The will is between rage and sérennité feat Aaron Arezis



Sujets Communs

La soirée... - District Glitannai

Partagez | 
 

 The will is between rage and sérennité feat Aaron Arezis

STAR WARS - RISE OF THE FORCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

MessageSujet: The will is between rage and sérennité feat Aaron Arezis   28/6/2016, 14:13


Dernière édition par Al'en Orna le 29/6/2016, 20:22, édité 2 fois


Mon cœur se serra brusquement dans ma poitrine lorsque mes yeux croisèrent les quatre piliers du temple. Bien qu’ils ne fussent plus que deux encore debout, leurs semblables s’étaient probablement écrasés sur le sol, en même temps que les corps des jeunes padawan comme ceux des jedi plus expérimentés, lors du soulèvement. Les flammes qui autrefois dévoraient cette partie du district avaient disparu depuis bien des années et le voile rougeâtre de sang et de cendre qui enveloppait l’imposante bâtisse avait laissé place à une ombre informe au milieu de la cité. Rien n’avait jamais changé depuis sa mise à sac par les clones, aucune pierre n’avait été déplacée, comme si un souffle d’air frais avait suffit à geler l’emprise du temps sur l’ancienne demeure des chevaliers de l’ancienne république. J’avais assisté de loin au massacre, impuissant et immature, ne pouvant que fuir et réfléchir à la meilleure façon de m’éloigner le plus de Coruscant et de tout ce qui s’en apparentait. Penser à ce temps c’est repenser à l’Empire, il ne représentait plus rien désormais, seulement l’échec de l’obscurité face à la lumière. Ce combat n’avait pas été le sien mais, celui qui s’apprêtait à plonger la galaxie une nouvelle fois dans la nuit allait voir participer des personnages inconnus encore, Al’en en faisait probablement parti.

Seul en train d’arpenter les ruelles vides du « district », je n’eus aucun mal à passer inaperçu grâce à la bure que je m’étais procuré plus tôt dans la journée. Le plus difficile était à venir pourtant, les patrouilles étaient fréquentes dans le secteur afin d’épuiser les malheureux qui viendraient en pèlerinage près de l’académie ancestrale. Heureusement, peu d’entre eux savaient manier la Force pour duper les gardes, ce qui me donnait une longueur d’avance suffisante me permettant de passer outre le filtrage. Je gravissais rapidement les nombreuses marches menant aux ruines pour éviter d’être à découvert, même si l’heure était avancée sur le cadran et avait dépassé le seuil de la nouvelle journée, je me devais d’être prudent lorsque j’évoluais dans la planète-cité. Le spectacle que je découvris me coupa la souffle, je n’avais jamais vu de près ce qu’il s’était réellement passé cette nuit là, et les vestiges de l’Ordre ainsi que la vision qui heurta mon esprit me blessèrent. Le silence régnait dans l’enceinte de ce qui restait du monument. J’essayais de faire le moins de bruit possible avec mes bottes mais, le calme était maître ici j’arrivais difficilement à faire estomper la nuance du silence plat avec le son émis par le frottement des semelles contre le sol. J’arrivais bientôt au centre de la salle, les ruines s’étaient amassées au milieu et formaient une butte de gravats sur laquelle la nature reprenait ses droits. La lumière de la lune passait à travers un faible trou dans la voûte. Un second flash me vînt à l’esprit, je m’élançais dans l’allée principale de l’académie avec probablement un ami d’enfance, il était un peu plus vieux que moi, c’était tout juste un padawan alors que je n’étais encore qu’un novice.

Je continuais mon parcours en jonglant entre les différentes pièces, rien n’avait fondamentalement changé hormis l’apparence et l’état délabré dans lequel était le temple. Même si l’endroit n’était plus sûr pour aucun Jedi, l’environnement qui faisait l’essence même du lieu lui donnait un charme et une certaine chaleur que j’ai recherchée pendant très longtemps. Je ne peux pas le nier, je n’ai jamais vraiment aimé la nouvelle académie, et je n’étais pas d’accord pour la fonder sur la quatrième lune de Yavin, étant donné que cette planète a subi la marque du côté obscur plus d’une fois. La Rébellion avait certes établi les lieux mais, la plupart des temples étaient influencé par l’obscurité. Après mon cheminement, je me retrouvais une nouvelle fois dans le grand hall, toujours en train d’admirer et de me rappeler, je sentis une présence à la fois familière et puissante se rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jedi

Age : 43 ans.
Messages : 172
Occupation : Jedi.
Localisation : D'Qar.
Race : Humain.
DC : Ray Noxis.

Information
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi

Force, she calls you ~

Coruscant, le Temple Jedi ou tout du moins ce qu'il en restait. Le cœur du Jedi était brisé en mille morceaux alors qu'il marchait à l'intérieur de ce foyer qui fut le sien durant toute son enfance. Il n'avait pas connu autre chose, trop jeune pour se souvenir de son ancienne vie. C'était tout pour lui, son ancienne demeure, mais aujourd'hui, ce n'était plus rien, c'était un lieu maudit et il pouvait ressentir encore les morts, la Force meurtrie lors d'une triste nuit ou les Jedi furent trahis par ceux qui se disaient leurs allier. Il n'y avait pas beaucoup d'informations sur tout cela. L'Empereur avait bien prit toutes les précautions pour radier les Jedi de la Galaxie et tout ce qu'il avait lu venait de Luke Skywalker qui avait voulu rétablir la vérité, celle qu'il avait trouvé après des années de recherches sur ses origines. Cet homme avait été un rayon lumineux intense dans l'obscurité qu'avait été la Galaxie durant toutes ces années et Aaren était sincèrement attristé d'avoir apprit sa mort lors de l'attentat de Yavin IV. Le Jedi ne se sentait en aucun cas supérieur à cet homme, mais il lui aurait très certainement apporté son soutien et ses connaissances s'il était revenu des années plus tôt dans la Galaxie.

Ses bottes neuves faisaient raisonner son arrivée dans le Temple ou ce qu'il en restait. On lui avait offert de nouveaux vêtements, tous noirs, ainsi qu'une bure qui ressemblait presque à celle des Jedi, elle aussi noire. Son sabre laser ne pendait pas à sa place habituelle, à sa cuisse gauche, mais bien dans son dos ou personne ne pouvait le voir. Son départ de D'Qar avait été assez rapide, très rapide même du fait que la Résistance recherchait à présent les Jedi tout comme le reste de la Galaxie, à croire qu'ils étaient des dangers. Amiya l'avait aidé à fuir juste avant que tout soit acté, une chance que cette femme soit aussi gentille avec lui malgré son statut de fugitif. Il lui en serait toujours reconnaissant et lui avait également permis d'aller sur Coruscant afin de retourner la ou tout avait commencé pour lui. Usant de sa connexion avec la Force et son pouvoir de persuasion, personne ne l'avait interrogé sur ses intentions à son arrivée sur la planète capitale. Il n'avait fait qu'utiliser la Force pour changer les instincts des animaux sur son ancienne planète, se charger d'hommes, de femmes, de créatures galactiques était bien moins simple, mais il s'en sortait à merveille.

Il devait faire profil bas, se fondre dans la masse, mais en plus de son désir de vouloir revoir sa maison souillée par le côté obscure, il sentait que quelque chose l'appelait et lorsqu'il entra dans les ruines, il comprit pourquoi, il le sentit même, cette présence, cette aura de lumière qui se trouvait devant lui. Quelques instants plus tard, il se retrouve devant un homme qui portait tout comme lui une bure. Aaren retira sa capuche et posa son regard bleu sur cet inconnu, de toute manière, tout le monde était un inconnu à ses yeux. Tous ceux qu'il avait connu étaient morts, sauf Maître Ronas, il avait apprit qu'il n'était pas mort et il en était très heureux. « L'entends tu ? »  Il marchait encore, tournant autour de son possible frère. « L'appel de la Force en ces lieux. »  S'il était effectivement un Jedi tout comme lui, il devait le sentir, cette présence, comme si les lieux étaient encore vivants, bien que happés dans les ténèbres, il y avait toujours ce petit murmure, cette force vive qui coulait en ces lieux, depuis des millénaires. « Je suppose que oui, sinon nous ne nous serions jamais retrouvés... mon frère, dans la lumière. »  Il pouvait le sentir, sa puissance, son impacte dans la Force tout autour d'eux.


(c) chaotic evil


"i think my heart is better"
Fear is the path to the dark side. Fear leads to anger. Anger leads to hate. Hate… leads to suffering. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 

The will is between rage and sérennité feat Aaron Arezis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kenny - Arkna La rage du peuple
» O rage O désespoir...
» [CAP] Release Celebration La rage du guerrier le 6/06/09
» [Question] La rage de la vipère
» Druide meta loup rage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars, Rise of the Force :: Le Temple Jedi-