Posant son gantelet renforcé sur la main fragile de sa partenaire, comme pour lui faire savoir qu’il était encore conscient et maître de ses mouvements : le raisonnement qu’elle avait eu en prenant la parole était la meilleure façon de gérer la situation mais malheureusement, les hommes avaient parfois du mal à être raisonnables :

« Ne vous inquiétez pas pour moi… Mais plutôt pour lui ! »

Poussant la main e la demoiselle, Jericho activa son jetpack en une fraction de seconde, propulsé comme un missile en direction de son assaillant. Avant qu’il n’ait le temps de réagir, le chasseur de primes était déjà sur lui, le saisissant de sa poigne d’acier pour l’entrainer dans sa course, finissant par le plaquer avec la plus grande des violences contre la porte scellée. L’action n’avait duré qu’un instant et à présent, les deux opposants pouvaient presque sentir les visières de leurs casques se percuter :

« Je sais pas quel membre de ta famille ou autre raclure de ton entourage j’ai pu envoyer à l’hosto ou pire encore, mais tu vas regretter de ne pas m’avoir tiré entre les deux yeux… »

Sans attendre une réponse de sa part, Jericho asséna un violent coup de genou dans le ventre de son adversaire et recula d’un pas pour le voir se tordre sous le choc, profitant des dégâts du premier coup pour écraser à deux reprises son poing sur la tempe de l’inconnu, les crochets qu’il venait de porter ayant péniblement été amortis par le casque du résistant et ayant été clairement portés pour mettre sa cible à genoux. Faisant marche arrière en serrant les poings, le chasseur de primes ajouta :

« Maintenant je suis calme ! »


Ils n’avaient même pas encore franchi la première porte que la situation dégénérait déjà ! Au final, peut-être que ceux ayant activé le signal de détresse étaient plus en sécurité si leur petit groupe ne venait pas les sauver…


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 11
Voir le profil de l'utilisateur

In space no one can hear you scream
Un signal de détresse.
Un bip perdu dans l'espace.

Les esprits s'échauffent et personne n'avance hormis les Impériaux. Avaïa-Lann Privlorr n'ayant pas emprunté le même chemin que les autres groupes avance tranquillement sur la passerelle bien qu'elle ait entendu le bruit de blaster, lointain, mais bien trop loin pour l'inquiéter dans l’immédiat. Hybram Rawne étant resté en arrière pour couvrir ses allier en profite pour fouiner et trouve des traces sur les cadavres des Stoormtroopers supposés morts depuis bien longtemps. Le constat est sans appel, le plastron de l'un est complètement rétracté dans la cage thoracique du pauvre homme, comme si quelqu'un le lui avait enfoncé avec une force phénoménale.

Alors que le chasseur de prime et le Résistant règlent leurs comptes et que Ray est bloqué contre la porte scellée, il grand boom se fait entendre derrière la dite porte. Le contact de l'armure contre cette dernière a réveillé quelque chose et c'est comme si quelqu'un frappait de l'autre côté... de façon bien plus violente à chaque coup ! Qu'est-ce qu'il y a derrière cette porte ? Bonne question, mais ils ne voudront certainement pas le savoir. C'est de plus en plus étrange, de plus en plus puissant, de plus en plus inquiétant, mais la porte tient bon et ne bouge pas. Pour le moment.  


Participants

- Ray Noxis.
- Kada Rell.
- Jelatt Maamre.
- Hybram Rawne. (Tour 1 sauté)

- Chani Atriides.
- Jericho Dorne.

- Shad Calsom.

- Avaïa-Lann Privlorr. (Tour 1 sauté)

>> Minimum de 300 mots.
>> Maximum de 700 mots.
>> Pas d'ordres de post, mais il serait bon de laisser Jelatt s'exprimer avant que Ray & Jericho ne reprenne la parole.


Prochain passage du MJ le 02/08/16 .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 31 ans.
Messages : 96
Occupation : Capitaine, Leader du Commando Steel. Steel Leader. Steel One. Résistante. Rebelle.
Localisation : D'qar.
Race : Humaine. Mandalorienne.
DC : Agheera Lothbrok.

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance
MessageSujet: Re: [Mission] In space no one can Hear you Scream   27/7/2016, 00:40


Dernière édition par Kada Rell le 28/7/2016, 00:59, édité 1 fois

In space no one can hear you scream
Avant même que Shad ne puisse lui dire quoi que ce soit, un nouveau groupe fit son apparition. Ignorant les plaisanteries de Ray, Kada fit un pas en avant et pointa son fusil vers les nouveaux arrivants. Un oeil toujours tourné vers Shad, elle écouta les paroles de l'homme.

" Je ne suis pas sûr que ce soit judicieux d’emmener vos gosses durant des missions de sauvetage ! " tenta-t-il de plaisanter.

Perdu.

Kada s'approcha plus encore, réduisant la distance entre elle et Shad de manière à le protéger. C'était un civil, qui plus est un adolescent et l'étranger avait immédiatement souligné l'étrangeté de sa présence.

" Déclinez vos identités, qu'est-ce que vous foutez ici ? " demanda-t-elle avant de se faire interrompre par Ray.

Il aura fallut à peine une dizaine de minutes pour qu'il ne puisse plus se contrôler. Elle le savait pourtant instable. À peine avait-il tiré sur l'étranger que Kada hurla son nom en se tournant vers lui. Elle allait le tuer.

" NOXIS ! "

Et la réaction ne se fit pas attendre. Le second personnage tenta de règle le conflit : il s'agissait de Chani Artiides. Elle fronça des sourcils et l'écouta patiemment. C'était mignon, mais totalement inconscient. D'ailleurs l'homme en armure ne tarda pas à se relever. Tout se passa très vite. Les comptes furent réglés avant même que Kada ne puisse agir.

« Maintenant je suis calme ! » annonça l'homme.

Kada l'attrapa au passage par l'épaule avant de le plaquer contre le mur. Puis appuyant son coude contre sa gorge, elle s'approcha de lui jusqu'à ce que leurs casques se frôlent.

" Écoute moi petit malin, je sais pas ce que tu fous là avec Artiides et j'en ai rien à taper, mais t'avises plus de toucher à un de mes hommes. " grogna-t-elle entre ses mâchoires serrées. Puis elle cogna son masque contre le sien, les gardant collés l'un à l'autre. " Compris ? "

Et elle le relâcha aussi violemment qu'elle l'avait attrapé, reprenant sa place près des siens et non loin de Shad. Inspirant bruyamment, elle tenta de se calmer et lança un regard noir à Ray.

" On va avoir une discussion toi et moi sur le chemin du retour Noxis. " siffla-t-elle, et le calme dont elle faisait preuve n'annonçait rien de bon. Baissant son fusil vers le sol, elle s'adressa à tout le monde.

" Maintenant, on se calme. Désolée Madame Artiides, mais Noxis garde son jouet. " commença-t-elle non sans un regard noir vers Ray " Je ne sais pas ce que fait un membre de la Nouvelle République ici mais je serais vous, je ferais demi-tour et j'emmènerais votre garde du corps avec vous. " continua-t-elle. " Tout porte à croire qu'il pourrait s'agir d'un piège, et vous ne voudriez pas vous trouver au milieu de tout ça si ça dégénère. " Un regard vers Shad. " Ça compte pour toi aussi gamin, je serais toi, je reprendrais la route. " ajouta-t-elle à son attention. " Nous possédons déjà un plan Madame Artiides, mais je veux bien jeter un coup d'oeil au votre avant que vous ne partiez. " demanda-t-elle, certaine que la jeune femme ferait demi-tour. " Cette porte devrait donner sur l'espace mais il semblerait y avoir une erreur. " conclut-elle.

Mais alors qu'elle s'approchait de la jeune femme, un bruit sourd se fit entendre. Kada sursauta avant de reprendre son fusil en joue, le pointant vers la source du bruit : la porte scellée. Un coup, puis un autre, d'une violence extrême. Quelque chose se trouvait définitivement derrière cette porte.

" Reculez ! " ordonna-t-elle à ceux se trouvant près de la porte. " Éloignez-vous de la porte ! "

Son fusil est braqué vers la porte qui continue de vibrer face aux coups qu'on lui assène de l'autre côté. Tout de suite, la seule idée qui lui vient est de prendre ses jambes à son cou. Quoiqu'il y a derrière cette porte, elle ne veut pas le savoir. Si elle a été scellée, c'est bien pour une raison.

" Que personne ne touche à cette porte, on l'a scellée une fois c'est certainement pour une bonne raison ! "

.


J'attends le scénario de flynn argyus !
Intéressé pour un poste dans un commando de la Résistance ? C'est par ici !


 
kada rell. forgery of imperial documents, possession of stolen property, aggravated assault, resisting arrest. on her own from the age of fifteen. reckless, aggressive, indisciplined. what will you do when they catch you ? what will you do when they break you ? if you continue to fight, what will you become ? this is a rebellion isn't it ? I rebel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empire

Age : 41 ans
Messages : 42
Occupation : Espion infiltré dans la Résistance
Localisation : Coruscant
Race : Humain

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Empire

In space no one can hear you scream
C’est un piège est la première pensée qui te vient à l’esprit et tu mettrais presque ta main à couper que tout le monde y a pensé. Un vaisseau abandonné depuis belles lurettes, un signal de détresse… L’archétype même du piège du parfait petit pillard. Mais cela ne t’impressionne guère : bien sûr, tu te montreras encore plus vigilent qu’à l’ordinaire, cependant, tu ne te laisseras pas effrayer pour si peu. D’autant plus que tu as confiance en tes coéquipiers – même si, tu l’avoues, tu as un peu de mal à comprendre Ray parfois. Tu restes discret durant leurs échanges, préférant observer et n’intervenir qu’en cas de grande nécessité. Ce qui, à tes yeux, n’a pas été le cas. Tu es heureux de voir qu’ils te font assez confiance que pour te confier la tâche de couvrir leurs arrières. Ton investissement paye et cela te motive pour continuer. Cela te conforte dans l’idée que tu as toujours été un bon soldat.

Tu en as vu des choses, durant ta carrière, mais l’atmosphère de ce vaisseau abandonné te glace le sang. Tu n’en montres rien, fermant la marche et marquant soigneusement les murs afin que vous puissiez retrouver votre chemin facilement. Sur les paroies, tu observes des stries, de curieuses marques qui attirent ton attention, active ton imagination. Tout est si étrange ici. De quoi te rendre un peu nerveux, d’autant plus que vous savez que deux autres vaisseaux ont répondu à l’appel de détresse. Tu restes concentré, habitué aux situations sous haute pression. Tu sais qu’un affrontement est inévitable. Cela t’étonnerait bien qu’il ne s’agisse que de curieux prêts à discuter gaiement sans causer le moindre souci. Ce n’est jamais aussi simple. Jamais.

Tu es resté un peu en retrait, laissant filer le reste de l’équipe vers l’avant. A tes pieds, les vestiges d’une bataille. La poussière sur leurs armures témoigne du temps passé. T’abaissant pour observer l’un des cadavres piteusement laissé là, tu remarques sa cage thoracique complètement écrasée. Tes sourcils se froncent. Il a fallu une force titanesque pour réaliser une telle blessure. Te redressant lentement, tes pupilles ne se détachent pas du corps démantelé. Quelle arme aurait pu causer cela ? Tu as beau tenter d’imaginer, rien ne te vient à l’esprit. Une arme d’une telle puissance aurait dû causer d’autres dégâts. Même si les murs sont décrépis et abîmés, ils tiennent encore bien en place.  Tu es soudainement tiré de tes grandes réflexions quand tu perçois de l’agitation un peu plus loin. Tes camarades sont très certainement tombés sur les autres âmes attirées par l’appel de détresse. Cependant, tu n’accoures pas jusqu’à eux. Ce serait une erreur. Tu dois rester un peu en retrait, prêt à agir. Aux aguets, tu attends la suite, blaster chargé et prêt à tirer. Tu perçois alors de violents coups retentissant dans le vaisseau. La tension monte d’un cran. Mais qu'est-ce qu'ils fichent ? Tu restes néanmoins toujours à ton poste. Tu t’es placé à un endroit stratégique, en cas de repli, tu seras un soutien non-négligeable. Alors tu attends, patiemment, la suite des événements.

© 2981 12289 0


WELCOME TO THE SOLDIER SIDE
WHERE THERE IS NO ONE HERE BUT ME.

MAYBE YOU'RE A SINNER INTO YOUR ALTERNATE LIFE. MAYBE YOU'RE A JOKER, MAYBE YOU DESERVE TO DIE. PEOPLE ALL GROM UP TO DIE. THERE IS NO ONE HERE BUT ME.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Vitesse Blaster Pistage Combat Age : 33 ans
Messages : 57
Occupation : Leader de l'unité Echo - Commando de la Résistance
Localisation : D'qar.
Race : Humaine - Mandalorienne

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Imitant le reste de l'équipe, Jelatt activa la lampe sur le côté de son casque et suivit le mouvement, fusil en main au cas où. En avançant dans les couloirs sombres du croiseur, l'ambiance se fit plus lourde et oppressante. Ils trouvèrent au sol des pièces d'armure de stormtroopers, des marques sur les murs qui semblaient suggérer que quelqu'un cherchait à inscrire ses derniers mots.

D'étranges bruits résonnaient de part et d'autres du groupe mais les scanners étaient formels : aucune forme de vie détectée. Si c'était bien un piège, les impériaux s'étaient donnés un mal de chien kath pour être convainquant. L'éclaireur du groupe, rebaptisé C3 par Kada analysa le plan et leur expliqua que la route la plus indiquée passait par une séance d'escalade dans une cage d'ascenseur.

« Mieux vaut prendre le chemin le plus rapide. On sait pas si ils auront besoin de nous sur Naboo, alors autant faire ça vite. »

Tandis que Kadariah suivait de près Noxis, Jelatt était juste derrière avec Rawne, balayant les environs du regards à l'affût du moindre danger. Les résistants se stoppèrent bientôt devant une des portes scellées.

« Normalement il devrait y avoir le vide spatiale derrière cette porte, mais elle n'est pas glacée... Je tente de l'ouvrir ou on continu ? »  

Laissant ses collègues débattre sur ce qui pouvait ou non être derrière cette porte, Jelatt fit volte-face afin de voir le chemin par lequel ils étaient arrivés, croyant avoir entendu un énième bruit. Mais avant même de s'y intéresser, c'est l'autre côté que Kada désigna avant de s'y précipiter.

Trois personnes étaient là : deux hommes et un autre encore adolescent. Comme les autres, la mandalorienne visa les trois individus à tour de rôle. Heureusement pour désamorcer quelque peu cette situation, Kada reconnu le gamin, se portant garante de lui. Jelatt baissa son arme et attendit les réponses des deux autres hommes, afin d'éclaircir un peu la situation.

« Il y a quelqu'un dans la galaxie sur tu ne connais pas Vod ? » (camarade/sœur)

Ils n'eurent pas le temps toutefois car d'autres gens arrivèrent. A croire que la galaxie entière se donnait rendez vous dans cette épave ! Machinalement, Maamre se retourna à nouveau en braquant son arme sur eux. Une femme apparemment inoffensive et un type en armure intégrale noire qui était plus du genre à péter des dents.

« Jericho...  Enfoiré ! »

En entendant Ray dire ce nom, Jelatt reporta son attention sur l'étranger, fronçant les sourcils sous con casque. La carrure, la voix et le prénom ne pouvaient être des coïncidences. C'était lui ? Jericho Dorne était un nom qu'elle n'avait pas entendu depuis des années. Quand elle l'avait connu c'était un mercenaire qui tentait de survivre dans la Bordure Extérieure, tout comme elle. Le travail les avait rapproché, d'abord se couvrant mutuellement sur le terrain mais plus intimement. Tout ça ne dura qu'un temps, jusqu'à ce qu'elle apprenne d'où il venait.

Jericho était un impérial mais pas seulement. Il faisait partit de la garde impériale du temps où elle même combattait pour la rébellion face à la tyrannie. Blessée par ces révélations, Jelatt avait dans l'idée de le confronter à ses découvertes mais elle n'en eut guère l'occasion. Il avait flairé les ennuis et avait choisi de prendre la fuite dans la galaxie. Et maintenant, il fallait qu'elle tombe sur lui dans l'épave d'un croiseur. Etait-il venu pour trouver dans les bases de données du mastodonte quelque chose à rapporter à l'Empire ? Figé en train de le braquer, elle fut tirée de ses pensées par Noxis qui ouvrit le feu et toucha Jericho à la jambe. Il ploya le genoux sous l'impact tandis que la femme qui l'accompagnait se plaçait devant lui pour le protéger.

Elle se présenta comme appartenant à la Nouvelle République, sans en dire davantage avant de simplement réclamer l'arme de Ray. Elle pensait vraiment avoir une autorité sur la Résistance ? Pire, elle ignorait leur appartenance, et s'ils étaient des pirates ? Croyait-elle pouvoir se faire obéir ? Avant d'obtenir une réponse, Jericho activa son jet-pack et fonça sur le brave C3 pour le plaquer contre la porte avant de le frapper à plusieurs reprises. Ce fut Kada, toujours sanguine qui se précipita sur Dorne, l'attrapant violemment contre le mur. Ensuite, pendant que Steel One s'adressait à la républicaine, Jelatt appuya sur un bouton positionné sur sa tempe et releva la visière de son casque, fixant Jericho. Cette chère représentantes de la République savait-elle que son garde du corps était un serviteurs de l'Empire il y a encore peu ? Qu'est-ce qu'elle foutait avec lui de toute façon ? Ils n'avaient plus de soldats sur Hosnian Prime ?

Décidée à éclaircir tout ça, elle fut interrompue dans son élan par un bruit sourd de l'autre côté de la porte. Puis un autre. Et encore un autre. Immédiatement, Jelatt se mit dos au mur opposé et braqua son arme sur la porte d'où provenait la menace. Quelque soit cette chose elle était prioritaire mais Jericho ne disparaîtrait pas une nouvelle fois aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 39 ans.
Messages : 1339
Occupation : Pilote dans l'Escadron Rogue.
Localisation : D'Qar.
Race : Humaine.
DC : Aaren Arezis

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

MISSION ~

Le tire de plasma toucha le Chasseur de Prime de la plus belle des façons, le faisant plier légèrement bien que la personne derrière elle semblait être la pour le soutenir. Oui, il était partit un peu trop rapidement dans le mélodrame en lui tirant dessus, mais très sincèrement, s'il avait voulu le tuer, il lui aurait sûrement décoché plusieurs tire dans le casque pour en finir rapidement. La demoiselle ne tarda pas à prendre la parole, laissant presque bouche bée le Résistant, offrant un magnifique smilie de surprise sur son casque. Pour qui se prenait elle ?  « Nouvelle République ? Avec un chasseur de Prime ? Vous êtes d'un bien mauvais goût ! Si vous voulez mon arme bougez votre joli cul jusqu'i... » Pas le temps de finir sa phrase que le chasseur de prime se jette sur lui avec son Jetpack ! Qu'elle idée d'en utiliser un dans un endroit aussi exigu ! Mais il venait de le faire, même pas peur le gars ! Pas le temps de réagir qu'il se le prend de plein fouet et se prend quelques coups bien placé que son armure arrive à encaisser, mais qui laisse quelques belles marques, car il posa un genoux à terre pour reprendre ses esprits. Il n'avait pas eu le temps d'en placer une.  « Si j'avais vraiment eu envie d'en finir avec toi tu serais déjà mort Fils de Chutta. » Oh, voilà que Steel Leader passe à l'action et tente de calmer les choses. Enfin... Calmer les choses était un bien grand mot. Se remettant sur ses deux jambes, il souffla un bon coup, un smilie heureux passant sur son casque.  « Merci Maman, d'accord Maman ! » Un petit mot comique dans le feu de l'action, oui, c'était très famille avec l'Adolescent dans le coin qui ne devait pas tout comprendre à ce qu'il venait de se passer, non ? Il laissa donc la froide et jolie jeune femme parler à la représentante de la Nouvelle République, lui confirmant que non, il pouvait garder son fusil blaster. Et puis quoi encore ? Il n'allait pas le lui tendre gentiment, il n'était pas le toutou de la Nouvelle République. Un smilie tirant la langue apparu furtivement sur son casque alors qu'il regarda la dénommée Chani.

Elle pouvait être une sénatrice ou bien une générale qu'elle pouvait se mettre le doigt dans l’œil pour qu'il lui passe son fusil blaster. Il s'empêcha néanmoins de ne pas en dire plus, sachant que Kada allait déjà lui en mettre plein la gueule lorsqu'ils seraient de retour dans le transporteur. Il laissait donc la femme faire la diplomate. Elle se la pétait un peu trop cette Républicaine, comme si personne n'avait pensé à trouver des plans, comme ci ils étaient des bleus. Ca le mettait hors de lui et il s'occuperait bien de son cas une autre fois, lui dire le fond de sa pensée à cette petite pimbêche ! Un bruit dans le dos de Ray le fit bondir en arrière alors que Kada criait à tout le monde de s'écarter de la porte. Il ne se fit pas prier, la crosse de son fusil blaster bien contre son épaule pour limiter les coups de recul lorsqu'il tirait, il était prêt à faire feu si la porte cédait. Quelqu'un frappait avec une force extrême derrière et ça ne pouvait pas être humain. Un droïde peu être ? Ca semblait logique, il n'y avait pas de contact humain dans le coin après les scans... Les coups étaient vraiment violent et tout ceux qui avaient une arme étaient en train de la pointer vers l'origine du bruit.  « OK. On fait quoi maintenant ? On avance, on recul ? On va à cette fichu passerelle ? La porte ne bouge pas, mais ça pourrait bouger. » Son lance grenade était chargé à bloque, ses cartouches étaient bien chargées, si quelque chose arrivait à bouger, il y allait avoir un joli spectacle de son et lumière made by Ray Noxis. Il lâcha finalement d'une main son arme et attrapa dans une petite poche un et unique crédit qu'il lança sur Jericho. « Tiens, tu dois pas couter plus cher que ça. Tu voudrais pas aller ouvrir et dire bonjour à ce qu'il y a par terre ? » Un smilie qui rigole apparu sur son casque. « T'inquiète, tu aura le double après avoir accomplit ta splendide mission Chair à Bantha ! »

(c) chaotic evil


Moon of My Life
You’re the moon of my life that’s all i know and all i need to know and if this is a dream i’ll kill the man who tries to wake me… ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nouvelle république

Age : 27 ans
Messages : 24
Localisation : Coruscant
DC : Seth Onoria

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Nouvelle république

Ils avaient des armes bien sûr et cela s'arrêtait là. Œil pour œil, dent pour dent, dominer les autres, le faire savoir, par l'humour comme par autre chose. Et Chani avait froid, froid de ces hommes et de ces femmes qui refusaient tout autre autorité que la leur. On voulait construire un monde pour eux, telle était l'utopie de la Nouvelle République, mais ils ne désiraient que des cimetières au nom de leurs guerres infinies.
Le fou furieux gardait son arme, ils ne voulaient pas mettre en commun des informations mais lui prendre les siennes. Pour eux. La jeune femme avait un goût de bile dans la gorge, encore une fois on la prenait pour une idiote, et peut être qu'elle l'était après tout, mais est-ce que cela pardonnait tout ? Non.

On ne pouvait confondre une utopie naïve avec un désir d'ordre. Ils riaient d'elle peut-être, mais tacitement ces gens acceptaient de s'entretuer pour un oui ou pour un non, à choisir d'écouter leurs chefs, de refuser aussi peut être. Aucune stabilité, rien. Bien. Et quelque chose de gros frappait contre la porte fermée.
Furieuse mais délétère, le visage simplement fermé, la jeune femme s'éloigna. Elle entendait les coups résonner, mais n'y prêtait que peu d'attention, peu importe que cela soit sa mort future ou non. Elle pouvait mourir ici, elle aurait très bien pu mourir au spatioport également sans Jéricho. Peu de personnes la pleureraient, ils engageraient quelqu'un d'autre au cabinet, cela s'arrêterait là. Etait ce sa condition de femme qui l'empêchait de redresser les talons, de simplement parler plus fort, d'exiger ? Exiger comme eux exigeaient. Par nature on lui avait apprit à obéir, à encaisser, il y avait eu peu de révolte en elle. Assez pour tuer quelqu'un une fois, assez pour qu'elle soit veuve également.

Elle avait peur ? Oui. Elle était en danger ? Certainement. Ici peu de choses pouvaient la défendre, peu de gens aussi. Peut-être se concentreraient-on plus sur l'enfant, cela était compréhensible. Et puis elle était en robe, il avait fallut cela pour la comédie sur Coruscant. Pas en talon, heureusement. Courir en robe, peu pratique. Quant aux armes, il y avait bien les épingles dans ses cheveux, cela s'arrêtait là.
Toujours ce bruit assourdissant, les disputes d'hommes et de femmes, les honneurs mal placés. Il n'y avait pas de héros ici, une vérité. En silence, en retrait, elle regarda Jéricho. Il prenait ses décisions seules désormais, et l'homme était tout à fait capable d'y aller, oui.

Mourir ici, lorsque personne ne savait où elle était.


Elle ne voulait pas, bien sûr, mais quelle importance ? Et Chani se tenait à distance des soldats, incapable de décider ce qui était le mien d'eux ou des possibles monstres. L'idée de partir seule lui effleura l'esprit. Suicide.



Sit down and spill your heart, lets star from the very start
Because I can see by your eyes your're wasted
(c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Citoyen

Age : 17 ans
Messages : 94
Occupation : A la recherche de l'assassin de son père / Chercher à vaincre ses peurs
Localisation : Coruscant
Race : Humain
DC : Darell Thrawkos

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen

In space no one can Hear you Scream
ft. Ray - Kada - Jelatt - Hybram - Chani - Jericho - Avaïa

The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown.

We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.
La situation a rapidement changé. Après avoir descendu une succession d'escaliers, le petit groupe avait atteint une intersection au-delà de laquelle se tenait un autre groupe armé. Eliam avait émis la retraite comme possible et préférable décision, chose à laquelle Shad s'était formellement opposé. « Qui sont-ils ? » demanda l'adolescent. Alors même que le majordome s'apprêtait à répondre, une voix s'éleva. Une jeune femme à priori. Elle portait une étrange combinaison et tenait le plus âgé en joue. Le visage du gamin se raidit, il se cloîtra dos contre le mur lorsque l'arme le pointa subitement... une hésitation... elle l'appela par son prénom. La surprise fut très largement perceptible sur son faciès. Il ne comprenait pas... cette voix... il l'avait déjà entendu. Rell ?! « Madame Rell ?! » s'écria-t-il brusquement tandis qu'Eliam tourna le regard vers lui plus surpris que jamais. Sans plus attendre, la jeune femme demanda la raison de sa présence, chose à laquelle il ne répondit que par un bref : « C'est compliqué ». Rapidement, elle informa les autres individus de la situation demandant l'identité des autres personnes... Aucune réponse n'eut le temps de sortir de la bouche de l'adolescent. Un autre groupe fit immersion dans le couloir, une autre femme ainsi qu'un autre type en armure. Deux personnes en armure... le premier contre la porte affichait de ridicules expressions sur la face de son casque tandis que le nouvel arrivant était noir,... complètement noir. Shad frissonna en voyant son armure...

Ce-dernier, ne manque pas de faire remarquer que la présence d'un gosse n'était judicieuse... chose à laquelle le majordome répondit par un bref toussotement, comme pour signifier un : « Ne vous l'ai-je pas déjà dit ? ». L'autre individu en armure avait auparavant renchéri... personne ne trouvait sa présence ici normale... Perdu à réfléchir, il sentit la main d'Eliam prendre son bras pour le rassurer. Soudain, un "enfoiré" s'échappe et plusieurs coups de feu retentirent. Les choses s'enchaînaient rapidement. Le type en armure fraîchement arrivé est touché... la jeune femme l'accompagnant s'avançait demanda l'arme du tireur. Le blessé riposta aussitôt... et Kada gueulait après tout le monde... Shad restait pourtant calme, observant attentivement alors que son majordome lui demandait de s'enfuir. Pas question. une fois que les comptes furent réglés, plusieurs informations s'échangèrent... des identités. Le groupe initial semblait se connaître... l'autre groupe comprenait apparemment une républicaine répondant au nom d'Atriides... le type en armure avec smiley... Noxis. L'autre en armure : Jericho... un chasseur de primes paraîtrait-il.

Kada indiqua elle aussi à Shad de partir alors qu'un bruit sourd se propagea alors dans l'ensemble de l'endroit, faisant sursauter bon nombre de personnes... Le jeune Calsom resta planqué derrière Eliam, attendant une réaction. Cela provenait de derrière la porte. Un son qui se répétait encore et encore, provoqué par quelque chose d'une force certaine. tandis que Noxis envoyait une énième raillerie à son "Némésis". L'adolescent prit les devants inconsciemment passant devant Eliam encore à genoux. Il écarta les bras comme pour le protéger, ferma les yeux et hurla :

« STOP ! » Sa voix résonna dans le couloir. Il rouvrit les yeux espérant avoir capté l'attention de tout le monde avant de se rendre compte de son acte... Tremblant, essoufflé, il reprit : « Vous parlez d'gosses, d'enfants, d'gamins pour parler d'moi,... mais les seules enfants que je vois, c'est vous, dit-il en observant successivement les deux types en armure. Son regard se porta alors sur Kada. Je n'ai pas d'ordres à recevoir de vous madame... et encore moins de vous tous. » Ses yeux jonglaient frénétiquement vers chacune des personnes présentes ici avant de conclure en montrant Eliam : « Il est avec moi... c'est un ami... Maintenant faîtes ce que vous voulez,... mais je ne tolérerai pas que l'on pointe une fois de plus une arme sur lui... et nous restons »

Le gamin tremblait. Son regard se posa finalement sur la porte fermée. Elle vibrait sous les coups de la chose qui s'acharnait dessus. La peur... oui c'est ce qu'il ressentait.

© 2981 12289 0
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chasseur de prime

Age : 36 ans
Messages : 422
Occupation : Chasseur de primes
Localisation : Coruscant, District "The Works"
Race : Humain
DC : //

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de prime
MessageSujet: Re: [Mission] In space no one can Hear you Scream   28/7/2016, 19:34


Dernière édition par Jericho Dorne le 30/7/2016, 02:32, édité 1 fois

In space no one can hear you scream


L’atmosphère était palpable entre les différents protagonistes et les conflits s’enchaînèrent les uns après les autres au point que le sauvetage auxquels ils étaient tous venus participer avait été relégué au second plan, laissant sa place à l’extériorisation de la colère et des tensions qu’il y avait entre eux. Pour Jericho, cela se traduisit par une attaque de la part d’une des alliées de son agresseur, cette dernière osant menacer le chasseur de primes de paroles qui ne firent rien d’autre qu’alimenter sa haine envers la petite équipe dont elle était apparemment responsable. Pour qui se prenait-elle, cette femme incapable de tenir ses soldats en laisse ? Elle avait beau monter sur ses grands chevaux, elle ne valait pas grand-chose aux yeux de l’ancien impérial qui, s’il n’était pas en mesure de bouger, tenait toujours fermement son blaster, prêt à lui coller un tir entre les côtes si elle dépassait un peu trop les bornes. Quand elle le lâcha enfin pour sermonner celui qui répondait au nom de Noxis, Jericho ne put s’empêcher de cracher :

« Tooska chai mani ! Je n’ai pas d’ordres à recevoir de quelqu’un incapable de tenir ses hommes… »


Alors que la demoiselle s’éloignait pour rejoindre le reste de son groupe, Jericho fit craquer son cou en prenant cette fois le soin d’analyser chaque visage présent dans la pièce, retenant bien l’identité de ceux dont il avait entendu le nom et reconnaissant deux des personnes sans rien dire, des souvenirs différents surgissant dans son esprit lorsque son regard croisa ceux de Jelatt et de Shad. Pour le gosse, il avait déjà l’impression de l’avoir vu quelque part sans vraiment savoir où tandis que pour la jeune femme, il savait parfaitement qui elle était et ne s’était juste pas attendu à la croiser ici… Voire à la croiser tout court : le destin était parfois plein de mauvaises surprises ! Alors qu’il pensait que la situation ne pouvait pas être pire, un coup sourd et puissant vint frapper la porte à laquelle il faisait à présent dos, le poussant à faire volte-face en pointant son arme en direction de l’ouverture scellée. Faisant deux pas en arrière, Jericho prit ses distances avec la possible menace tout en étant prêt à en découdre, n’étant pas du genre à fuir le danger comme il l’avait si souvent prouvé. Rell quelques instructions qu’il n’écouta pas et ce ne fut que la blague ridicule de Noxis qui sut faire réagir le chasseur de primes :

« Garde ton fric, t’en auras besoin pour te repayer un nouveau froc une fois que tu te seras fait dessus quand on ouvrira cette porte… Il te restera peut-être même un peu de monnaie pour acheter le nez rouge qui manque à ton armure… »

La joute verbale n’eût pas le temps de durer que l’adolescent les stoppa net, piquant une crise ayant pour but de tous leur faire prendre conscience d’à quel point ils avaient l’air idiot, à se disputer de la sorte, chose qui n’était pas totalement fausse. Jetant un œil vers le gamin, Jericho se contenta de répondre :

«  T’as raison petit mais la prochaine fois, claque pas autant des jambes si tu veux avoir l’air crédible…  Maintenant si tu voulais bien un peu reculer histoire que la prochaine chose qui menace ton ami ne soit pas… Quoi qui puisse être derrière cette porte ? »

Profitant du fait qu’il regardait derrière lui, le mercenaire fit un léger signe de tête en direction de Chani, sa seule véritable alliée du moment, histoire de lui faire savoir qu’il ne l’avait pas oublié. Puis, reportant son attention sur la porte, il ajouta :

« Donc, quelqu’un à une idée plus intelligente que celle d’ouvrir une porte derrière laquelle se cache certainement un danger alors qu’on a des civils avec nous ? »

S’il s’était écouté, il aurait sans doute fait évacuer les non-combattants pour entrer dans le tas mais malheureusement, son opinion ne ferait pas la majorité alors autant laisser les autres prendre les décisions…

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résistance

Age : 31 ans.
Messages : 96
Occupation : Capitaine, Leader du Commando Steel. Steel Leader. Steel One. Résistante. Rebelle.
Localisation : D'qar.
Race : Humaine. Mandalorienne.
DC : Agheera Lothbrok.

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

In space no one can hear you scream
Quand elle s'était proposée pour cette mission, elle n'avait certainement pas pensé à de tels règlements de comptes. Noxis n'aidait pas, il était parfaitement intenable et Kada se fit la promesse de lui en coller une ou deux dès qu'ils seront rentrés. La résistante reconnu du Hutt entre les lèvres de l'homme en noir mais n'y fit pas plus attention, préférant ignorer ses commentaires. Ses poings serrés trahissaient le mal qu'elle avait à ne pas céder à ses pulsions, comme par exemple lui sauter à la gorge.

"Ne shab'rudu'ni…Shabuir." siffla-t-elle tout bas en mando'a. (ne me cherche pas, connard)

Malgré ses menaces, Ray continuait à provoquer celui qui se dénomait Jericho et qui, il semblerait, était chasseur de prime. Une vieille discussion entre elle et Jelatt lui revint soudainement, était-il le même homme ? Kada le dévisagea, maudissant son armure qui cachait son visage. Si c'était lui, elle laisserait bien Noxis se défouler mais ils étaient en mission et le personnel passait après l'objectif lorsqu'ils étaient en service. Une règle qu'elle se surprenait à vouloir de plus en plus ne pas respecter. Puis Shad se mit à hurler. Un sourire lui fendit le visage malgré elle : il avait beau vouloir bomber le torse, il continuait à trembler comme une feuille. L'adolescent avait encore beaucoup à apprendre mais son courage ne manquait jamais de surprendre Kada. Jericho fut plus rapide qu'elle pour lui répondre et son sourire disparu.

« Donc, quelqu’un à une idée plus intelligente que celle d’ouvrir une porte derrière laquelle se cache certainement un danger alors qu’on a des civils avec nous ? »

Ça lui faisait mal de l'admettre mais il avait raison. Kada lança un regard noir à Shad pour lui faire comprendre que malgré son courage, elle n'appréciait pas sa décision de tenter le diable.

" Bon. " commença-t-elle sans baisser son arme toujours braquée sur la porte. " Maintenant que les présentations sont faites, on bouge. " dit-elle sans appel.

" Jel' ? " appela-t-elle d'abord. " Avec moi, Rawne ferme la marche et Noxis l'ouvre. " il s'agissait d'ordres, elle le savait, mais elle sentait bien qu'on lui tendait les rennes cette fois-ci et elle ne se faisait pas prier pour les prendre. " Jericho et l'ami de Shad restez avec vos collègues au centre. " Et par vos collègues elle sous-entendait évidemment Chani Artiides et Shad.

" On y va, vers la passerelle ! " dit-elle plus durement pour faire réagir ceux figés par le bruit incessant des coups de la porte. " Maintenant ! "

Il était hors de question d'ouvrir la porte, ne serait-ce que parce que des civils accompagnaient les résistants et ce Jericho qui visiblement ne se considérait pas comme tel. Le mystère était complet, mais plus elle y pensait, plus elle se disait qu'il s'agissait certainement de l'ancien garde impérial. Elle lui aurait bien mis une balle entre les deux yeux alors, s'il n'y avait pas eu Artiides et Shad.

" Eh beh, c'était tendu. J'aime pas ça. Ça sent le coup fourré. " glissa-t-elle à Jelatt tandis qu'elles marchaient, une oreille tendue vers les bruits qui se faisaient de plus en plus lointain. " Jericho, c'est celui auquel je pense ? " demanda-t-elle en mando'a afin qu'on ne puisse pas comprendre ce qu'elle disait à Jelatt, sans aucun tact.

Le groupe avançait, plus lentement qu'elle ne l'aurait espéré. Ray à l'avant, puis qu'il avait les plans. Suivi de Jericho, Chani qui pouvait contredire à tout moment les mouvements du groupe si les plans ne concordaient pas avec les siens, Shad et son ami. Jelatt et Kada restaient près du groupe, vers l'arrière et s'y mêlaient de temps en temps, tandis que Hybram lui fermait la marche.

Malgré tout, Kada restait sur ses gardes, attentive aux mouvements à l'avant comme à l'arrière, arme en main prête à relever le canon pour tirer sur un ennemi : organique ou non.

.


J'attends le scénario de flynn argyus !
Intéressé pour un poste dans un commando de la Résistance ? C'est par ici !


 
kada rell. forgery of imperial documents, possession of stolen property, aggravated assault, resisting arrest. on her own from the age of fifteen. reckless, aggressive, indisciplined. what will you do when they catch you ? what will you do when they break you ? if you continue to fight, what will you become ? this is a rebellion isn't it ? I rebel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Citoyen

Age : 17 ans
Messages : 94
Occupation : A la recherche de l'assassin de son père / Chercher à vaincre ses peurs
Localisation : Coruscant
Race : Humain
DC : Darell Thrawkos

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen

In space no one can Hear you Scream
ft. Ray - Kada - Jelatt - Hybram - Chani - Jericho - Avaïa

The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown.

We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.
Shad tremblait, jusqu'à ce que Eliam saisisse son bras. Dés lors, il se calma, comme si ce simple geste venait de l'apaiser. Le majordome se leva, observant chacune des personnes ici présente. « Et si l'un de vous ne touche ne serait-ce qu'un cheveux de cet enfant, il aura affaire à moi, est-ce bien clair ? ». Il tenait fermement son arme, ôtant le cran de sûreté. L'adolescent le regardait, admiratif. Néanmoins, le chasseur de prime ne tarda pas à enchaîner, approuvant les dires du gamin, mais mettant en avant la peur qui le faisait frémir comme une feuille. Il avait raison, il était loin d'être crédible dans ce rôle, pourtant, il regorgeait de courage... surtout depuis qu'il s'était mit en tête de "vaincre ses peurs".

Le problème de la porte était... effrayant. Tous avait raison. La chose qui se trouvait derrière ne pouvait qu'être dangereuse. Chaque coup portait dessus résonnait dans le couloir avec intensité. Shad ressentait chaque pulsations jusque dans ses muscles. Ils cherchaient une solution,... une marche à suivre, un ordre, un conseil... une indication. Le jeune Calsom n'avait pas la prétention de pouvoir le faire, mais il était convaincu d'une chose : il y avait quelque chose dans ce vaisseau qui devait être découvert. Kada Rell prit alors la tête, donnant une place à chacune des personnes présentes. L'adolescent et son tuteur furent placé au centre de la formation avec la républicaine et le chasseur de prime... La marche vers la passerelle commença alors...

Il observait Kada du coin de l’œil... Que faisait-elle ici ? Armée... avec ces types... Elle semblait bien les connaître. S'ils s'étaient promis de ne pas en savoir plus sur elle, sa curiosité venait d'être piquée. Ses yeux naviguèrent alors d'individus en individus. Se posant chaque fois la même question : Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Il ne put s'empêcher d’émettre l’hypothèse selon laquelle quelqu'un ici, pouvait savoir quelque chose sur le meurtre de son père. Même s'il n'y avait qu'un pauvre pourcent de chance, c'était bien suffisant.

« Vous semblez bien la connaître, Maître Shad » chuchota Eliam à l'oreille de Shad. Ce-dernier rougit subitement, avant de répondre : « C'est... c'est une connaissance ! » s'hâta-t-il de répondre bas. Eliam soupira longuement : « J'me doute bien que c'est une connaissance, elle est bien trop vieille,... mais vous feriez mieux de vous renseigner sur vos "connaissances" monsieur » termina-t-il. Shad ne répondit pas. Au lieu de cela, il coupa cours à la discussion pour enchaîner sur un tout autre sujet : « Les deux types en armure là... ceux qui se battaient,... ils ne m'inspirent pas confiance... en fait aucune personne ne me paraît digne de confiance ici. » Eliam se retourna alors pour observer derrière lui. « Même elle, dit-il en faisant référence à Kada... » L'adolescent se tourna à son tour, la regardant. Il pensa un instant avant de clôturer : « Oui,... même elle. Je la connais, mais je n'ai jamais dis que je lui faisais confiance... »

© 2981 12289 0
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] In space no one can Hear you Scream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [VDS] Mission Stick + Space Harrier saturn jap TTBE
» Space Hulk
» Défis Space Wolves
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Épave du Béhémoth-